Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 3

21 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière de l’unique Créateur infini. Je communique avec vous maintenant.

Interlocuteur: Ma première question est: avons-nous accompli correctement le rituel de départ de la communication?

Ra: Je suis Ra. La disposition des objets destinés à équilibrer l’instrument devrait être placée à la tête de l’instrument pour un effet minimal de distorsion. Le restant du compte rendu d’intention de départ est tout à fait acceptable pour ceux qui expriment le désir de servir. Sans cela, l’emphase corollaire n’aurait pas été affectée de manière appropriée. Nous vous avertissons de vous garder de ceux qui ne souhaitent pas servir autrui par-dessus tout, d’abord en ne les laissant pas participer ni prêter leurs distorsions de complexes mental/corps/esprit au cours d’aucune séance, car nous serions alors incapables de mêler adéquatement nos distorsions à celles de cet instrument.

Interlocuteur: Devrais-je bouger la Bible, la bougie et l’encens à présent?

Ra: Je suis Ra. Cela serait approprié.

Interlocuteur: (après avoir déplacé les objets). Ceci est-il la bonne position?

Ra: Je suis Ra. S’il vous plaît, corrigez l’angle de l’encens de façon à ce qu’il soit perpendiculaire au plan de vingt degrés nord nord-est.

Interlocuteur: (après avoir fait la correction.) Ceci est-il satisfaisant?

Ra: Je suis Ra. S’il vous plaît, vérifiez du regard pour affiner la correction. Nous allons expliquer le processus par lequel ceci devient un important équilibreur de distorsion. L’encens agit comme un dynamiseur pour l’énergie du corps de cet instrument, et signifie son humanité. C’est, dès lors, une nécessité que la fumée dégagée soit perçue dans le même angle relatif dans lequel l’instrument perçoit la Bible ouverte, équilibrée par la bougie allumée signifiant amour/lumière et lumière/amour et, dès lors, donne à ce que nous appellerons le complexe de distorsion mentale et émotionnelle de cet instrument la vision du paradis et la paix qu’il recherche. Ainsi dynamisé de bas en haut, l’instrument s’équilibre et ne se fatigue pas.

Nous apprécions votre souci, car cela permettra à notre enseignement/ apprentissage de procéder plus aisément.

Interlocuteur: Est-ce que tout paraît correctement aligné à présent?

Ra: Je suis Ra. Je le juge dans les limites de l’acceptabilité.

Interlocuteur: Lors de la dernière séance nous avions deux questions que nous avons gardées pour cette séance-ci: l’une a trait à l’éventualité d’un pyramidion sur la grande pyramide de Gizeh; l’autre ayant trait à la manière dont vous avez transporté les lourdes pierres dont est faite la pyramide. Je sais que ces questions ne sont pas importantes par rapport à la Loi Une, mais j’ai jugé —et je vous demande de me corriger si je me trompe, et de faire les suggestions nécessaires—que cela constituerait une bonne entrée en matière pour ceux qui voudront lire les textes qui deviendront par la suite un livre. Nous vous sommes très reconnaissants des contacts et accepterons toutes les suggestions quant à la façon dont nous devrions recevoir ces informations.

Ra: Je suis Ra. Je ne veux pas suggérer une série de questions appropriées. Cela est votre prérogative en tant qu’agents libres de la Loi Une, ayant appris/compris que notre complexe mémoriel sociétal ne peut effectivement discerner les distorsions du complexe mental/corps/esprit de vos peuples. Nous souhaitons à présent faire face à notre honneur/responsabilité d’enseignement/apprentissage en répondant à ce qui est demandé. Cela seul suffira, car nous sommes incapables de sonder les profondeurs des complexes de distorsion qui contaminent vos peuples.

La première question, dès lors, est le pyramidion. Nous répétons la non-importance de ce type de données.

Ladite Grande Pyramide a eu deux pyramidions. L’un a été conçu par nous et était constitué de plus petits éléments, plus soigneusement adaptés, du matériau que sur votre planète vous appelez ’granit‘. Il opérait par ses propriétés cristallines et par le flux approprié de votre atmosphère au travers de ce que vous appelleriez une ’cheminée’.

Au temps où nous, en tant que peuple, avons quitté votre densité, l’original a été ôté et un pyramidion plus précieux lui a été substitué. Il était fait, en partie, d’un matériau doré. Cela n’a pas changé du tout les propriétés de la pyramide, comme vous l’appelez, et était une distorsion due au désir de quelques uns de considérer l’usage de la structure seulement en tant que lieu royal.

Souhaitez-vous interroger davantage sur cette première question?

Interlocuteur: Que voulez-vous dire par cheminée? A quoi devait-elle servir spécifiquement?

Ra: Je suis Ra. Il y a un flux approprié de votre atmosphère qui, bien que peu important, rafraîchit la totalité de la structure. Cela a été conçu en plaçant des couloirs d’aération, comme cet instrument les appellerait, de façon à obtenir une fraîcheur d’atmosphère sans aucune perturbation ni courant d’air.

Interlocuteur: Comment les blocs ont-ils été déplacés?

Ra: Je suis Ra. Figurez-vous les activités dans tout ce qui est créé. L’énergie est, bien que finie, très grande par rapport à l’entendement/la distorsion en provenance de vos peuples. Ceci est un point bien connu de vos peuples, mais très peu pris en considération.

Cette énergie est intelligente. Elle est hiérarchisée. Tout comme votre complexe mental/corps/esprit habite dans une hiérarchie de véhicules et retient dès lors, la coquille ou la forme ou le champ, et la perception intelligente de chaque corps intelligent ou équilibré; c’est également le cas pour chaque atome d’un matériau comme le roc. Quand on sait parler à cette intelligence, l’énergie finie du roc/corps physique ou chimique est mise en contact avec celle de la puissance infinie qui réside dans les corps bien harmonisés, qu’ils soient humains ou rocheux.

Cette connexion étant réalisée, une demande peut être faite. L’intelligence de la ‘“rochitude‘ infinie communique avec son véhicule physique et la scission ou le mouvement désiré est alors exécuté grâce au déplacement du champ énergétique de la rochitude depuis le fini jusqu’à une dimension que nous pouvons simplement appeler ‘infini’, pour la facilité.

De cette manière, ce qui est voulu est accompli grâce à une coopération de la compréhension infinie du Créateur qui habite la roche vivante. Ceci est naturellement le mécanisme par lequel de nombreuses choses sont accomplies, qui ne sont pas soumises à vos moyens actuels d’analyse physique de l’action à distance.

Interlocuteur: Cela me rappelle l’affirmation selon laquelle la foi soulève des montagnes. Cela me semble être approximativement ce que vous avez dit. Que quand on est complètement conscient de la Loi du Un on doit être capable de faire ces choses. Est-ce que c’est exact?

Ra: Je suis Ra. La distorsion vibratoire sonore ‘foi’, est peut-être une des pierres d’achoppement entre ceux de ce que nous appellerions le sentier infini et ceux de la preuve obligée/compréhension finie.

Vous avez précisément raison dans votre compréhension de la congruence de la foi et de l’infini intelligent; cependant, l’un est un terme spirituel, l’autre est peut-être plus acceptable aux distorsions du cadre conceptuel de ceux qui cherchent avec le mètre et le crayon.

Interlocuteur: Donc, quand quelqu’un est totalement informé en ce qui concerne la Loi Une et vit la Loi Une, alors des choses comme la construction de pyramides par l’effort mental direct deviennent banales. Est-ce bien cela que je dois comprendre?

Ra: Je suis Ra. C’est inexact dans la mesure où il y a une distinction entre le pouvoir individuel au travers de la Loi Une et la compréhension combinée ou du complexe mental/corps/esprit mémoriel sociétal de la Loi Une.

Dans le premier cas, seul celui qui est purifié de toute imperfection pourrait déplacer une montagne. Dans le cas d’une compréhension massive de l’unité, chaque individu peut contenir une quantité acceptable de distorsion tandis que la masse reste à même de déplacer des montagnes. La progression se fait normalement depuis l’entendement que vous recherchez présentement jusqu’à une dimension d’entendement régie par les lois de l’amour, et qui est à la recherche des lois de la lumière. Ceux qui vibrent dans la Loi de la Lumière sont à la recherche de la Loi Une. Ceux qui vibrent dans la Loi Une sont à la recherche de la Loi de l’Eternité.

Nous ne savons pas ce qu’il y a au-delà de la dissolution du soi unifié dans tout ce qui est, car nous cherchons encore à devenir tout ce qui est, et nous sommes toujours Ra. C’est ainsi que nos chemins se poursuivent.

Interlocuteur: Est-ce que la pyramide a été construite par l’action concertée de nombreux individus?

Ra: Je suis Ra. Les pyramides que nous avons pensées/construites étaient des formes pensées créées par notre complexe mémoriel sociétal.

Interlocuteur: Donc le roc a été créé sur place et non transporté d’un lieu en un autre? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous avons construit avec du roc impérissable la Grande Pyramide comme vous l’appelez. Certaines autres pyramides ont été construites en pierres transportées d’un endroit en un autre.

Interlocuteur: Qu’est-ce que le roc impérissable?

Ra: Je suis Ra. Si vous pouvez comprendre le concept des formes pensées vous réaliserez que la forme pensée est plus régulière dans sa distorsion que les champs d’énergie créés par les matériaux en roc créé par l’intermédiaire d’une forme pensée depuis la pensée jusqu’à l’énergie finie, et la présence vivante dans votre, dirais-je, réflexion, déformée au niveau de la forme pensée.

Pouvons-nous vous répondre plus utilement d’une quelconque façon?

Interlocuteur: Ceci est plutôt terre-à-terre, mais je me demandais pourquoi la pyramide a été construite à l’aide de nombreux blocs plutôt qu’avoir créé la chose entière comme une forme créée en une seule fois?

Ra: Je suis Ra. Il y a une loi dont nous croyons qu’elle est une des distorsions primales les plus importantes de la Loi Une. C’est la Loi de la Confusion. Vous l’avez nommée la Loi du Libre Arbitre. Nous souhaitions fabriquer une machine à guérir, ou un complexe d’une proportion temps/espace aussi efficace que possible. Mais nous ne désirions pas que le mystère soit pénétré par les peuples de façon à ce que nous soyons vénérés au titre de constructeurs d’une pyramide miraculeuse. C’est pourquoi elle paraît avoir été construite et non pensée.

Interlocuteur: Bon; alors vous parlez de la pyramide, la Grande Pyramide, je suppose, comme étant d’abord une machine à guérir, et vous en avez aussi parlé comme d’un outil d’initiation. Est-ce qu’il s’agit d’un seul et même concept?

Ra: Je suis Ra. Elles font partie d’un complexe unique d’intention/partage d’amour/lumière. Pour utiliser la guérison de manière adéquate il était important de disposer d’un canal, ou dynamiseur, purifié et dédié, pour que l’amour/lumière du Créateur infini puisse affluer librement, d’où la méthode initiatoire qui était nécessaire pour préparer le mental, le corps et l’esprit au service du travail du Créateur. Les deux sont consubstantiels.

Interlocuteur: Est-ce que la forme de la pyramide joue un rôle dans le processus d’initiation?

Ra: Je suis Ra. C’est une vaste question. Nous avons le sentiment que nous allons commencer et vous demander de réévaluer puis poser d’autres questions lors d’une séance prochaine, ceci étant, dirons-nous, un point d’information.

Pour commencer. Il y a deux fonctions principales de la pyramide en relation avec les procédures d’initiation. L’une a trait au corps. Avant que le corps puisse être initié, le mental doit être initié. C’est le point depuis lequel la plupart des complexes mental/corps/esprit des adeptes appartenant à votre présent cycle opèrent une distorsion. Lorsque le caractère et la personnalité qui constituent la véritable identité du mental ont été découverts, alors le corps doit être connu complètement et de toutes les manières. Ainsi, les diverses fonctions du corps doivent être comprises et contrôlées avec détachement. Le premier usage de la pyramide est dès lors de descendre dans cette pyramide dans un but de privation d’influx sensoriel de sorte que le corps puisse, dans un certain sens, être mort et qu’une nouvelle vie puisse commencer.

Nous conseillons, à présent, les questions nécessaires et une clôture assez prompte de cette séance. Avez-vous une quelconque demande en ce temps/espace?

Interlocuteur: La seule question est, avons-nous fait quelque chose d’inapproprié ou pourrions-nous faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons cet instrument.

Cet instrument a été bien aidé par ces précautions. Nous suggérons seulement de faire attention au cou, qui semble, dans ce corps/distorsion, perturbé en ce qui concerne la force/faiblesse. Un meilleur soutien, dès lors, de la zone du cou pourrait être utile.

Interlocuteur: Devrions-nous donner à boire à l’instrument l’eau du calice qui se trouve derrière sa tête, ou devrions-nous lui donner à boire d’un autre verre après l’avoir chargé d’amour?

Ra: Je suis Ra. C’est ce calice seulement qui sera le plus bénéfique puisque le matériau vierge qui vit dans le calice accepte, retient et répond à la vibration d’amour activée par votre vitalité.

Je suis Ra. Je vais à présent laisser ce groupe se réjouir dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 21 janvier 1981

Copyright © 2017 L/L Research