Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 5

23 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: La dernière fois que nous avons communiqué nous avons parlé de l’apprentissage de la guérison. J’ai l’impression, d’après ce vous nous avez donné à la séance d’avant, qu’il est nécessaire de d’abord purifier le soi par certaines disciplines et exercices. Ensuite, pour guérir un patient, il est nécessaire, par exemple, et probablement par certains exercices, de créer chez le patient une configuration mentale qui lui permette de se guérir lui-même. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Bien que votre distorsion d’apprentissage/compréhension soit essentiellement correcte, votre choix de complexe vibration/son n’est pas tout à fait aussi précis que cette langue le permet.

Ce n’est pas par l’exemple que le guérisseur fait le travail. Le travail existe de, et par lui-même. Le guérisseur n’est que le catalyseur, tout comme cet instrument a la catalyse nécessaire pour fournir le canal transmettant nos paroles, et cependant par l’exemple ou l’exercice elle ne peut obtenir aucune pensée pour ce travail.

La guérison/le travail est conforme en ce qu’elle/il est une forme de relais d’une certaine distorsion de l’infini intelligent.

Interlocuteur: Nous avons décidé d’accepter, si offre il y a, l’honneur/devoir d’apprendre/enseigner le procédé de guérison. Je voudrais savoir quelle est la première étape que nous devrions accomplir pour devenir des guérisseurs efficaces.

Ra: Je suis Ra. Nous allons commencer par le premier des trois enseignements/apprentissages.

Nous commençons par l’apprentissage/enseignement nécessaire au contact avec l’infini intelligent. Le prérequis du travail mental est la capacité à garder le silence du soi de manière durable quand cela est requis par le soi. Le mental doit être ouvert comme une porte. La clé en est le silence.

Derrière la porte se trouve une construction hiérarchisée que vous pourriez comparer à de la géographie et dans certains cas à de la géométrie, car cette hiérarchie est très régulière, entretenant des relations internes.

Pour commencer à maîtriser le concept des disciplines mentales il est nécessaire d’examiner le soi. La polarité de votre dimension doit être intériorisée. Là où vous trouvez la patience à l’intérieur de votre mental vous devez consciemment trouver l’impatience qui lui correspond et vice versa. Chaque pensée qu’a un être a une antithèse. Les disciplines du mental impliquent tout d’abord l’identification des choses que vous approuvez, en même temps que de celles que vous désapprouvez dans votre for intérieur, et ensuite l’équilibrage de chacune des charges positives et négatives avec son égale. Le mental contient tout. C’est pourquoi, vous devez découvrir cette complétude à l’intérieur de vous.

La deuxième discipline mentale est l’acceptation de la complétude à l’intérieur de votre conscience. Il ne revient pas à un être de polarité dans la conscience physique de désigner et choisir parmi les attributs, construisant ainsi des rôles qui provoquent des blocages et des confusions dans le complexe mental déjà déformé. Chaque acceptation gomme une partie des distorsions qu’engendre la faculté que vous appelez jugement.

La troisième discipline du mental est une répétition de la première, mais avec le regard tourné vers l’extérieur, vers le prochain rencontré. Dans chaque entité existe la complétude. C’est pourquoi la capacité de comprendre chaque équilibre est nécessaire. Quand vous visualisez la patience il est de votre responsabilité de refléter dans votre compréhension mentale, la patience/impatience. Lorsque vous visualisez l’impatience, il est nécessaire que votre configuration mentale de compréhension soit l’impatience/patience. Nous utilisons ceci comme un simple exemple. La plupart des configurations du mental ont de nombreuses facettes, et la compréhension soit des polarités du soi, soit de ce que vous appelleriez les polarités d’autrui, peut et doit être vue comme étant un travail subtil.

L’étape suivante est l’acceptation des polarités d’autrui, qui est le miroir de la deuxième étape. Voilà les quatre premières étapes de l’apprentissage des disciplines mentales. La cinquième étape implique l’observation des relations et rapports géographiques et géométriques du mental, du mental du prochain, du mental de masse, et du mental infini.

Le deuxième domaine d’apprentissage/enseignement est l’étude/compréhension des complexes corporels. Il est nécessaire de connaître très bien votre corps. Ceci est une question d’utilisation du mental, pour examiner comment les sentiments, les penchants que vous appelleriez les émotions, affectent diverses parties du complexe corps. Il sera nécessaire de comprendre la polarité corporelle et de l’accepter, répétant sur une manifestation chimique/physique, le travail que vous avez accompli sur le mental contemplant la conscience.

Le corps est une créature de la création du mental. Il a ses prédispositions. La prédisposition biologique doit d’abord être comprise complètement et ensuite il faut permettre à la prédisposition opposée de trouver sa pleine expression dans la compréhension. Une fois encore, le processus d’acceptation du corps en tant qu’individu bien équilibré autant que polarisé peut alors être accompli. Il y a ensuite la tâche d’étendre cette compréhension aux corps des autres ‘soi’ que vous rencontrerez.

Le plus simple exemple de ceci est la compréhension que chaque mâle biologique est femelle; chaque femelle biologique est mâle. Ceci est un exemple simple. Cependant, dans quasiment tous les cas dans lesquels vous tenterez la compréhension du corps du soi ou d’autrui, vous verrez une nouvelle fois que le discernement le plus subtil est nécessaire afin de saisir pleinement les complexes de polarité impliqués.

A présent nous voudrions suggérer de clore la description jusqu’à la prochaine séance de travail afin que nous puissions consacrer du temps au troisième domaine, conformément à son importance.

Nous pouvons répondre à une demande si elle est courte, avant de quitter cet instrument.

Interlocuteur: Est-ce que l’instrument se sent confortable? Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour accroître le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. La bougie pourrait être tournée dans le sens des aiguilles d’une montre d’approximativement 10° à chaque séance pour améliorer la circulation en spirale de l’énergie au travers des mécanismes de réception de l’être. Cette configuration particulière est bien, autrement. Mais nous demandons que les objets décrits et utilisés soient centrés avec une précision géométrique et vérifiés de temps en temps. Egalement, qu’ils ne soient pas exposés à cet espace/temps dans lequel ce travail n’a pas d’importance.

Je suis Ra. Je laisse cet instrument dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 23 janvier 1981

Copyright © 2017 L/L Research