Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 3

Séance 8, 26 janvier 1981

Jim: Au début du contact Ra nous avons reçu des réponses à des questions qui tombaient dans une partie portant à controverse de notre illusion de troisième densité. Pratiquement tous ceux qui étudient le paranormal sont fascinés à un moment ou à un autre, par des “théories de conspiration” qui ont généralement trait à des groupes et individus, prétendument invisibles, dont il est dit qu’ils détiennent les réels pouvoirs, derrière les gouvernements et leurs activités dans le monde de nos jours. Ces théories prétendent généralement que les nouvelles que nous entendons et lisons concernant la politique, l’économie, les militaires, etc. ne sont que la partie visible d’un immense iceberg qui englobe divers plans de domination mondiale et opère au travers des activités secrètes de ce petit groupe d’élite d’humains et de leur alliés extraterrestres.

Les informations qui suivent tombent dans cette catégorie et sont le résultat d’une question de suivi posée par Don au sujet des ovnis et de leurs sources. Vous noterez l’attitude incrédule de Don tout au long de cette série de questions. Nous avions décidé de retirer ces informations du Livre I de The Law Of One (La Loi Une) parce que nous les voyions comme étant sans importance et de nature futile, parce que en prendre connaissance n’ajoute rien à la capacité ou au désir personnel de rechercher la vérité et la nature du processus d’évolution, que ces informations soient vraies ou fausses. En fait, la connaissance et la quête permanente de cette sorte d’informations peuvent devenir une grosse pierre d’achoppement sur le chemin du voyage spirituel parce qu’elles détournent l’attention des vérités éternelles qui peuvent faciliter le voyage—à tout instant- et l’attirent sur des choses qui ne sont que d’un intérêt passager et, spirituellement, de peu d’utilité. Se concentrer sur des théories de conspiration et sur ceux qui y collaborent tend à renforcer l’illusion de séparation et veut ignorer l’amour qui relie toutes choses en un seul Etre. Si nous avions continué dans cette voie de questionnement, ou même d’une autre ne présentant qu’un intérêt transitoire, nous aurions bient’t perdu le contact avec ceux de Ra parce que, ainsi que Ra l’a mentionné dès la première séance, Ra communiquait avec nous au travers d’une «bande étroite» de vibrations ou longueurs d’onde.

Grâce à divers indices donnés par Ra quand Don questionnait au sujet des alignements à la fin de chaque séance, nous avons pu déterminer que cette “bande étroite” signifiait que seules des informations de la nature la plus pure et la plus précise concernant le processus d’évolution du mental, du corps et de l’esprit pouvaient être transmises avec succès de manière durable, par l’intermédiaire de notre instrument. Poser à Ra des questions d’un intérêt éphémère aurait été comme de vouloir faire tourner un moteur délicat au pétrole brut.

De nombreux groupes sont fascinés par des informations futiles d’une nature spécifique, terre à terre, de sorte que leurs informations sont polluées par des entités négatives qui remplacent graduellement les entités positives du début de leurs contacts. Rechercher des informations de cette sorte, c’est comme si vous déplaciez déplacer le curseur de votre poste de radio, de sorte que vous tombez sur une autre station émettrice que celle que vous écoutiez au départ. Ce changement dans le désir d’informations que le groupe recherchait à partir de son contact était un signal, perçu par ce contact, avertissant que ce qu’il avait à offrir n’était plus désiré, or la Loi du Libre Arbitre exige que seules des allusions légères soient faites à ce processus de désalignement, afin tous les choix faits par les membres de ce groupe soient entièrement le produit de leur libre arbitre. Lorsqu’un groupe continue à rechercher des informations futiles, le contact positif fait ici et là des allusions au fait que ce genre d’informations est sans portée, mais si le groupe persiste à rechercher cette sorte d’informations, alors le contact positif, afin de respecter le libre arbitre de ce groupe, doit se retirer petit à petit pour être ensuite remplacé par un contact négatif, qui n’est que trop satisfait de donner ce genre d’informations mais avec un moindre désir de précision et avec un désir maximum de retirer ce groupe des rangs de ceux qui servent autrui. Quand le groupe a été discrédité par des informations fausses—comme des dates de désastres futurs qui sont répandues par le groupe et qui se révèlent fausses ensuite—alors les entités négatives ont réussi à retirer la force de lumière du groupe et à se l’approprier.

Nous sentons toujours que ces informations sont totalement sans intérêt, et la seule raison qui nous pousse à les inclure ici est que nous voulons montrer combien facilement un groupe peut quitter la piste, dirons-nous, et de perdre la focalisation sur le désir de ce qui est important, qui était à l’origine le but du groupe: le désir de servir autrui en rassemblant des informations pouvant aider à l’évolution du mental, du corps et de l’esprit. Dans dix mille ans d’ici, qui se demandera qui a fait quoi à qui, sur notre petit grain de poussière tourbillonnant? Tout ce qui importera sera que l’amour peut être trouvé n’importe quand, dans chaque personne, dans chaque particule de la Création unique, ou toute illusion de celle-ci. Il est à espérer que les informations obtenues par un effort tel que le contact Ra pourront aider d’autres entités de troisième densité à découvrir davantage de vérité et de progresser d’une étape dans leur voyage d’évolution vers le Créateur unique.

Carla: Tout ce que je peux ajouter ici c’ est un appel à toutes les instances officielles: nous ne savons rien, nous ne faisons partie d’aucune conspiration, s’il vous plaît ne mettez pas nos téléphones sur écoute … une fois de plus! Quand Don et moi-même avons appelé Andrija Puharich pour un contact mental en 1977, nous avons attiré l’attention de quelqu’agence qui a fait des ravages dans notre système téléphonique. Et comme il était inutile d’écouter nos conversations! Les mystiques complotent rarement! Nous ne préoccupons vraiment pas de ce genre de choses et nous sommes juste tombés dessus par accident.

Je voudrais souligner combien ceux de Ra paraissent ici ne pas être dans leur assiette par rapport à leur fermeté habituelle. C’est subtil mais aisé à percevoir—le début de chaque réponse est normalement “Je suis Ra”. Cependant, à plusieurs reprises, dans ce fragment, cette signature est manquante. Le contact se désaccordait légèrement, je pense, à causes de la futilité des informations.

Session 8, 26 janvier 1981

Interlocuteur: Il y a une partie du texte d’hier que je voudrais lire, où vous dites: “un certain nombre d’atterrissages ont lieu. Certains de ces atterrissages sont le fait de vos semblables, d’autres sont le fait du groupe que vous connaissez sous le nom d’Orion”. Ma première question est: qu’avez-vous voulu dire par l’affirmation que certains des atterrissages sont dus à nos peuples?

Ra: Je suis Ra. Vos peuples ont, en ce présent de temps/espace, des compétences technologiques, si vous voulez les nommer ainsi, permettant de créer et faire voler la forme et le type de vaisseaux connus de vous comme objets volants non identifiés. Malheureusement pour le taux vibratoire du complexe mémoriel social de vos peuples, ces engins ne sont pas destinés au service de l’humanité, mais à la destruction potentielle. Cela accentue le brouillage du nexus vibratoire de votre complexe mémoriel social et provoque une situation où ni ceux qui sont orientés vers le service d’autrui, ni ceux qui sont orientés vers le service de soi, ne peuvent gagner d’énergie/puissance ouvrant un passage vers l’infini intelligent pour le complexe mémoriel social. Ceci, à son tour, fait en sorte que la moisson est pauvre.

Interlocuteur: Est-ce que ces vaisseaux, qui proviennent de nos peuples, viennent de ce que nous appelons des plans non incarnés actuellement? Où sont-ils basés?

Ra: Je suis Ra. Ceux dont nous avons parlé sont de troisième densité et font partie de ce qui est appelé le complexe militaire de plusieurs divisions ou structures sociétales de vos peuples.

Les bases sont diverses. Il y a des bases, comme vous diriez, sous la mer dans vos eaux australes près des Bahamas, ainsi que dans vos mers du Pacifique, en divers lieux proches de vos c’tes chiliennes sur l’eau. Il y a des bases sur votre Lune, comme vous appelez ce satellite, qui sont en train d’être retravaillées. Il y a des bases qui se déplacent près de vos pays. Il y a des bases dans, pourriez-vous dire, vos cieux. Telles sont les bases de vos peuples, très nombreuses et, comme nous l’avons dit, potentiellement destructives.

Interlocuteur: D’où opèrent ceux qui font fonctionner ces vaisseaux? Sont-ils affiliés à une quelconque nation sur Terre? Quelle est leur source?

Ra: Ces gens viennent du même endroit que vous et moi. Ils viennent du Créateur.

Comme vous présentez la question, dans son aspect très superficiel, ces gens font partie de vos gouvernements et d’autres gouvernements responsables de ce que vous nommeriez la sûreté nationale.

Interlocuteur: Dois-je comprendre que les Etats-Unis ont ces vaisseaux dans des bases sous-marines?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison.

Interlocuteur: Comment les Etats-Unis ont-ils appris les technologies permettant de construire ces vaisseaux?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu un complexe mental/corps/esprit connu de votre peuple sous le complexe vibratoire sonore de Nikola. Cette entité a quitté l’illusion, et les papiers contenant les éléments nécessaires à la compréhension ont été pris par des complexes mental/corps/esprit servant votre sûreté de complexe divisionnel national. C’est ainsi que votre peuple a été mis au courant des technologies de base. Dans le cas des complexes mental/corps/esprit que vous nommez les Russes, les technologies ont été données par un membre de la Confédération, dans une tentative, il y a environ vingt-sept de vos années, de partager les informations et amener la paix parmi vos peuples. Les entités ayant donné ces informations étaient dans l’erreur, mais nous avons fait bien des choses à la fin de ce cycle, pour tenter d’aider à votre moisson, choses dont nous avons appris la folie de certains types d’aide. Cela est un facteur de contribution à notre approche plus prudente à présent, même si le besoin est, force après force, plus grand, et l’appel de vos peuple de plus en plus grand.

Interlocuteur: Je suis intrigué par ces vaisseaux qui ont des bases sous-marines. Est-ce que ces technologies sont suffisantes pour faire de l’ombre à tous les autres armements? Est-ce que nous avons la capacité de voler dans ces vaisseaux, ou bien s’agit-il seulement de vaisseaux de transport? Quel est essentiellement le mécanisme de leur source d’énergie? C’est vraiment difficile à croire, c’est ça que je veux dire.

Ra: Je suis Ra. Les vaisseaux sont peut-être mal nommés dans certains cas. Il serait plus approprié de les considérer comme de l’armement. L’énergie utilisée est celle du champ électromagnétique qui polarise la sphère de la Terre. L’armement est fondamentalement de deux sortes: celui qui est nommé par vos peuples ‘psychotronique’, et celui qui est nommé par vos peuples ‘faisceaux de particules’. Le volume de destruction qui est contenu dans ces technologies est considérable et les armes ont été utilisées dans de nombreux cas pour modifier les conditions météorologiques et pour accentuer le changement vibratoire qui engloutit votre planète actuellement.

Interlocuteur: Comment ont-ils pu garder cela secret? Pourquoi ces vaisseaux ne sont-ils pas utilisés au transport?

Ra: Les gouvernements de chacune de vos illusions de division sociétale désirent s’abstenir de publicité de manière à ce que la surprise puisse être intacte dans le cas d’un acte hostile de la part de ceux que vos peuples nomment des ennemis.

Interlocuteur: Combien de ces vaisseaux les Etats-Unis possèdent-ils?

Ra: Je suis Ra. Les Etats-Unis en ont 573 en ce moment. Ils sont en train d’ajouter à ce nombre.

Interlocuteur: Quelle est la vitesse maximale d’un de ces vaisseaux?

Ra: Je suis Ra. La vitesse maximale de ces vaisseaux est égale à l’énergie de la Terre au carré. Ce champ varie. La limite est approximativement la moitié de la vitesse de la lumière, comme vous l’appelleriez. Cela est dû à des imperfections de conception.

Interlocuteur: Est-ce que ce type de vaisseaux permettrait d’approcher d’une solution aux nombreux problèmes d’énergie, en ce qui concerne le transport?

Ra: Je suis Ra. Les technologies que vos peuples possèdent en ce moment sont à même de résoudre toutes les limitations qui tourmentent votre complexe mémoriel social à ce présent nexus d’expériences. Cependant, les préoccupations de certains de votre êtres par rapport à ce que vous appelez une énergie puissante, font que ces solutions seront retenues jusqu’à ce que les solutions deviennent tellement nécessaires que ceux qui sont soumis à la distorsion soient encore plus déformés en direction du pouvoir.

Interlocuteur: Vous avez aussi dit que certains des atterrissages à l’époque actuelle, étaient dus au groupe d’Orion. Pourquoi le groupe d’Orion a-t-il atterri ici? Quel est leur objectif?

Ra: Je suis Ra. Leur but est la conquête, à l’inverse de ceux de la Confédération, qui attendent d’être appelés. Le groupe d’Orion s’appelle lui-même à la conquête.

Interlocuteur: Spécifiquement, que font-ils quand ils atterrissent?

Ra: Il y a deux types d’atterrissage. Dans le premier, des entités parmi vos peuples sont prises à bord de leurs vaisseaux et programmées pour un usage futur. Il y a deux ou trois niveaux de programmation. Premièrement, le niveau qui sera découvert par ceux qui font de la recherche. Deuxièmement, un programme de déclenchement. Troisièmement, un second et plus profond programme de déclenchement, qui cristallise l’entité, la rendant ainsi sans vie, et utile comme une sorte de fanal. Voilà une forme d’atterrissage.

La deuxième forme est celle de l’atterrissage sous la croûte terrestre, qui est abordée par l’eau. Une nouvelle fois, dans la région générale de vos zones sud-américaines et des Caraïbes, et près de ce qui est appelé p’le nord. Les bases de ces gens sont souterraines.

Interlocuteur: L’information la plus surprenante que vous m’avez donnée, et dont je dois admettre que j’ai du mal à y croire, est que les Etats-Unis auraient 573 vaisseaux du type que vous avez décrit. Combien de personnes appartenant aux Etats-Unis sont-elles conscientes de la présence de ces vaisseaux, y compris ceux qui les pilotent?

Ra: Je suis Ra. Le nombre de vos peuples varie, car il y a nécessité de communiquer en ce nexus particulier de temps/espace. Le nombre approximatif est de 1.500. Il est seulement approximatif parce que, comme votre continuum illusoire de temps/espace se déplace de présent en présent, en ce nexus-ci, beaucoup apprennent.

Interlocuteur: Où ces vaisseaux sont-ils construits?

Ra: Ces vaisseaux sont construits un à un, en deux endroits: dans le désert ou régions arides de votre Nouveau Mexique, comme vous le nommez, et dans le désert ou régions arides de votre Mexique comme vous le nommez, les installations des deux se trouvant sous le sol.

Interlocuteur: Suis-je censé croire que les Etats-Unis ont vraiment une usine qui les fabrique au Mexique?

Ra: Je suis Ra. C’est dans ce sens que j’ai parlé. Puis-je à présent, répéter que ce type d’informations sont très superficielles et sans portée significative par comparaison avec la Loi Une. Cependant, nous surveillons de près ces développements dans l’espoir que vos peuples puissent être moissonnés dans la paix.

Interlocuteur: Je suis totalement conscient que cette ligne de questionnement est entièrement sans conséquence, mais cette information-ci est tellement surprenante qu’elle me fait douter de votre validité à ce sujet. Jusqu’ici j’ai été d’accord avec tout ce que vous avez dit. Ceci me surprend beaucoup. Il ne me paraît tout simplement pas possible que ce secret ait pu être gardé pendant vingt-sept années, et que nous manions ces vaisseaux. Excusez mon attitude, mais j’ai pensé que je devais être très honnête. C’est incroyable pour moi que nous faisions tourner une usine au Mexique, hors des Etats-Unis, pour construire ces vaisseaux. Peut-être que je me trompe. Ces vaisseaux sont des vaisseaux physiques construits par des gens physiques? Je pourrais me rendre là-bas, monter dans un vaisseau et le piloter? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Vous ne pourriez pas en piloter. Les Etats-Unis, ainsi que vous appelez votre complexe divisionnel sociétal, les crée comme un type d’armement.

Interlocuteur: Il n’y a pas d’occupants alors? Pas de pilote, dirais-je?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Comment sont-ils commandés?

Ra: Je suis Ra. Ils sont commandés par ordinateur depuis une source éloignée de données.

Interlocuteur: Pourquoi avons-nous une usine au Mexique?

Ra: Je suis Ra. La nécessité est à la fois de la sécheresse du sol et d’une absence quasi-totale de population. C’est la raison pour laquelle ce que vous appelez votre gouvernement, et celui de votre proximité géographique de voisinage se sont mis d’accord sur des installations souterraines. Les membres du gouvernement qui ont donné leur accord ne savaient pas à quel usage leur terrain servirait, mais pensaient qu’il s’agissait d’installations gouvernementales de recherche à utiliser à ce que vous appelleriez la guerre bactériologique.

Interlocuteur: Est-ce que c’est dans un vaisseau de ce type que Dan Frye a té transporté?

Ra: Je suis Ra. Celui qui est connu comme Daniel a été, en forme pensée, transporté par une forme pensée véhiculaire de la Confédération, dans le but de donner à ce complexe mental/corps/esprit des données de manière à ce que nous puissions voir comment ce type de contact a aidé votre peuple à découvrir l’infini intelligent derrière l’illusion des limites.

Interlocuteur: La raison pour laquelle j’ai posé des questions si nombreuses et pointilleuses au sujet des vaisseaux, dont vous affirmez que le gouvernement des Etats-Unis les utilise, est que si nous incluons cela dans notre livre il y aura de nombreux problèmes. Il est difficile ne serait-ce que d’interroger dans ce domaine, mais je voudrais poser encore quelques questions à ce sujet, avec l’option possible de les laisser dans le livre. Quel est le diamètre du type de vaisseau que possèdent les Etats-Unis?

Ra: Je suis Ra. Je suggère que ce soit la dernière question de cette séance. Nous vous parlerons comme vous l’estimez approprié au cours de séances prochaines, en vous demandant de vous laisser guider par votre propre discernement seulement.

Le diamètre approximatif, étant donné qu’il y a eu plusieurs changements de modèle, est de vingt-trois de vos pieds [1], comme vous mesurez.

 

[1] 1 pied = 30cm (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 26 janvier 1981

Copyright © 2017 L/L Research