Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 11

28 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Devrions-nous inclure le rituel que vous nous avez suggéré d’exécuter pour vous appeler, dans le livre qui résultera de ces séances?

Ra: Je suis Ra. Cette matière est de peu d’importance car notre suggestion a été faite dans le but d’établir un contact avec ce groupe-ci, au travers de cet instrument-ci.

Interlocuteur: Est-ce que cela peut aider l’instrument d’avoir la présence de (nom) et (nom) pendant ces séances? Est-ce que le nombre de personnes dans le groupe change quelque chose en ce qui concerne ces séances?

Ra: Je suis Ra. Les entités les plus importantes sont l’interlocuteur et le complexe vibratoire sonore (nom). Les deux entités supplémentaires contribuent au confort de l’instrument en dynamisant l’instrument grâce à leurs aptitudes à partager le complexe d’énergie physique qui fait partie de votre vibration d’amour.

Interlocuteur: Vous avez dit hier que la planète Maldek a été détruite dans une guerre. Si Maldek ne s’était pas détruite dans une guerre, est-ce qu’elle serait devenue une planète évoluant dans le service de soi, est-ce que les entités concernées seraient montées en densité pour aller, disons, vers la quatrième densité dans le sens négatif ou sens du service de soi?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mémoriel sociétal planétaire Maldek, avait en commun avec votre propre sphère la situation d’un mélange de directions d’énergie. Il y aurait donc très probablement eu, bien que cela ne soit pas su, une moisson mixte: quelques uns allant vers la quatrième densité, quelques uns allant vers la quatrième densité service de soi, la grande majorité répétant la troisième densité. Ceci est approximativement dû au fait que les vortex de possibilités/probabilités parallèles s’arrêtent quand une action se produit; alors de nouveaux vortex de probabilités/possibilités se mettent en place.

Interlocuteur: Y a-t-il une planète, en face de notre soleil, en relation avec nous, et ignorée de nous?

Ra: Je suis Ra. Il existe une sphère dans la zone opposée à votre soleil, d’une nature très, très froide, mais grande assez pour fausser certaines de vos statistiques. Cette sphère ne devrait pas, à proprement parler, être appelée une planète, car elle est enfermée dans la première densité.

Interlocuteur: Vous dites que des entités de Maldek pourraient aller vers la quatrième densité négative. Est-ce qu’il y a des entités qui sortent de notre présente troisième densité pour se rendre en des endroits de l’univers pour servir, des endroits qui sont des types de planètes de quatrième densité, service de soi négatif?

Ra: Je suis Ra. Votre question n’est pas claire. Veuillez reformuler.

Interlocuteur: Comme notre cycle se termine et qu’il y a passage, est-il possible à certains de passer de notre troisième densité à une planète de quatrième densité de type service de soi ou négatif?

Ra: Je suis Ra. Nous saisissons à présent la spécificité de votre demande. Au cours de cette moisson, le vortex de probabilité/possibilité est une moisson de ce type, bien que faible. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous nous dire ce qui est arrivé à Adolf (Hitler)?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mental/corps/esprit connu comme Adolf est en ce moment dans un processus de guérison dans les plans astraux moyens de votre champ de force sphérique. Cette entité était très désemparée et, bien que consciente de la circonstance de changement de niveau vibratoire associé à la cessation du complexe corps chimique, elle nécessitait néanmoins des soins intensifs.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y a, dans notre histoire, quelqu’un de connu qui soit allé vers une planète de quatrième densité négative ou service de soi, ou qui se prépare à y aller?

Ra: Je suis Ra. Le nombre d’entités ainsi moissonnées est faible. Cependant, quelques unes ont pénétré le huitième niveau qui n’est accessible qu’à partir de l’ouverture du septième en passant par le sixième. La pénétration dans le huitième ou niveau de l’infini intelligent permet à un complexe mental/corps/esprit d’être moissonné s’il le désire, en n’importe quel temps/espace au cours du cycle.

Interlocuteur: Est-ce que certains de ces gens sont connus de nom dans l’histoire de notre planète?

Ra: Je suis Ra. Nous allons en mentionner quelques uns. Celui connu comme Taras Boulba, celui connu comme Gengis Khan, celui connu comme Raspoutine.

Interlocuteur: Comment ont-ils accompli cela? Qu’est-ce qui leur a été nécessaire pour l’accomplir?

Ra: Je suis Ra. Toutes les entités mentionnées ci-dessus étaient conscientes, par la mémoire, des acquis atlantes ayant trait à l’utilisation de divers centres d’influx énergétique des complexes mental/corps/esprit, en atteignant l’entrée de l’infini intelligent.

Interlocuteur: Est-ce que cela les a rendus capables de recourir à ce que nous appelons de la magie? Est-ce qu’ils ont pu faire des choses paranormales pendant leur incarnation?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les deux premières entités citées ont fait peu d’usage conscient de ces capacités. Cependant, elles étaient focalisées exclusivement sur le service de soi, n’épargnant aucun effort de discipline personnelle pour doubler, redoubler et donc potentialiser ce passage. La troisième était un adepte conscient, qui lui non plus n’a pas épargné ses efforts dans la poursuite du service de soi.

Interlocuteur: Où sont à présent ces trois entités?

Ra: Je suis Ra. Ces entités sont dans la dimension qui vous est connue comme la quatrième. C’est pourquoi les continua espace/temps ne sont pas compatibles. Une approximation du locus espace/temps de chacune ne permettrait pas de recueillir une réelle compréhension. Chacune a choisi une planète de quatrième densité dédiée à la recherche de la compréhension de la Loi Une au travers du service de soi, une dans ce que vous connaissez comme le groupe d’Orion, une sur ce que vous connaissez comme Cassiopée, une sur ce que vous connaissez comme la Croix du Sud; mais ces loci ne sont pas satisfaisants. Nous n’avons pas le vocabulaire correspondant aux calculs géométriques nécessaires au transfert de cette compréhension vers vous.

Interlocuteur: Qui est allé vers le groupe Orion?

Ra: Je suis Ra. Celui qui est connu comme Gengis Khan.

Interlocuteur: Que fait-il actuellement là-bas? Quelles sont ses tâches ou ses occupations?

Ra: Je suis Ra. Cette entité sert le Créateur à sa propre manière.

Interlocuteur: Vous est-il impossible de nous dire précisément comment il accomplit ce service?

Ra: Je suis Ra. Il nous est possible de parler sur cette demande. Cependant, nous saisissons toutes les occasions qui se présentent à nous pour réitérer la compréhension/l’apprentissage fondamental que tous les êtres servent le Créateur.

Celui que vous nommez Gengis Khan, à présent, est incarné dans un corps de lumière physique qui a pour tâche de disséminer du matériau de contrôle des pensées parmi ceux qui sont ce que vous pourriez appeler des croisés. Il est, comme vous qualifieriez cette entité, un préposé aux expéditions.

Interlocuteur: Que font les croisés?

Ra: Je suis Ra. Les croisés se déplacent dans leurs chariots pour conquérir des complexes sociétaux mental/corps/esprit avant qu’ils n’atteignent le stade d’accomplissement d’une mémoire sociétale.

Interlocuteur: A quel stade une planète obtient-elle une mémoire sociétale?

Ra: Je suis Ra. Un complexe mental/corps/esprit devient un complexe mémoriel sociétal lorsque le groupe complet des entités est d’une orientation ou recherche unique. La mémoire de groupe perdue pour les individus dans les racines de l’arbre du mental devient alors connue du complexe sociétal, ce qui crée un complexe mémoriel sociétal. Les avantages d’un tel complexe sont la relative absence de distorsion de la compréhension de l’actualité sociétale et une relative absence de distorsion dans la poursuite de la direction de la recherche, car toutes les compréhensions/distorsions sont disponibles pour les entités de la société.

Interlocuteur: Alors il y a des croisés d’Orion venus sur cette planète-ci dans un but de contrôle du mental. Comment font-ils cela?

Ra: Je suis Ra. Comme tous, ils suivent la Loi Une en respectant le libre arbitre. Contact est pris avec ceux qui appellent. Ensuite, il y a ceux qui se trouvent sur la sphère planétaire, quasiment comme vous le feriez vous, pour répandre les attitudes et la philosophie de leur compréhension particulière de la Loi Une qui est le service de soi. Ils deviennent une élite. Par l’intermédiaire de celle-ci ils s’efforcent de créer des conditions dans lesquelles le restant des entités de la planète sont asservies par leur libre arbitre.

Interlocuteur: Pouvez-vous donner des noms qui peuvent être connus sur la planète, de cibles des efforts de ces croisés?

Ra: Je suis Ra. Je suis désireux d’être dans la non-violation de la distorsion de libre arbitre. Nommer ceux qui sont impliqués dans le futur de votre espace/temps c’est enfreindre; nous retenons donc cette information. Nous demandons votre contemplation des fruits des actes de ces entités que vous pouvez observer jouissant de la distorsion inclinant au pouvoir. De cette façon vous pouvez discerner par vous-mêmes cette information. Nous n’interférerons pas avec, dirons-nous, le jeu planétaire. Cela n’est pas primordial pour la moisson.

Interlocuteur: Comment les croisés passent-ils leurs concepts aux individus sur Terre?

Ra: Je suis Ra. Il y a deux voies principales, tout comme il y a deux voies principales de, dirons-nous, polarisation vers le service d’autrui. Il y a les complexes mental/corps/esprit sur votre plan, qui accomplissent des exercices et recourent à des disciplines pour chercher le contact avec des sources d’information et de puissance aboutissant à l’ouverture du portail qui donne sur l’infini intelligent. Il y en a d’autres dont le complexe vibratoire est tel que le passage est ouvert, et le contact du total service de soi avec sa distorsion primale de manipulation d’autrui est alors offert avec peu ou pas de difficulté du tout, sans formation, et sans contrôle.

Interlocuteur: Quel type d’informations sont transmises par les croisés à ces gens?

Ra: Je suis Ra. Le groupe d’Orion transmet des informations concernant la Loi Une avec l’orientation du service de soi. Ces informations peuvent devenir techniques, tout comme certains de la Confédération dans leurs efforts d’aider cette planète-ci dans le service d’autrui, ont donné ce que vous appelleriez des informations techniques. Les technologies fournies par ce groupe sont sous forme de divers moyens de contrôle ou manipulation d’autrui pour servir le soi.

Interlocuteur: Voulez-vous dire que certains scientifiques reçoivent des informations techniques, dirons-nous, télépathiquement, qui deviennent ensuite des ensembles de gadgets utilisables?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Cependant, très positivement, ainsi que vous appelleriez cette distorsion, des scientifiques orientés ont reçu des informations destinées à débloquer des moyens pacifiques de progrès, qui sont retombées jusqu’aux derniers échos de destruction potentielle à cause de la réception, par la suite, par d’autres scientifiques d’orientation/distorsion négative.

Interlocuteur: Est-ce ainsi que nous avons appris l’énergie nucléaire? Etait-elle faite d’orientation positive mêlée à de la négative?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les entités responsables du rassemblement des scientifiques étaient d’orientation mixte. Les scientifiques étaient majoritairement positifs dans leur orientation. Les scientifiques qui ont suivi leurs travaux étaient d’orientation mixte, notamment une entité extrêmement négative, ainsi que vous la qualifieriez.

Interlocuteur: Est-ce que cette entité extrêmement négative est toujours incarnée sur Terre?

Ra: Je suis Ra. C’est correct.

Interlocuteur: Alors je suppose que vous ne pouvez pas la nommer. Je vais donc vous demander où Nikola Tesla a obtenu ces informations?

Ra: Je suis Ra. Celui qui est connu comme Nikola a reçu des informations de sources de la Confédération, désireuses d’aider cette entité extrêmement, dirons-nous, angéliquement positive dans l’amélioration de l’existence de ses compagnons complexes mental/corps/esprit. Il est dommage, dirons-nous que, comme c’est cas pour de nombreux Missionnés, les distorsions vibratoires de l’illusion de troisième densité aient rendu cette entité extrêmement déformée dans ses perceptions de ses compagnons complexes mental/corps/esprit, de sorte que sa mission a été entravée et en conséquence, déviée de ses desseins.

Interlocuteur: Comment les travaux de Tesla étaient-ils supposés bénéficier aux hommes sur Terre, et quels étaient ses objectifs?

Ra: Je suis Ra. L’objectif le plus cher au complexe mental/corps/esprit Nikola était de libérer toutes les entités de la planète de l’obscurité. Il a donc tenté de donner à la planète l’énergie infinie de la sphère planétaire pour l’utiliser à l’éclairage et l’alimentation en énergie.

Interlocuteur: Par «délivrer les entités planétaires de l’obscurité», que voulez-vous dire précisément?

Ra: Je suis Ra. (La majeure partie de la réponse qui suit a été perdue à cause d’une panne d’enregistreur. L’essentiel de la réponse était comme suit). Nous avons parlé de libérer les gens de l’obscurité dans un sens littéral.

Interlocuteur: Est-ce que cette délivrance de l’obscurité est en rapport avec la Loi Une, ou bien est-ce qu’il s’agit d’un produit réel?

Ra: Je suis Ra. Le produit d’une telle délivrance créerait deux expériences.

Premièrement, l’expérience d’une absence de besoin de trouver les émoluments nécessaires au paiement, dans votre monnaie, de l’énergie.

Deuxièmement, les loisirs offerts, donnant par là la possibilité et le renforcement de la probabilité de la liberté de rechercher alors le soi, le début de la quête de la Loi Une.

Peu nombreux sont ceux qui, travaillant physiquement de l’aube au crépuscule, comme vous les nommez, sur votre plan, peuvent contempler la Loi Une d’une manière consciente.

Interlocuteur: Qu’en est-il de la révolution industrielle en général. A-t-elle été planifiée dans un certain sens?

Ra: Je suis Ra. Ce sera la dernière question de notre séance.

C’est exact. Des Missionnés se sont incarnés en plusieurs vagues, comme vous pourriez les nommer, afin de stimuler l’avènement de la libération graduelle des exigences des cycles diurnes et du manque de liberté de loisirs.

Interlocuteur: C’était la dernière question; je vais donc faire comme d’habitude et demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour accroître le confort de l’instrument.

Ra: Je suis Ra. Vous faites bien. La chose la plus importante est d’aligner soigneusement les symboles. L’ajustement fait, ce présent particulier de temps/espace aidera le complexe physique de cet instrument dans sa distorsion vers le confort.

Pouvons-nous demander si vous avez des questions brèves auxquelles nous pourrions répondre avant de clôturer cette séance?

Interlocuteur: Je ne sais pas si c’est une question brève ou non, nous allons donc la garder pour la séance prochaine, mais la voici: pourquoi les croisés d’Orion font-ils cela? Quel est leur objectif ultime? Ceci demande sans doute une réponse trop longue.

Ra: Je suis Ra. Ce n’est pas trop long de répondre. Servir le soi c’est servir tous. Le service de soi, vu dans cette perspective, exige une utilisation sans cesse croissante des énergies d’autrui pour la manipulation au bénéfice du soi, avec une distorsion vers le pouvoir.

S’il y a d’autres demandes d’expliquer davantage ce sujet, nous reviendrons vers vous.

Interlocuteur: Il y a une chose que j’ai oubliée. Est-il possible d’avoir une séance plus tard dans le courant de cette journée?

Ra: Je suis Ra. C’est bien.

Interlocuteur: Merci.

Ra: Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière de l’infini Créateur unique. Allez donc, et réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur Unique. Adonai.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 28 janvier 1981

Copyright © 2017 L/L Research