Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 20

9 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Pour revenir un peu en arrière, qu’est-il advenu des entités de deuxième densité qui n’étaient pas moissonnables quand la troisième densité a commencé? Je présume que certaines n’ont pas réussi à entrer en troisième densité.

Ra: Je suis Ra. La deuxième densité est à même de répéter au cours de la troisième densité, une portion de son cycle.

Interlocuteur: Alors des entités de deuxième densité qui n’ont pas été moissonnées au début de cette période de 75.000 ans, certaines sont toujours sur cette planète. Est-ce que certaines de ces entités de deuxième densité ont été moissonnées pour la troisième densité au cours de ces derniers 75.000 ans?

Ra: Je suis Ra. Cela est de plus en plus vrai.

Interlocuteur: Donc de plus en plus d’entités de deuxième densité parviennent en troisième densité. Pouvez-vous me donner un exemple d’entité de deuxième densité arrivant en troisième densité dans le passé récent?

Ra: Je suis Ra. Peut-être que l’occurrence la plus commune de passage réussi de deuxième densité au cours d’un cycle de troisième densité est ce qu’on appelle l’animal domestique.

Pour l’animal qui est exposé aux influences individualisantes du lien entre animal et entité de troisième densité, cette individualisation provoque une importante montée dans le potentiel de l’entité de deuxième densité de sorte que lors de la cessation du complexe physique, le complexe mental/corps ne retourne pas dans la conscience indifférenciée de cette espèce, si vous voulez.

Interlocuteur: Alors pouvez-vous me donner un exemple d’entité en troisième densité, qui était juste auparavant une entité de deuxième densité? Quel type d’entité est-ce qu’elles deviennent ici?

Ra: Je suis Ra. En tant qu’entité de deuxième densité l’entité retourne comme étant de troisième densité pour le début de ce processus d’apprentissage; l’entité est équipée des formes les plus basses, si vous voulez appeler ainsi ces distorsions vibrationnelles, de conscience de troisième densité; c’est-à-dire équipée de conscience de soi.

Interlocuteur: Cela serait un humain sous notre forme alors, qui commencerait les compréhensions de troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pour parler du changement rapide qui s’est produit dans le véhicule physique, de deuxième en troisième densité: cela s’est produit, avez-vous dit, en approximativement une génération et demie. La pilosité corporelle a été perdue et il y a eu des changements structurels.

Je suis conscient de la physique de Dewey B. Larson, qui affirme que tout est mouvement ou vibration. Ai-je raison de supposer que la vibration de base qui compose le monde physique change, créant ainsi un ensemble différent de paramètres, dirais-je, dans cette courte période entre changements de densité, ce qui permet le nouveau type d’être? Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que la physique de Dewey Larson est correcte?

Ra: Je suis Ra. La physique du complexe vibrationnel sonore, Dewey, est un système correct jusqu’où il peut aller. Il y a des choses qui ne sont pas incluses dans ce système. Cependant, ceux qui viennent après cette entité particulière, en utilisant les concepts fondamentaux de vibration et l’étude des distorsions vibrationnelles, vont commencer à comprendre ce que vous connaissez comme la gravitation et ces choses que vous considérez comme des dimensions ‘n’. Ces choses sont nécessairement à inclure dans une, dirons-nous, théorie physique plus universelle.

Interlocuteur: Est-ce que cette entité, Dewey, a alors apporté cette matière pour une utilisation première en quatrième densité?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Hier nous avons parlé de la division qui se produit quand une entité choisit consciemment ou inconsciemment, la voie qui mène soit au service d’autrui, soit au service de soi. La question philosophique de savoir pourquoi une telle division existe même, a été soulevée. J’avais l’impression que, comme en électricité, si nous n’avons pas de polarité en électricité, nous n’avons pas d’électricité, nous n’avons pas d’action. C’est pourquoi je présume qu’il en va de même pour la conscience. Si nous n’avons pas de polarité de conscience, nous n’avons pas non plus d’action ou d’expérience. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous pouvez utiliser le terme général ‘travail’.

Interlocuteur: Alors le concept du service de soi et du service d’autrui est obligatoire si nous voulons qu’il y ait un travail, que ce soit un travail dans la conscience ou un travail de nature mécanique dans le concept newtonien, dans le physique. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, avec un addendum. La bobine, comme vous pouvez comprendre ce terme, est enroulée, est potentielle, est prête. La chose qui manque sans polarisation, c’est la charge.

Interlocuteur: Alors la charge est fournie pas la conscience individualisée. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. La charge est fournie par l’entité individualisée utilisant les déferlements et écoulements d’énergie par les choix du libre arbitre.

Interlocuteur: Merci. Dès que la troisième densité a débuté, il y a 75.000 ans et que nous avons eu des entités de troisième densité, quelle était la durée moyenne de vie en ce temps-là?

Ra: Je suis Ra. Au début de cette portion particulière de votre continuum espace/temps, la durée de vie moyenne était d’approximativement neuf cents de vos années.

Interlocuteur: Est-ce que la durée moyenne de vie s’est allongée ou raccourcie à mesure que nous nous avons progressé dans l’expérience de troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Il y a une utilité particulière à la durée de vie dans cette densité, et étant donné le développement harmonieux des apprentissages/enseignements de cette densité, la durée de vie du complexe physique devait rester la même tout au long du cycle. Cependant, pour le deuxième cycle majeur, votre sphère planétaire particulière avait développé des vibrations qui ont spectaculairement raccourci la durée de vie.

Interlocuteur: A supposer qu’un cycle majeur est de 25.000 ans, à la fin de ce cycle majeur quelle était la durée de vie?

Ra: Je suis Ra. La durée de vie à la fin du premier cycle que vous appelez majeur était d’approximativement sept cents de vos années.

Interlocuteur: Donc en 25.000 ans nous avons perdu deux cents années de durée de vie. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire la raison du raccourcissement de la durée de vie?

Ra: Je suis Ra. Les causes de ce raccourcissement sont toujours une vibration relationnelle ineuphonique ou inharmonieuse entre autres ‘soi’. Pendant le premier cycle cela n’a pas été prononcé, vu la dispersion des peuples, mais il y a eu le complexe/la distorsion ressentant de plus en plus une séparation par rapport aux autres ‘soi’.

Interlocuteur: Je présume qu’au départ d’un de ces cycles il a pu y avoir soit une polarisation positive, ce qui se produit généralement sur les 25.000 années, soit une polarisation négative. Est-ce que la raison de la polarisation négative et du raccourcissement de la durée de vie est l’afflux d’entités venues de Mars qui étaient déjà polarisées négativement dans une certaine mesure?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. Il n’y a pas eu de forte polarisation négative suite à cet afflux. Le raccourcissement de la durée de vie a été dû d’abord à une absence d’accumulation d’orientation positive. Lorsqu’il n’y a pas de progrès, les conditions qui permettent le progrès se perdent peu à peu. Ceci est une des difficultés quand on reste impolarisé. Les chances, dirons-nous, de progrès s’amenuisent constamment.

Interlocuteur: Comme je le comprends, au début de ce cycle de 75.000 ans nous avons eu alors un mélange d’entités —celles qui étaient passées de la deuxième densité sur Terre à la troisième densité, et ensuite un groupe d’entités transférées de la planète Mars pour continuer leur troisième densité ici. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous devez vous rappeler que ceux qui ont été transférés sur cette sphère-ci étaient au milieu de leur troisième densité, de sorte que cette troisième densité était une adaptation plutôt qu’un commencement.

Interlocuteur: Quel pourcentage d’entités, de celles qui étaient ici en troisième densité à cette époque, étaient-elles martiennes et quel pourcentage a-t-il été moissonné à partir de la deuxième densité terrestre?

Ra: Je suis Ra. Peut-être la moitié de la population de troisième densité était-elle constituée d’entités venues de la Planète Rouge, Mars, comme vous l’appelez. Approximativement un quart venait d’autres sources, d’autres sphères planétaires dont les entités avaient choisi cette sphère planétaire-ci pour le travail de troisième densité.

Interlocuteur: Quand elles se sont incarnées ici, est-ce que les trois types se sont mélangés en sociétés ou groupes ou bien étaient-elles séparées en groupes et sociétés?

Ra: Je suis Ra. Elles sont restées majoritairement non mélangées.

Interlocuteur: Alors est-ce que ce non-mélange a pu susciter une possibilité d’énergie guerrière entre groupes?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Est-ce que cela a contribué à réduire la durée de vie?

Ra: Je suis Ra. Cela a réduit la durée de vie, comme vous l’appelez.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi neuf cents ans est la durée de vie optimale?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mental/corps/esprit de troisième densité a un programme d’action catalytique peut-être cent fois plus intensif que dans n’importe quelle autre densité, dont il peut distiller distorsions et apprentissage/ enseignements. C’est ainsi que l’apprentissage/enseignement est des plus déroutants pour le complexe mental/corps/esprit qui est, dirons-nous, inondé d’un océan d’expériences.

Pendant les premières, dirons-nous, peut-être 150 à 200 de vos années ainsi que vous mesurez le temps, un complexe mental/corps/esprit passe par le processus de l’enfance spirituelle. Le mental et le corps ne sont pas assez dans une configuration disciplinée pour donner de la clarté aux influx spirituels. C’est ainsi que le reste de la durée de vie est donné, pour optimiser les compréhensions qui résultent de l’expérience elle-même.

Interlocuteur: Alors, à présent il semblerait que la durée de vie actuelle soit beaucoup trop courte pour ceux qui sont nouvellement exposés aux leçons de troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les entités qui ont, d’une certaine manière, appris/enseigné à elles-mêmes les distorsions appropriées pour une croissance rapide peuvent à présent travailler dans les limites d’une durée de vie plus courte. Cependant, la plus grande prépondérance de vos entités se trouvent dans ce que vous pouvez considérer comme une enfance perpétuelle.

Interlocuteur: Pour en revenir à la première période de 25.000 ans, ou cycle majeur, quel type d’aide a-t-il été donné par la Confédération aux entités qui étaient dans cette période de 25.000 ans de façon à ce qu’elles aient l’opportunité de croître?

Ra: Je suis Ra. Les membres de la Confédération qui habitent dans le plan intérieur d’existence dans le complexe planétaire d’entités vibratoires, ont travaillé avec ces entités. Il y a eu aussi l’aide d’un membre de la Confédération qui a travaillé avec ceux de Mars lors de la transition.

En majeure partie, la participation a été limitée, vu qu’il était approprié de permettre le tour complet des fonctionnements du mécanisme de confusion afin que les entités planétaires puissent développer ce qu’elles souhaitaient dans, dirons-nous, la liberté à l’intérieur de leur propre pensée.

Souvent, un cycle planétaire de troisième densité va se mettre en place de manière telle qu’il n’y a pas besoin d’une, dirons-nous, aide extérieure ou d’autrui sous la forme d’informations. Ce sont plutôt les entités elles-mêmes qui sont à même de travailler à atteindre les polarisations et objectifs appropriés d’apprentissage/enseignements de troisième densité.

Interlocuteur: Je suppose que si un maximum d’efficacité avait été obtenu sur cette période de 25.000 ans, les entités se seraient polarisées soit vers le service de soi, soit vers le service d’autrui, l’un ou l’autre. Cela les aurait rendues moissonnables à la fin de la période de 25.000 années, auquel cas elles auraient dû se rendre sur une autre planète parce que celle-ci allait être de troisième densité pendant encore 50.000 années supplémentaires. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous allons démêler votre supposition qui est complexe et correcte en partie.

Le désir originel est que les entités cherchent à devenir et deviennent une. Si des entités peuvent réaliser cela en un moment, elles peuvent aller de l’avant en un moment et alors, si cela se produit au cours d’un cycle majeur, en effet la planète de troisième densité est vidée à la fin de ce cycle.

C’est cependant vers la moitié ou le milieu, dirons-nous, des développements de troisième densité partout dans l’univers infini qu’il peut y avoir une petite moisson après le premier cycle; le restant s’étant significativement polarisé, le deuxième cycle a une moisson beaucoup plus grande; le restant étant encore plus significativement polarisé, le troisième cycle étant au point culminant du processus, la moisson est achevée.

Interlocuteur: Est-ce que la Confédération surveillait et s’attendait à voir une moisson à la fin de la période de 25.000 années au cours de laquelle un pourcentage serait moissonnable pour la quatrième densité positive et un pourcentage moissonnable pour la quatrième densité négative?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous pouvez voir notre rôle dans le premier cycle majeur comme celui du jardinier qui, sachant quelle est la saison, se satisfait d’attendre le printemps. Si le printemps n’arrive pas, les semences ne germent pas; c’est alors que le jardinier doit travailler dans le jardin.

Interlocuteur: Dois-je comprendre, dès lors, qu’il n’y a eu moisson ni d’entités positives, ni d’entités négatives, à la fin de ces 25.000 années?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Ceux de ce que vous appelez le groupe d’Orion n’ont fait aucune tentative pour offrir des informations à ceux de troisième densité au cours de ce cycle. Mais les informations ne sont tombées dans les oreilles d’aucun de ceux qui étaient concernés par la poursuite de cette voie de polarité.

Interlocuteur: Quelle technique le groupe d’Orion a-t-il adoptée pour donner ces informations?

Ra: Je suis Ra. La technique utilisée a été de deux sortes: un, le transfert de pensée ou ce que vous pouvez appeler ‘télépathie’; deux, l’agencement de certaines pierres afin de suggérer de fortes influences de puissance, cela étant les statues et formations rocheuses dans vos zones du Pacifique, ainsi que vous les appelez et, dans une certaines mesure, dans vos régions d’Amérique Centrale, ainsi que vous les comprenez maintenant.

Interlocuteur: Vous parlez en partie des têtes de pierre de l’Île de Pâques ?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Comment est-ce que ces têtes de pierre pourraient pousser les gens à prendre la voie du service de soi?

Ra: Je suis Ra. Figurez-vous, si vous voulez, les entités vivant de manière telle que les complexes mental/corps/esprit soient à ce qui paraît être la merci de forces qu’elles sont incapables de contrôler. Etant donné une entité comme une statue ou une formation rocheuse, chargée de rien d’autre que de puissance, il est possible au libre arbitre de ceux qui regardent cette structure particulière ou formation de lui attribuer des pouvoirs, du pouvoir sur les choses qui ne peuvent pas être contrôlées. Cela a alors un potentiel de distorsion accrue vers du pouvoir sur autrui.

Interlocuteur: Comment ont été construites ces têtes de pierre?

Ra: Je suis Ra. Elles ont été construites par la pensée après un balayage du mental profond, du tronc de l’arbre du mental, en regardant les images les plus susceptibles de provoquer l’expérience de la terreur respectueuse chez celui qui les voit.

Interlocuteur: Est-ce que les entités d’Orion ont fait cela elles-mêmes? Est-ce qu’elles ont fait cela dans le physique? Est-ce qu’elles ont atterri, ou bien l’ont-elles fait à partir de plans mentaux?

Ra: Je suis Ra. Presque toutes ces structures et formations ont été construites à distance par la pensée. Très peu d’entre elles ont été créées ultérieurement en imitation des constructions originales, par des entités de votre plan/densité terrestre.

Interlocuteur: A partir de quelle densité l’entité d’Orion a-t-elle construit ces têtes?

Ra: Je suis Ra. La quatrième densité, la densité de l’amour ou de la compréhension, a été la densité de l’entité particulière qui a offert cette possibilité à ceux de votre premier cycle majeur.

Interlocuteur: Vous utilisez la même nomenclature pour la quatrième densité négative que pour la quatrième densité positive. Toutes deux sont appelées dimension d’amour ou de compréhension. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. L’amour et la compréhension, que ce soit de soi-même ou du soi envers un autre ‘soi’, sont un.

Interlocuteur: Quelle a été la date approximative de construction de ces têtes?

Ra: Je suis Ra. C’était approximativement il y a 60.000 de vos années dans l’espace/temps passé de votre continuum.

Interlocuteur: Quelles structures ont-elles été construites en Amérique du Sud?

Ra: Je suis Ra. Dans ce lieu ont été façonnées certaines statues caractéristiques, certaines formations de ce que vous appelez rocs, et certaines formations impliquant des rocs et de la terre.

Interlocuteur: Est-ce que les lignes de Nazca y sont incluses?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Puisqu’elles ne peuvent être aperçues que d’une certaine altitude, quel était leur avantage?

Ra: Je suis Ra. Ces formations étaient avantageuses parce que chargées d’énergie de puissance.

Interlocuteur: Je suis quelque peu désemparé. Ces lignes de Nazca sont à peine compréhensibles pour une entité marchant à la surface. Elle ne peut rien voir si ce n’est une interruption de la surface. Cependant, quand on est à haute altitude on peut voir les dessins. Comment cela a-t-il pu bénéficier aux entités marchant à la surface?

Ra: Je suis Ra. Au retrait de la quantité de temps/espace qui est maintenant votre présent, il est difficile de percevoir qu’au temps/espace d’il y a 60.000 ans la terre a été formée de manière à être visiblement disposée en puissants dessins structuraux depuis le point de vue de collines distantes.

Interlocuteur: Autrement dit, en ce temps-là il y avait des collines qui surplombaient ces lignes?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance.

L’entière planéité, comme vous voyez cette région à présent, était construite en collines en de nombreux endroits. Le continuum temps/espace s’est poursuivi avec du vent et des conditions climatiques, comme vous diriez, pour éroder en grande partie à la fois les plutôt formidables structures de terre dessinées à cette époque et la nature de la campagne environnante.

Interlocuteur: Je pense que je comprends alors que ces lignes ne sont que de faibles traces de ce qui a été utilisé là.

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Merci. Nous avons besoin de savoir si oui ou non il est possible de poursuivre avec une autre séance aujourd’hui et s’il y a quelque chose à faire pour augmenter le confort de l’instrument.

Ra: Je suis Ra. C’est possible. Nous vous demandons d’observer soigneusement l’alignement de l’instrument. Pour le reste, vous êtes consciencieux.

Y a-t-il aucune brève demande avant que nous clôturions?

Interlocuteur: J’ai l’intention, au cours de la prochaine séance, de me concentrer sur le développement d’entités positivement orientées au cours des premiers 25.000 ans. Je sais que vous ne pouvez pas donner de suggestions. Pouvez-vous me donner un commentaire sur tout cela?

Ra: Je suis Ra. Les choix sont vôtres, selon votre discernement.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Adonai.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 9 février 1981

Copyright © 2017 L/L Research