Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 10 février 1981
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 22

10 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Je vais poser quelques questions pour éclaircir la fin du deuxième cycle majeur. Nous passerons ensuite au troisième et dernier des cycles majeurs.

Pouvez-vous me dire quel était la durée de vie moyenne à la fin du deuxième cycle majeur?

Ra: Je suis Ra. Pour la fin du deuxième cycle majeur la durée de vie comme vous la connaissez, variait dans une certaine mesure, selon les peuples géographiquement isolés plus en harmonie avec l’énergie intelligente et moins belliqueux.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire la longueur moyenne de vie en années à la fin du deuxième cycle majeur?

Ra: Je suis Ra. La moyenne est peut-être trompeuse. Pour être précis, beaucoup passaient approximativement trente-cinq à quarante de vos années dans une incarnation, avec la possibilité non considérée comme anormale d’une durée de vie approchant de cent de vos années.

Interlocuteur: Puis-je supposer alors que cette chute vertigineuse de la durée de vie, de sept cents ans à moins de cent ans au cours de ces deuxièmes 25.000 ans a été due à une intensification de l’absence du service d’autrui?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact en partie. Pour la fin du deuxième cycle la Loi de Responsabilité avait commencé à faire effet par la faculté croissante des entités de saisir les leçons qu’il y a à apprendre dans cette densité-ci. C’est ainsi que les entités avaient découvert de nombreux moyens d’indiquer une nature belliqueuse, non seulement en tant que tribus ou bien ce que vous appelez nations, mais aussi dans les relations personnelles, chacun avec son prochain, le concept de l’échange ayant cédé la place au concept de l’argent; également, le concept de propriété ayant pris de l’ascendant sur le concept de non-propriété chez les individus ou les groupes.

A chaque entité il a ensuite été offert de nombreux moyens plus subtils de manifester soit le service d’autrui soit le service de soi avec la distorsion de manipulation du prochain. A mesure que chacune des leçons était comprise: ces leçons de partage, de don, de reçu dans la libre gratitude, chaque leçon pouvait être rejetée en pratique.

Sans manifestation de fruits de cet apprentissage/enseignement la durée de vie est devenue considérablement réduite parce que les voies de l’amour/devoir n’avaient pas été acceptées.

Interlocuteur: Est-ce que cette durée de vie raccourcie a pu aider l’entité d’une quelconque manière du fait qu’elle aurait eu plus temps entre les incarnations pour faire l’examen de ses erreurs, ou bien est-ce que cette durée de vie raccourcie l’a gênée?

Ra: Je suis Ra. Les deux sont corrects. Le raccourcissement de la durée de vie est une distorsion de la Loi Une qui suggère qu’une entité ne reçoive pas plus d’expérience en intensité plus grande que ce qu’elle peut supporter. Ceci ne s’applique qu’à un niveau individuel et non pas aux complexes planétaires ou sociétaux.

Ainsi, la durée de vie raccourcie est due à la nécessité de retirer une entité de l’intensité d’expérience qui survient quand la sagesse et l’amour sont, après avoir été rejetés, reflétés à nouveau dans la conscience du Créateur sans être acceptés comme une partie du soi, cela ayant alors pour résultat que l’entité a besoin d’être guérie et d’évaluer à fond l’incarnation.

L’inexactitude réside dans la vérité que, étant donné des circonstances appropriées, une incarnation beaucoup plus longue dans votre continuum d’espace/temps est très utile pour poursuivre ce travail intensif jusqu’à ce que des conclusions aient été atteintes grâce au processus catalytique.

Interlocuteur: Vous avez parlé du groupe sud-américain qui était moissonnable à la fin du deuxième cycle. Quelle était leur durée de vie moyenne à la fin du deuxième cycle?

Ra: Je suis Ra. Ce groupe isolé a eu des durées de vie s’étendant vers le haut jusqu’à la durée de neuf cents années, appropriée à cette densité-ci.

Interlocuteur: Je suppose que l’action planétaire dont nous faisons l’expérience en ce moment et qui, semble-t-il, raccourcit toutes les durées de vie ici, n’a pas été assez forte pour les affecter et réduire leur durée de vie. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. Il est bon de se rappeler qu’à ce nexus-là d’espace/temps un grand isolement était possible.

Interlocuteur: Combien de gens peuplaient-ils la Terre en ce temps-là; c’est-à-dire étaient incarnés dans le physique?

Ra: Je suis Ra. Je présume que vous voulez questionner à propos du nombre de complexes mental/corps/esprit incarnés à la fin du deuxième cycle majeur, ce nombre étant d’approximativement 345.000 entités.

Interlocuteur: Approximativement, combien étaient-ils moissonnables sur le nombre total à la fin du cycle?

Ra: Je suis Ra. Il y avait approximativement 150 entités moissonnables.

Interlocuteur: Alors quand le cycle suivant a débuté, est-ce que ces entités qui sont restées étaient destinées à travailler sur la planète?

Ra: Je suis Ra. Ces entités ont reçu la visite de la Confédération et sont devenues désireuses de rester afin d’aider à la conscience planétaire. Cela est exact.

Interlocuteur: Quel est le type de visite que la Confédération a rendue à ce groupe de 150 entités?

Ra: Je suis Ra. Un être de lumière est apparu, portant ce qui peut être appelé un bouclier de lumière. Il a parlé de l’unicité et de l’infinitude de toute la création et des choses qui attendent ceux qui sont prêts pour la moisson. Il a décrit en mots dorés les beautés de l’amour vécu. Il a ensuite permis qu’un lien télépathique montre progressivement à ceux qui étaient intéressés la situation difficile de la troisième densité vue comme un complexe planétaire. Il est parti ensuite.

Interlocuteur: Est-ce que toutes ces entités ont alors décidé de rester et d’aider tout au long du cycle suivant de 25.000 années?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. En tant que groupe elles sont restées. Il y a eu celles, associées périphériquement à cette culture, qui ne sont pas restées. Cependant, elles non plus n’étaient pas en état d’être moissonnées et donc, en commençant à la plus haute, dirons-nous, des sous-octaves de troisième densité, elles ont répété cette densité. Bon nombre de celles qui ont été de nature aimante ne sont pas des Missionnés mais sont de cette origine particulière de deuxième cycle.

Interlocuteur: Est-ce que toutes ces entités sont encore avec nous dans ce cycle-ci?

Ra: Je suis Ra. Les entités répétant le cycle majeur de troisième densité ont, dans quelques cas peu nombreux, eu la possibilité de partir. Ces entités ont choisi de se joindre à leurs frères et soeurs, ainsi que vous appelleriez ces entités.

Interlocuteur: Est-ce que le nom de certaines de ces entités nous est connu historiquement?

Ra: Je suis Ra. Celui connu sous le complexe vibratoire sonore de Saint Augustin est d’une telle nature. Celle connue comme Sainte Thérèse est d’une telle nature. Celui connu comme Saint-François d’Assise est de cette nature. Ces entités étant d’un milieu monastique, comme vous l’appelleriez, ont trouvé une incarnation dans le même type d’atmosphère appropriée à la poursuite de l’apprentissage.

Interlocuteur: Comme le cycle s’est achevé il y a 25.000 ans, quelle a été la réaction de la Confédération à l’absence de moisson?

Ra: Je suis Ra. Nous nous sommes sentis préoccupés.

Interlocuteur: Est-ce qu’une mesure a été prise immédiatement, ou bien avez-vous attendu un appel?

Ra: Je suis Ra. Le Conseil de Saturne n’a agi qu’en permettant l’entrée en troisième densité à d’autres complexes mental/corps/esprit de troisième densité, qui n’étaient pas des Missionnés, mais des entités cherchant à poursuivre une expérience de troisième densité. Cela a été fait de manière aléatoire afin que le libre arbitre ne soit pas enfreint, car il n’y avait pas encore eu d’appel.

Interlocuteur: Est-ce que la mesure suivante a été prise par la Confédération quand il y a eu un appel?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Qui ou quel groupe a émis cet appel, et quelle a été l’action de la Confédération?

Ra: Je suis Ra. L’appel est venu d’Atlantes. Cet appel était pour ce que vous appelleriez une compréhension avec une distorsion vers l’aide au prochain. L’action entreprise est celle dont vous faites partie en ce moment: l’impression d’informations par l’intermédiaire de canaux, comme vous les appelleriez.

Interlocuteur: Est-ce que ce premier appel a eu lieu alors avant que l’Atlantide ne devienne technologiquement avancée?

Ra: Je suis Ra. Ceci est fondamentalement correct.

Interlocuteur: Alors est-ce que les progrès technologiques de l’Atlantide sont dus à cet appel? Je présume qu’il a été répondu à l’appel pour leur apporter la Loi Une et la Loi d’Amour en tant que distorsion de la Loi Une, mais est-ce qu’ils ont aussi reçu des informations technologiques qui leur ont permis de croître et devenir cette société technologique si hautement avancée?

Ra: Je suis Ra. Pas dès le début. Vers la même époque où nous sommes d’abord apparus dans les cieux au-dessus de l’Egypte et avons poursuivi ensuite, d’autres entités de la Confédération sont apparues aux Atlantes qui avaient atteint un niveau de compréhension philosophique, allons-nous mésuser de ce mot, qui était compatible avec la communication, pour encourager et inspirer des études portant sur le mystère de l’unité.

Cependant, des demandes étant faites pour la guérison et autres compréhensions, des informations ont été passées, qui avaient trait aux cristaux et à la construction de pyramides ainsi que de temples, comme vous les appelleriez, qui étaient associées à l’instruction.

Interlocuteur: Est-ce que cette instruction était de la même sorte que l’instruction initiatique chez les Egyptiens?

Ra: Je suis Ra. Cette instruction était différente en ce sens que le complexe sociétal était, dirons-nous, plus sophistiqué et moins contradictoire et barbare dans ses façons de penser. C’est pourquoi les temples étaient des temples d’apprentissage plutôt qu’un effort de totalement séparer et mettre sur un piédestal les guérisseurs.

Interlocuteur: Alors est-ce que ceux que nous appelons des prêtres étaient instruits dans ces temples?

Ra: Je suis Ra. Vous ne les appelleriez pas des prêtres dans le sens du célibat, de l’obéissance et de la pauvreté. C’étaient des prêtres dans le sens de ceux qui se consacrent à apprendre.

Les difficultés ont fait leur apparition quand ceux qui étaient instruits dans cet apprentissage ont commencé à essayer d’utiliser les pouvoirs des cristaux à des choses autres que de la guérison, puisqu’ils s’occupaient non seulement d’apprendre mais aussi de ce que vous appelleriez la structure gouvernementale.

Interlocuteur: Est-ce que toutes leurs informations leur ont été données de la même manière que nous recevons nos informations maintenant, au travers d’un instrument comme cet instrument-ci?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu des visitations de temps en temps mais aucune d’importance dans, dirons-nous, le passage historique des événements de votre continuum espace/temps.

Interlocuteur: Est-ce qu’il leur a été nécessaire d’avoir un complexe sociétal unifié pour que ces visites se produisent? Quelles conditions ont-elles dû être réunies pour que ces visitations se produisent?

Ra: Je suis Ra. Les conditions étaient au nombre de deux: l’appel par un groupe de gens dont le carré dépassait la résistance intégrée de ceux qui ne voulaient pas chercher ou apprendre; la deuxième condition: la naïveté relative des membres de la Confédération qui ont senti qu’un transfert direct d’informations serait nécessairement aussi utile aux Atlantes qu’il l’avait été pour l’entité de la Confédération.

Interlocuteur: Je vois alors. Ce que vous voulez dire c’est qu’il est arrivé à ces naïves entités de la Confédération la même chose qui leur était arrivée par le passé, de sorte qu’elles faisaient la même chose pour les entités Atlantes. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. Nous vous rappelons que nous sommes l’un des membres naïfs de cette Confédération et que nous tentons toujours de réparer les dommages dont nous nous sentons responsables. Il est de notre devoir ainsi que de notre honneur de poursuivre avec vos peuples, dès lors, jusqu’à ce que toutes les traces de distorsion de nos enseignements/apprentissages aient été adoptées par leurs distorsions opposées, rétablissant ainsi l’équilibre.

Interlocuteur: Je vois. Je vais alors dire l’image que je me fais de l’Atlantide et vous me direz si j’ai raison.

Nous avons des circonstances dans lesquelles un pourcentage suffisamment important des gens de l’Atlantide ont au moins commencé à aller dans la direction de la Loi Une et à vivre la Loi Une, pour que leur appel soit entendu par la Confédération. Cet appel a été entendu parce que, sur base de la Loi des Carrés, il a vaincu l’opposition des entités atlantes qui ne lançaient pas d’appel. La Confédération a alors utilisé des canaux comme celui que nous utilisons nous, pour communiquer, et elle est aussi entrée en contact direct, mais cela s’est révélé être une erreur parce que perverti par des entités de l’Atlantide. Cela est-il exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact à une exception près. Il y a une seule Loi. C’est la Loi Une. Les autres lois sont des distorsions de cette Loi, certaines d’entre elles primordiales et d’extrême importance afin que le progrès puisse être compris. Cependant, il est bon que chacune de ces lois, que nous appelons aussi ‘moyens’, soit comprise comme étant une distorsion plutôt qu’une Loi. Il n’y a pas de multiplicité dans la Loi Une.

Ceci sera la dernière question longue de cette séance de travail. Veuillez la poser maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous me donner la durée moyenne de vie de la population atlante?

Ra: Je suis Ra. La durée de vie moyenne, comme nous l’avons dit, est trompeuse. Les Atlantes avaient habituellement, dans la première partie de leur expérience culturelle, des durées de vie de 70 à 140 ans, ceci étant, bien sûr, approximatif. A cause du désir de puissance, la durée de vie a rapidement décru dans les dernières périodes de la civilisation et donc, des informations concernant la guérison et le rajeunissement ont été demandées.

Avez-vous des demandes brèves avant que nous clôturions?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument? Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour elle?

Ra: Je suis Ra. L’instrument est bien. Il est en quelque sorte moins facile de maintenir un contact clair pendant une période où plusieurs ou une des entités du cercle de travail n’est/ne sont pas totalement consciente(s). Nous demandons que les entités du cercle prennent conscience que leur énergie est utile pour accroître la vitalité de ce contact. Nous vous remercions d’être consciencieux en demandant.

Je suis Ra. C’est une grande joie de vous laisser dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 10 février 1981

Copyright © 2017 L/L Research