Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 11 février 1981
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 23

11 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Vous avez parlé hier du premier contact établi par la Confédération, qui a eu lieu au cours de notre troisième cycle majeur. Vous avez dit que vous êtes apparus dans les cieux au-dessus de l’Egypte vers la même époque où de l’aide a été apportée à l’Atlantide. Pouvez-vous me dire pourquoi vous êtes allés en Egypte et quelle a été votre orientation d’attitude et de pensée quand vous êtes allés en Egypte la première fois?

Ra: Je suis Ra. A l’époque dont vous parlez il y avait ceux qui avaient choisi de vénérer le dieu solaire à tête de faucon, que vous connaissez par le complexe vibrationnel sonore ‘Horus’.

Nous avons été attirés à passer un certain temps, comme vous l’appelleriez, à scanner les peuples, à la recherche d’un intérêt sérieux équivalant à une recherche à laquelle nous pourrions aider sans enfreindre. Nous avons trouvé qu’à cette époque le complexe sociétal était très auto-contradictoire dans ce qui est appelé ses croyances religieuses et, pour cette raison, il n’y a pas eu d’appel approprié pour notre vibration. Ainsi, en cette période que vous connaissez comme étant approximativement 18.000 de vos années dans le passé, nous sommes partis sans entreprendre aucune action.

Interlocuteur: Vous avez dit hier que vous êtes apparus dans les cieux au-dessus de l’Egypte à cette époque. Est-ce que les entités égyptiennes ont pu vous apercevoir dans leurs cieux?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact.

Interlocuteur: Qu’ont-elles vu et comment cela a-t-il affecté leur attitude?

Ra: Je suis Ra. Elles ont vu ce que vous décririez comme des vaisseaux en forme de cloche et propulsés par des cristaux.

Cela ne les a pas affectées étant donné leur ferme conviction que de nombreuses choses merveilleuses se produisaient comme faisant normalement partie d’un monde, comme vous l’appelleriez, dans lequel de très, très nombreuses divinités avaient un puissant ascendant sur des événements surnaturels.

Interlocuteur: Aviez-vous une raison pour leur être visibles plutôt qu’invisibles?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire votre raison de leur être visibles?

Ra: Je suis Ra. Nous avons permis la visibilité parce que cela ne faisait aucune différence.

Interlocuteur: Alors à cette époque vous n’êtes pas entrés en contact avec eux. Pouvez-vous répondre à la question que je viens de poser par rapport à votre tentative suivante d’entrer en contact avec les Egyptiens?

Ra: Je suis Ra. La tentative suivante a été prolongée. Elle a eu lieu sur une période de temps. Le nexus, ou centre, de nos efforts a résulté d’une décision de notre part qu’il y avait un appel suffisant pour tenter de marcher parmi vos peuples en tant que frères.

Nous avons soumis ce plan au Conseil de Saturne, nous offrant en tant que Missionnés orientés vers le service, du type de ceux qui atterrissent directement sur les plans intérieurs, sans processus d’incarnation. Nous avons donc émergé, ou nous sommes matérialisés, dans des complexes physico-chimiques représentant aussi fidèlement que possible notre nature, cet effort étant d’apparaître comme des frères et de passer un temps limité en tant qu’instructeurs dans la Loi Une, car il y avait un intérêt de plus en plus fort pour le corps solaire, et ceci vibre en concordance avec nos distorsions particulières.

Nous avons découvert que pour chaque mot que nous pouvions prononcer, il y avait trente impressions que nous donnions par notre simple essence, ce qui déroutait les entités que nous étions venus servir. Après une courte période nous nous sommes éloignés de ces entités et avons passé beaucoup de temps à essayer de comprendre comment nous pourrions au mieux servir ceux auxquels nous nous étions offerts en amour/lumière.

Ceux qui étaient en contact avec cette entité géographique, que vous connaissez comme étant l’Atlantide, avaient conçu des potentiels de guérison par l’usage d’entités de forme pyramidale. En considérant cela et en procédant à des ajustements de différences comme dans les complexes de distorsion des deux cultures géographiques, ainsi que vous les appelleriez, nous sommes retournés devant le Conseil en offrant ce plan au Conseil comme une aide à la guérison et à la longévité de ceux dans la région que vous connaissez comme l’Egypte. De cette façon nous espérions faciliter le processus d’apprentissage tout en offrant de la philosophie énonçant la Loi Une. Une nouvelle fois le Conseil a donné son accord.

Il y a approximativement 11.000 de vos années nous sommes entrés par forme pensée dans votre —nous corrigeons cet instrument. Nous avons parfois de la difficulté à cause d’une baisse de vitalité. Il y a approximativement 8.500 ans, ayant considéré ces concepts avec soin nous sommes retournés, n’ayant jamais quitté en pensée, aux régions de formes pensées de votre complexe vibrationnel planétaire, et avons considéré pendant un certain nombre de vos années, ainsi que vous mesurez le temps, comment bâtir ces structures de manière appropriée.

La première, la Grande Pyramide, a été formée il y a environ 6.000 de vos années. Puis, ensuite, après avoir accompli par la pensée la construction ou l’architecture de la Grande Pyramide, en utilisant, dirons-nous, le matériau le plus local ou terrestre plutôt que la forme pensée, pour construire d’autres structures pyramidales. Cela s’est poursuivi pendant approximativement 1.500 de vos années.

Entretemps, les informations concernant l’initiation et la guérison par cristaux, étaient données. Celui connu comme ‘Ikhnaton’ a été à même de percevoir ces informations sans distorsion significative et, pendant un temps a remué, dirons-nous, ciel et terre pour faire appliquer la Loi Une et ordonner le clergé de ces structures en accord avec les distorsions de l’initiation et de la guérison véritablement compatissantes. Cela ne devait pas durer longtemps.

Lors de la dissolution physique de cette entité sur votre plan physique de troisième densité, ainsi que nous l’avons dit auparavant, nos enseignements ont bientôt été pervertis, nos structures une nouvelle fois ont été rendues à l’usage de ce qui est appelé ‘royal’ ou de ceux ayant des distorsions vers le pouvoir.

Interlocuteur: Quand vous avez parlé de guérison par les pyramides, je présume que la guérison primordiale devait être celle de l’esprit. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est partiellement exact. La guérison, si elle doit être effectuée, doit être une concentration sans distorsion significative des ruissellements entrant au travers du complexe spirituel dans l’arbre du mental. Il y a des parties de ce mental qui bloquent les énergies affluant dans le complexe corporel. Dans chaque cas, dans chaque entité, le blocage peut être très différent.

Cependant, il est nécessaire d’activer le sens du canal ou navette. Ensuite, selon que le blocage se fait du spirituel au mental ou du mental au physique, ou bien s’il s’agit simplement d’un traumatisme aléatoire et purement physique, la guérison peut ensuite s’accomplir.

Interlocuteur: Lorsque vous avez commencé à bâtir la pyramide de Gizeh en utilisant la pensée, étiez-vous à cette époque en contact avec des Egyptiens incarnés, et ont-ils observé cette construction?

Ra: Je suis Ra. A cette époque nous n’étions pas en contact étroit avec les entités incarnées sur votre plan. Nous étions en train de répondre à un appel général d’une énergie suffisante, en ce lieu particulier, méritant de l’action. Nous avons envoyé des pensées à tous ceux qui recherchaient nos informations.

L’apparence de la pyramide a fait l’objet d’une immense surprise. Cependant, elle a été planifiée soigneusement pour coïncider avec l’incarnation d’un connu comme un grand architecte. Cette entité a été déifiée par la suite, en partie à cause de cette occurrence.

Interlocuteur: Quel nom ont-ils donné à cette divinité?

Ra: Je suis Ra. Cette divinité avait le complexe vibratoire sonore ‘Imhotep’.

Interlocuteur: Que pouvez-vous me dire à propos de la réussite en général de la pyramide? Je comprends que les pyramides n’ont pas réussi à produire l’élévation de conscience espérée, mais il a dû y avoir une certaine réussite venue d’elles.

Ra: Je suis Ra. Nous vous demandons de vous souvenir que nous sommes les Frères et Soeurs du Désarroi. Quand un a été sauvé de ce désarroi pour avoir une vision du Créateur unique, alors il n’y a pas de concept d’échec.

Notre difficulté se trouve dans l’honneur/la responsabilité de corriger les distorsions de la Loi Une qui sont survenues pendant nos efforts pour venir en aide à ces entités. Les distorsions sont vues comme des responsabilités plutôt que comme des échecs: les quelques uns qui ont été inspirés de chercher, notre seule raison de cet effort.

Dès lors, nous serions peut-être dans une position de paradoxe en ce sens que quand un a eu une illumination, nous avons réussi, comme vous diriez, et quand d’autres sont devenus plus soucieux et désemparés nous avons échoué. Ce sont vos termes. Nous persistons à chercher à servir.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire ce qui est arrivé à Ikhnaton après sa mort physique?

Ra: Je suis Ra. Cette entité est ensuite passée par la série de soins et révisions des expériences incarnationnelles appropriés à l’expérience de troisième densité. Cette entité avait été dans une certaine mesure dans les distorsions de pouvoir, améliorées par la grande dévotion à la Loi Une. Cette entité a dès lors résolu d’entrer dans une série d’incarnations dans lesquelles il n’y avait pas de distorsions vers le pouvoir.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quelle était la durée de vie moyenne des Egyptiens au temps d’Ikhnaton?

Ra: Je suis Ra. La durée de vie moyenne de ces gens était d’approximativement trente-cinq à cinquante de vos années. Il y avait beaucoup de ce que vous appelez des maladies de nature de complexe physique.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire les raisons des maladies? Je pense que je sais déjà, mais je pense qu’il serait bon pour le livre de le dire à ce moment-ci.

Ra: Je suis Ra. Ceci n’est, ainsi que nous l’avons mentionné précédemment, pas particulièrement informatif par rapport à la Loi Une. Cependant, le pays que vous connaissez comme l’Egypte était en ce temps-là hautement barbare dans ses conditions de vie, ainsi que vous les appelleriez. Le fleuve que vous appelez Nil pouvait se mettre en crue et puis se retirer, fournissant ainsi des terrains fertiles pour le développement de maladies pouvant être transportées par des insectes. Egalement, la préparation d’aliments a permis l’apparition de maladies. Et aussi, dans de nombreux cas il y avait des difficultés avec les sources d’eau, et l’eau ingérée provoquait des maladies à cause des organismes qui s’y trouvaient.

Interlocuteur: Je questionnais en fait à propos de la cause fondamentale des maladies plutôt qu’à propos du mécanisme de leur transmission. J’allais à la racine de la pensée qui avait créé la possibilité de maladie. Pourriez-vous me dire brièvement si j’ai raison de penser que la réduction générale de pensée sur une longue période sur la planète Terre par rapport à la Loi Une a créé des conditions par lesquelles ce que nous appelons des maladies ont pu se développer? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est correct et bien perçu. Vous, en tant que poseur de questions, vous commencez maintenant à pénétrer les enseignements extérieurs.

La cause fondamentale dans cette société particulière n’a pas été tellement une action belliqueuse, bien qu’il y ait eu, dirons-nous, des tendances, mais plutôt l’apparition d’un système monétaire et de commerce, et le développement très actif de ces tendances vers l’avidité et le pouvoir; d’où la mise en esclavage d’entités par d’autres entités et la mauvaise compréhension du Créateur à l’intérieur de chaque entité.

Interlocuteur: Je comprends, si je ne me trompe pas, qu’un contact sud américain a aussi été établi. Pouvez-vous me parler de la nature de votre contact par rapport à l’attitude vis-à-vis de ce contact, ses ramifications, le plan de contact, et pourquoi les gens ont été contactés en Amérique du Sud?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance. Les entités qui ont marché parmi ceux de votre continent sud-américain ont été appelées par un désir similaire, de la part des entités de là-bas, d’apprendre à propos des manifestations du soleil. Elles vénéraient cette source de lumière et de vie.

C’est ainsi que ces entités ont été visitées par des êtres de lumières non différents de nous-mêmes. Des instructions ont été données et elles ont été mieux acceptées et moins déformées que les nôtres. Les entités elles-mêmes ont entrepris de construire une série de cités souterraines et cachées, y compris des structures pyramidales.

Ces pyramides variaient quelque peu par rapport au style que nous avions propagé. Cependant, les idées originelles étaient les mêmes, avec l’addition d’un désir ou d’une intention de créer des endroits de méditation et de repos, un sentiment de la présence du Créateur unique, ces pyramides étant alors pour tous les gens, non pas seulement pour les initiés et ceux à soigner.

Ils ont quitté cette densité quand il a été découvert que leurs plans étaient solidement en train et, en fait avaient été enregistrés. Pendant approximativement les 3.500 années suivantes, ces plans, bien que dans une certains mesure déformés, ont atteint un état de quasi-achèvement à de nombreux égards.

C’est pourquoi, comme dans le cas des ruptures de quarantaine, l’entité qui aidait les entités sud-américaines le long des voies sud-américaines que vous appelez en partie le fleuve Amazone, est retournée devant le Conseil de Saturne pour demander une deuxième tentative de corriger en personne les distorsions survenues dans ses plans. Ceci ayant été accordé, cette entité (ou complexe mémoriel sociétal) est retournée, et l’entité choisie comme messager est venue une nouvelle fois parmi les peuples pour corriger les erreurs.

A nouveau, tout a été enregistré, et l’entité a rejoint son complexe mémoriel sociétal et quitté vos cieux.

Tout comme dans notre expérience, les enseignements ont été, pour la majeure partie, grandement et grossièrement pervertis jusqu’à aller, dans des temps ultérieurs, aux sacrifices humains plutôt qu’à la guérison des humains. C’est ainsi que ce complexe mémoriel sociétal a lui aussi reçu l’honneur/devoir de rester jusqu’à ce que ces distorsions aient été retirées des complexes de distorsion de vos peuples.

Pouvons-nous demander s’il y a des questions de nature brève avant que nous clôturions?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument? Puisque vous avez dit qu’elle subit une baisse d’énergie, est-il possible d’avoir une autre séance plus tard aujourd’hui?

Ra: Je suis Ra. Tout est bien avec les alignements. Cependant, cet instrument aurait avantage à se reposer après l’état de transe de cette période diurne.

Je suis Ra. Je quitte cet instrument à présent. Je laisse chacun de vous dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre I - 11 février 1981

Copyright © 2017 L/L Research