Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 15 février 1981
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 13

Séance 24, 15 février 1981

Jim: Les informations qui suivent font référence à deux des événements OVNI les plus retentissants dans ce pays. Le premier se rapporte à la supposée rencontre face-à-face entre des extraterrestres et le Président Dwight D. Eisenhower ainsi que certains militaires haut-gradés de la Base Edwards des Forces Aériennes en Californie, en février 1954. Le second incident est le supposé crash d’un OVNI près de Roswell, NM, dans lequel l’équipage extraterrestre qui était à bord aurait péri. La rumeur dit encore que leurs corps avaient été transportés dans le hangar #18 de la Wright Patterson Air Base dans l’Ohio. Une fois encore, nous avons succombé à la tentation de chercher des informations qui paraissaient en surface très intéressantes, mais qui, en réalité, ne donneraient rien ou très peu pouvant aider à l’évolution du mental, du corps ou de l’esprit. Et nous aurions perdu le contact Ra, parce que le contact sur une étroite bande de fréquence était focalisé exclusivement sur l’aide à notre évolution et non pas sur la révélation de complications transitoires sur la manière dont certains groupes s’amusent dans cette illusion-ci.

Carla: En 1962, quand j’ai aidé Donald à mettre sur pied le groupe initial de méditation qui est devenu L/L Research, plusieurs bruits circulaient. Le gouvernement était supposé tout savoir au sujet des OVNI et avait eu un contact. Il y avait, disait-on, des conspirations que diverses sources avaient dénoncées en public. Jusqu’à ce jour il y a eu un flux continuel de prophéties et avertissements solennels en tous genres. Seules les dates d’Armageddon ont changé, prédisant généralement une malédiction dans les deux ou trois ans à venir.

Ce n’est pas que je ne pense pas que des OVNI communiquent avec notre gouvernement. Ce peut bien être le cas. Ils sont certainement ici, les cas de traces d’atterrissage à elles seules prouvent que quelque chose qui fait des trous dans le sol en nous rendant visite, et les nombreux témoins et enlevés, composent un tableau général de contacts humains-extraterrestres qu’on ne peut ignorer. Mais je pense que le réel trésor que les entités des OVNI nous ont apporté est un trésor de l’esprit, et non pas un trésor de ce monde. Peu importe la réalité physique des OVNI et ce que fait le gouvernement, ils font partie de l’image éphémère du monde; partie de cette pesante illusion. Mais les messages ont un contenu métaphysique que le passage de 10.000 années ne rendrait pas obsolète ni moins chargé de signification. C’est pourquoi je réponds en général à ce genre de questions sur des mondes inconnus, en les redirigeant des phénomènes vers la vérité métaphysique.

Session 24, 14 février 1981

Interlocuteur: Une chose que je viens de lire et qui me trotte en tête; même si elle n’est pas très importante, je serais vraiment très intéressé de savoir si Dwight Eisenhower a rencontré soit la Confédération, soit le groupe d’Orion dans les années 1950.

Ra: Je suis Ra. Celui dont vous parlez a rencontré des formes pensées qui sont indiscernables depuis la troisième densité. C’était un test. Nous, de la Confédération, souhaitions voir ce qui se produirait si cette personne simple, sympathique, orientée extrêmement positivement sans distorsion significative vers le pouvoir recevait des informations pacifiques, et les possibilités qui pourraient en découler. Nous avons découvert que cette entité ne pensait pas que ceux confiés à ses soins pourraient gérer les concepts d’autres êtres et d’autres philosophies. Un accord a dès lors eu lieu, lui permettant de suivre son propre chemin et nous le nôtre; et qu’une campagne très discrète, comme nous avons entendu que vous appelez cela, serait poursuivie pour alerter graduellement vos peuples à notre présence. Les événements ont précipité ce plan. Y a-t-il une autre brève demande avant que nous clôturions?

Interlocuteur: Une autre question à ce sujet: y a-t-il eu un vaisseau spatial accidenté, dans lequel il y avait des petits corps maintenant conservés dans nos installations militaires?

Ra: Je suis Ra. Nous ne voulons pas empiéter sur votre futur. Si nous vous donnions ces informations nous pourrions peut-être vous donner plus que ce que vous pouvez gérer de manière appropriée dans le nexus d’espace/temps de votre configuration présente de pensée militaire et de renseignement quelque peu embrouillée. C’est pourquoi, nous retiendrons ces informations.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 15 février 1981

Copyright © 2017 L/L Research