Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 21 février 1981
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 16

Séance 27, 21 février 1981

Jim: Juste avant que je ne me joigne à Don et Carla, vers la fin 1980, j’ai fait un voyage dans la région de Portland, en Oregon, pour aller travailler avec Paul Shockley et la Aquarian Church of Universal Service. L’expérience en elle-même a été heureuse, et elle a aussi fourni le catalyseur qui m’a fait revenir ensuite dans le Kentucky pour rejoindre L/L Research. Après deux mois dans l’Orégon j’ai décidé de passer un week end en solitaire afin de réfléchir à une opportunité de gagner pas mal d’argent, qui m’avait été présentée par un membre de l’Eglise aquarienne. Après trente secondes de la première méditation du week end, le message très clair de retourner auprès de Don et Carla est apparu comme un éclair dans mon ciel intérieur. J’ai donc dit adieu à mes nouveaux amis et suis revenu à Louisville. Trois semaines plus tard le contact Ra a commencé, et quand Paul Shockley a été informé de la nature du contact il a demandé que deux questions soient posées de sa part au complexe mémoriel social Ra.

La réponse à la deuxième question est particulièrement intéressante pour nous, parce qu’elle paraît suggérer le moyen par lequel certaines des pyramides d’Egypte ont été construites.

Carla: En 1986 nous avons été invités par Shockley à la “Conférence de l’Amitié” et j’ai enfin rencontré ce canal transmettant une source appelée ‘Prise de Conscience Cosmique’. C’était un canal très sincère et courageux, pur dans son désir de servir. Je pense qu’il est malheureux que les questions posées à ce canal pendant un certain temps, aient altéré et gâché la qualité des informations reçues. Comme toujours dans un tel cas, ce qui était en cause, c’était une fascination pour des matières transitoires. Je pense que ce sont les questions posées à cet excellent canal qui ont fait baisser le niveau métaphysique de ces transmissions.

Session 27, 21 février 1981

Interlocuteur: Jim s’est senti obligé de poser deux questions qui lui ont été demandées par Paul Shockley, et je vais les poser en premier lieu, au cas où vous pourriez y répondre avant que nous commencions. Première question: Paul Shockley transmet actuellement la même source que celle dont Edgar Cayce était le canal, et il a reçu des informations disant qu’il a pris part au dessin et à la construction des pyramides égyptiennes. Pouvez-vous nous dire quel a été son rôle dans cette entreprise?

Ra: Je suis Ra. Cela a été dans votre continuum d’espace/temps pendant deux périodes et deux vies. La première d’une nature physique, travaillant avec des entités de la Confédération en ce que vous connaissez comme Atlantide, ceci étant il y a approximativement 13.000 de vos années. Cette mémoire, dirons-nous, étant intégrée à l’inconscient du complexe mental/corps/esprit de cette entité à cause de son extrême désir de se souvenir du service de guérison et de polarisation possible grâce aux mécanismes du cristal et du guérisseur chargé.

La seconde expérience étant approximativement 1.000 années plus tard, expérience pendant laquelle cette entité a préparé, en une certaine partie, la conscience du peuple que vous nommez maintenant d’Egypte, pour qu’il soit à même d’offrir l’appel qui a permis à ceux de notre complexe mémoriel social de marcher parmi vos peuples. Au cours de cette expérience de vie cette entité a été de la nature d’un prêtre et enseignant, et elle est parvenue à se rappeler sous une forme de demi-distorsion les apprentissages/enseignements des expériences pyramidales atlantes. C’est ainsi que cette entité est devenue un bâtisseur de la pensée archétypale de la Loi Une avec des distorsions vers la guérison, ce qui a aidé notre peuple à apporter cela dans une manifestation physique.

Interlocuteur: Seconde question: Paul a aussi reçu des informations selon lesquelles il y a eu d’autres êtres qui ont aidé à la construction des pyramides, mais qu’ils n’étaient pas entièrement matérialisés en troisième densité. Ils étaient matérialisés de la taille à la tête, mais non pas de la taille aux pieds. Est-ce que de telles entités ont existé et aidé à la construction des pyramides, et qui étaient-elles?

Ra: Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, l’infini intelligent présent dans l’absorption de ‘viv-itude’ [1] et d’ ‘êtr-itude’ [2], ainsi qu’il se codifie en énergie intelligente, grâce aux impressions de pensées de ceux qui aident la pierre vivante à prendre une nouvelle forme d’ ‘êtritude’. La libération et l’utilisation de l’infini intelligent pendant une brève période absorbe peu à peu toutes les dimensions consécutives ou entrecroisées, offrant ainsi de brefs aperçus de ceux qui projettent leur pensée vers le matériau. Ces êtres commençant donc à se matérialiser, mais ne restent pas visibles. Ces êtres étaient la manifestation visible d’une forme pensée ou de la troisième densité, de notre complexe mémoriel social puisque nous avons offert un contact à partir de notre infini intelligent avec l’infini intelligent de la pierre.

 

[1] Original : ‘Living-ness’ (NdT)

[2] Original : ‘Being-ness’ (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 21 février 1981

Copyright © 2017 L/L Research