Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre II, Séance 36

10 mars 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Au cours de communications précédentes vous avez parlé de la totalité du complexe mental/corps/esprit. Voudriez-vous s’il vous plaît nous donner une définition de la totalité du complexe mental/corps/esprit?

Ra: Je suis Ra. Il y a une dimension dans laquelle le temps n’intervient pas. Dans cette dimension, le mental/corps/esprit dans sa danse éternelle du présent peut être vu en totalité, et avant que le complexe mental/corps/esprit –qui devient ensuite une partie du complexe mémoriel sociétal— soit volontairement absorbé dans la totalité du Créateur, l’entité se connaît elle-même dans sa totalité.

Cette totalité du complexe mental/corps/esprit fonctionne comme, dirons-nous, une ressource pour ce que vous appelleriez peut-être le soi supérieur. Le soi supérieur, à son tour, est une ressource pour l’examen des distillats de l’expérience de troisième densité, et la programmation de nouvelles expériences. Ceci est également vrai dans les densités quatre, cinq et six, et la totalité du complexe mental/corps/esprit entre dans la conscience au cours de la septième densité.

Interlocuteur: Alors est-ce que la totalité du complexe mental/corps/esprit serait responsable des changements de programmation des catalyseurs au cours d’une expérience de troisième densité du complexe mental/corps/esprit, de sorte que le catalyseur approprié serait ajouté, dirions-nous, à titre de condition de changement du complexe au cours de l’expérience de troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Le soi supérieur, comme vous l’appelez, c’est-à-dire le ‘soi’ qui existe avec la pleine compréhension de l’accumulation des expériences de l’entité, aide l’entité à accomplir la guérison des expériences qui n’ont pas été apprises de manière adéquate, et assiste, ainsi que vous l’avez indiqué, dans la programmation de nouvelles expériences de vie, comme vous pourriez les appeler.

La totalité du complexe mental/corps/esprit est celle à laquelle il peut être fait appel par l’aspect du soi supérieur, tout comme le complexe mental/corps/esprit fait appel au soi supérieur. Dans ce cas vous avez une situation structurée à l’intérieur du continuum espace/temps, avec le soi supérieur ayant à sa disposition la totalité des expériences qui ont été collectées par une entité, et une très ferme évaluation des leçons à apprendre dans cette densité.

La totalité du complexe mental/corps/esprit est comme du sable mouvant et est, dans une certaine mesure, un ensemble de développements parallèles de la même entité. Ces informations sont rendues accessibles à l’aspect du soi supérieur. Cet aspect peut alors utiliser ces vortex projetés, de probabilités/possibilités, afin de mieux aider à ce que vous appelleriez la programmation de vie future.

Interlocuteur: Dans les Transmissions Seth nous trouvons une phrase dans laquelle Seth dit que chaque entité sur Terre est une partie de, ou un aspect du, soi supérieur de l’Ame Suprême qui a de nombreux aspects ou parties dans de nombreuses dimensions, tous ces aspects ou parties apprenant des leçons qui permettent au soi supérieur de progresser de manière équilibrée. Dois-je comprendre de cela qu’il y a de nombreuses expériences semblables à celle que nous vivons dans la troisième densité, et qui sont régies par un seul soi supérieur?

Ra: Je suis Ra. L’exactitude de cette affirmation est variable. Plus une entité devient équilibrée, moins il y a nécessité d’explorer les vortex de possibilités/probabilités dans des expériences parallèles.

Interlocuteur: Dois-je alors conclure de cela que le soi supérieur ou Ame Suprême peut se diviser en de nombreuses unités s’il est requis de faire ce que nous appellerions l’expérience simultanée de différents types de catalyseurs et puis de globaliser ces expériences?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une affirmation dont nous ne pouvons pas dire si elle exacte ou inexacte à cause des confusions de ce que vous appelez le temps. La véritable simultanéité n’est disponible que quand toutes les choses sont vues comme survenant toutes ensemble. Ceci porte ombrage au concept dont vous parlez. Le concept selon lequel diverses parties de l’être vivent simultanément des expériences de diverses natures n’est pas précisément exact étant donné votre compréhension que ceci indiquerait que cela survient véritablement simultanément. Ce n’est pas le cas.

Le cas est d’univers en univers, et des existences parallèles peuvent alors être programmées par le soi supérieur, selon les informations disponibles à partir de la totalité du complexe mental/corps/esprit concernant les vortex de probabilités/possibilités en n’importe quel point crucial.

Interlocuteur: Pourriez-vous donner un exemple de la façon dont cette programmation par le soi supérieur permet d’éduquer au travers d’expériences parallèles?

Ra: Je suis Ra. Peut-être que l’exemple le plus simple de cette apparente simultanéité d’existence de deux ‘soi’, qui sont en vérité un ‘soi’ au même temps/espace, est celui-ci: l’Ame Suprême, comme vous l’appelez, ou soi supérieur, paraît exister simultanément avec le complexe mental/corps/esprit qu’elle aide. Ceci n’est pas réellement simultané, car le soi supérieur se déplace vers le complexe mental/corps/esprit selon la nécessité vue à partir d’une position de développement de l’entité qui serait envisagée comme étant dans le futur de cette entité.

Interlocuteur: Alors le soi supérieur fonctionne à partir du futur, comme nous comprenons les choses. Autrement dit, mon soi supérieur fonctionnerait à partir de ce que je considère comme mon avenir? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Du point de vue de votre espace/temps, cela est exact.

Interlocuteur: Dans ce cas, mon soi supérieur aurait un très grand avantage à savoir ce qui est nécessaire puisqu’il saurait, en ce qui me concerne, ce qui va se passer. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact, étant donné que ce serait une abrogation du libre arbitre. L’aspect du soi supérieur est conscient des leçons apprises par l’intermédiaire de la sixième densité. Le rythme de progression est assez bien compris. Les choix qui doivent être faits pour atteindre le soi supérieur tel qu’il est sont de la provenance du complexe mental/corps/esprit lui-même.

Ainsi donc, le soi supérieur est comme une carte routière sur laquelle la destination est connue; les routes sont bien connues, ces routes étant dessinées par l’infini intelligent oeuvrant au travers de l’énergie intelligente. Cependant, l’aspect du soi supérieur ne peut programmer que les leçons et certaines limitations de prédispositions s’il le souhaite. Le reste est complètement le libre choix de chaque entité. Il y a ainsi un parfait équilibre entre le connu et l’inconnu.

Interlocuteur: Je suis désolé d’avoir tant de mal avec ces concepts, mais ils sont très difficiles, j’en suis sûr, à traduire dans notre manière de comprendre et notre langage. Certaines de mes questions sont sans doute plutôt ridicules, mais est-ce que ce soi supérieur a une sorte de véhicule, comme notre véhicule physique? Est-ce qu’il a un complexe corporel?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Le soi supérieur est d’une certaine progression à l’intérieur de la sixième densité, se dirigeant vers la septième. Après que le pas de la septième ait été bien franchi, le complexe mental/corps/esprit devient si totalement une totalité de complexe mental/corps/esprit qu’il se met à accumuler de la masse spirituelle et s’approche de la densité de l’octave. C’est ainsi que le regard en arrière prend fin à ce point-là.

Interlocuteur: Est-ce que le soi supérieur de chaque entité est d’une nature de sixième densité?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. C’est un honneur/devoir du soi envers le soi quand on approche de la septième densité.

Interlocuteur: Je veux être certain de bien comprendre ici. Nous avons parlé de certains individus en particulier. Par exemple, nous avons parlé de George Patton au cours d’une communication précédente. Alors son ‘soi’ supérieur au temps de son incarnation ici en tant que George Patton il y a environ quarante ans, était de sixième densité? C’est bien ça?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Nous notons ici que chaque entité a plusieurs êtres auxquels elle peut faire appel pour obtenir un soutien intérieur. N’importe lesquels d’entre eux peuvent être pris par une entité pour être la totalité du complexe mental/corps/esprit. Cependant, ce n’est pas le cas. La totalité du complexe mental/corps/esprit est un ensemble nébuleux de tout ce qui peut se produire et faire l’objet de compréhension; le soi supérieur lui-même étant une projection ou manifestation de la totalité du complexe mental/corps/esprit qui peut ensuite communiquer avec le mental/corps/esprit au cours de la partie désincarnée d’un cycle de renaissance ou pendant l’incarnation; qui peut communiquer si les passages ou canaux adéquats reliant aux racines du mental sont ouverts.

Interlocuteur: Ces canaux seraient alors ouverts par la méditation, et je suppose que la polarisation intense peut aider à cela. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en partie exact. La polarisation intense ne développe pas nécessairement, dans le complexe mental/corps/esprit, la volonté ou le besoin d’entrer en contact avec l’Ame Suprême. Chaque voie d’expérience de vie est unique. Cependant, selon la polarisation, la volonté est grandement renforcée, et vice-versa.

Interlocuteur: Je voudrais prendre l’exemple de celui dont vous avez dit qu’il se nommait Himmler. Nous supposons que son soi supérieur était de la sixième densité, et il a été dit que Himmler avait opté pour la voie négative. Est-ce que son soi supérieur réside alors dans une situation de type sixième densité négative? Pouvez-vous commenter ce concept?

Ra: Je suis Ra. Aucun être négatif n’a atteint la manifestation de l’Ame Suprême, qui est l’honneur/devoir de la totalité du complexe mental/corps/esprit, de la sixième densité avancée ainsi que vous le diriez dans vos mesures de temps. Ces complexes mental/corps/esprit orientés négativement rencontrent une difficulté qui, à notre connaissance, n’a jamais été surmontée car, après le passage en cinquième densité, la sagesse est disponible mais doit être assortie d’une égale quantité d’amour. Cet amour/lumière est très, très difficile à atteindre dans l’unité quand c’est la voie négative qui est suivie, et dans la première partie de la sixième densité, les complexes sociétaux d’orientation négative choisissent de lâcher ce potentiel et sautent dans la sixième densité positive.

C’est pourquoi, l’Ame Suprême qui rend sa compréhension accessible à tous ceux qui sont prêts pour cette aide, est orientée vers le positif. Cependant, le libre arbitre de l’individu est capital, et toute assistance donnée par le soi supérieur peut être vue soit dans la polarité positive, soit dans la polarité négative, selon le choix du complexe mental/corps/esprit.

Interlocuteur: Alors pour reprendre l’exemple de Himmler, est-ce que son soi supérieur à l’époque où il a été incarné dans les années 1940 était un soi supérieur de sixième densité orienté positivement?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que Himmler a été d’une manière ou d’une autre en contact avec son soi supérieur à l’époque où il était incarné au cours des années 1940?

Ra: Je suis Ra. Nous vous rappelons que la voie négative est une voie de séparation. Quelle est la première séparation? Le soi séparé du soi. Celui connu comme Himmler n’a pas choisi de faire usage de ses capacités de volonté et de polarisation pour chercher l’assistance d’aucune source, à part ses propres pulsions, choisies par lui dans son expérience de vie et nourries par de précédentes inclinations créées dans d’autres expériences de vie.

Interlocuteur: Eh bien alors disons que, quand Himmler atteindra la sixième densité négative, réalisera-t-il que son soi supérieur était orienté positivement et fera-t-il pour cette raison le saut de l’orientation négative vers l’orientation positive?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. L’entité de sixième densité négative est extrêmement sage. Elle observe l’entropie spirituelle qui se produit à cause du manque de capacité à exprimer l’unité de sixième densité. Dès lors, aimant le Créateur et réalisant quelque part que le Créateur n’est pas seulement le soi mais aussi autrui en tant que soi, cette entité choisit consciemment une réorientation instantanée de l’énergie afin de pouvoir poursuivre son évolution.

Interlocuteur: Alors l’entité de sixième densité qui atteint ce point dans l’orientation positive peut choisir de devenir ce que nous appelons un Missionné et revenir en arrière. Je me demande si cela se produit jamais avec une entité de sixième densité orientée négativement. Est-ce qu’il y en a qui reviennent en tant que Missionnés?

Ra: Je suis Ra. Une fois que l’entité polarisée négativement a atteint un certain point dans la densité de sagesse, il devient très improbable qu’elle choisisse de risquer l’oubli, car sa polarisation n’est pas altruiste mais égoïste, et avec la sagesse elle réalise le péril d’une telle “Mission”. Occasionnellement, une entité de sixième densité négative devient un Missionné dans un effort de poursuite de sa polarisation vers le négatif. Cela est extrêmement exceptionnel. .

Interlocuteur: Alors quel est le mécanisme que cette exceptionnelle entité de sixième densité souhaite utiliser pour se polariser plus négativement en devenant un Missionné?

Ra: Je suis Ra. Le Missionné a le potentiel de grandement accélérer la densité d’où il vient, par sa progression dans l’évolution. Cela est dû aux intenses expériences et opportunités de vie de la troisième densité. Ainsi, le Missionné orienté positivement choisit de s’exposer au danger de l’oubli afin d’être au service d’autrui en irradiant l’amour pour les autres ‘soi’. S’il pénètre dans l’oubli, la quantité de catalyseurs en troisième densité polarisera le Missionné avec une efficience bien plus grande que ce qui est attendu dans les densités supérieures et plus harmonieuses.

De manière similaire, le Missionné orienté négativement ose risquer l’oubli afin de pouvoir accélérer sa progression dans l’évolution dans sa propre densité en se servant lui-même en troisième densité, en offrant aux autres ‘soi’ l’opportunité de recevoir des informations ayant à voir avec la polarisation négative.

Interlocuteur: Y a-t-il dans notre passé historique des exemples de Missionnés de sixième densité polarisés négativement?

Ra: Je suis Ra. Cette information pourrait être néfaste. Nous la retenons. S’il vous plaît, essayez de voir les entités qui vous entourent comme faisant partie du Créateur. Nous ne pouvons expliquer davantage.

Interlocuteur: Il nous est parfois très difficile d’arriver à davantage qu’un petit pourcentage de compréhension de certains de ces concepts à cause de la limitation de notre conscience, mais je pense qu’un peu de méditation sur les informations de ce jour nous aidera à formuler certaines questions au sujet de ces concepts.

Ra: Je suis Ra. Pouvons-nous demander s’il y a de brèves demandes avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Je vais juste poser une brève question avant que nous clôturions. Pouvez-vous me dire quel pourcentage de Missionnés sur Terre aujourd’hui ont réussi à forcer le blocage de la mémoire et ont pris conscience de ce qu’ils sont, et enfin, pouvons-nous faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument ou faciliter le contact?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons donner le pourcentage approximatif de ceux qui pénètrent intelligemment leur statut. C’est entre huit et demi et neuf trois-quarts pourcent. Il y a un plus grand groupe, en termes de pourcentage, de ceux qui ont une symptomatologie, dirons-nous, assez bien définie qui leur indique qu’ils ne sont pas de cette, dirons-nous ‘insanité’-ci. Ce groupe correspond à un peu plus de cinquante pourcent du restant. Près d’un tiers du reste ont conscience que quelque chose en eux est différent, donc vous voyez qu’il y a beaucoup de degrés d’éveil à la reconnaissance du fait d’être un Missionné. Nous pouvons ajouter que c’est pour les groupes du milieu et premier que cette information aura du sens, dirons-nous.

Cet instrument est bien. Le lieu de repos est quelque peu préjudiciable, dans son effet, au confort du côté dorsal du véhicule physique de cet instrument. Nous avons mentionné cela précédemment.

Vous êtes consciencieux. Nous vous quittons à présent, mes amis.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Allez donc, réjouissez-vous gaiement dans la puissance et la paix du Créateur. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre II - 10 mars 1981

Copyright © 2017 L/L Research