Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 21

Séance 36, 10 mars 1981

Jim: N’avoir qu’une faible mais persistante idée que nous étions venus sur cette planète pour être au service d’autrui constituait apparemment un degré suffisant de ‘pénétration du processus d’oubli’ que Don avait mentionné au cours de la séance 36, car nous avions à peine plus que cela pour débuter le contact avec Ra.

Toute entité de troisième densité a apparemment un soi supérieur ou Ame Suprême qui existe au niveau de la moitié de la sixième densité. En outre, le Missionné membre d’un complexe mémoriel sociétal a aussi un autre complexe de conscience auquel il peut faire appel quand il a besoin d’aide, car chaque complexe mémoriel sociétal semble également avoir l’équivalent de sa propre Ame Suprême ou ce que Ra appelle ‘totalité de complexe mental/corps/esprit’.

Carla: Le processus d’oubli, ou le voile, est un mot souvent utilisé par nos sources. L’idée est que, quand nous nous revêtons de chair et devenons une entité manifestée sur le plan terrestre, cette chair oblitère nos sens métaphysiques. Tout ce que nous savions avant la naissance est caché dans le mental profond, et nous entamons notre pèlerinage pourvus seulement de notre ‘soi’ dépouillé et de nos désirs sincères. Il n’est pas étonnant dès lors que les Missionnés aient quelque difficulté à s’éveiller au sein de l’illusion que nous appelons la réalité de consensus. Il y a toujours la crainte, quand nous entrons dans une incarnation, que nous ne nous éveillerons pas du tout mais serons perdus pour toute cette expérience de vie. Vous qui lisez cette phrase, vous êtes probablement en plein milieu de ce processus d’éveil, et vous commencez à vous identifier à un concept nouveau et plus large du soi: celui d’un être éternel et métaphysique.

A mesure que nous nous éveillons et développons notre soi véritable, nous pouvons nous aider les uns les autres, et j’encourage chaque Missionné à trouver des moyens d’épauler ses camarades pèlerins de la lumière. Les gens viendront vers vous. Certains ne sembleront pas très ‘conscients’ ou bien ils paraîtront conscients mais désemparés ou effrayés. Si le Créateur les place sur votre chemin, alors vous êtes bien équipés pour les aider. Il suffit de les aimer et les accepter.

Ceci est bien plus difficile à faire qu’à dire. Cela implique d’abord d’arriver à vous aimer et vous accepter vous-même, à vous pardonner les myriades d’imperfections et stupidités que vous trouvez quand vous regardez à l’intérieur. Mais tout travail se fait sur le soi, métaphysiquement parlant. S’il vous est difficile d’aimer quelqu’un, regardez à l’intérieur de vous et trouvez l’endroit où vous avez rejeté une partie de vous-même, la tranche de côté sombre que vous préféreriez ne pas voir ou expérimenter. Quand vous travaillez sur cet amour, cette acceptation et ce pardon de votre côté sombre vous travaillez au service de tous les autres ‘soi’ qui croisent votre chemin. Je pense que la clé de cette acceptation du soi c’est de voir que se trouver dans la chair c’est être très imparfait et désorienté. Il n’y a pas moyen de ne pas faire d’erreurs quand on est dans le contexte du monde. Cependant, à l’intérieur de nous il y a le soi sans voile, avec le parfait souvenir de qui nous sommes et de ce que nous sommes venus faire. Dès que nous sommes capables de regarder en face notre côté peu recommandable, nous devenons de plus en plus transparents à cet amour infini qui vient non de nous mais au travers de nous pour tous nous bénir.

Dans cette pratique de l’amour nous avons une merveilleuse source de force et de courage: le soi supérieur. Je nomme ce ‘soi’: l’Esprit Saint, parce que je suis de la distorsion appelée christianisme mystique. D’autres personnes voient ce soi supérieur comme un guide intérieur, un ange, la nature supérieure, ou simplement l’Accompagnement. Peu importent les mots utilisés: cette énergie est entièrement fiable, toujours là pour épauler et soutenir. Il est possible de s’exercer à prendre conscience de cette énergie en s’y ouvrant consciemment au moyen de la méditation, et en y faisant appel dans les moments difficiles. J’encourage chacun à voir le soi comme un être en train de s’éveiller, et qui bénéficie d’un fort soutien des forces invisibles. Appuyez-vous sur ces sources de force dans le silence et la prière. Elles vous aideront réellement.

Séance 36, 10 mars 1981

Interlocuteur: Je me demandais si pour être qualifié pour entrer en contact avec Ra il faut aussi pénétrer ce processus d’oubli. Est-ce le cas?

Ra: Je suis Ra. C’est tout à fait exact.

Interlocuteur: Sans quoi la Loi de Confusion empêcherait cela? Est-ce exact?

Ra: C’est exact.

Interlocuteur: Je me demandais aussi si trois personnes c’est le nombre minimum nécessaire pour ce type de travail. Est-ce le cas?

Ra: Je suis Ra. Pour la protection de cet instrument cela est nécessaire comme groupe minimum et aussi comme nombre le plus efficace, étant donné l’exceptionnelle harmonie dans ce groupe. Dans d’autres groupes le nombre pourrait être plus grand, mais nous avons observé dans ce contact-ci que le soutien le plus efficace est donné par les complexes mental/corps/esprit présents en ce moment.

Interlocuteur: Je suis un peu dans le flou sur un point par rapport au soi supérieur. Chacun de nous a, je présume, un soi supérieur individuel au niveau de la sixième densité positive. Est-ce exact? Chacun de nous dans cette pièce; c’est-à-dire chacun de nous trois?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance. Nous allons tenter de cibler l’intention de votre demande telle que nous la comprenons. Veuillez demander toute information supplémentaire.

Premièrement, il est exact que chacun, dans cette pièce d’habitation, a une Ame Suprême, ainsi que vous pouvez l’appeler. Cependant, étant donné les interactions harmonieuses répétées de cette triade d’entités, il est possible d’apercevoir une interaction harmonieuse supplémentaire s’ajoutant au ‘Soi Supérieur’ de chacune des trois entités, c’est-à-dire que chaque complexe mémoriel sociétal a une Ame Suprême de ce type, qu’il est difficile de vous décrire en mots. Dans ce groupe il y a deux totalités de complexe mémoriel sociétal de ce type, qui combinent leurs efforts à vos ‘Soi’ supérieurs en ce moment-ci.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 10 mars 1981

Copyright © 2017 L/L Research