Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 22

Séance 37, 12 mars 1981

Jim: En mars 1981, nous avons envoyé les dix premières séances du contact Ra aux agents littéraires Scott Meredith Literary Agency à New York City. Nous voulions que les informations puissent atteindre autant de gens que possible, et nous pensions qu’une agence littéraire bien connue pourrait nous aider à trouver un éditeur. Après avoir réfléchi pendant deux semaines, Mr. Meredith a pris la peine de nous écrire une lettre de quatre pages, en interlignes simples, nous remerciant de lui avoir envoyé le manuscrit et nous expliquant pourquoi il n’aurait aucune chance sur le marché. La substance de cette lettre peut être résumée dans l’extrait qui suit:

“Aucune entité ravageant autant la langue anglaise ne pourra s’attirer les faveurs du public en général. Ceci est aussi indigeste que le New England Journal Of Medicine, ou le Journal Of English And German Philosophy ou encore une dissertation philosophique sur l’épistémologie. … et d’autre part, la forme en dialogues devient très fatigante au bout d’un moment. Je sais, cette mode a fait rage à Athènes pendant un certain temps, et sa popularité a traversé les âges jusqu’à la renaissance néoclassique, mais elle s’est éteinte peu après, et je ne pense pas qu’elle ressuscite de sitôt”.

Le commentaire de Ra sur la manière de mettre les textes à disposition du public a mis fin avec humour à notre persévérance dans ce domaine. Quelques jours auparavant, alors que nous étions assis autour de la table de la cuisine en nous demandant tout haut à quoi pourrait bien ressembler l’humour cosmique, Ra a saisi cette occasion pour nous en faire la démonstration. Nous donnerions le même avis à tout groupe désireux de diffuser des informations qu’il a rassemblées afin qu’elles puissent servir à autrui: détendez-vous et attendez que la Loi d’Attraction fasse son oeuvre. Même si une seule personne est aidée par ce travail, c’est déjà suffisant. Au minimum, le bénéfice que ce travail procure au groupe devient comme une lumière que chaque membre du groupe va irradier vers toutes les personnes rencontrées au cours des activités quotidiennes.

Et puisque nous avions découvert par nous-mêmes la nécessité de rechercher des informations non transitoires, Ra dit clairement que c’était là une condition essentielle au maintien du contact, alors que pour Don l’important c’était la sorte d’informations qui attire l’attention du marché.

Carla: Don avait toujours espéré que nous parviendrions à diffuser vers un grand nombre de personnes. Il ressentait qu’il y avait urgence à publier, et à mesure que se poursuivait le contact avec Ra, sa préoccupation grandissait. Nous avons respiré comme une bouffée d’air frais quand Ra nous a conseillé de nous contenter d’un «effort raisonnable». Après avoir écrit ces commentaires, nous pouvons dire que le premier livre de la série The Law Of One [1] s’est vendu à 30.000 exemplaires. Cette semaine, notre courrier comprenait des demandes en provenance de Pologne, Roumanie, Malaisie, Japon, Etats-Unis d’Amérique et Canada. Je suis sûre qu’une petite partie de Don est assise sur mon épaule comme l’ange qu’il est, enfin satisfait du travail de sa vie en voyant qu’il est reconnu par ceux qui le trouvent utile.

Le concept du sacrifice nécessaire à l’établissement du contact n’est pas neuf du tout. Il a été dit au cours d’une vision au canal de Oahspe qu’il devait vivre de manière austère pendant dix ans avant qu’il puisse être utile; lui-même et un ami ont alors obtempéré en vivant de façon monastique, en attendant le moment opportun. A la fin de cette décennie de sacrifice, il lui a été ordonné d’acquérir une machine à écrire (ce qui était nouveau à l’époque). C’est ce qu’il a fait. Pendant plusieurs années ensuite il a servi de canal pour ce gros livre, étant mis au travail devant sa machine à écrire pendant qu’il dormait la nuit. Chaque matin il trouvait à son réveil son travail déposé à côté de la machine. Et Edgar Cayce a eu des expériences semblables: il lui a été dit qu’il lui faudrait se sacrifier pour pouvoir servir. Dans notre cas, Jim a sacrifié son amour de l’isolement et de la retraite loin des humains. Don a sacrifié sa solitude avec moi, ce havre de bonheur et de sécurité que nous avions construit ensemble. Il a laissé Jim s’introduire dans le tissu de notre vie, sans jamais aucun mot de reproche. Il s’est aussi sacrifié lui-même en travaillant pour nous nourrir. Quant à moi, j’ai fait le sacrifice le plus facile: celui de ma personne en tant que canal. Le contact ne m’a pas épargnée et j’ai dépéri sous la brillante énergie de la vibration de Ra, perdant deux à trois livres de poids par séance. Mais je serais morte avec joie à ce service car pendant ces séances, Don était un homme heureux. Ce sont les seuls moments, pendant tout le temps que je l’ai connu, où il n’était pas mélancolique à sa manière discrète. Le voir satisfait et content a été une des plus grandes sources de joie de ma vie, car je savais que c’était en partie grâce à moi. Cela valait tout l’or du monde, et je le referais sans hésiter un instant, en dépit de l’intense chagrin que nous avons tous ressenti quand Donald est devenu malade puis est mort. Et moi je me suis approchée de très près de la mort pendant les années qui ont suivi le suicide de Don. Ma partie de sacrifice s’est transformée en joie et satisfaction, et je sais que Don et Jim éprouvent la même chose.

Cet agent littéraire avait tout à fait raison de considérer comme technique le langage de Ra. Il représente l’effort le plus équilibré que j’aie jamais lu, avec la création d’un vocabulaire permettant de parler de problèmes métaphysiques en utilisant des mots dépourvus d’émotion. Il peut paraître guindé à la première lecture, mais on voit toujours ce que Ra essaie de faire passer, un réel exploit en son genre.

Séance 37, 12 mars 1981

Interlocuteur: Est-ce que Ra a connaissance des résultats de notre tentative de publication du premier livre que nous avons fait?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Je ne sais pas si vous pouvez faire un commentaire sur la difficulté que nous allons avoir à rendre disponible la Loi Une à ceux qui le demandent et en ont besoin. Ce n’est pas quelque chose de facile à rendre accessible pour ceux qui le veulent en ce moment. Je suis certain que beaucoup de gens, en particulier les Missionnés, voudraient ces informations, mais nous allons devoir faire autre chose pour les leur mettre en mains en tant que matériau ajouté, j’en ai bien peur. Vous est-il possible de faire un commentaire à ce propos?

Ra: Je suis Ra. C’est possible.

Interlocuteur: Voulez-vous commenter?

Ra: Je suis Ra. Nous allons le faire. Premièrement, le choix fait par ce groupe d’oeuvrer pour servir autrui a été d’une nature intense. Chacun de ceux ici présents a sacrifié beaucoup, pour aucun résultat tangible. Chacun peut chercher dans son coeur le type de sacrifice, sachant que les sacrifices matériels sont les moindres; l’intense engagement de se fondre en un groupe harmonieux étant au sommet du sacrifice. C’est dans ces conditions que nous avons trouvé votre vibration. Nous avons observé votre vibration. Elle ne sera pas observée souvent. Nous ne voulons pas faire gonfler l’orgueil, mais nous n’allons pas déprécier les circonstances nécessaires à notre contact particulier. C’est ainsi que vous avez reçu et nous nous engageons à l’honneur/devoir de continuer à offrir la transmission de concepts qui sont, autant que nous le pouvons, de nature précise et ancrés dans l’effort d’unification de bon nombre de choses qui vous concernent.

Deuxièmement, l’usage que vous faites de ces transmissions est à votre entière discrétion. Nous suggérons le suivi de l’intuition naturelle et un minimum de distorsion vers la préoccupation. Nous sommes satisfaits, comme nous l’avons dit, d’être à même d’aider à l’évolution d’un seul de vos semblables. Quel que soit l’effort que vous ferez, vous ne pouvez pas nous décevoir, car ce nombre dépasse déjà un.

Interlocuteur: J’ai beaucoup hésité à poser certaines questions de crainte qu’elles soient regardées comme je les regarde moi, comme des questions sans importance ou d’une trop grande spécificité, réduisant ainsi notre contact avec vous. Afin de diffuser certaines des informations que je considère comme étant d’une grande importance, c’est-à-dire des informations non transitoires, des informations ayant trait à l’évolution du mental, du corps et de l’esprit, il paraît quasiment nécessaire, dans notre société, d’inclure des informations de peu de valeur, simplement parce que c’est comme cela que fonctionne notre société, que le système de distribution évalue ce qui est offert à la diffusion. Voulez-vous commenter ce problème que j’ai?

Ra: Je suis Ra. Nous commentons comme suit: il est très précisément exact que le niveau et la pureté de ce contact dépendent du niveau et de la pureté des informations recherchées. En conséquence, la demande continue d’informations spécifiques par cette source particulière est nuisible à la substance de votre propos. En outre, après avoir scanné votre mental pour saisir votre situation par rapport à la transcription dactylographique de certaines de nos paroles, nous avons découvert que vous avez été critiqués pour le type de construction de langage utilisé pour transmettre des données. Vu notre orientation par rapport aux données, même la réponse la plus spécifique à une question serait formulée en paroles par notre groupe de manière à maximaliser la précision des nuances de la réponse. Mais cela va à l’encontre des désirs de votre critique, d’une prose simple et claire. Nous ne pouvons rien dire de plus. Ce sont là les observations de votre situation. Ce que vous voulez faire est complètement de votre ressort, et nous restons à votre service autant que nous le pouvons sans enfreindre la Loi de Confusion.

Interlocuteur: Nous allons nous efforcer de résoudre ces problèmes de diffusion de la Loi Une. Un travail méticuleux sera nécessaire. Personnellement, je ne cesserai pas tant que je suis incarné, de diffuser cela. Il faudra écrire un livre, probablement sur les OVNI, parce que la Loi Une est concernée par ce phénomène. Elle est concernée par tous les phénomènes, mais ceci paraît le meilleur moyen de diffuser. J’ai l’intention d’utiliser les OVNI d’abord comme moyen de publicité, ainsi que suggéré par la Confédération, comme une entrée en matière du processus d’évolution qui se déroule sur cette planète, et comment est impliqué le reste de la Confédération, d’une manière plus compréhensible, dirais-je, pour la population qui va lire le livre. Nous utiliserons les informations Ra de manière non déformée, telles qu’elles ont été enregistrées ici, à plusieurs endroits du livre pour amplifier et clarifier ce que nous disons dans le livre. C’est la seule méthode que je voie pour le moment, qui permette une diffusion pour les gens qui voudraient avoir la Loi Une. Je pourrais me contenter d’imprimer les textes que nous avons transcrits à partir des enregistrements et les publier, mais nous ne pourrions pas les diffuser largement à cause de problèmes de distribution. Voulez-vous commenter ma deuxième idée concernant un livre général sur les OVNI et incluant les textes de la Loi Une?

Ra: Je suis Ra. Nous allons commenter. Nous espérons que votre plan pour Ra se matérialisera. Ceci est une plaisanterie cosmique. Vous nous avez demandé de donner un exemple de cet humour et nous ressentons que ceci est un point approprié pour l’introduire. Poursuivez vos intentions au mieux de vos natures et capacités. Que peut-il être fait de plus, mes amis?

 

[1] La Loi Une (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 12 mars 1981

Copyright © 2017 L/L Research