Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 24

Séance 39, 16 mars 1981

Jim: Les difficultés à récupérer de l’énergie physique, dont Carla a fait l’expérience à la suite de ses deux expériences avec du LSD ont continué à raccourcir les séances et à maintenir la fragilité de son état. Nous avons constaté une fois de plus non seulement les effets puissants de cet agent chimique —que nous ne recommandons à personne— mais aussi les effets encore plus puissants de choix peu sages faits par des personnes qui souhaitent par-dessus tout être au service d’autrui. A mesure que se prolongeaient le temps et l’expérience du contact Ra nous prenions de mieux en mieux conscience que l’honneur de fournir ce type de service était accompagné d’une nécessité égale de prise de responsabilité afin que ce service puisse être rendu avec autant de pureté et d’harmonie que possible, dans chacun des aspects de notre expérience de vie. Ce qui avait été appris devait être appliqué dans la vie quotidienne, sans quoi apparaissaient des troubles dans le modèle de vie, moyens par lesquels le subconscient fournit l’opportunité de rétablir l’équilibre et l’harmonie perdus. Ces difficultés pouvaient ensuite être intensifiées par les croisés d’Orion sous la forme de ‘salutations psychiques’ destinées à mettre fin au contact avec Ra.

Nous avons aussi découvert que chaque personne qui s’incarne apporte avec elle certaines voies, préférences, ou moyens d’épanouir son être intérieur. Cet être intérieur est le véritable activateur et ‘ennoblisseur’ de notre vie quotidienne. Quand nous demandions à Ra comment aider au mieux l’instrument, nous recevions souvent des suggestions adaptées à la situation, mais il nous était toujours rappelé les qualités qui étaient les moyens, pour Carla, de soigner son être intérieur.

Carla: Les données du contact Ra indiquent que je n’ai jamais eu beaucoup d’énergie physique, ce qui correspond à ma propre perception subjective de moi-même comme quelqu’un qui fonctionne à l’énergie spirituelle et mentale, et qui est physiquement paresseuse. J’appelle cela ‘paresse’ parce qu’il m’est très pénible d’entreprendre n’importe quel travail physique, sauf s’il s’agit de me promener, musarder, danser ou nager, toutes des activités rythmiques que j’adore. Même quand j’étais petite, je restais volontiers assise pour lire, ou laisser courir mon imagination pendant des heures et des heures. Donc les séances que nous faisions épuisaient rapidement et complètement mes réserves d’énergie physique. Jusqu’à ce jour, je pense que depuis lors j’ai toujours fonctionné seulement sur les nerfs et la simple joie d’être en vie, ce que j’ai en abondance.

Don et Jim étaient tous deux des hommes d’une grande droiture, d’une intégrité marquée et de caractère fort, ce qui était très utile étant donné que le processus de ‘salutation psychique’ ne pouvait fonctionner que sur nos distorsions innées. Ils s’aimaient l’un l’autre, et se traitaient mutuellement avec un grand respect, et ils faisaient de leur mieux pour prendre soin de moi. Ils faisaient des merveilles pour s’assurer que tout soit au mieux pour que je sois bien à l’aise. J’avais aussi l’avantage d’avoir été toute ma vie une personne très franche et directe. Dès lors, l’énergie négative ne pouvait qu’intensifier mes nombreux ‘problèmes’ physiques. Voilà pourquoi les séances étaient extrêmement fatigantes, mais je resplendissais en même temps, en voyant le plaisir de Don pendant les conversations avec Ra, ce qui me récompensait largement. Je n’ai jamais épargné ma force vitale et je la donne dès que je peux voir quelqu’un d’autre vivre plus pleinement.

Je dois ajouter que je vois la pureté intérieure dont parle Ra non pas comme une vertu étincelante, non pas comme un accomplissement personnel, mais bien comme un don de la nature. Je ne peux me souvenir d’un temps où je n’aurais pas été complètement immergée dans la passion de ma vie: la vie elle-même. Je me suis toujours vue comme une enfant de Dieu, et j’ai voulu que ma vie soit un don à cette Déité. J’ai été attirée par la vertu comme d’autres sont attirés par les jeux de hasard ou les drogues. Cette condition inexplicable est toujours là, mes espoirs pour cette vie demeurent simplement de pouvoir donner tout ce que j’ai au Créateur. Ce que n’est pas cette pureté: le célibat ou le retrait par rapport aux travaux du monde. J’ai toujours suivi mes relations et j’ai basé ma vie sur elles, fait confiance à ma passion, et eu un côté ‘terrienne’ et même vulgaire. Je trouve simplement que la vie est une merveille et une joie, et toutes les restrictions, confusions, pertes et souffrances en ce monde n’ont jamais changé mon attitude à cet égard.

Séance 39, 16 mars 1981

Interlocuteur: L’instrument se demande si la sensation de fragilité qu’elle a pour le moment est le résultat de l’ingestion de la substance chimique il y a environ six semaines.

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Cet instrument subit en ce moment la période la plus intense de débilitation/distorsion du complexe physique à cause des effets de redoublement des deux ingestions. Cet instrument peut s’attendre à ce que cette extrémité perdure pendant une période de quinze à vingt de vos cycles diurnes. Les distorsions de faiblesse commenceront alors à s’estomper, mais pas aussi rapidement que nous l’avions pensé d’abord, étant donné les distorsions de faiblesse de cet instrument. Cet instrument a la chance d’avoir un groupe de soutien qui y imprime la prudence nécessaire en ce qui concerne ces séances en cette période. Cet instrument est capable de nettoyer presque instantanément le complexe mental/émotionnel et le complexe spirituel pour obtenir la pureté requise pour ce travail, mais la distorsion de cet instrument envers la fidélité au service ne fonctionne pas au mieux de son jugement par rapport aux distorsions de faiblesse du complexe physique. Nous apprécions donc votre assistance en des espaces/temps tel que celui dans lequel vous avez pris votre décision la plus récente de ne pas avoir de séance. C’était la guidance donnée à cet instrument qui a été utile.

Interlocuteur: Y a-t-il encore autre chose que l’instrument puisse faire outre ce qu’elle s’efforce de faire pour que son état s’améliore rapidement? Je sais qu’elle n’a pas été capable de faire de l’exercice à cause de son problème au pied, ces derniers jours, mais nous espérons pouvoir y revenir. Y a-t-il autre chose qu’elle puisse faire?

Ra: Je suis Ra. Ainsi que nous l’avons impliqué, les entités négatives mettent partout des blocages pour saper cet instrument en ce moment. Cela est la cause du problème susmentionné avec le doigt pédal. Il est heureux que cet instrument puisse être grandement impliqué dans la vénération du Créateur infini unique par l’intermédiaire des complexes vibratoires de chants sacrés pendant cette période. Une existence physique plus active, tant dans les mouvements d’exercice que dans le sens sexuel, aide aussi. Cependant, l’exigence des distorsions de cet instrument vers ce que vous appelez l’éthique, a un effet sur cette dernière activité. Une nouvelle fois, il est heureux que cet instrument ait des opportunités de relations sociales d’amour, qui sont d’un bénéfice quelque peu substantiel. Fondamentalement, dans votre continuum de troisième densité, ceci est une question de temps.

Interlocuteur: De votre lecture de l’état de l’instrument, pouvez-vous dire la fréquence et la durée approximatives des séances que nous devrions planifier?

Ra: Je suis Ra. Cette demande frise la transgression. Les informations transmises donnent des directives assez aisément applicables. Cependant, nous avons conscience que non seulement aucun de vous n’est à même de lire l’aura de cet instrument et de voir l’état du complexe physique, mais aussi que l’instrument lui-même a une difficulté considérable à pénétrer avec précision l’état de distorsion de son complexe physique à cause de sa constante dépendance à sa volonté de servir. Dès lors, nous croyons que nous ne transgressons pas en indiquant qu’une séance à une période diurne sur deux pendant les heures matinales est le plus approprié, avec possibilité d’une séance plus courte pendant la matinée libre, si cela est estimé approprié. Ceci vaut non seulement pour cette période, mais en général.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 16 mars 1981

Copyright © 2017 L/L Research