Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 32

Séance 53, 25 mai 1981

Jim: Nous avons omis le nom de la personne contactée dans cette question de la séance 53 parce nous ne voulions pas être responsables d’une réduction de la polarité de ceux de Ra. Nous voudrions cependant partager le reste de la question et la réponse, parce que cela nous paraît être une bonne illustration des principes généraux que suivent les extraterrestres de polarité positive lors de leurs rencontres face à face avec la population de notre planète.

Au printemps 1981, Don s’est rendu seul à Laramie dans le Wyoming, pour donner un exposé sur La Loi Une lors des Conférences des contactés par OVNIs organisées par Leo Sprinkle. La cause de sa maladie pendant cette convention et l’aide d’un groupe de soutien sont des points importants glanés de cette expérience. Une fois encore nous voyons que le désir de ne pas interférer avec le libre arbitre est capital dans la réponse de Ra. La réponse a été possible parce que Don était déjà arrivé par lui-même à cette conclusion.

La dernière question et sa réponse dans ce chapitre ouvrent une perspective intéressante sur le phénomène de la foudre en boule. Quand Carla était une petite fille, une boule de ce qui lui a paru être de la foudre est entrée par la fenêtre, a roulé autour de son berceau et est repartie par la même fenêtre. Dans son enfance, Don a vécu une expérience similaire.

Carla: Il semble qu’une fois que le chercheur décide de suivre la voie qui mène au Créateur, celle qui s’ouvre devant son regard en train de s’éveiller, les coïncidences et événements étranges s’accumulent rapidement. Les paillettes argentées ont été d’abord remarquées par Andrija Puharich, alors que lui-même et Uri Geller travaillaient ensemble. Elles peuvent être éparpillées sur la moquette d’une chambre d’hôtel, apparues pendant la nuit. A partir du moment où Don et moi sommes entrés en contact avec Puharich en 1974, pour travailler avec lui de temps en temps, j’ai commencé à en voir apparaître sur mon visage et le haut de mon corps. Nous recevions des particules scintillantes de toutes sortes et nous les comparions. Les paillettes sur mon visage n’avaient la forme d’aucune de celles qui sont fabriquées. Lorsque le contact avec Ra a débuté, des particules argentées sont apparues encore plus fréquemment. Ce petit phénomène s’est arrêté quand Don est mort en 1984. Mais nous continuons à être gratifiés d’autres salutations de Ra: le faucon. En fait, une famille de faucons a fait son nid dans nos arbres pour la deuxième année! Et souvent, quand Jim et moi-même sommes en discussion, nous apercevons un faucon juste au moment où nous arrivons à une décision. C’est toujours très réconfortant d’apercevoir ce signe d’Amour.

Chacun a son propre petit ensemble de signaux qui disent: «tu es dans le bon» ou «peut-être pas». Même si cela semble illogique, nous vous encourageons à noter ces coïncidences quand elles commencent à se répéter. Elles sont en fait une forme de communication avec les énergies de l’esprit qui sont bienveillantes et aimantes, autant que nous le sachions.

Notre association avec Leo Sprinkle dure depuis longtemps. Ce chercheur courageux a commencé à s’intéresser aux phénomènes OVNIs quand il lui a été demandé de participer en tant qu’hypnotiseur à des recherches faites sur un contacté par un OVNI. Il a travaillé avec bon nombre de ces contacts au fil des ans, et a fondé un organisme de recherche qui tient chaque année, dans les Rocheuses, un congrès qui rassemble les contactés par OVNIs. C’est un bon groupe de soutien pour ces témoins de l’étrange. En 1975, nous avons passé une fin de semaine hilarante à une convention sur les OVNIs, qui avait lieu à Fort Smith, en Arkansas, alors que nous étions en train de travailler ensemble à un film (ce film, The Force Beyond [1], s’est révélé tellement mauvais que Don l’a rebaptisé The Farce Beyond) Leo était en train d’hypnotiser un témoin d’un phénomène OVNI, Don et moi étions consultants sur le script, et c’est lui qui a obtenu la présence de la plupart des médiums et témoins apparaissant dans le film. Quand Leo a réellement entrepris d’hypnotiser, les choses ont commencé à se gâter, le matériel est tombé en panne, etc. et il était minuit quand nous avons pu nous asseoir et manger un morceau. Je lui ai demandé comment il tenait le coup. Tout à fait impassible, il a laissé tomber sa tête sur la table comme s’il était décapité à la hache. Cela a été un instant délectable après une longue journée.

A partir du moment où Don et moi-même avons commencé à parler de ces expériences de lumière venant nous saluer, nous avons entendu de nombreux témoignages de gens à qui cela est aussi arrivé. C’est une chose merveilleuse à méditer. Est-ce que ce sont les corps que nous utiliserons pour faire l’expérience d’une densité supérieure? Ils sont très clairs et purs. .

Séance 53, 25 mai 1981

Interlocuteur: D’abord je vais demander si vous pourriez me dire l’affiliation des entités qui ont contacté (nom).

Ra: Je suis Ra. Cette demande est marginale. Nous allons faire une concession pour des informations entraînant une certains perte de polarité à cause de la transgression du libre arbitre. Nous demandons que des questions de cette nature soient réduites au minimum.

Les entités dans ce cas-ci et d’autres dont le souvenir est vivace, sont de celles qui, éprouvant le besoin d’implanter l’image de la Confédération de manière à ne pas enfreindre le libre arbitre, utilisent les symboles de la mort, de la résurrection, de l’amour, et de la paix, comme des moyens de créer, au niveau de la pensée, l’illusion de temps/espace d’une série systématique d’événements qui donnent un message d’amour et d’espoir. Ce type de contact est choisi avec une soigneuse considération par des membres de la Confédération qui souhaitent contacter une entité de vibration personnelle similaire, si vous voulez. Ce projet va alors devant le Conseil de Saturne et, s’il est approuvé, il est mis en oeuvre. Les caractéristiques de ce type de contact comprennent la nature non douloureuse des pensées expérimentées, et un contenu de message qui parle non pas de menaces mais du nouvel âge en train de naître.

Interlocuteur: Il n’est pas nécessaire que j’insère dans le livre les informations que vous venez de me donner pour réaliser mon projet. Pour sauvegarder votre polarité je peux garder cela comme, pourrait-on dire, de la matière privée si vous le souhaitez. Souhaitez-vous que je garde cela non publié?

Ra: Je suis Ra. Ce que nous vous offrons est donné librement et soumis à votre seule discrétion.

Interlocuteur: Je pensais bien que vous diriez cela. Dans ce cas, pouvez-vous me dire quelque chose du “blue book” mentionné par (nom) dans ce cas-là?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi (nom) a tant de particules argentées sur elle?

Ra: Je suis Ra. Ceci est de la transgression. Non.

Interlocuteur: Merci. Pouvez-vous me dire pourquoi je suis devenu malade pendant l’exposé de Carl Rushkey?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons vos pensées. Elles sont correctes et nous ne transgressons donc pas en les confirmant. L’espace/temps alloué à votre exposé touchait à sa fin et vous avez été agressé par ceux d’Orion à cause du grand désir de certaines entités positivement orientées de prendre connaissance de la Loi Une. Ceci peut être attendu, spécialement quand vous n’êtes pas dans un groupe dont les membres se prêtent mutuellement de la force.

Interlocuteur: Merci. Pouvez-vous faire un commentaire sur mon expérience et celle de l’instrument, si elle veut bien, concernant des boules de foudre dans notre enfance?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question de cette séance de travail.

Vous avez reçu une visite de votre monde qui vous voulait du bien.

 

[1] La Force qui nous dépasse (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 25 mai 1981

Copyright © 2017 L/L Research