Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 55

5 juin 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Je voudrais d’abord demander: quel est l’état de l’instrument, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument fait l’expérience de distorsions physiques vers la faiblesse du complexe corporel survenant à cause d’une agression psychique. Les énergies vitales de cet instrument n’ont pas été affectées, cependant, grâce à l’aide de ceux présents pour le travail de soins. Cet instrument est apparemment soumis à ce genre de distorsions de faiblesse à cause des processus d’incarnation qui prédisposent le complexe corps aux distorsions de faiblesse.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose de spécifique que nous puissions faire, dont vous nous avez déjà parlé ou autre, pour alléger ces agressions psychiques ou pour aider l’instrument au maximum?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons cet instrument et trouvons sa distorsion vers l’appréciation de chaque entité et de chaque attention de ces entités, comme vous pouvez appeler cela. L’atmosphère, dirons-nous, offre le plus grand contraste par rapport à l’inconfort de ces agressions psychiques qui sont la réciproque, c’est-à-dire l’atmosphère de soutien psychique.

Cela chacun de vous le fait, en fonction subconsciente des distorsions vraies d’attitude, de mental, d’émotionnel et de spirituel envers cet instrument. Il n’y a pas de magie plus grande que la distorsion honnête vers l’amour.

Interlocuteur: Merci. Je souhaite poser quelques questions sur la matière précédente que je n’ai pas comprise. J’espère que ceci va m’éclairer par rapport aux configurations mentales que nous avons abordées.

Au cours de l’avant-dernière séance vous avez dit: «Cependant, ceci est un risque pour les entités d’Orion à cause de la fréquence à laquelle les entités planétaires négatives moissonnables tentent d’offrir et d’ordonner le contact Orion juste comme ces entités offrent des contacts planétaires négatifs». Pouvez-vous expliquer les mécanismes qui affectent la polarisation de conscience par rapport à cette phrase?

Ra. Je suis Ra. La polarisation négative est grandement aidée par la subjugation ou mise en esclavage d’autrui. Le potentiel entre deux entités polarisées négativement est tel que l’entité qui en met une autre en esclavage ou en fait des offres à autrui, gagne en polarité négative.

L’entité ayant reçu ces propositions ou étant mise en esclavage, en servant un ‘autre soi’ va nécessairement perdre de la polarité négative, bien qu’elle gagne en désir de gagner davantage de polarisation négative. Ce désir tend alors à créer des opportunités de regagner de la polarité négative.

Interlocuteur: Dois-je alors comprendre que le simple fait qu’une entité fasse appel ou une proposition à un guerrier d’Orion représente un type d’action polarisante qui affecte les deux entités?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Le mécanisme d’appel n’est pas le moins du monde congruent avec le mécanisme de proposition. Dans l’appel, l’entité qui lance l’appel est un néophyte suppliant qui demande de l’aide dans une compréhension négative, si vous voulez bien excuser cette expression inexacte. La réponse d’Orion augmente sa polarité négative à mesure qu’il diffuse la philosophie négative, mettant ainsi en esclavage ou se proposant à l’entité qui lance l’appel.

Il y a des cas, cependant, où le contact devient combat, ce qui est prototypique de la négativité. Dans cette lutte, celui qui appelle s’efforce, non pas de demander de l’aide, mais d’exiger des résultats. Puisque l’entité de troisième densité moissonnable, négativement orientée, a à sa disposition un nexus expérientiel incarnatif et puisque les soldats d’Orion sont, en grande part, retenus dans la première distorsion pour pouvoir progresser, l’entité d’Orion est vulnérable à de telles offres si elles sont faites de manière appropriée. Dans ce cas, l’entité de troisième densité devient le maître, et le guerrier d’Orion est piégé et peut recevoir l’offre. Ceci est rare. Cependant, quand cela se produit l’entité ou le complexe mémoriel sociétal d’Orion impliqué expérimente une perte de polarité négative en proportion de la force de l’offre de l’entité de troisième densité.

Interlocuteur: Vous avez mentionné que cela fonctionne quand la proposition est faite de manière appropriée. Qu’entendez-vous par «manière appropriée»?

Ra: Je suis Ra. Proposer de manière appropriée c’est être proprement négatif. Le pourcentage de pensée et de comportement impliquant le service de soi doit approcher les 99% pour qu’une entité négative profite d’offres.

Interlocuteur: Quelle méthode de communication avec l’entité d’Orion est-elle utilisée par un candidat de ce type?

Ra: Je suis Ra. Les deux types de proposition les plus usités sont: Un, l’usage des perversions de la magie sexuelle; deux: l’usage des perversions de la magie rituelle. Dans chacun des cas la clé du succès est la pureté de l’intention de celui qui fait la proposition. La concentration sur la victoire sur le servant doit être presque parfaite.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire, dans les polarisations en conscience, s’il y a une analogie quelconque avec ce que vous venez de dire sur ce type de contact en ce qui concerne ce que nous sommes en train de faire pour le moment en communiquant avec Ra?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas de relation entre ce type de contact et le processus de proposition. Ce contact-ci peut être caractérisé comme typique des Frères et Soeurs du Souci, par lequel ceux qui reçoivent le contact se sont efforcés de se préparer à ce contact en sacrifiant des distorsions périphériques, orientées vers le ‘soi’, afin de rendre service.

Le complexe mémoriel sociétal de Ra s’offre aussi comme une fonction de son désir de servir. Tant celui qui fait appel au contact que le contact lui-même sont remplis de la gratitude d’avoir l’opportunité de servir autrui.

Nous pouvons noter que ceci ne présuppose en rien que ceux qui lancent l’appel ou ceux de notre groupe approchent en quelque façon d’une perfection ou d’une pureté telle que décrite dans le processus de proposition. Le groupe appelant peut avoir de nombreuses distorsions et avoir à travailler avec beaucoup de catalyseurs, tout comme le peuvent ceux de Ra. Le désir prépondérant de servir autrui, lié aux harmoniques uniques des complexes vibratoires de ce groupe, nous donne l’opportunité de servir de canal pour le Créateur infini unique.

Les choses ne viennent pas vers ceux qui sont orientés positivement mais par l’intermédiaire de tels êtres.

Interlocuteur: Merci. Vous avez dit au cours d’une séance précédente que «Jusqu’à ce que des transferts d’énergie de tous types aient été expérimentés et maîtrisés en grande partie, il y aura des blocages dans les rayonnements bleu et indigo». Pourriez-vous expliquer cela plus complètement?

Ra: Je suis Ra. A cet espace/temps nous n’avons pas couvert la matière intermédiaire appropriée. Veuillez re-questionner à un nexus d’espace/temps plus approprié.

Interlocuteur: Je suis en quelque sorte en train de tourner en rond pour entrer dans certaines informations. Je ne cherche peut-être pas dans un domaine productif.

Vous avez dit que «puisque que nous (Ra) avions été aidés par des formes telles que la pyramide, nous pouvions aider vos peuples». Ces formes ont été mentionnées de très nombreuses fois, et vous avez également dit que les formes en elles-mêmes ne sont pas tellement importantes. Je vois une relation entre ces formes et les énergies que nous sommes en train d’étudier par rapport au corps, et je voudrais poser quelques questions sur les pyramides pour voir si nous pourrions trouver un passage vers une partie au moins de cette compréhension.

Vous avez dit: “Vous découvrirez que l’intersection du triangle qui est au premier niveau de chacun des quatre côtés forme un losange dans un plan qui est horizontal”. Pouvez-vous me dire ce que vous entendez par le mot ‘intersection’?

Ra: Je suis Ra. Vos mathématiques et arithmétique sont pauvres en descriptions des configurations que nous pourrions utiliser. Sans vouloir être obscurs, nous pouvons noter que la raison d’être des formes est de travailler avec des portions de temps/espace du complexe mental/corps/esprit. C’est pourquoi, l’intersection est orientée à la fois vers l’espace/temps et le temps/espace, et est donc exprimée en géométrie tridimensionnelle par deux intersections qui, lorsqu’elles sont projetées à la fois dans le temps/espace et l’espace/temps, forment un seul point.

Interlocuteur: J’ai calculé que ce point est à un sixième de la hauteur du triangle qui forme le côté de la pyramide. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Vos calculs sont substantiellement corrects et nous sommes heureux de votre perspicacité.

Interlocuteur: Ceci indiquerait, à mon sens, que dans la Grande Pyramide de Gizeh, la chambre de la reine, comme elle est appelée, serait la chambre des initiations. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Une fois encore vous percez l’enseignement extérieur.

La chambre de la reine n’est ni appropriée ni utile pour soigner, parce que ce travail implique l’utilisation d’énergie dans une configuration plus synergique que la configuration de l’être centré.

Interlocuteur: Alors le travail de thérapie est accompli dans la chambre du roi?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Nous pouvons noter que cette terminologie n’est pas la nôtre.

Interlocuteur: Oui, je comprends cela. Il se trouve simplement que c’est l’appellation générale des deux chambres de la Grande Pyramide. Je ne sais pas si cette ligne de questionnement va m’amener à une meilleure compréhension des énergies, mais jusqu’à ce que j’aie exploré ces concepts, je ne peux pas faire grand-chose d’autre que poser quelques questions.

Il y a une chambre en-dessous du niveau zéro de la pyramide, sous le sol, qui paraît être relativement alignée sur la chambre du roi. Quelle est cette chambre?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons dire qu’il y a des informations à obtenir de cette ligne de questionnement. La chambre au sujet de laquelle vous demandez à être informé est une chambre de résonance. Le bas de cette structure est ouvert afin de susciter les distorsions appropriées au catalyseur de soins.

Interlocuteur: Le livre intitulé The Life Force Of The Great Pyramid [1], relie la forme du ‘ankh’ à une résonance dans la pyramide. Est-ce que cette analyse est correcte?

Ra: Je suis Ra. Nous avons scanné votre mental et y avons trouvé la phrase «travailler avec des craies». Ceci peut s’appliquer. Il n’y a qu’une seule signification à des formes comme celle de la croix ansée: c’est la mise en code de relations mathématiques.

Interlocuteur: Est-ce que l’angle de 76° et 18' au sommet de la pyramide est un angle significatif?

Ra: Je suis Ra. Pour le travail de thérapie prévu, cet angle est approprié.

Interlocuteur: Pourquoi y a-t-il plusieurs petites chambres au-dessus de la chambre du roi?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

Nous devons traiter cette demande d’une manière plus générale afin d’expliciter votre question spécifique. Le positionnement de l’entité à soigner est tel que les énergies vitales, si vous voulez, sont dans une position qui doit être brièvement interrompue ou traversée par la lumière. Cette lumière peut alors, par le catalyseur du thérapeute avec le cristal, manipuler les forces auriques, comme vous pouvez appeler les divers centres énergétiques, de manière telle que si l’entité à soigner le veut, des corrections peuvent avoir lieu. Ensuite l’entité est re-protégée par son propre champ énergétique à présent moins déformé, et est à même de poursuivre sa voie.

Le processus par lequel cela est accompli implique d’amener l’entité à soigner à un équilibre. Ceci implique la température, la pression barométrique, et l’atmosphère chargée électriquement. Les deux premiers critères sont contrôlés par le système de cheminées.

Interlocuteur: Est-ce que cette thérapie fonctionne en affectant les centres énergétiques de façon telle que ceux-ci sont débloqués afin de perfectionner les sept corps qu’ils génèrent et amener ainsi l’entité soignée à un équilibre approprié?

Ra: Je suis Ra. Cette entité devient fatiguée. Nous devons répondre brièvement et dirons simplement que la configuration déformée des centres énergétiques est prévue pour être temporairement interrompue et qu’une opportunité est ensuite présentée à celui qui doit être soigné d’agripper le bâton, de prendre un chemin équilibré, et de se diriger à partir de là avec des inclinations très réduites à la maladie du mental, du corps et de l’esprit,.

L’effet catalytique de l’atmosphère chargée et du cristal dirigé par le thérapeute, doit être pris en considération comme faisant partie intégrante du processus, car ramener l’entité à une configuration de prise de conscience ne pourrait être possible après que les possibilités de réorganisation aient été offertes sans la présence du thérapeute et la volonté dirigée. Y a-t-il de brèves demandes avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Seulement savoir ce que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter ce contact.

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Vous êtes consciencieux. A présent je quitte cette séance de travail. Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

 

[1] La Force Vitale de la Grande Pyramide (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 5 juin 1981

Copyright © 2017 L/L Research