Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 66

12 août 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Je voudrais investiguer le mécanisme de guérison qui utilise un thérapeute cristallisé. Je vais parler, et j’apprécierais que vous vouliez bien corriger ma pensée.

Il me semble qu’une fois que le thérapeute est devenu équilibré et débloqué de manière appropriée par rapport aux centres énergétiques, il lui est possible d’agir en quelque sorte comme un collecteur et focalisateur de lumière d’une manière analogue au fonctionnement de la pyramide, en collectant la lumière avec la main gauche et en l’émettant avec la main droite, ceci permettant d’une certaine façon de pénétrer l’enveloppe du premier et du septième chakra du corps de réaligner les centres énergétiques de l’entité à soigner. Je suis très certain que je n’ai pas entièrement raison ici, et que je suis même peut-être très à côté. Pourriez-vous réarranger ma pensée de façon à ce qu’elle ait du sens?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison de supposer que le thérapeute cristallisé est analogue à l’action pyramidale de l’emplacement de la Chambre du Roi. Nous pouvons suggérer quelques ajustements.

Premièrement, l’énergie qui est utilisée est amenée dans le complexe du champ du thérapeute par la main étendue utilisée dans un sens polarisé. Cependant, cette énergie circule au travers des différents points d’énergie, jusqu’à la base de l’épine dorsale et, dans une certaine mesure, jusqu’aux pieds, passant ainsi par les centres énergétiques principaux du thérapeute, spiralant par les pieds, virant au centre énergétique rouge vers une spirale située au centre énergétique jaune, et passant au travers du centre énergétique vert dans un microcosme de configuration énergétique de prana de la Chambre du Roi; cela se poursuit, pour la troisième spirale, au travers du centre énergétique bleu et est renvoyé de là au passage vers l’infini intelligent.

C’est à partir du centre vert que le prana guérisseur se dirige vers la main guérisseuse polarisée et de là, vers celui/celle à soigner.

Nous pouvons noter que certains utilisent la configuration du rayon jaune pour transférer l’énergie, et cela peut être fait mais les effets sont douteux et, par rapport à la relation entre thérapeute, énergie de guérison et aspirant, douteux à cause de la propension de l’aspirant à continuer à exiger ces transferts d’énergie sans qu’il se produise véritablement de guérison en l’absence du thérapeute, à cause de l’absence de pénétration de l’enveloppe cuirassée dont vous avez parlé.

Interlocuteur: Un Missionné dont l’origine est la cinquième ou la sixième densité peut tenter de soigner de cette manière et n’avoir que peu ou pas de tout de résultats. Pouvez-vous me dire ce que le Missionné a perdu et pourquoi il lui est nécessaire de récupérer certains équilibres et capacités pour perfectionner ses aptitudes de thérapeute?

Ra: Je suis Ra. Vous pouvez voir le Missionné comme un petit enfant qui essaie de verbaliser les complexes sonores de vos peuples. Le souvenir de la capacité de communiquer se trouve dans le complexe mental non développé de l’enfant, mais l’aptitude à mettre en pratique ou à manifester ce qui est appelé ‘le discours’ n’est pas immédiate à cause des limitations du complexe mental/corps/esprit qu’il a choisies pour faire partie de cette expérience.

Il en va ainsi pour le Missionné qui, se souvenant de la facilité avec laquelle des ajustements peuvent être faits dans la densité dont il vient, mais étant entré dans la troisième densité, ne peut pas manifester ce souvenir à cause de la limitation de l’expérience choisie. Les chances pour qu’un Missionné soit capable de soigner en troisième densité ne sont pas très supérieures aux natifs de cette densité parce que c’est le désir de servir qui peut être le plus fort, et que c’est cette manière de servir qui a été choisie.

Interlocuteur: Qu’en est-il de ceux qui ont un type de corps de troisième et quatrième densité, avec double activation, et qui sont moissonnés à partir d’autres planètes de troisième densité? Est-ce qu’ils sont capables de soigner en utilisant les techniques dont nous avons discuté?

Ra: Je suis Ra. Dans de nombreux cas c’est ainsi, mais en tant que débutants en quatrième densité, le désir peut ne pas être présent.

Interlocuteur: Supposons alors que nous avons un Missionné ayant le désir de tenter d’apprendre les techniques de guérison mais qu’il est, dirais-je, coincé en troisième densité. Alors il me semble qu’il se préoccupe d’abord d’équilibrer et de débloquer les centres énergétiques. Est-ce que ma supposition est correcte?

Ra: Je suis Ra. Elle est correcte. Mais c’est seulement quand le thérapeute est devenu équilibré qu’il peut être un canal pour l’équilibrage d’un autre ‘soi’. La guérison est d’abord pratiquée sur le ‘soi’, si nous pouvons nous exprimer ainsi, d’une autre manière.

Interlocuteur: Et si le thérapeute s’approche d’un autre ‘soi’ pour le soigner nous avons une situation dans laquelle l’autre ‘soi’ peut avoir, par la programmation d’un catalyseur, créé une condition vue comme nécessitant la guérison. Quelle est la situation et quelles sont les ramifications du thérapeute agissant sur une condition de catalyseur programmé pour amener la guérison? Ai-je raison de supposer que dans ces soins le catalyseur programmé est utile à celui à soigner en ce sens que celui à soigner prend alors conscience de ce dont il souhaitait prendre conscience en programmant le catalyseur? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Votre façon de penser ne peut pas être qualifiée de complètement inexacte, mais elle montre une rigidité qui n’est pas apparente dans le cours de l’utilisation expérientielle du catalyseur.

Le rôle du thérapeute est d’offrir une opportunité de réalignement ou d’aider à réaligner l’un ou l’autre centre énergétique, ou d’offrir une connexion entre les énergies du mental et du corps, de l’esprit et du mental, ou de l’esprit et du corps. Ce dernier cas est très rare.

L’aspirant a alors l’opportunité réciproque d’accepter une vue nouvelle du ‘soi’, une variante dans la disposition des influx énergétiques. Si l’entité, à n’importe quel niveau, désire rester dans la configuration de distorsion qui paraît nécessiter des soins, il en sera ainsi. Si d’autre part l’aspirant choisit la nouvelle configuration, cela se fait par l’intermédiaire du libre arbitre.

Voilà une grande difficulté avec d’autres formes de transfert d’énergie: elles ne suivent pas le processus du libre arbitre, étant donné que ce processus n’est pas originaire du rayon jaune.

Interlocuteur: Quelle est la différence, philosophiquement parlant, entre un complexe mental/corps/esprit qui se soigne lui-même par une configuration mentale, dirais-je, et un qui est soigné par un thérapeute?

Ra: Je suis Ra. Vous avez une fausse perception. Le thérapeute ne soigne pas. Le thérapeute cristallisé est un canal de l’énergie intelligente qui offre une opportunité à une entité de se guérir elle-même.

Il n’y a dans aucun cas aucune autre description du fait de soigner. C’est pourquoi, il n’y a pas de différence, pour autant que le thérapeute n’approche jamais quelqu’un dont la demande d’aide lui est parvenue antérieurement. Ceci est vrai également pour les thérapeutes plus conventionnels de votre culture, et si ces thérapeutes pouvaient pleinement réaliser qu’ils ne sont responsables que d’offrir une opportunité de guérir et non pas de la guérison elle-même, bon nombre de ces entités sentiraient tomber de leurs épaules une énorme charge de responsabilité mal perçue.

Interlocuteur: Donc en recherchant la guérison, le complexe mental/corps/esprit recherche dans certains cas une source d’énergie de lumière rassemblée et focalisée. Cette source peut être un autre complexe mental/corps/esprit suffisamment cristallisé pour ce faire, ou bien une forme pyramidale, ou bien autre chose encore. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ce sont quelques unes des façons dont une entité peut rechercher la guérison. Oui.

Interlocuteur: Pourriez-vous me dire quels sont les autres moyens par lesquels une entité peut rechercher la guérison?

Ra: Je suis Ra. Peut-être que le plus grand thérapeute est à l’intérieur du ‘soi’ et il peut être capté par la méditation continue ainsi que nous l’avons suggéré.

Les nombreuses manières de soigner disponibles à vos peuples … chacune d’entre elles a des vertus et peut être considérée comme appropriée par tout chercheur qui souhaite modifier les distorsions du complexe physique ou une quelconque connexion entre les diverses portions du complexe mental/corps/esprit de cette manière.

Interlocuteur: J’ai observé de nombreuses activités connues sous le nom de ‘chirurgie psychique’ dans la région des Îles Philippines. J’ai supposé que ces guérisseurs fournissent ce que j’appellerais une ‘aide à la formation’ ou un moyen de créer une reconfiguration du mental du patient à soigner, pendant que le relativement naïf patient observe l’action du guérisseur, voit du sang qui se matérialise, etc. et reconfigure les racines du mental pour croire, pourrait-on dire, que la guérison est effectuée et ainsi, se guérit lui-même. Est-ce que mon analyse est correcte?

Ra: Je suis Ra. Elle est correcte. Nous pouvons en dire un peu plus sur le type d’opportunité.

Parfois, le mal-être à modifier est sans intérêt émotionnel, mental ou spirituel pour l’entité et est apparu seulement par une disposition génétique aléatoire. Dans ces cas, ce qui est apparemment dématérialisé reste dématérialisé et peut être observé tel par n’importe quel observateur. Un mal-être comportant une charge émotionnelle, mentale ou spirituelle est susceptible de ne pas rester dématérialisé dans le sens où il y a présentation du référent objectif à l’observateur. Cependant, si l’opportunité a été saisie par l’aspirant, l’apparent mal-être du complexe physique sera en décalage par rapport à la santé réelle, comme vous appelez cette distorsion, de l’aspirant et par rapport à l’absence de vécu de distorsions que le référent objectif suggère être encore présentes.

Par exemple, chez cet instrument, l’ablation de trois petits kystes a été une ablation de matière sans intérêt pour l’entité. Ces excroissances sont dès lors restées dématérialisées après l’expérience de chirurgie psychique. Au cours d’une autre chirurgie psychique les reins de cet instrument ont bien accueilli une nouvelle configuration soignée de leur essence, que l’entité a acceptée. Cependant, cette portion particulière du complexe mental/corps/esprit portait une importante charge émotionnelle, mentale, et spirituelle à cause de ce dysfonctionnement qui a été la cause d’une grande maladie dans une certaine configuration d’événements dont le point culminant a été la décision consciente de cette entité de rendre service. C’est pourquoi, tout scanning objectif du complexe rénal de cette entité indiquerait l’aspect dysfonctionnel assez extrême qu’il a montré avant l’expérience de chirurgie psychique, ainsi que vous l’appelez.

La clé n’est pas la continuation de la dématérialisation de la distorsion aux yeux de l’observateur; elle est dans le choix de la configuration nouvellement matérialisée qui existe dans le temps/espace.

Interlocuteur: Voulez-vous expliquer ce dernier commentaire à propos de la configuration dans le temps/espace?

Ra: Je suis Ra. La guérison est effectuée dans la portion de temps/espace du complexe mental/corps/esprit, adoptée par le corps qui donne les formes ou corps éthérique, et est ensuite donnée à l’illusion physique d’espace/temps pour être utilisée dans le complexe mental/corps/esprit activé dans le jaune. C’est l’adoption de la configuration que vous appelez ‘santé’ par le corps éthérique dans le temps/espace qui est la clé de ce que vous appelez ‘la santé’, et non pas un événement quelconque survenant dans l’espace/temps. Au cours du processus vous pouvez voir l’aspect transdimensionnel de ce que vous appelez ‘la volonté’, car c’est la volonté, la recherche, le désir de l’entité qui fait en sorte que le corps indigo utilise la nouvelle configuration et reforme le corps qui existe dans l’espace/temps. Cela se fait en un instant et on peut dire que c’est accompli tout à fait indépendamment du temps. Nous pouvons noter que, dans les soins prodigués à de très jeunes enfants, il y a souvent une guérison apparente par le thérapeute, et dans laquelle la jeune entité ne joue aucun rôle. Il n’en est jamais ainsi car le complexe mental/corps/esprit dans le temps/espace est toujours à même de vouloir les distorsions qu’il choisit pour l’expérience, peu importe l’âge apparent, comme vous l’appelleriez, de l’entité.

Interlocuteur: Est-ce que ce désir et cette volonté qui opèrent au travers de la section temps/espace ne sont fonction que de l’entité qui est soignée, ou bien sont-ils aussi fonction du thérapeute, du thérapeute cristallisé?

Ra: Je suis Ra. Pouvons-nous saisir cette opportunité pour dire que ceci est une activité du Créateur? Pour répondre spécifiquement à votre demande, le thérapeute cristallisé n’a pas de volonté. Il offre une opportunité sans attachement au résultat, car il est conscient que tout est un et que le Créateur se connaît Lui-même.

Interlocuteur: Alors le désir doit être fort dans le complexe mental/corps/esprit qui recherche des soins pour être guéri, pour que la guérison puisse se produire. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact à l’un ou l’autre niveau. Une entité peut ne pas consciemment chercher à être soignée et savoir cependant au niveau du subconscient, qu’elle a la nécessité de faire l’expérience du nouvel ensemble de distorsions qui résulte de la guérison. De même, une entité peut consciemment désirer fortement la guérison mais, à l’intérieur de son être trouver, à un certain niveau, une cause pour laquelle certaines configurations qui paraissent très distordues sont, en fait, considérées comme appropriées à ce niveau.

Interlocuteur: Je présume que la raison pour laquelle les distorsions paraissent appropriées peut être que ces distorsions sont susceptibles d’aider l’entité à atteindre son objectif ultime, qui est un pas sur la voie de l’évolution dans la polarité désirée. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Alors une entité qui prend conscience de sa polarisation par rapport au service d’autrui peut se trouver dans une situation paradoxale dans le cas où elle n’a pas été à même de servir à cause de distorsions choisies pour atteindre la compréhension qu’elle a atteinte. A ce point il semble que l’entité qui a pris conscience du mécanisme peut, par la méditation, comprendre la configuration mentale nécessaire pour soulager la distorsion physique afin de pouvoir accomplir un plus grand service d’autrui. A ce nexus particulier, ce que je pense est-il exact?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison, bien que nous puissions noter qu’il y a souvent des raisons complexes à la programmation d’un schéma de complexe physique déformé. En tout cas, la méditation est toujours une aide pour apprendre à connaître le ‘soi’.

Interlocuteur: Est-ce que la position verticale de la colonne vertébrale est utile ou conseillée dans la procédure méditative?

Ra: Je suis Ra. Elle est en quelque sorte conseillée.

Interlocuteur: Voudriez-vous s’il vous plaît, énumérer les polarités, à l’intérieur du corps, qui ont un rapport avec l’équilibrage des centres énergétiques des divers corps de l’entité non manifestée?

Ra: Je suis Ra. Dans cette question il y a une grande réflexion, que nous apprécions. Il est possible que la question elle-même puisse servir à faciliter les méditations sur ce sujet particulier. Chaque ‘soi’ non manifesté est unique. Les polarités de base concernent les taux vibratoires équilibrés, les relations entre les trois premiers centres énergétiques et, dans une moindre mesure, chacun des autres centres énergétiques.

Pouvons-nous répondre de manière plus spécifique?

Interlocuteur: Il est possible que nous étoffions cela au cours de la prochaine séance.

Je voudrais poser la deuxième question. Quels sont la structure et le contenu du mental archétypal, et comment fonctionne le mental archétypal pour informer l’intuition et le mental conscient d’un complexe mental/corps/esprit individuel?

Ra: Je suis Ra. Il vous faut réaliser que nous vous avons offert ces concepts afin que vous puissiez croître dans votre propre connaissance de soi en les considérant. Nous préférerions, spécialement en ce qui concerne cette dernière question, écouter les observations faites à ce sujet, que celui qui étudie ces exercices peut faire, et ensuite suggérer de nouvelles voies d’affinement de ces questions. Nous sentons que nous pourrions mieux aider de cette façon.

Interlocuteur: Vous avez mentionné qu’une spirale dynamisante est émise depuis le sommet de n’importe quelle pyramide et qu’il pourrait être bénéfique de la placer sous la tête pendant une période de maximum trente minutes. Pouvez-vous me dire en quoi cette spirale est utile et quelle aide elle donne à l’entité qui la reçoit?

Ra: Je suis Ra. Il y a des substances que vous pouvez ingérer et qui provoquent dans le véhicule physique des distorsions vers un accroissement d’énergie. Ces substances sont brutes et travaillent plutôt rudement sur le complexe corps en renforçant le flux d’adrénaline.

La vibration offerte par la spirale dynamisante de la pyramide est telle que chaque cellule, tant dans l’espace/temps que dans le temps/espace, est chargée comme si elle était branchée sur votre électricité. L’acuité de mental, l’énergie physique et sexuelle du corps, et l’harmonisation de la volonté d’esprit sont toutes touchées par cette influence dynamisante. Elle peut être utilisée de n’importe laquelle de ces manières. Il est possible de surcharger une batterie, et c’est pourquoi nous avertissons quiconque utilise ces énergies issues de pyramides de retirer la pyramide quand la charge a été reçue.

Interlocuteur: Existe-t-il un matériau, une taille, meilleurs que d’autres pour cette petite pyramide à placer sous la tête?

Ra: Je suis Ra. Etant donné que les proportions doivent pouvoir développer les mêmes spirales que dans la pyramide de Gizeh, la taille la plus appropriée à utiliser sous la tête est une hauteur totale assez faible que pour rendre aisé le placement sous le coussin de tête.

Interlocuteur: Il n’y a pas de matériau meilleur?

Ra: Je suis Ra. Il y a des matériaux meilleurs qui sont, dans votre système de troc, très chers. Ils ne sont pas très supérieurs aux substances que nous avons mentionnées auparavant. Les seules substances incorrectes sont les métaux vils.

Interlocuteur: Vous avez mentionné des problèmes avec les activités qui se déroulent dans la Chambre du Roi dans une pyramide du type de celle de Gizeh. Je présume que si nous avions recours à la même configuration géométrique que celle de la pyramide de Gizeh cela serait très bien pour la pyramide à placer sous la tête puisque nous n’utiliserions pas les radiations de la Chambre du Roi mais seulement la troisième spirale à partir du sommet; et je me demande aussi s’il vaudrait mieux utiliser un angle d’apex de 60° plutôt qu’un angle d’apex plus grand. Est-ce que cela constituerait une meilleure source d’énergie?

Ra: Je suis Ra. Pour l’énergie passant par l’angle d’apex, la pyramide de Gizeh offre un modèle excellent. Assurez-vous simplement que la pyramide soit assez petite pour qu’aucune petite entité ne puisse ramper à l’intérieur.

Interlocuteur: Je présume que cette énergie, cette énergie de lumière spiralante, est d’une manière ou d’une autre absorbée par le champ énergétique du corps. Est-ce que cela a un rapport quelconque avec le centre énergétique indigo? Est-ce que ma supposition est correcte?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Les propriétés de cette énergie sont telles qu’elle se meut à l’intérieur du champ du complexe physique et irradie chaque cellule du corps d’espace/temps et, ceci étant accompli, irradie aussi l’équivalent de temps/espace qui est étroitement aligné sur le corps d’espace/temps du rayon jaune. Ceci n’est pas fonction du corps éthérique ou du libre arbitre. C’est un rayonnement très comparable à celui des rayons de votre Soleil. C’est pourquoi il faut l’utiliser avec prudence.

Interlocuteur: Combien de séances de trente minutes ou moins au cours dune période de temps diurne seraient-elles appropriées?

Ra: Je suis Ra. Dans la plupart des cas, pas plus d’une. Dans certains cas, spécialement quand l’énergie doit être utilisée pour un travail spirituel, il est possible d’essayer deux courtes périodes, mais toute sensation de fatigue soudaine doit être vue comme un signe certain que l’entité a été surexposée.

Interlocuteur: Est-ce que cette énergie peut aider à guérir des distorsions physiques?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas d’application pour guérir directement en utilisant cette énergie bien que, si elle est utilisée conjointement à la méditation, elle puisse offrir à un certain pourcentage d’entités une certaine aide à la méditation. Dans la plupart des cas elle est des plus utiles pour soulager la fatigue et pour stimuler l’activité physique ou sexuelle.

Interlocuteur: Dans une transition de la troisième vers la quatrième densité nous avons deux autres possibilités, outre le type dont nous faisons actuellement l’expérience. Nous avons la possibilité d’une moisson de polarisation totalement positive, et la possibilité d’une moisson de polarisation totalement négative, et je comprends que cela s’est produit de nombreuses fois ailleurs dans l’univers. Quand il y a une moisson polarisée entièrement négativement, la planète entière qui s’est polarisée négativement opère la transition de troisième en quatrième densité. Est-ce que la planète fait l’expérience de la distorsion de maladie dont cette planète-ci fait actuellement l’expérience avant cette transition?

Ra: Je suis Ra. Vous percevez bien. La moisson négative est une moisson d’intense inharmonie et la planète exprime cela.

Interlocuteur: La planète a un certain ensemble de conditions vers la fin de la troisième densité, et ensuite les conditions sont différentes au début de la quatrième densité. Pourriez-vous me donner un exemple de planète polarisée négativement et les conditions à la fin de la troisième densité et au début de la quatrième densité, afin que je puisse voir comment elles changent?

Ra: Je suis Ra. Les vibrations de la troisième à la quatrième densité changent sur une planète orientée négativement, précisément comme elles le font sur une planète orientée positivement. Avec la quatrième densité négative apparaissent de nombreuses capacités et possibilités qui vous sont familières. La quatrième densité est plus dense et il est de loin plus difficile de dissimuler les vibrations véritables du complexe mental/corps/esprit. Cela donne aux négatifs comme aux positifs de quatrième densité la chance de former des complexes mémoriels sociétaux. Cela donne aux entités orientées négativement l’opportunité d’un ensemble différent de paramètres avec lesquels elles peuvent démontrer leur pouvoir sur autrui, et être au service du ‘soi’. Les conditions sont les mêmes en ce qui concerne les vibrations.

Interlocuteur: Je me préoccupais de la quantité de distorsions physiques, maladies et ces sortes de choses en troisième densité négative juste avant la moisson et en quatrième densité négative juste après la moisson ou en transition. Quelles sont les circonstances des problèmes physiques, maladies, etc. en fin de troisième densité négative?

Ra: Je suis Ra. Chaque expérience planétaire est unique. Les problèmes ded’actes belliqueux, dirons-nous, sont plus susceptibles de causer du souci aux entités négatives de la fin de la troisième densité que les réactions de la Terre à la négativité du mental planétaire, car c’est souvent par ce genre d’attitudes guerrières sur une échelle globale que la polarisation négative nécessaire est obtenue.

Quand la quatrième densité survient, il y a une nouvelle planète et un nouveau système de véhicules physiques qui s’exprime graduellement, et les paramètres d’actes belliqueux deviennent des actes en pensée et non plus des armes manifestées.

Interlocuteur: Et alors est-ce que les troubles et maladies physiques tels que nous les connaissons sur cette planète sont répandus sur une planète de troisième densité négative avant la moisson pour la quatrième densité négative?

Ra: Je suis Ra. Les distorsions de complexe physique dont vous parlez sont susceptibles d’être moins présentes à mesure que la quatrième densité négative commence à être un choix probable de moisson à cause de l’intérêt extrême pour le ‘soi’ qui caractérise l’entité moissonnable de troisième densité. Beaucoup plus d’attention est accordée au corps physique et beaucoup plus de discipline est offerte mentalement au ‘soi’. Ceci est une orientation de grand intérêt pour soi et de grande autodiscipline. Il y a encore des cas de types de maladies qui sont associées aux distorsions d’émotions négatives du complexe mental, comme la colère. Cependant, chez une entité moissonnable ces distorsions émotionnelles sont plus probablement utilisées comme des catalyseurs dans un sens d’expression et de destruction par rapport à l’objet de la colère.

Interlocuteur: J’essaie de comprendre la manière dont les distorsions de maladie et du physique sont générées par rapport aux polarités, tant la positive que la négative. Il semble qu’elles sont générées de manière à créer la division de la polarisation, qu’elles interviennent dans la création de la polarisation originelle qui se produit en troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci n’est pas précisément exact. Les distorsions du complexe corporel ou mental sont des distorsions qui se trouvent dans des êtres qui ont besoin d’expériences aidant à la polarisation. Ces polarisations peuvent concerner des entités qui ont déjà choisi la voie ou la polarisation à suivre.

Il est plus probable que les individus orientés positivement fassent l’expérience de distorsions à l’intérieur du complexe physique à cause de l’absence d’un intérêt brûlant pour le ‘soi’ et à cause de l’emphase sur le service d’autrui. En outre, chez une entité non polarisée un catalyseur de distorsion de nature physique est généré de façon aléatoire. Le résultat à espérer est, comme vous dites, le choix originel de polarité. Souvent le choix n’est pas fait, mais le catalyseur continue à être généré. Chez l’individu orienté négativement, le corps physique est susceptible d’être plus soigné et le mental discipliné contre la distorsion physique.

Interlocuteur: Il me semble à moi que cette planète est ce que j’appellerais une fosse à distorsions. Elle inclut toutes les maladies et dysfonctionnements du corps physique en général. Il me semble qu’en moyenne, cette planète se trouve très, très haut sur la liste du total de ce genre de problèmes. Est-ce que ma supposition est correcte?

Ra: Je suis Ra. Nous allons faire la révision d’une matière précédente.

Un catalyseur est offert à une entité. S’il n’est pas utilisé par le complexe mental il s’infiltre au travers du complexe corps et se manifeste sous la forme d’une distorsion physique. Plus efficient est l’usage du catalyseur, moins il y a d’apparition de distorsion physique.

Il y a, dans le cas de ceux que vous nommez des Missionnés, non seulement une difficulté congénitale à appréhender les schémas vibratoires de troisième densité, mais aussi un souvenir, bien que confus, du fait que ces distorsions ne sont ni nécessaires ni habituelles dans la vibration de chez eux.

Nous sur-généralisons, comme toujours, car il existe de nombreux cas de décisions pré-incarnation qui ont pour résultats des limitations physiques ou mentales, ainsi que des distorsions, mais nous sentons que vous parlez de la question des distorsions très étendues vers la misère sous l’une ou l’autre forme. En fait, sur certaines sphères planétaires de troisième densité les catalyseurs sont utilisés bien plus efficacement. Dans le cas de votre sphère planétaire il y a beaucoup d’utilisation inefficace des catalyseurs et, dès lors, beaucoup de distorsions physiques.

Nous avons encore assez d’énergie pour une question à présent.

Interlocuteur: Alors je vais demander s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Poursuivez comme toujours dans l’amour. Tout est bien. Vous êtes consciencieux.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 12 août 1981

Copyright © 2017 L/L Research