Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 39

Séance 68, 18 août 1981

Jim: En recherchant l’avis de Ra sur l’état physique de Carla et pour la planification des séances, nous avons découvert une nouvelle fois que Ra veillait constamment sur notre libre arbitre en donnant des instructions générales qui nous donnaient une direction mais qui exigeaient que nous exercions sans cesse notre capacité ou notre obligation de prendre les décisions par nous-mêmes. Ainsi ce contact était fonction de notre libre arbitre, du fait que les informations n’étaient données qu’en réponse à des questions, que la sorte d’informations était déterminée par la nature de notre recherche formulée sous telle ou telle question et par la planification ou calendrier des séances. Il est donc nécessaire que tout aspirant à la vérité décide lui-même que chercher, comment chercher, et quand chercher. Tout le monde ne parle pas aussi directement à Ra, mais chacun parle avec le Créateur unique d’une façon ou d’une autre. Si la recherche est assez fervente, n’importe quelle portion du Créateur peut vous enseigner tout ce que vous souhaitez savoir. C’est la recherche qui détermine ce que l’on trouve.

Les deux dernières questions et réponses se réfèrent à un phénomène très inhabituel dont nous avons découvert la possibilité au cours de la 68e séance, c’est-à-dire le déplacement du complexe mental/corps/esprit de l’instrument dans certaines circonstances de non protection, par l’entité négative de cinquième densité qui surveillait nos séances Ra. Cette possibilité était déjà très inhabituelle en soi, mais il s’y est ajouté le fait que Don et Carla avaient décrit une situation identique treize ans auparavant dans The Crucifixion Of Esmerelda Sweetwater. La fin du livre n’avait pas été vue comme l’avait été le restant du livre, et elle avait dû être écrite de la manière ordinaire. Maintenant tout cela a pris son sens pour nous, car il semble bien que la fin de ce livre est une description symbolique de la mort de Don survenue en novembre 1984.

Carla: Est-ce que quelqu’un vous a déjà demandé à brûle-pourpoint comment vous alliez? En général, cette salutation polie: “comment allez-vous?” se résume à un simple murmure indiquant le respect et la reconnaissance d’une présence, et n’est pas une véritable demande de renseignement. La dernière chose espérée est une sorte de liste de blanchissage énumérant griefs et bobos. Je n’étais donc pas habituée à être suffisamment proche de moi-même pour décrire exactement mon état. Quand on souffre en permanence, comme c’est mon cas depuis bien longtemps, le stimulus finit par s’émousser et être ignoré simplement parce qu’il ne dit plus rien d’utile. Quand on a fait tout ce qu’on pouvait, il vaut beaucoup mieux continuer à vivre ce qui est offert. Cela peut paraître extrême, mais je sais que de nombreux patients souffrant de douleurs chroniques parviennent à gérer tranquillement leur vie, et y réussissent même très bien en général. Dès lors, la dernière chose que je souhaite c’est de constamment vérifier mon niveau d’énergie. Ma réaction à ce moment-là tout comme à celui-ci est: «mais vous plaisantez!». Je ne me souviens pas d’avoir jamais eu de l’énergie physique. De l’énergie mentale, émotionnelle, spirituelle, oh OUI! Des tonnes, et j’ai un coeur plein de la joie d’être ici, quelles que soient mes limitations. Mais je fonctionne sur les nerfs seulement, selon ma propre perception. Alors cette préoccupation, bien qu’authentique et nécessaire, était un défi pour moi. Et je voulais tellement faire ces séances, ce qui influençait mes réactions.

Le fait que la Crucifixion d’Esmeralda Sweetwater se soit déroulée dans la vie réelle est pour moi un exemple fascinant de la fluidité et de la perméabilité des limites supposées de l’espace et du temps. Nous avons vu cette histoire comme si c’était un film projeté dans notre tête. Nous l’avons écrit en ignorant totalement qu’il concernait notre propre avenir. Nous nous sommes sentis très déstabilisés quand nous avons constaté que les parties les plus tragiques du livre se sont déroulées avec une horrible précision. La vie nous rappelle sans cesse à l’ordre en nous mettant à genoux et en révélant le ‘soi’ au ‘soi’ avec une grande fidélité. Comme toujours quand je pense à la mort de Don, je me sens réchauffée par la perfection de son ouverture à l’amour et de sa noblesse, tout comme je suis glacée par son absence à mes côtés. Tout ce que nous pouvons faire c’est offrir tout cela au Créateur, avec gratitude et louange.

Séance 68, 18 août 1981

Interlocuteur: Pourriez-vous d’abord me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Les énergies physiques de cet instrument sont complètement épuisées. Le reste est comme dit précédemment.

Interlocuteur: Avec des énergies complètement épuisées, est-ce que je devrais poursuivre cette séance? Je ne suis pas certain de ce que cela signifie exactement.

Ra: Je suis Ra. Nous avons de l’énergie transférée qui est disponible, qui est due au service offert par deux membres de ce groupe, et c’est pour cela que nous sommes à même de continuer. S’il n’y avait pas cette énergie transférée, l’instrument, dont la volonté est forte, aurait épuisé ses énergies vitales en voulant les ressources disponibles. Ainsi, s’il n’y a pas de transfert d’énergie et si l’instrument paraît épuisée comme elle l’est à présent, il est bon de s’abstenir d’utiliser l’instrument. S’il y a de l’énergie transférée, ce service peut être accepté sans risque pour la distorsion de l’énergie vitale normale.

Nous pouvons noter que l’énergie physique a été épuisée, non pas à cause de la distorsion vers la douleur, bien que celle-ci soit considérable en cet espace/temps, mais principalement à cause des effets cumulatifs de l’expérience continue de cette distorsion.

Interlocuteur: Est-ce que vous recommanderiez une plus longue période de repos entre la fin de cette période de travail et la période de travail suivante? Est-ce que cela aiderait l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous pourrions suggérer, comme toujours, que le groupe de soutien veille avec soin sur l’instrument et prenne la décision sur base de l’observation. Il n’est pas dans nos capacités de recommander spécifiquement une future décision. Nous voudrions noter que notre recommandation précédente de travailler à des périodes diurnes alternées ne tenait pas compte de la fragilité de l’instrument, et nous vous demandons donc de nous pardonner pour cette suggestion.

A ce nexus-ci, notre distorsion est vers une planification souple des séances de travail sur base, comme nous l’avons dit, des décisions du groupe de soutien concernant l’instrument. Nous voudrions noter à nouveau qu’il y a une fine ligne entre les soins à l’instrument pour une utilisation poursuivie que nous trouvons acceptable, et la compréhension appropriée, si vous voulez bien excuser ce terme peu approprié, du besoin de tout le groupe de travailler en rendant service.

Dès lors, si l’état de l’instrument est vraiment limite, il faut certainement laisser plus de repos entre les séances de travail. Cependant, s’il y a un désir de travailler et que l’instrument en est capable à votre avis bien pesé, le travail sera une action adéquate pour ce groupe. Nous ne pouvons pas être plus précis, car ce contact est une fonction de votre libre arbitre.

Interlocuteur: Nous parlons d’une partie assez précise du livre Esmerelda Sweetwater que nous avons écrit, et qui a trait au personnage Trostrick qui déplace le complexe mental/corps/esprit de la jeune fille venue de l’espace; Quelle est la signification de ce travail que nous avons fait par rapport à nos vies? Pendant un certain temps je me suis senti désemparé par la façon dont les choses s’emboîtaient. Pouvez-vous m’en parler?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons chacun et trouvons que nous pouvons parler.

Interlocuteur: Voulez-vous s’il vous plaît le faire maintenant?

Ra: Je suis Ra. Nous confirmons ce qui suit, qui est déjà, dirons-nous, supposé ou pressenti.

Quand l’engagement a été pris entre deux des membres de ce groupe, d’oeuvrer à l’amélioration de la sphère planétaire, cet engagement a activé un vortex de possibilités/probabilités d’une certaine force. L’expérience de la production de ce volume a été inhabituelle en ce sens qu’il a été visualisé comme si c’était un film qui était visualisé.

Le temps était devenu disponible sous sa forme de moment présent. Le scénario du volume a été produit sans heurts jusqu’à la fin de ce volume. Vous n’avez pas pu achever ce volume et la fin n’a pas été visualisée comme l’a été tout le corps du livre, mais a été écrite ou produite.

Ceci est dû à l’action du libre arbitre dans toute la Création. Cependant, ce volume contient une vision d’événements significatifs tant symboliquement que spécifiquement, que vous avez vus sous l’influence de l’attraction magnétique libérée quand l’engagement a été pris et que la pleine réminiscence de ce que vous pouvez appeler une mission, a été restaurée.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre V - 18 août 1981

Copyright © 2017 L/L Research