Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 69

29 août 1981

Ra: Je suis RA. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique.

Avant de commencer, pouvons-nous adresser une petite demande pour les séances prochaines? A cette séance de travail particulière il y a une légère interférence dans le contact à cause des cheveux de l’instrument. Nous pouvons suggérer de peigner ce matériau semblable à une antenne dans une configuration plus ordonnée avant de commencer le travail.

Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Une question que je ne suis pas parvenu à poser lors de la séance précédente et que je serai forcé d’utiliser cette fois est: est-ce que l’état de transe est le seul état dans lequel une entité mental/corps/esprit positive peut être entraînée par une entité ou un adepte négatif vers une configuration négative de temps/espace?

Ra: Je suis Ra. Ceci est un concept mal perçu. Le complexe mental/corps/esprit qui quitte librement le complexe physique de troisième densité est vulnérable quand la protection appropriée n’est pas en place. En faisant attention, vous pouvez percevoir que très peu des entités qui choisissent de quitter leur complexe physique font un travail dont la nature est d’attirer l’attention polarisée d’entités orientées négativement. Le danger, pour la plupart de ceux qui sont dans un état de transe, ainsi que vous appelez le complexe physique qui est quitté, est que le complexe physique peut être touché de manière à y attirer à nouveau le complexe mental/corps/esprit ou bien il peut être fait obstacle aux moyens par lesquels ce que vous appelez ‘l’ectoplasme’ est rappelé.

Cet instrument est une anomalie, en ce sens qu’il est bon que l’instrument ne soit pas touchée ou éclairée par de la lumière artificielle pendant qu’elle est en état de transe. Cependant, l’activité ectoplasmique est intériorisée. La difficulté principale, comme vous en avez conscience, est alors le déplacement négatif de l’entité, de son libre arbitre, comme il en a été discuté.

Que cela ne puisse se produire que dans un état de transe n’est pas complètement certain, mais il est hautement probable que dans une autre expérience hors du corps comme la mort, l’entité ici examinée aurait, comme c’est le cas pour la plupart des entités polarisées positivement, une grande protection de la part de camarades, guides, et portions du ‘soi’ qui seraient conscientes du transfert que vous appelez ‘la mort physique’.

Interlocuteur: Alors vous voulez dire que des amis protecteurs, comme nous les appellerons, sont disponibles en toutes circonstances à l’exception de l’état de transe, qui paraît être anormal par rapport aux autres. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pourquoi est-ce que cet état de transe, comme nous l’appelons, est différent? Pourquoi n’y a-t-il pas d’entités disponibles dans cet état particulier?

Ra: Je suis Ra. L’originalité de cette situation n’est pas l’absence d’amis, car cette entité, comme toutes les entités, a ses guides ou présences angéliques et, à cause de la polarisation, aussi des instructeurs et des amis. La caractéristique unique des travaux que le complexe mémoriel sociétal Ra et votre groupe ont entrepris est l’intention de servir autrui en s’efforçant d’arriver à la plus grande pureté que nous, en tant que camarades, puissions atteindre.

Cela a alerté un ami beaucoup plus déterminé, de polarité négative, qui est intéressé à éliminer cette opportunité particulière.

Une fois encore, nous pouvons noter deux choses: premièrement, nous avons cherché longtemps pour trouver un canal ou instrument approprié et un groupe de soutien approprié. S’il est mis fin à cette opportunité nous serons reconnaissants pour ce qui aura été fait, mais les vortex de possibilités/probabilités indiquant la localisation de cette configuration sont faibles. Deuxièmement, nous vous remercions car nous savons ce que vous sacrifiez pour pouvoir faire ce que vous, en tant que groupe, souhaitez faire.

Nous allons éviter d’épuiser cet instrument autant que possible. Nous avons essayé de dire comment l’instrument peut s’épuiser en se dévouant trop profondément à ce travail. Toutes ces choses et tout ce que nous avons dit a été entendu. Nous sommes reconnaissants. Dans la situation actuelle nous exprimons des remerciements aux entités qui se nomment Latwii.

Interlocuteur: Est-ce que je comprends bien alors que la mort, qu’elle survienne naturellement ou par le suicide, que toutes les morts de ce type créent la même condition d’après mort qui permet à l’entité d’avoir une protection grâce à ses amis? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous présumons que vous voulez savoir si dans l’expérience de la mort, peu en importe la cause, des amis négatifs ne sont pas à même d’éliminer une entité. Ceci est exact en grande partie parce que l’entité sans attachement au complexe physique d’espace/temps est bien plus consciente et sans la crédulité qui est en quelque sorte la marque de ceux qui aiment de tout leur coeur.

Cependant la mort, si elle est naturelle, est indubitablement la plus harmonieuse: la mort par meurtre désoriente et l’entité a besoin d’un certain temps/espace pour établir ses repères, dirons-nous; la mort par suicide provoque la nécessité d’un grand travail de guérison et, dirons-nous, la mise en place d’un engagement envers la troisième densité pour une nouvelle opportunité d’apprendre les leçons établies par le ‘soi’ supérieur.

Interlocuteur: Est-ce que cela est vrai aussi pour des conditions inconscientes dues à un accident, une anesthésie médicale ou des drogues?

Ra: Je suis Ra. Etant donné que cette entité n’essaie pas de rendre service de la manière particulière que nous utilisons en ce moment, les entités d’orientation négative n’ont pas la possibilité d’éliminer le mental/corps/esprit. La seule caractéristique, comme nous l’avons dit, qui soit dangereuse, dirons-nous, est la volonté de faire sortir le complexe mental/corps/esprit du complexe physique de troisième densité dans une intention de service à autrui. Dans toutes les autres situations cette circonstance n’a pas d’effet.

Interlocuteur: Est-ce que ceci dépend de l’action d’équilibrage de la première distorsion?

Ra: Je suis Ra. Votre question est plutôt opaque. Veuillez reformuler pour spécificité.

Interlocuteur: Je me disais simplement que la volonté du complexe mental/corps/esprit d’un corps de troisième densité d’un devoir ou service d’autrui particulier crée sans doute d’abord une situation par rapport à la première distorsion où l’opportunité d’équilibrer ce service par un service négatif est disponible et une intrusion par l’autre polarisation est dès lors magiquement possible. Est-ce que ce raisonnement est correct?

Ra: Je suis Ra. Non. Le libre arbitre de l’instrument est en fait une partie nécessaire de l’opportunité offerte par le groupe d’Orion. Cependant, ce libre arbitre et la première distorsion ne s’appliquent qu’à l’instrument. Tout l’espoir du groupe d’Orion repose sur la transgression du libre arbitre sans perte de polarité. Ainsi ce groupe, s’il est représenté par une entité sage, s’efforce d’être malin.

Interlocuteur: Est-ce qu’un Missionné a jamais fait l’objet d’une telle transgression par un adepte négatif pour être placé ensuite dans du temps/espace négatif?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire dans quelle situation se trouve le Missionné et quel est le chemin de retour, pourquoi ce chemin ne peut-il pas être le simple retour dans du temps/espace positif?

Ra: Je suis Ra. Le chemin du retour dépend en premier lieu de la réticence du ‘soi’ supérieur à entrer dans de l’espace/temps négatif. Ceci peut constituer une partie significative de la longueur de ce chemin. Deuxièmement, quand une entité orientée positivement s’incarne dans un environnement profondément négatif elle doit apprendre/enseigner les leçons de l’amour du ‘soi’ , devenant ainsi une avec ses semblables.

Quand cela a été accompli l’entité peut ensuite choisir de libérer la différence potentielle et changer les polarités.

Cependant, le processus d’apprentissage des leçons accumulées d’amour de soi peut être très long. Il se peut aussi que l’entité, pendant qu’elle apprend ces leçons, perde beaucoup de son orientation positive au cours du processus, et le choix d’un renversement de polarité peut être retardé jusqu’au milieu de la sixième densité. Tout cela prend beaucoup de temps, selon votre manière de mesurer, bien que tout finisse bien.

Interlocuteur: Est-il possible de me dire grosso modo combien de Missionnés venus sur cette planète au cours de ce grand cycle ont fait l’expérience d’un déplacement en temps/espace négatif?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons noter le nombre de ces occurrences. Il n’y en a eu qu’une. Nous ne pouvons pas, à cause de la Loi de Confusion, parler de l’entité.

Interlocuteur: Vous avez dit que le ‘soi’ supérieur est réticent à entrer dans l’espace/temps négatif. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Le processus d’incarnation implique d’être incarné du temps/espace à l’espace/temps. Cela est exact.

Interlocuteur: Je vais parler et voir ensuite si j’ai raison. Lorsqu’elle est placée dans un temps/espace de polarisation négative, l’entité positive n’expérimente rien d’autre que l’obscurité. Alors, par l’incarnation dans de l’espace/temps négatif du fait du ‘soi’ supérieur elle fait l’expérience d’un environnement d’espace/temps négatif avec des autres ‘soi’ négativement polarisés. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Il me semble que ce doit être une situation extrêmement difficile pour une entité polarisée positivement, et le processus d’apprentissage doit être extrêmement traumatisant. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Disons que l’individu polarisé positivement est un médiocre élève en amour de ‘soi’, c’est pourquoi il prend beaucoup plus de temps, si vous voulez, que ceux qui sont natifs de ce modèle de vibrations.

Interlocuteur: Je suppose que ce déplacement est d’une façon ou d’une autre fonction de son libre arbitre. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est absolument exact.

Interlocuteur: Ceci est un point que je trouve très déroutant.

Il est de la fonction du libre arbitre de l’entité orientée positivement d’entrer dans le temps/espace négativement polarisé. Cependant, cela dépend aussi de son absence de compréhension de ce qu’elle est en train de faire. Je suis certain que si cette entité avait une pleine compréhension de ce qu’elle fait elle ne le ferait pas. Il est de la fonction de son autre ‘soi’ polarisé négativement de créer une situation où elle est leurrée par cette configuration. Quel est le principe par rapport à la première distorsion qui permet que cela se produise puisque nous avons deux portions du Créateur, toutes deux d’égale valeur ou de potentiel égal, mais polarisées de manière opposée, ce qui a pour résultat cette situation. Pourriez-vous me dire quel est le principe philosophique qui sous-tend cet acte particulier?

Ra: Je suis Ra. Il y a deux points importants à cet égard. Premièrement, nous pouvons noter la situation dans laquelle une entité reçoit une ‘feuille de route’ mal indiquée et qui est en fait tout à fait erronée. L’entité se met en route vers sa destination. Elle ne souhaite qu’atteindre le point de sa destination mais étant déroutée à cause de l’instruction incorrecte et ne connaissant pas le territoire par lequel elle passe, elle se perd désespérément.

‘Libre arbitre’ ne veut pas dire qu’il n’y aura aucune circonstance dans laquelle les calculs se révèleront faux. Il en est ainsi pour tous les aspects de l’expérience de vie. Bien qu’il n’y ait pas d’erreurs, il y a des surprises.

Deuxièmement, ce que nous et vous faisons au cours de séances de travail comme celle-ci porte une charge magique, si vous voulez utiliser ce terme très souvent mal compris; peut-être pourrions-nous parler d’un ‘pouvoir métaphysique’. Ceux qui accomplissent un travail de pouvoir sont disponibles à la communication vers et depuis des entités de puissance globalement équivalente. Il est heureux que l’entité d’Orion ne possède pas la puissance native de ce groupe. Cependant, elle est très disciplinée, tandis que ce groupe manque de la finesse équivalente à cette puissance. Chacun travaille en conscience, mais le groupe n’a pas entrepris un travail en tant que groupe. Le travail individuel est utile, car le groupe est une aide mutuelle, de l’un pour l’autre.

Interlocuteur: Cet instrument accomplit des services qui impliquent des transmissions d’autres membres de la Confédération. Nous sommes réticents à les poursuivre à cause de la possibilité qu’elle glisse en transe et reçoive des offres de service de la part d’une entité ou d’un adepte polarisé négativement. Existe-t-il des moyens de sauvegarde pour créer une situation dans laquelle elle ne peut pas entrer en transe autrement que dans un cadre protégé tel que celui-ci?

Ra: Je suis Ra. Il y en a trois. Premièrement, l’instrument doit améliorer le tabou subconscient discipliné qui empêche de faire appel à Ra. Cela implique une pensée quotidienne consciente et sérieuse. La deuxième sauvegarde est de s’abstenir d’ouvrir l’instrument aux questions et réponses pour le moment. La troisième est très primaire en apparence mais suffit à conserver l’instrument dans son complexe physique: la main peut être tenue.

Interlocuteur: Vous voulez dire que le simple fait de tenir la main de l’instrument pendant les séances de channeling empêche la transe?

Ra: Je suis Ra. Cela empêche les niveaux de méditation qui précèdent nécessairement la transe. Et aussi au cas, improbable, où l’entité deviendrait capable de quitter le complexe physique, l’intrusion dans l’aura et la pression tactile feraient en sorte que le complexe mental/corps/esprit s’abstiendrait de partir.

Nous pouvons noter qu’une longue pratique de l’art dont chacun ici a l’intuition serait utile. Nous ne pouvons pas parler de méthode car la transgression serait très grande. Cependant, parler d’efforts groupés est, pendant que nous scannons chacun, une simple confirmation de ce qui est su. C’est pourquoi, nous pouvons le faire.

Nous avons de l’énergie disponible pour une demande relativement brève.

Interlocuteur: Il y a de nombreuses techniques et manières de pratiquer ce qu’on appelle les arts magiques. Est-ce que les rituels établis par un groupe particulier pour son propre usage particulier sont aussi bons ou même meilleurs que ceux qui ont été pratiqués par des groupes comme l’Ordre de la ‘Golden Dawn [1]’ et autres groupes adonnés à la magie?

Ra: Je suis Ra. Bien que nous soyons incapables de parler avec précision sur ce sujet, nous pouvons noter avec une certaine satisfaction que celui qui pose les questions a pénétré jusqu’à l’essentiel d’un formidable système de service et de discipline.

Je suis Ra. Pouvons-nous vous remercier une fois encore, mes amis, pour votre conscience. Tout est bien. Nous vous laissons vous réjouir dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Allez dans la joie. Adonaï.

 

[1] L’Aube dorée

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 29 août 1981

Copyright © 2017 L/L Research