Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 18 septembre 1981
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 71

18 septembre 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pourriez-vous d’abord me donner l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Il est comme dit précédemment, à l’exception d’une légère amélioration dans les distorsions d’énergie vitale. On peut faire noter au groupe de soutien, sans transgresser, qu’il est bon d’aider l’instrument à se rappeler que tant que les distorsions du complexe physique restent comme elles sont il n’est pas recommandé d’utiliser les énergies vitales accrues pour des activités du complexe physique, car le tribut serait assez lourd.

Interlocuteur: Au cours de cette séance j’espère pouvoir poser diverses questions permettant d’établir un point d’entrée dans une investigation qui se révèlera fructueuse. Je voudrais d’abord demander s’il est possible d’accroître la polarité sans accroître la moissonnabilité.

Ra: Je suis Ra. La connexion entre polarisation et moissonnabilité est extrêmement importante dans la moisson de troisième densité. Dans cette densité, une augmentation dans le service d’autrui ou dans le service de soi accroît quasi inévitablement la capacité d’une entité à bénéficier d’une plus haute intensité de lumière. Dès lors, dans cette densité, nous pouvons dire qu’il n’est pratiquement pas possible de se polariser sans un accroissement de moissonnabilité.

Interlocuteur: Cela est probablement possible dans les densités supérieures comme la cinquième par exemple. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Dans la moisson de cinquième densité la polarisation a très peu à voir avec la moissonnabilité.

Interlocuteur: Voudriez-vous expliquer le concept du travail avec l’être non manifesté pour accélérer l’évolution?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une question à plusieurs couches, et quelles stries nous souhaitons exposer, c’est cela qui n’est pas clair. Veuillez reformuler en donnant la profondeur souhaitée, si possible.

Interlocuteur: Définissez, s’il vous plaît, l’être non manifesté.

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons voir que vous visez à des informations des couches profondes. Nous allons, dès lors, répondre d’une manière qui n’épuise pas la question, mais qui est destinée à aller quelque peu au-delà des enseignements extérieurs.

L’être non manifesté est, ainsi que nous l’avons dit, un être qui existe et qui accomplit son travail sans référence à, ni aide d’autrui. Pour accéder à ce concept vous pouvez voir la connexion obligée entre le ‘soi’ non manifesté et l’analogue métaphysique ou de temps/espace du ‘soi’ de l’espace/temps. Les activités de méditation, contemplation, et de ce qui peut être appelé équilibrage interne des pensées et réactions sont des activités du ‘soi’ non manifesté plus étroitement aligné sur le ‘soi’ métaphysique.

Interlocuteur: Quand une entité passe par le processus de la mort en troisième densité, elle se trouve dans le temps/espace. Elle se trouve dans un ensemble différent de circonstances. Voudriez-vous s’il vous plaît décrire les circonstances ou propriétés du temps/espace et ensuite le processus de guérison d’expériences incarnatives rencontrées par certaines entités?

Ra: Je suis Ra. Bien qu’il soit difficile de répondre de façon adéquate à cette question étant donné les limitations de vos complexes vibratoires sonores de l’espace/temps, nous allons répondre de notre mieux.

La marque de reconnaissance du temps/espace est l’inégalité entre le temps et l’espace. Dans votre espace/temps l’orientation spatiale de ce qui est matériel suscite un cadre tangible pour l’illusion. Dans le temps/espace, l’inégalité repose sur les épaules de la propriété connue de vous comme ‘le temps’. Cette propriété rend les entités et les expériences intangibles dans un sens relatif. Dans votre cadre, chaque particule ou vibration centrale bouge à une vélocité qui approche celle de ce que vous appelez ‘la lumière’, à partir de la direction de vélocités supraluminales.

Dès lors, l’expérience de temps/espace ou métaphysique est une expérience très finement harmonisée et, bien qu’analogue à celle de l’espace/temps, elle n’a pas ses caractéristiques de tangibilité. Sur ces plans métaphysiques il y a beaucoup de ce que vous appelez ‘temps’ qui est utilisé pour réviser et re-réviser les déviances et apprentissages/enseignements d’une incarnation précédente dans l’espace/temps, comme vous l’appelez.

L’extrême fluidité de ces régions rend possible la pénétration de beaucoup de choses qui doivent être absorbées avant que le processus de guérison d’une entité puisse être entrepris. Chaque entité se trouve dans un état relativement immobile, tout comme vous vous trouvez dans l’espace/temps dans un état relativement immobile dans le temps. L’entité a été placée dans cet état immobile par le corps qui donne les formes et le ‘soi’ supérieur, afin qu’elle puisse être dans la configuration appropriée pour apprendre/enseigner ce qui a été reçu au cours de l’incarnation dans l’espace/temps.

Selon le locus dans le temps/espace, il y a certains auxiliaires qui aident dans ce processus de guérison. Ce processus implique de voir l’expérience dans son entier, dans le contexte de l’expérience totale du complexe mental/corps/esprit, en pardonnant au ‘soi’ tous les écarts par rapport aux panneaux indicateurs ratés pendant l’incarnation et, finalement, la soigneuse évaluation des nécessités d’apprentissage suivantes. Cela est fait entièrement par le ‘soi’ supérieur jusqu’à ce que l’entité ait pris conscience dans l’espace/temps du processus et des moyens de l’évolution spirituelle, et à ce moment l’entité prend consciemment part à toutes les décisions.

Interlocuteur: Est-ce que le processus dans le temps/espace positif est identique au processus qui a lieu dans le temps/espace négatif pour cette guérison?

Ra: Je suis Ra. Le processus du pardon et de l’acceptation dans l’espace/temps est très similaire à celui qui se déroule dans le temps/espace en ce sens que les qualités du processus sont analogues. Cependant, dans l’espace/temps il n’est pas possible de déterminer le cours des événements au-delà de l’incarnation; il est seulement possible de corriger les déséquilibres du présent. Par ailleurs, dans le temps/espace il n’est possible de corriger aucun acte déséquilibré, mais seulement de percevoir les déséquilibres et ainsi de pardonner au ‘soi’ ce qui est.

Des décisions sont ensuite prises pour mettre en place les possibilités/probabilités de corriger ces déséquilibres dans ce que vous appelez de futures expériences d’espace/temps. L’avantage du temps/espace est celui de la fluidité de la grande révision. L’avantage de l’espace/temps est que, en travaillant dans le noir éclairé par une petite bougie, on peut corriger les déséquilibres.

Interlocuteur: Si une entité a choisi la polarisation négative, est-ce que les processus de guérison et de révision sont similaires pour la voie négative?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que les processus dont nous parlons sont des processus qui ont cours sur de nombreuses planètes dans notre Galaxie de la Voie Lactée, ou bien est-ce qu’ils ont cours sur toutes les planètes, ou quel est le pourcentage?

Ra: Je suis Ra. Ces processus ont cours sur toutes les planètes qui ont donné naissance à des sub-Logoï tels que vous. Le pourcentage des planètes habitées est d’approximativement 10%.

Interlocuteur: Quel est le pourcentage des étoiles, grosso modo, qui ont des systèmes planétaires?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une information peu importante, mais inoffensive. Approximativement 32% des étoiles ont des planètes telles que vous les connaissez, et 6 autres pourcent ont l’une ou l’autre sorte de matériau amalgamé habitable pour certaines densités.

Interlocuteur: Cela voudrait dire qu’environ 3% de toutes les étoiles ont des planètes habitées. Ce processus d’évolution a cours dans tout l’univers connu alors. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cette octave d’infinie connaissance du Créateur unique est comme elle est au travers de toute la Création Infinie Unique, avec des variantes programmées par les sub-Logoï de ce que vous appelez les ‘galaxies majeures’ et les ‘galaxies mineures’. Ces variantes ne sont pas significatives mais peuvent être comparées à diverses régions géographiques comportant diverses manières de prononcer un même complexe vibratoire sonore ou concept.

Interlocuteur: Je conclus de cela qu’un sub-Logos comme notre Soleil utilise le libre arbitre pour modifier seulement légèrement une idée beaucoup plus générale d’évolution créée, de sorte que le plan général d’évolution créée paraît alors être uniforme à travers toute la Création Unique Infinie. Le processus a pour but que les sub-Logoï croissent au travers des densités et que, sous la première distorsion, ils retrouvent le chemin du retour vers la pensée originelle. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Alors chaque entité appartient à une voie qui mène à une destination. C’est comme de très, très nombreuses routes qui traversent de très, très nombreux endroits mais qui finissent par fusionner dans un seul grand centre. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact mais manque de profondeur de description. Plus exacte est l’idée que chaque entité contient en elle toutes les densités et sous-densités de l’octave de sorte que, dans chaque entité, peu importe où l’amènent ses choix, son grand plan intérieur fait un avec tous les autres. Dès lors, ses expériences tombent dans les modèles du chemin de retour vers le Logos originel. Cela est accompli dans le libre arbitre, mais les matières parmi lesquelles un choix peut être fait forment un seul plan.

Interlocuteur: Vous avez dit que la négativité pure agit comme un puits de gravité qui attire tout à lui. Je me demande si la positivité pure a le même effet. Pouvez-vous répondre à cela s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. La positivité a un effet beaucoup plus faible à cause du fort élément de reconnaissance du libre arbitre dans toute positivité qui approche de la pureté. Ainsi donc, bien qu’une entité orientée négativement puisse avoir du mal à se polariser négativement parmi une telle résonance d’harmonie, cela ne lui sera pas impossible.

Par ailleurs, la polarisation négative n’accepte pas le concept du libre arbitre d’autrui. Dès lors, dans un complexe sociétal dont la négativité approche de la pureté, la traction exercée sur autrui est constante. L’entité orientée positivement qui se trouverait dans une telle situation désirerait que les autres ‘soi’ disposent de leur libre arbitre et se trouverait donc ainsi dépourvue de sa capacité d’exercer son propre libre arbitre, car le libre arbitre des entités orientées négativement se fixe sur la conquête.

Interlocuteur: Pourriez-vous s’il vous plaît commenter l’exactitude de ce que je vais dire? Je vais parler d’une manière générale du concept de la magie et la définir d’abord comme la capacité de créer à volonté des changements dans la conscience. Cette définition est-elle acceptable?

Ra: Je suis Ra. Cette définition est acceptable en ce sens qu’elle place sur l’adepte la charge à porter. On peut mieux comprendre en se référant à une question précédente, dans votre manière de mesurer, de cette séance de travail, qui a trait au ‘soi’ non manifesté. En magie, on travaille avec le ‘soi’ non manifesté dans le corps, dans le mental, et dans l’esprit; le mélange dépend de la nature du travail.

Ces travaux sont facilités par le renforcement de l’activation du centre énergétique du rayon indigo. Le centre énergétique du rayon indigo est alimenté, comme le sont tous les centres énergétiques, par l’expérience, mais bien plus que les autres, il est alimenté par ce que nous avons appelé les disciplines de la personnalité.

Interlocuteur: Je vais dire que l’objectif du rituel de magie blanche est de créer un changement dans la conscience d’un groupe. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Pas nécessairement. Il est possible, en ce qui concerne ce que vous appelez ‘la magie blanche’, de travailler dans le but de modifier seulement le ‘soi’ ou le lieu de travail. Cela se fait en sachant que l’aide apportée au ‘soi’ en polarisation vers l’amour et la lumière c’est de l’aide apportée à la vibration planétaire.

Interlocuteur: Le changement apporté à la conscience doit avoir pour résultat une plus grande distorsion vers le service d’autrui, vers l’unité avec tout, et vers la connaissance, pour pouvoir servir. Est-ce exact et y a-t-il d’autres résultats désirés?

Ra: Je suis Ra. Ce sont des phrases louables. Le coeur de la magie blanche c’est l’expérience de la joie de l’union avec le Créateur. Cette joie doit nécessairement irradier dans toute l’expérience de vie de l’adepte positif. C’est pour cette raison que la magie sexuelle n’est pas restreinte seulement aux adeptes qui se polarisent vers le négatif mais, quand elle est utilisée à très bon escient, elle a sa place dans la haute magie car, quand elle est accomplie correctement, elle relie le corps, le mental et l’esprit au Créateur infini unique.

Tout objectif que vous pouvez déterminer devrait, suggérons-nous, prendre en considération cette union fondamentale avec le Créateur infini unique, car cette union a nécessairement pour résultat le service d’autrui.

Interlocuteur: Il y a, dirais-je, certaines règles à la magie blanche. Je vais en lire quelques unes et vous demanderai d’en commenter le contenu ou base philosophique et d’ajouter à cette liste les éléments importants que j’en ai omis. Premièrement: un lieu de travail spécial, de préférence construit par les praticiens; deuxièmement: un signal (ou clé) spécial par exemple un anneau, pour invoquer la personnalité magique; troisièmement: une vêture spéciale portée seulement lors des travaux; quatrièmement: un moment précis du jour; cinquièmement: une série de complexes vibratoires sonores rituéliques destinés à créer la distorsion mentale désirée; sixièmement: un objectif de groupe pour chacune des séances. Pourriez-vous commenter cette liste, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Commenter cette liste c’est jouer le rôle du mécanicien qui regarde les instruments de l’orchestre et accorde les instruments. Vous noterez qu’il s’agit de détails techniques. L’art ne se trouve pas là.

L’élément qui a le moins d’importance c’est le moment du jour. Cela est important dans les nexus expérientiels où les entités recherchent une expérience métaphysique sans contrôle conscient exercé sur la recherche. La répétition des séances de travail donne à cette recherche une structure. Dans ce groupe particulier la structure est disponible sans qu’il y ait besoin d’une similitude inévitable des temps de travail. Nous pouvons noter que cette régularité est toujours utile.

Interlocuteur: Vous avez dit, lors d’une séance précédente, que Ra avait cherché pendant un certain temps avant de trouver un groupe tel que celui-ci. Je présume que cette recherche avait pour but la communication de la Loi Une. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est partiellement exact. Nous avons aussi, comme nous l’avons dit, souhaité tenter de réparer les distorsions de cette loi déclenchées par nos actes naïfs de votre passé.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire si à ce point-ci nous avons couvert la matière nécessaire, si nous publions, pour apporter les réparations nécessaires aux actes naïfs?

Ra: Je suis Ra. Nous ne voulons pas manquer de respect envers votre service, mais nous ne nous attendons pas à la réparation entière de ces distorsions. Nous pouvons cependant offrir nos pensées à propos de cette tentative. La tentative est de loin plus importante pour nous que le degré d’achèvement du résultat. La nature de votre langage est telle que ce qui est distordu ne peut pas, autant que nous le sachions, être complètement redressé, mais seulement quelque peu éclairé. En réponse à votre désir de voir la relation entre espace/temps et temps/espace nous pouvons dire que nous avons mené cette recherche dans le temps/espace car, dans cette illusion, on peut très facilement voir les entités comme des complexes vibratoires et les groupes comme des harmoniques à l’intérieur de complexes vibratoires.

Interlocuteur: Je vois l’aspect le plus important de cette communication comme étant un véhicule d’illumination partielle pour ceux qui sont incarnés actuellement, qui ont pris conscience de leur rôle dans leur propre processus d’évolution. Cette supposition est-elle correcte?

Ra: Je suis Ra. Elle est correcte. Nous pouvons noter que ceci est l’objectif de toutes les choses fabriquées et expérimentées avec lesquelles les entités entrent en contact, et ce n’est pas seulement la propriété de Ra ou de ce contact.

Nous trouvons que cet instrument a négligé de se rappeler le besoin de garder une portion d’énergie en réserve. Ceci est recommandé en tant que partie du programme intérieur à rétablir, car cela allongera le nombre des séances de travail que nous pouvons avoir. Ceci est acceptable pour nous. L’énergie transférée devient très, très faible. Nous devons vous quitter bientôt. Y a-t-il une brève question à présent?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour faciliter le contact ou pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Vous êtes consciencieux. Restez très vigilants sur les alignements des accessoires. Nous vous remercions. Je suis Ra. Je vous quitte dans l’amour et la glorieuse lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 18 septembre 1981

Copyright © 2017 L/L Research