Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 14 octobre 1981
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 72

14 octobre 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous d’abord me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Les distorsions d’énergie physique de cet instrument sont comme décrites précédemment. Le niveau d’énergie vitale est devenu distordu par rapport aux niveaux normaux, plutôt vers le bas, à cause de la distorsion de l’activité du complexe mental de cet instrument, qui est responsable, dirons-nous, des difficultés pour arriver à la configuration appropriée à ce contact.

Interlocuteur: Est-ce que le rituel de bannissement que nous avons accompli a eu un certain effet de purification du lieu de travail et d’écran pour écarter les influences que nous ne souhaitons pas?

Ra: Je suis Ra. C’est tout à fait exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire ce que je peux faire pour améliorer l’efficacité de ce rituel?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire ce qui a été la cause de l’état de l’instrument devenu inconscient pendant les deux dernières méditations avant celle-ci, à un degré tel que nous les avons interrompues?

Ra: Je suis Ra. Nous le pouvons.

Interlocuteur: Voulez-vous me dire alors?

Ra: Je suis Ra. L’entité qui salue cet instrument, et qui est du groupe d’Orion, a d’abord tenté de faire en sorte que l’élément que vous nommez ‘esprit’ du complexe mental/corps/esprit quitte le complexe physique de rayon jaune dans la fausse idée qu’il se préparait au contact Ra. Vous êtes familiarisés avec cette tactique et ses conséquences. L’instrument, sans faire de pause, en percevant cette salutation, a appelé à la mise à la terre dans le complexe physique, en demandant que la main soit tenue. Dès lors, le plus important objectif de l’entité d’Orion n’a pas été atteint. Cependant, elle a découvert que ceux présents n’étaient pas capables de faire la distinction entre inconscience avec le mental/corps/esprit intact, et état de transe dans lequel le complexe mental/corps/esprit n’est pas présent.

C’est pourquoi cette entité a appliqué dans toute son étendue la salutation qui donne ‘la tête qui tourne’ et, dans la méditation sans protection, a provoqué chez cet instrument une inconscience simple comme dans ce que vous appelez ‘évanouissement’ ou ‘vertige’. En conséquence, l’entité d’Orion a eu recours à cette tactique pour empêcher le contact Ra d’avoir l’opportunité d’être accompli.

Interlocuteur: L’instrument a planifié une opération chirurgicale à sa main pour le mois prochain. Si une anesthésie générale est pratiquée pour produire un état d’inconscience, est-ce que ce paramètre-là ou un autre, de l’opération, ouvrira un accès aux entités d’Orion?

Ra: Je suis Ra. C’est extrêmement improbable étant donné la nécessité de l’intention du complexe mental/corps/esprit, quand il quitte le complexe physique de rayon jaune, de servir le Créateur de la manière la plus spécifique. L’attitude de quelqu’un qui approche une expérience telle que vous la décrivez n’approcherait pas l’état inconscient dans une telle attitude.

Interlocuteur: Nous avons ici, je crois, un principe très important par rapport à la Loi Une. Vous avez dit que l’attitude de l’individu est d’une importance extrême pour que l’entité d’Orion soit à même d’être effective. Voudriez-vous s’il vous plaît expliquer comment fonctionne ce mécanisme par rapport à la Loi Une, pourquoi l’attitude de l’entité est d’une importance extrême, et pourquoi cela permet l’action de l’entité d’Orion?

Ra: Je suis Ra. La Loi de Confusion ou du Libre Arbitre est d’une importance extrême dans les travaux de la Création infinie. Ce qui est pensé a autant d’intensité d’attraction pour le pôle opposé que l’intensité de l’intention ou désir.

Ainsi, ceux dont les désirs sont superficiels ou transitoires ne font l’expérience que de configurations éphémères de ce qui pourrait être appelé une circonstance magique. Il y a un tournant, un axe qui pivote à mesure que le complexe mental/corps/esprit harmonise sa volonté de service. Si cette volonté et ce désir sont d’un service à autrui, la polarité correspondante est activée. Dans la circonstance de ce groupe il y a trois de ces volontés qui agissent comme une seule avec l’instrument dans, dirons-nous, la position centrale de fidélité au service. Cela est comme cela doit être pour l’équilibre du travail et la poursuite du contact. Dans ces travaux, notre complexe vibratoire est lui aussi pointé et notre volonté de servir est aussi d’un certain degré de pureté. Cela a créé l’attraction de l’opposé polaire dont vous faites l’expérience.

Nous pouvons noter qu’une telle configuration de libre arbitre, pointée sur le service d’autrui, a aussi le potentiel de mobiliser une grande masse de force lumineuse. Cette force lumineuse positive opère cependant, elle aussi, sous le libre arbitre et elle doit être invoquée. Sinon nous ne pourrions pas parler ainsi et ne vous guiderons pas, car la nature de ce contact est telle que la pureté de votre libre arbitre doit, par-dessus toutes choses, être préservée. Ainsi vous cheminez au travers des expériences en découvrant des inclinations qui peuvent être utiles.

Interlocuteur: Les entités orientées négativement qui nous contactent, nous et d’autres, sur cette planète sont limitées par la première distorsion. Elles ont manifestement été limitées par le rituel de bannissement qui vient d’être accompli. Pourriez-vous décrire, par rapport au libre arbitre, comment elles se limitent pour pouvoir travailler dans la première distorsion et comment fonctionne le rituel de bannissement en lui-même?

Ra: Je suis Ra. Cette question a plusieurs parties. Premièrement, ceux qui sont de polarité négative n’agissent pas par rapport au libre arbitre, à moins que cela ne soit nécessaire. Ils s’invitent d’eux-mêmes et transgressent à chaque fois que cela leur est possible.

Deuxièmement, ils sont limités par la grande Loi de Confusion en ce sens que, pour la plupart, ils sont incapables d’entrer dans cette sphère planétaire d’influence et ne sont capables d’utiliser les fenêtres de distorsion de temps/espace qu’à condition qu’il y ait un certain appel pour équilibrer l’appel positif. Une fois qu’ils sont ici leur désir est la conquête.

Troisièmement, dans le cas de l’enlèvement permanent de cet instrument de l’espace/temps, il est nécessaire de permettre à l’instrument de quitter de son plein gré son complexe physique de rayon jaune. Une duperie a donc été tentée.

Le recours à la production de formes de lumière doit permettre à de telles entités de découvrir un mur qu’elle ne peuvent pas pénétrer. Ceci est dû aux complexes énergétiques des êtres de lumière et aspects du Créateur infini unique invoqués et évoqués lors de la mise en place du mur de lumière.

Interlocuteur: Tout ce dont nous faisons l’expérience par rapport à ce contact, notre distorsion vers la connaissance afin de servir, la distorsion de l’entité d’Orion vers la réduction de l’effectivité de ce contact, tout cela résulte de la première distorsion, comme je vois les choses, et crée une atmosphère de totale liberté pour que le Créateur devienne plus instruit de Lui-même par l’interaction de ses portions, les unes par rapport aux autres. Est-ce que ma façon de voir les choses est correcte par rapport à ce que je viens de dire?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Lors de la dernière séance vous avez dit que si l’instrument utilisait une partie de l’énergie vitale accrue dont elle dispose pour l’activité physique, elle aurait à payer un ‘lourd tribut’. Pourriez-vous me dire la nature de ce lourd tribut et pourquoi il en serait ainsi?

Ra: Je suis Ra. Le niveau d’énergie physique est une mesure de la quantité d’énergie disponible du complexe corps d’un complexe mental/corps/esprit. La mesure de l’énergie vitale exprime la quantité d’énergie d’être du complexe mental/corps/esprit.

Cette entité a de grandes distorsions dans la direction de l’activité du complexe mental, de l’activité du complexe esprit, et ce grand canal vers le Créateur: la volonté. C’est pourquoi, l’énergie vitale de cet instrument, même en l’absence de toute réserve physique mesurable, est très substantielle. Cependant, l’utilisation de cette énergie de la volonté, du mental, et de l’esprit pour les choses du complexe physique provoque une distorsion bien plus grande dans l’affaiblissement de l’énergie vitale que ne le ferait l’utilisation de cette énergie pour des choses qui sont dans les désirs et la volonté les plus profonds du complexe mental/corps/esprit. Dans cette entité, ces désirs sont pour le service du Créateur, et c’est pourquoi nous avons recommandé la prudence au groupe de soutien et à l’instrument lui-même à cet égard. Tous les services ne sont pas égaux en profondeur de distorsion. L’utilisation exagérée de l’énergie vitale est, littéralement, un retrait rapide de la force de vie.

Interlocuteur: Vous avez mentionné la grande quantité de lumière qui est disponible. Est-ce que ce groupe, grâce à un rituel approprié, pourrait utiliser cela pour recharger l’énergie vitale de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Cependant, nous vous mettons en garde contre tout travail qui élève une personnalité; il vaut mieux être méticuleux dans votre travail.

Interlocuteur: Pourriez-vous expliquer ce que vous entendez par ‘qui élève une personnalité’?

Ra: Je suis Ra. Des indices, nous pouvons en offrir. Une explication serait de la transgression. Nous pouvons seulement demander que vous réalisiez que tous sont Un.

Interlocuteur: Nous avons inclus le ‘Shin’ dans le rituel de bannissement, le ‘Yod-Heh-Vau-Heh’ pour en faire ‘Yod-Heh-Shin-Vau-Heh’. Est-ce que c’est utile?

Ra: Je suis Ra. Cela est utile, spécialement pour l’instrument, dont les distorsions vibrent fortement en congruence avec ce complexe vibratoire sonore.

Interlocuteur: A l’avenir nous allons avoir des méditations en groupe. Je me préoccupe de la protection de l’instrument, si elle est une nouvelle fois le canal au cours de ces méditations. Y a-t-il un laps de temps optimal ou un temps limite pendant lequel le rituel de bannissement est efficace; ou bien est-ce que si nous continuons à purifier chaque jour le lieu de travail par le rituel de bannissement est-ce que cela le prolongera, ou bien est-ce que ce rituel doit être accompli immédiatement avant les méditations?

Ra: Je suis Ra. Votre première supposition est plus proche de l’exactitude.

Interlocuteur: Y a-t-il un danger maintenant, avec les précautions que nous prenons, que l’instrument soit emmenée par l’entité d’Orion?

Ra: Je suis Ra. Les opportunités pour l’entité d’Orion dépendent entièrement de l’état de conscience et de préparation de l’instrument. Nous suggérons que cet instrument est encore trop néophyte pour ouvrir son ‘soi’ à des questions puisque tel est le format utilisé par Ra. A mesure que l’instrument croît en prise de conscience cette précaution pourra devenir superflue.

Interlocuteur: Pourquoi n’y a-t-il pas de protection sur le sol, ou le lieu du rituel de bannissement, et devrait-il y en avoir une?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

Le développement d’une salutation psychique n’est possible que par les centres énergétiques commençant à un emplacement que vous pourriez voir comme étant dans le rayon violet, en passant par le centre énergétique de l’adepte, et de là vers la cible d’opportunité. Selon la nature vibratoire et le but de la salutation, positive ou négative, l’entité sera dynamisée ou bloquée de la manière désirée.

Nous, de Ra, approchons cet instrument par un contact sur bande étroite au travers du rayon violet. D’autres pourraient percer au travers de ce rayon et descendre vers n’importe quel centre énergétique. Nous, par exemple, nous utilisons beaucoup le centre énergétique de rayon bleu de cet instrument pendant que nous essayons de communiquer nos distorsions/compréhensions de la Loi Une.

L’entité d’Orion perce ce même rayon violet et se dirige vers deux endroits pour essayer d’atteindre la plupart de ses opportunités non physiques. Elle active le centre énergétique du rayon vert tout en bloquant le centre énergétique de rayon indigo. Cette combinaison provoque de la confusion chez l’instrument, ainsi qu’une hyperactivité subséquente dans des proportions non sages dans les travaux du complexe physique. Elle recherche simplement les distorsions programmées pré-incarnativement et développées dans l’état d’incarnation.

Les énergies de la vie en elle-même étant le Créateur infini unique, affluent depuis le pôle sud du corps vu sous sa forme magnétique. Dès lors, seul le Créateur peut, par les pieds, entrer dans l’enveloppe énergétique du corps pour y produire quelque effet. Les effets de l’adepte sont des effets qui proviennent de la direction supérieure, et ainsi, la construction d’un mur de lumière est tout à fait propice.

Pouvons-nous demander s’il y a l’une ou l’autre brève question à présent?

Interlocuteur: Je voudrais seulement demander s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument a une distorsion accrue dans la région du cou. De l’attention portée ici pourrait apporter un confort plus grand. Tout est bien mes amis. L’indulgence et la patience observées par Ra sont admirables. Continuez dans cette minutie d’objectif et de soin pour atteindre les configurations appropriées au contact, et notre poursuite du contact continuera à être possible. Ceci est acceptable pour nous.

Je suis Ra. Je vous quitte mes amis, en glorifiant l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1981 - Français La Loi Une, Livre III - 14 octobre 1981

Copyright © 2017 L/L Research