Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 10 février 1982
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre IV, Séance 77

10 février 1982

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous, s’il vous plaît, me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Il est comme dit précédemment.

Interlocuteur: Est-ce que l’instrument a été agressé juste avant cette séance?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour aider à protéger l’instrument de ces agressions avant les séances?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Que pourrions-nous faire?

Ra: Je suis Ra. Votre groupe pourrait s’abstenir de poursuivre ce contact.

Interlocuteur: Est-ce la seule chose que nous puissions faire?

Ra: Je suis Ra. C’est la seule chose que vous pourriez faire, et que vous ne tentez pas déjà de tout votre coeur.

Interlocuteur: J’ai trois questions que l’instrument m’a demandé de poser, ce que je fais en premier lieu, comme cela c’est fait. Elle voudrait savoir si la préparation à son expérience à l’hôpital pourrait être améliorée si elle avait à la répéter.

Ra: Je suis Ra. Tout a été bien fait, à une exception. L’instrument avait reçu l’instruction de passer de l’espace/temps à contempler son ‘soi’ en tant que Créateur. Cela, fait d’une manière plus déterminée, aurait été avantageux à des moments où le complexe du mental est affaibli par de sévères assauts contre les distorsions du complexe corps vers la souffrance. Il n’y a pas de nécessité pour des formes pensées négatives, indépendamment de toute distorsion de douleur. L’élimination de telles choses crée une absence de possibilité, pour des élémentaux négatifs et autres entités négatives, d’utiliser ces formes pensées pour faire dévier davantage le complexe mental des distorsions normales de la joie/anxiété.

Interlocuteur: L’instrument voudrait aussi savoir si ce que nous appelons ‘l’harmonisation’ peut-être améliorée pendant les périodes où nous ne communiquons pas avec Ra.

Ra: Je suis Ra. Ce qui a été dit par rapport à la dernière question suffira à indiquer la direction en ce qui concerne cette question-ci.

Interlocuteur: Enfin, elle voudrait savoir pourquoi, il y a quelques jours, ses pulsations cardiaques sont montées à 115 à la minute et pourquoi elle avait une extrême douleur à l’estomac. Est-ce que c’était une salutation d’Orion?

Ra: Je suis Ra. Bien que cette expérience ait été accentuée par le groupe d’Orion, les événements mentionnés, ainsi que d’autres plus graves, ont surtout été provoqués par l’ingestion de certains aliments sous la forme de ce que vous appelez ‘des comprimés’.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quels étaient spécifiquement ces comprimés?

Ra: Je suis Ra. Nous examinons cette demande dans le cadre de la Loi de Confusion et nous nous trouvons près de la limite, mais de manière acceptable.

La substance qui a provoqué la réaction corporelle des pulsations cardiaques est appelée ‘Pituitone’ par ceux qui la fabriquent. Ce qui a causé la difficulté qui paraissait être des crampes dans la musculature du bas de l’abdomen mais qui était, en fait, de nature plus organique, était une substance appelée ‘Spleentone’.

Cet instrument a un complexe de corps physique impliquant des équilibres compliqués qui lui offrent son existence physique. S’il était vu que certaines fonctions et substances chimiques qui se trouvent dans un complexe corporel sain, comme vous appelez cela, manquent dans celui-ci et doivent donc simplement être remises à niveau, l’ingestion des nombreuses substances que l’instrument a commencé à prendre serait appropriée. Cependant, ce véhicule physique particulier a été dynamique pendant environ vingt-cinq de vos années grâce à l’esprit, au mental, et à la volonté harmonieusement voués à l’accomplissement du service qu’il a choisi d’offrir.

C’est pourquoi, les techniques de thérapie physique sont inappropriées, alors que les techniques thérapeutiques mentales et spirituelles sont bénéfiques.

Interlocuteur: Existe-t-il une technique que nous pourrions utiliser et que nous n’utilisons pas à présent, qui serait bénéfique à l’instrument dans ce cas?

Ra: Je suis Ra. Nous pourrions en suggérer deux sans réticence. Premièrement, que l’instrument élimine l’éventualité de continuer à ingérer ce groupes d’aliments.

Deuxièmement, chacun dans ce groupe peut devenir plus conscient de la volonté. Nous ne pouvons pas donner des instructions mais seulement indiquer, comme nous l’avons fait précédemment, que cela est une clé vitale pour l’évolution du complexe mental/corps/esprit.

Interlocuteur: Merci. Je voudrais revenir au plan de ce Logos pour sa Création, examiner la base philosophique qui est le fondement de ce qui a été créé dans cette Création locale, et la philosophie du plan d’expérience. Je présume que j’ai raison de dire que le fondement de cela, comme cela a été répété de nombreuses fois déjà, est la première distorsion. Mais après cela, quel est le plan au sens philosophique?

Ra: Je suis Ra. Nous ne pouvons pas répondre à cause d’une partie de votre demande qui a été omise; c’est-à-dire, parlons-nous de ce Logos particulier?

Interlocuteur: C’est cela. Je questionne à propos de ce sub-Logos particulier, notre Soleil.

Ra: Je suis Ra. Cette question a de la substance. Nous allons commencer en nous tournant vers l’observation d’une série de complexes de concepts qui vous sont familiers, comme les tarots.

La philosophie a été de créer une base d’abord pour le complexe mental, puis pour le complexe corporel, et ensuite pour le complexe spirituel. Ces complexes de concepts que vous appelez ‘tarots’ sont groupés en trois groupes de sept: le cycle du mental, de un à sept; le cycle du complexe physique, de huit à quatorze; le cycle du complexe spirituel, de quinze à vingt et un. Il conviendrait de nommer ce dernier complexe: le Choix.

Sur le fondement de la transformation de chaque complexe, le libre arbitre étant guidé par les complexes de base offerts dans ces cycles, le Logos a offert à cette densité l’architecture de base d’un édifice, et la construction et la synthèse des données culminent dans le Choix.

Interlocuteur: Donc, pour condenser ce que vous avez dit, je vois comme signification qu’il y a sept fondements philosophiques de base pour l’expérience mentale, sept pour l’expérience corporelle, sept pour l’expérience spirituelle, et que tout cela produit la polarisation dont nous faisons l’expérience à un certain moment au cours du cycle de troisième densité. Est-ce bien correct?

Ra: Je suis Ra. C’est correct dans le sens où vous percevez le contenu de notre déclaration précédente avec exactitude. C’est faux dans le sens où vous ne mentionnez pas la localisation, dirons-nous, de ces complexes de concepts, c’est-à-dire qu’ils existent dans les racines du mental, et c’est à partir de cette ressource que leur influence d’orientation et leurs leitmotives peuvent être détectés. Vous pouvez noter également que chaque fondement n’est pas seul mais est constitué d’un complexe de concepts. En outre, il y a des relations entre mental, corps et esprit d’une même localisation à l’intérieur d’une octave, par exemple: un, huit, quinze; et des relations, à l’intérieur de chaque octave, qui sont utiles dans la décision du Choix fait par le complexe mental/corps/esprit. Ainsi donc, ces fondements peuvent être vus comme ayant des facettes et relations uniques à chaque complexe mental/corps/esprit. Seul le vingt-deux: Le Choix, est relativement fixe et isolé.

Interlocuteur: Alors j’ai probablement un problème avec le concept du temps, puisqu’il apparaît que le Logos avait conscience du choix de polarisation. Il semble que ce choix de polarisation en fin de troisième densité soit un plan philosophique important pour l’expérience, une fois passée la troisième densité. Ai-je raison de supposer que ce processus est là pour créer des expériences appropriées ou désirées qui auront lieu dans la Création après l’achèvement de la troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Ces fondements philosophiques sont des fondements de troisième densité. Au-dessus de cette densité il reste la reconnaissance de l’architecture du Logos, mais sans les voiles qui font partie intégrante du processus des choix à faire en troisième densité.

Interlocuteur: Ma question spécifique était qu’il me semble que le choix a été planifié, de créer une polarisation intense après la troisième densité, afin que l’expérience soit intense une fois passée la troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Si notre interprétation de vos complexes vibratoires sonores est appropriée, cela est inexact. L’intensité de la quatrième densité réside dans l’affinement d’une sculpture seulement dégrossie. C’est en soi déjà très intense, car le complexe mental/corps/esprit est poussé plus vers l’intérieur et plus avant dans sa quête d’une expression plus complète. Mais en troisième densité la statue est forgée au feu. Voilà un type d’intensité qui n’est pas une propriété des quatrième, cinquième, sixième, ni même septième, densités.

Interlocuteur: Ce que j’essaie en fait de comprendre, puisque ces vingt et une bases philosophiques aboutissent toutes à la vingt-deuxième qui est Le choix, c’est pourquoi ce choix est si important, pourquoi le Logos semble-t-Il tant mettre l’accent sur ce choix, et quelle est précisément la fonction de ce choix de polarité dans l’évolution ou l’expérience de ce qui est créé par le Logos?

Ra: Je suis Ra. La polarisation ou choix de chaque mental/corps/esprit est nécessaire à la moissonnabilité qui permet de sortir de troisième densité. Les densités supérieures opèrent en fonction de la polarité acquise en faisant ce choix.

Interlocuteur: Est-ce qu’il serait possible d’accomplir ce travail qui est de notre densité si tous les sub-Logoï choisissaient la même polarité dans n’importe quelle expression particulière ou évolution d’un Logos? Supposons que notre Soleil, au travers de la première distorsion, n’aurait créé que la polarité positive. Qu’il n’y ait de produit que de la polarité positive. Est-ce que le travail serait alors accompli, en quatrième densité et plus haut, seulement en fonction de la polarisation positive évoluant à partir de la Création originelle de notre sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Certains éléments de cette question illustrent la raison pour laquelle j’ai été incapable de répondre à votre question précédente sans avoir connaissance du Logos impliqué. Pour en revenir à votre question, il y a des Logoï qui ont choisi de mettre en place un plan d’activation des complexes mental/corps/esprit au travers de chaque corps de couleur véritable, sans recourir à l’application préalable du libre arbitre. Autant que nous sachions, ce n’est qu’en l’absence de libre arbitre que les conditions dont vous parlez s’appliquent. Dans un tel type de progression dans les densités vous trouvez une troisième densité extraordinairement longue, ainsi que vous mesurez le temps; même chose pour la quatrième densité. Ensuite, à mesure que les entités commencent à voir le Créateur, il y a une progression très rapide, comme vous mesurez le temps, vers la huitième densité. Cela est dû au fait que celui qui ne sait pas ne se préoccupe pas.

Illustrons en faisant observer l’harmonie et la qualité de stabilité relative d’existence chez une de vous tribus primitives comme vous les appelez. Ces entités ont des concepts de légalité et de tabous, mais la loi est immuable et tous les événements se produisent comme prédestinés. Il n’y a pas de concept de juste-injuste, de bon-mauvais. C’est une culture en monochrome. Dans ce contexte vous pouvez voir celui que vous nommez Lucifer comme le véritable illuminateur, en ce sens que c’est la connaissance du bien et du mal qui a précipité les complexes corps/mental/esprit de ce Logos hors des conditions édéniques d’un contentement constant, et qui a aussi donné le choc qui a fait bouger, travailler, et apprendre.

Les Logoi dont les Créations ont été édifiées sans libre arbitre n’ont pas, dans le ressenti de ces Logoï, donné au Créateur la qualité et la diversité d’expériences de Lui-même que possèdent les Logoï qui ont incorporé un libre arbitre prédominant. Dès lors, on voit ces Logoï parcourir des états d’intemporalité que vous voyez comme un espace/temps plus tardif, avant de choisir la caractéristique du libre arbitre, si on décrypte les fondements de chaque Logos.

Interlocuteur: Il me semble que, sous la première distorsion, il est du libre arbitre du Logos de choisir d’évoluer sans libre arbitre. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que les Logoï qui choisissent ce type d’évolution choisissent le chemin du service de soi en même temps que celui du service d’autrui pour différents Logoï, ou bien choisissent-ils seulement un de ces chemins?

Ra: Je suis Ra. Ceux que l’on pourrait appeler les Logoï du début, qui ont choisi des fondements sans libre arbitre à tous les égards sans exception, sont des Logoï du chemin du service d’autrui. La saga de la polarité, dirons-nous, ses conséquences et ses limites, n’a pas été imaginée avant d’avoir été expérimentée.

Interlocuteur: En d’autres termes, vous voulez dire qu’à l’origine les Logoï qui n’ont pas choisi cette voie du libre arbitre ne l’ont pas fait simplement parce qu’ils n’en avaient pas idée et que les Logoï qui ont suivi, en étendant davantage la première distorsion dans leur évolution, en ont fait l’expérience comme d’une extension ou saillie de cette extension de la première distorsion. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Alors est-ce que ce Logos particulier dont nous faisons l’expérience a planifié cette polarité et savait tout à ce sujet dès avant son plan? Je soupçonne que c’est ce qui s’est produit.

Ra: Je suis Ra. C’est tout à fait exact.

Interlocuteur: Dans ce cas, en tant que Logos, il y a avantage à sélectionner la forme d’accélération, pourrait-on dire, de l’évolution spirituelle en planifiant ce que nous appelons des fondements philosophiques archétypaux majeurs, et en les planifiant comme une fonction de la polarité qui peut être acquise en troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est subtilement exact.

Interlocuteur: Dans ce cas, il semble qu’une connaissance approfondie de la nature précise de ces bases philosophiques est d’une importance primordiale dans l’étude de l’évolution du mental, du corps, et de l’esprit, et je voudrais passer soigneusement en revue chacun de ces éléments, en commençant par le mental. Est-ce que cela convient à Ra?

Ra: Je suis Ra. Cela convient, avec deux requêtes qui doivent être faites. Premièrement, qu’il soit essayé de dire quelle est la perception de l’élève concernant chacun des archétypes. Nous pouvons alors commenter. Nous ne pouvons pas enseigner/apprendre autant qu’apprendre/enseigner. Deuxièmement, nous demandons qu’il soit constamment gardé devant le mental, comme une bougie devant l’oeil, que chaque complexe mental/corps/esprit va, devrait, et en fait doit percevoir chacun des archétypes, si vous utilisez ce terme convenable, à sa propre manière. Alors vous verrez que ce n’est pas la précision qui est l’objectif, mais bien la qualité de la perception générale du complexe de concepts.

Interlocuteur: Il y a plusieurs concepts généraux dont je voudrais être sûr que nous les percevons clairement avant d’aller plus loin dans le processus, et je ne manquerai certes pas de respecter les requêtes que vous venez de soumettre.

Quand notre Logos a conçu cette évolution particulière d’expérience, Il a décidé d’utiliser un système dont nous avons parlé et qui permet la polarisation choisie dans le total libre arbitre. En quoi cela est-il différent du Logos qui ne fait pas cela? Je vois le Logos créant la possibilité de monter en vibration au travers des densités. Comment les densités sont-elles traitées et établies par le Logos, si vous pouvez répondre à cela?

Ra: Je suis Ra. Cela sera la dernière question complète de cette séance de travail. L’agression psychique lancée contre cet instrument a laissé des traces, dirons-nous, qui doivent être soignées, à notre avis, pour préserver l’instrument.

Observons votre deuxième densité. Un certain nombre arrivent plus rapidement que d’autres en troisième densité, non pas à cause d’une efficacité innée des catalyses, mais à cause d’opportunités inhabituelles d’investissement. Exactement de cette façon, ceux de quatrième densité peuvent investir la troisième, ceux de cinquième peuvent investir la quatrième. Quand la cinquième densité a été acquise, le processus prend en lui-même un élan, sur base des caractéristiques de sagesse en fonction des circonstances. Le Logos lui-même fournit alors dans ces cas-là des opportunités d’investissement, si vous voulez utiliser ce terme. Pouvons-nous demander s’il y a l’une ou l’autre brève question en cet espace/temps?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire après ce contact pour accroître le confort par rapport à l’attaque psychique, ou bien y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument et pour faciliter le contact dans la situation actuelle?

Ra: Je suis Ra. Les facultés de soigner, que chacun a commencé à dynamiser, peuvent être utilisées. L’entité peut être encouragée à rester immobile pendant un certain temps. Comme elle n’appréciera pas cela, nous suggérons une discussion appropriée.

L’accessoire physique appelé ‘encensoir’ était décalé de juste un degré, mais cela n’est pas très significatif. Nous demandons, pour des raisons de confort physique de l’instrument, que vous continuiez à apporter tout le soin possible aux alignements. Vous êtes consciencieux. Tout est bien.

Nous vous laissons, mes amis, dans les glorieux amour et lumière du Créateur unique. Allez donc, et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Je suis Ra. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 10 février 1982

Copyright © 2017 L/L Research