Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 27 février 1982
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre IV, Séance 80

27 février 1982

Ra: Je suis Ra. Nous vous saluons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique.

Avant d’entamer cette séance de travail, nous souhaiterions corriger une erreur que nous avons trouvée dans de la matière précédente. Cet archétype Cinq que vous avez appelé le Hiérophante est le signifiant du complexe mental.

Cet instrument est en proie à de soudaines crises vers la distorsion connue comme ‘douleur’. Nous percevons vos efforts consciencieux pour venir en aide à l’instrument mais nous ne connaissons d’autre modalité disponible au groupe de soutien que l’application d’une thérapie par l’eau sur la portion de colonne vertébrale redressée du complexe du corps physique, ce que nous avons déjà mentionné.

Les distorsions du corps de cet instrument n’excluent jamais, dirons-nous, que de telles crises se produisent pendant les périodes de distorsion accrue du complexe corps. Notre contact peut devenir momentanément brouillé. C’est pourquoi nous demandons que toute information qui semble embrouillée fasse l’objet de questions, car nous souhaitons que ce contact reste aussi peu déformé que le permettent les limitations du langage, de la mentalité et de la sensibilité.

Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Merci. Pouvez-vous, s’il vous plaît, me donner l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument éprouve de légères fluctuations dans le complexe d’énergie physique, qui provoquent des changements soudains allant d’un certain déficit en énergie physique jusqu’à une petite quantité d’énergie physique. Cela est dû aux nombreuses prières, comme vous dites, et affirmations offertes à l’instrument et par l’instrument, pour contrebalancer les salutations qui se poursuivent autant que possible de la part de l’entité de cinquième densité dont vous avez pris conscience.

A d’autres égards, l’instrument est dans l’état décrit précédemment.

Interlocuteur: Après l’accomplissement du rituel de bannissement, j’ai dû quitter la pièce pour aller chercher quelque chose qui avait été oublié. Est-ce que cela a eu un effet néfaste sur le rituel ou le travail?

Ra: Je suis Ra. Si ceci était la seule séance de travail, cette défaillance aurait été critique. Il y a assez d’énergie résiduelle de nature protectrice dans ce lieu de travail pour que cette défaillance, bien que non recommandée, ne représente pas une menace pour la protection qu’offre le rituel dont vous avez parlé.

Interlocuteur: Est-ce que notre visiteur de cinquième densité a été moins à même d’affecter l’instrument au cours de nos récentes séances de travail?

Ra: Je suis Ra. Nous allons répondre en deux parties. Premièrement, pendant les séances proprement dites, l’entité a été retenue en grande partie. Deuxièmement, dans les circonstances expérientielles générales de votre expérience d’espace/temps, cette entité de cinquième densité est toujours à même de saluer avec la même efficacité cette entité-ci dans le complexe du corps physique que depuis le début de son contact avec votre groupe. Cela est dû aux diverses distorsions du complexe physique de l’instrument.

Cependant, l’instrument est devenu plus capable, mentalement et spirituellement, de saluer cette entité-là avec amour, réduisant ainsi l’élément de peur, qui est un élément vu par cette entité-là comme une arme redoutable dans sa tentative pour faire cesser, à un degré quelconque, le contact Ra.

Interlocuteur: Quelle est la raison pour laquelle cette entité parvient à agir par des distorsions physiques qui sont déjà présentes, par opposition à son incapacité à agir sur une entité qui n’a pas du tout de distorsions physiques?

Ra: Je suis Ra. La clé de cette question est le mot ‘distorsion’. N’importe quelle distorsion, qu’elle soit physique, mentale, ou spirituelle dans la nature du complexe, peut être accentuée par la suggestion de quelqu’un qui est capable de travailler avec la magie, c’est-à-dire de provoquer des changements dans la conscience. Cette entité-ci a de nombreuses distorsions physiques. Chacun dans le groupe a diverses distorsions mentales. Leur nature varie. Moins la distorsion est équilibrée par de la connaissance de soi, plus habilement l’entité peut accentuer cette distorsion afin d’affaiblir le bon fonctionnement et l’harmonie du groupe.

Interlocuteur: Comme Ra le sait bien, les informations que nous collectons ici vont éclairer un pourcentage très mineur d’habitants de cette planète, simplement parce qu’il y a très peu de gens qui peuvent les comprendre. Cependant, il semble que notre visiteur de cinquième densité soit absolument opposé à cette communication. Pouvez-vous me dire pourquoi cela est si important pour cette entité, puisque l’effet sur la moisson de cette planète sera si limité je suppose?

Ra: Je suis Ra. La pureté ne disparaît pas avec la moisson de troisième densité. La fidélité de Ra en ce qui concerne les tentatives d’éliminer les distorsions est totale. Cela constitue une acceptation de responsabilité, dans le service d’autrui, qui est d’une pureté relative. L’instrument par l’intermédiaire duquel nous parlons et son groupe de soutien ont une fidélité similaire et, faisant fi de tous les inconvénients personnels, désirent servir autrui. De par la nature du groupe, les questions qui nous ont été adressées par ce groupe ont rapidement mené à des domaines abstrus de commentaires. Ce contenu n’atténue pas la pureté sous-jacente du contact. Cette pureté est comme une lumière. Une telle intensité de lumière attire l’attention.

Interlocuteur: Qu’est-ce que notre visiteur de cinquième densité espère gagner pour lui-même s’il devait parvenir à éliminer ce contact?

Ra: Je suis Ra. Comme nous l’avons dit précédemment, l’entité espère gagner une portion de cette lumière, c’est-à-dire le complexe mental/corps/esprit de l’instrument. Faute de cela, cette entité a l’intention d’éteindre la lumière.

Interlocuteur: Je comprends ceci jusqu’à un certain point, et ce point est le suivant: si l’entité devait réussir dans l’une ou l’autre de ses tentatives, quelle valeur cela aurait-il pour elle? Est-ce que cela augmenterait ses aptitudes? Est-ce que cela augmenterait sa polarité? Par quel mécanisme fait-elle ce qu’elle fait?

Ra: Je suis Ra. Après avoir essayé de faire ces choses pendant une portion de votre espace/temps, sans résultats durables, cette entité peut se poser cette question à elle-même. Le gain en cas de triomphe est un accroissement de polarité négative pour l’entité, en ce sens qu’elle aura éliminé une source de rayonnement et, dès lors, offert à cet espace/temps-ci l’opportunité de l’obscurité là où il y avait auparavant de la lumière. Dans l’éventualité où cette entité réussirait à asservir le complexe mental/corps/esprit de l’instrument, elle aurait asservi une entité plutôt puissante, ajoutant ainsi à sa propre puissance.

Interlocuteur: Je suis désolé pour mon absence de sens de pénétration de ces mécanismes et demande d’excuser certaines questions stupides, mais je pense que nous avons ici un point qui est assez essentiel pour ce que nous essayons actuellement de comprendre. Certaines de mes questions suivantes peuvent être presque intolérablement stupides, mais je veux essayer de comprendre ce qu’est ce pouvoir que recherche notre visiteur, et comment il l’utilise. Il me semble que cela est essentiel pour le mental et son évolution.

Quand notre visiteur augmente son pouvoir par ces interventions, quel est le pouvoir qu’il augmente? Pouvez-vous le décrire?

Ra: Je suis Ra. Le pouvoir dont vous parlez est le pouvoir spirituel. Les pouvoirs du mental en tant que tels n’englobent pas des travaux tels que ceux-ci. Vous pouvez, avec quelque succès, considérer les possibilités du clair de lune. Vous savez que nous avons décrit la Matrice de l’Esprit comme une Nuit. Le clair de lune offre soit une image authentique vue dans l’ombre, soit des chimères et de la fausseté. La puissance de la fausseté est profonde, tout comme est profond le pouvoir de distinguer entre vérité et ombre de vérité. L’ombre des choses cachées est une profondeur infinie au sein de laquelle est emmagasinée la puissance du Créateur infini unique.

L’adepte, quant à lui, travaille avec la puissance des choses cachées illuminées par ce qui peut être faux ou vrai. Embrasser la fausseté en le sachant et en l’utilisant donne un pouvoir des plus grands. Voilà la nature du pouvoir de votre visiteur, et voilà qui peut jeter une certaine lumière sur le pouvoir de quelqu’un qui cherche à servir autrui aussi, car les faux-pas dans la nuit se produisent oh! tellement facilement!

Interlocuteur: Voulez-vous dire, alors, que ce pouvoir est un pouvoir de l’esprit et non pas du mental ou du corps?

Ra: Je suis Ra. Le travail de l’adepte se base sur le travail antérieur accompli avec le mental et le corps, sans quoi le travail avec l’esprit ne pourrait pas se faire sur une base fiable. Compte tenu de ce commentaire, nous pouvons assurer l’exactitude de votre supposition.

Interlocuteur: Le quinzième archétype est la Matrice de l’Esprit et a été nommé le Diable. Pouvez-vous me dire pourquoi?

Ra: Je suis Ra. Nous ne voulons pas nous laisser aller à la facilité dans une question aussi essentielle, mais nous pouvons noter que la nature de l’esprit est si infiniment subtile que l’influence fructifiante de la lumière sur la grande ténèbre de l’esprit n’est souvent pas aussi apparente que la ténèbre elle-même. La progression choisie par de nombreux adeptes devient une voie confuse quand chaque adepte s’efforce d’utiliser les Catalyseurs de l’Esprit. Peu d’entre eux parviennent à saisir la lumière du Soleil. La grande majorité des adeptes restent à tâtonner au clair de la lune et, comme nous l’avons dit, cette lumière peut autant tromper que permettre de dévoiler des mystères cachés. C’est pourquoi la mélodie, dirons-nous, de cette matrice semble souvent être négative et d’une nature mauvaise comme vous dites.

Il est à noter aussi qu’un adepte est quelqu’un qui s’est libéré petit à petit des contraintes des pensées, opinions, et liens des autres ‘soi’. Que ce soit pour le service d’autrui ou pour le service de soi, cela fait nécessairement partie de l’éveil de l’adepte. Cette liberté est vue, par ceux qui ne sont pas libres, comme étant mauvaise ou noire, comme vous dites. La magie est reconnue; la nature ne l’est souvent pas.

Interlocuteur: Pourrais-je dire alors qu’il y a implicitement, dans le processus qui permet de devenir un adepte, une polarisation apparente vers le service de soi, parce que l’adepte se dissocie d’une bonne partie de son entourage?

Ra: Je suis Ra. Cela peut en effet se produire. Ce qui se passe en apparence est une dissociation, que la vérité soit du service de soi et donc une véritable dissociation d’avec autrui, ou bien du service d’autrui et donc une véritable association avec le coeur de tous les autres ‘soi’ et une dissociation seulement d’avec les enveloppes illusoires qui empêchent l’adepte de percevoir correctement ‘soi’ et autrui comme étant un.

Interlocuteur: Vous voulez dire alors que cet effet de dissociation chez l’adepte au service d’autrui est une pierre d’achoppement ou un ralentisseur sur le chemin qui mène à l’objectif auquel il aspire? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. Cette dissociation par rapport aux miasmes de l’illusion et de la représentation déformée de chaque distorsion est une partie très nécessaire du chemin de l’adepte. Elle peut être vue par les autres comme malencontreuse.

Interlocuteur: Alors, du point de vue du quinzième archétype, s’agit-il d’une incursion dans la Matrice de l’Esprit, dans ce processus? Est-ce que cela a du sens?

Ra: Je suis Ra. L’incursion dont vous parlez et le processus de dissociation, sont habituellement liés à l’archétype que vous nommez ‘L’Espoir’ et que nous préférons appeler ‘La Foi’. Cet archétype est le Catalyseur de l’Esprit et, du fait des illuminations du Potentialisateur de l’Esprit, il déclenche ces changements dans le point de vue de l’adepte.

Interlocuteur: Je n’avais pas l’intention d’aller si loin dans mon processus de questionnement ici. L’adepte polarisé positivement ou négativement construit donc un potentiel permettant de tirer sa puissance directement de l’esprit. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Il serait plus approprié de dire que l’adepte fait directement appel à l’univers au travers de l’esprit, pour sa puissance, car l’esprit est une navette.

Interlocuteur: La seule différence significative manifeste est, je crois, entre adeptes positifs et négatifs qui utilisent cette navette, la manière dont ils se polarisent. Y a-il une relation entre les archétypes de l’esprit, et est-ce que la polarisation est soit positive, soit négative? Est-ce que, par exemple, le positif fait appel au seizième archétype et le négatif au quinzième archétype? Je suis très désemparé ici et j’imagine que cette question est soit médiocre, soit dépourvue de sens. Pouvez-vous répondre à cela?

Ra: Je suis Ra. C’est un défi que de répondre à une telle question parce qu’il y a de la confusion dans sa construction. Cependant, nous allons tenter de parler à ce sujet.

L’adepte, qu’il soit positif ou négatif, a la même Matrice. Le Potentialisateur est lui aussi identique. A cause des catalyseurs de chaque adepte, l’adepte peut déterminer et choisir ce qu’il va examiner de manière plus approfondie. L’Expérience de l’Esprit, ce que vous avez appelé La Lune, est alors de très loin la plus manifeste des influences sur la polarité de l’adepte. Même la plus malheureuse, dirons-nous, des expériences qui semble se produire du fait des catalyseurs de l’adepte, considérée du point de vue de l’esprit peut, avec la discrimination possible dans l’ombre, être utilisée jusqu’à ce que de la lumière égale à la plus brillante des lumières de midi descende sur l’adepte et que se produise une illumination positive ou du service d’autrui. L’adepte au service de soi se contentera des ombres et, s’il saisit la lumière du jour, il jettera la tête en arrière en riant amèrement, car il préfère l’obscurité.

Interlocuteur: Je suppose que le dix-neuvième archétype de l’esprit est le Signifiant de l’Esprit. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Comment pourriez-vous décrire le Signifiant de l’Esprit?

Ra: Je suis Ra. En réponse à la demande précédente, c’est ce que nous faisons. Le Signifiant de l’Esprit est l’entité vivante qui soit irradie, soit absorbe l’amour et la lumière du Créateur infini unique, l’irradie vers les autres ou l’absorbe pour le ‘soi’.

Interlocuteur: Alors est-ce que ce processus d’irradiation ou d’absorption, puisqu’il y a ce que j’appellerais un flux ou un débit de flux, est la mesure de l’adepte?

Ra: Je suis Ra. Ceci peut être vu comme une opinion raisonnablement adéquate.

Interlocuteur: Ensuite, pour le vingtième archétype je suppose qu’il s’agit de la Transformation de l’Esprit, probablement analogue à la fusion des voies en sixième densité. Est-ce que cela est exact dans une certaine mesure?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Désolé. Pouvez-vous me dire ce qu’est le vingtième archétype?

Ra: Je suis Ra. Ce que vous appelez ‘Le Sarcophage’ dans votre système peut être vu comme le monde matériel, si vous voulez. Ce monde matériel est transformé par l’esprit en ce qui est infini et éternel. L’infinité de l’esprit est une réalisation encore plus grande que l’infinité de la conscience, car la conscience qui a été disciplinée par la volonté et la foi est la conscience qui peut entrer en contact direct avec l’infini intelligent. Il y a de nombreuses choses qui tombent dans les très, très nombreuses étapes de l’adeptat. Nous, de Ra, nous parcourons encore ces étapes et louons le Créateur infini unique à chaque transformation.

Interlocuteur: Je suppose alors que l’archétype vingt et un représente le contact avec l’infini intelligent. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact, encore que l’on puisse aussi y voir le reflet de ce contact ainsi que le contact avec l’énergie intelligente qui est l’Univers ou, ainsi que vous l’avez appelé d’une manière plutôt étriquée, le Monde.

Interlocuteur: Alors pour ce contact avec l’énergie intelligente aussi, pouvez-vous me donner un exemple de ce que c’est que le contact avec l’infini intelligent et le contact avec l’énergie intelligente? Pouvez-vous me donner un exemple du type d’expérience qui en serait le résultat, si toutefois cela est possible?

Ra: Je suis Ra. Ce sera la dernière longue question de cette séance de travail. Nous avons discuté des possibilités de contact avec l’énergie intelligente, car cette énergie est l’énergie du Logos et donc l’énergie qui guérit, construit, retranche, détruit, et transforme tous les autres ‘soi’ ainsi que le ‘soi’.

Le contact avec l’infini intelligent est le plus susceptible de provoquer une joie indicible chez l’entité qui fait l’expérience d’un tel contact. Si vous voulez questionner en détail à ce sujet, nous vous invitons à la faire lors d’une prochaine séance de travail. Y a-t-il l’une ou l’autre brève question avant que nous ne clôturions cette séance de travail?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour faciliter le contact ou augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Les alignements sont des plus consciencieux. Nous apprécions. L’entité qui sert d’instrument est quelque peu distordue vers l’état que vous appelez ‘raideur’ dans les régions dorsales. Une manipulation serait utile.

Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, baigner dans la gloire de la lumière et de l’amour du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 27 février 1982

Copyright © 2017 L/L Research