Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre IV, Séance 81

22 mars 1982

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire d’abord en quel état est l’instrument?

Ra: Je suis Ra. L’énergie du complexe physique est en déficit à ce nexus particulier d’espace/temps à cause d’une accentuation psychique prolongée de distorsions pré-existantes. Le restant des niveaux du complexe énergétique sont comme dits précédemment.

Interlocuteur: Est-ce la raison pour laquelle l’instrument éprouve une fatigue continuelle?

Ra: Je suis Ra. Il y a des portions de votre espace/temps dans lesquelles ceci peut être vu comme symptomatique de la réaction à la salutation psychique. Cependant, la fatigue permanente n’est pas due à la salutation psychique mais est plutôt une conséquence inévitable du présent contact.

Interlocuteur: Pourquoi en est-ce une conséquence inévitable? Quel est le mécanisme de ce contact, qui crée cette fatigue?

Ra: Je suis Ra. Le mécanisme qui engendre la fatigue est la connexion entre la densité dans laquelle le complexe mental/corps/esprit de l’instrument est gardé en sécurité pendant les séances, et la densité variable de manière générale dans laquelle réside le complexe du corps physique de l’instrument en cet espace/temps-ci. A mesure que l’instrument acquiert la coloration de la densité du repos, l’expérience de troisième densité paraît de plus en plus lourde et fatigante. Ceci a été accepté par l’instrument qui désirait servir. C’est pourquoi nous acceptons aussi cet effet au sujet duquel rien de ce que nous connaissons ne peut être fait.

Interlocuteur: Est-ce que cet effet est fonction du nombre de séances, et a-t-il atteint un pic, ou bien est-ce qu’il va augmenter encore?

Ra: Je suis Ra. Cet effet de fatigue va se poursuivre mais il ne doit pas être confondu avec les niveaux d’énergie physique qui ne concernent que l’expérience de la vie quotidienne, comme vous dites. Dans cette sphère, les choses reconnues pour venir en aide à cet instrument continueront à aider. Vous allez cependant remarquer une augmentation graduelle de la transparence, dirons-nous, des vibrations de l’instrument.

Interlocuteur: Je n’ai pas compris ce que vous voulez dire par là. Pouvez-vous expliquer?

Ra: Je suis Ra. Une fatigue de nature de temps/espace peut être vue comme une réaction de vibrations transparentes ou pures, avec un environnement impur, confus, ou opaque.

Interlocuteur: Cet effet se fait-il sentir sur les deux autres membres de ce groupe?

Ra: Je suis Ra. C’est tout à fait exact.

Interlocuteur: Alors nous devrions nous aussi éprouver une fatigue ininterrompue en conséquence de ce contact. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Par la nature même du contact c’est l’instrument qui est les plus exposé à cet effet. Chacun de ceux du groupe de soutien, en offrant l’amour et la lumière du Créateur infini unique en appui inconditionnel à ces travaux, subit en gros 10 à 15 pourcent de l’effet. Cela est cumulatif et identique dans la nature continue de sa manifestation.

Interlocuteur: Que pourrait être à la longue le résultat de ce continuel effet épuisant?

Ra: Je suis Ra. Vous posez une question générale avec une infinité de réponses. Nous allons sur-généraliser afin de tenter de répondre.

Un groupe pourrait être tenté et ainsi perdre le contact qui est à l’origine de la difficulté. L’histoire se terminerait donc.

Un autre groupe pourrait d’abord se montrer fort mais non fidèle en face de difficultés. L’histoire se terminerait donc.

Un autre groupe pourrait choisir la voie du martyre complet et utiliser l’instrument jusqu’à ce que son complexe de corps physique s’effondre sous le poids du tribut exigé alors que toute énergie a disparu.

Ce groupe-ci, à ce nexus particulier, essaie de conserver l’énergie vitale de l’instrument. Il s’efforce d’équilibrer l’amour du service et la sagesse du service, et il est fidèle au service en face de la difficulté. La tentation n’a pas encore mis fin à l’histoire de ce groupe.

Nous ne connaissons sans doute pas l’avenir, mais la probabilité est grande, que cette situation se poursuive pendant une période relativement substantielle de votre espace/temps. Le facteur significatif est la volonté de servir manifestée par l’instrument et le groupe. C’est la seule cause permettant d’équilibrer l’épuisement qui augmente lentement, et qui va continuer à distordre vos perceptions. Sans cette volonté, le contact pourrait être possible mais sembler en fin de compte un effort trop grand.

Interlocuteur: L’instrument voudrait savoir pourquoi elle a la sensation d’un accroissement de l’énergie vitale.

Ra: Je suis Ra. Nous laissons cette réponse aux soins de l’instrument.

Interlocuteur: Elle voudrait savoir si elle a une sensibilité accrue à des aliments.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument a une sensibilité accrue à tous les stimuli. Il est bon qu’elle ait recours à la prudence.

Interlocuteur: Pour revenir à la séance précédente, et au dixième archétype qui est le Catalyseur du Corps, la Roue de la Fortune représente l’interaction avec autrui. Est-ce que cette idée est correcte?

Ra: Je suis Ra. Cela peut être vu comme correct en gros, en ce sens que chaque catalyseur concerne la nature des expériences qui entrent dans le réseau des énergies et des perceptions vibratoires du complexe mental/corps/esprit. L’ajout à noter le plus soigneusement est que le stimulus externe de la Roue de la Fortune est celui qui offre des expériences tant positives que négatives.

Interlocuteur: Le onzième archétype est l’Expérience du Corps, qui représente le catalyseur qui a été traité par le complexe du mental/corps/esprit et qui est appelé L’Enchanteresse parce qu’il produit de nouvelles opportunités de croissance. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Nous avons déjà discuté du Signifiant, je vais donc passer le numéro treize. La Transformation du Corps est appelée La Mort, car avec la mort le corps est transformé en un corps de vibration plus élevée pour un nouvel apprentissage. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, et ce d’autant plus que chaque moment et certainement chaque période diurne d’une incarnation dans un corps offre mort et renaissance à celui qui s’efforce d’utiliser le catalyseur qui lui est offert.

Interlocuteur: Enfin, le quatrième, la Voie du Corps, est appelé L’Alchimiste parce qu’il y a une infinité de temps dans lequel peuvent agir les différents corps pour apprendre les leçons nécessaires à l’évolution. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est moins que complètement correct car La Grande Voie du Corps doit être vue, comme tous les archétypes du corps, comme une image miroir de la projection de l’activité du mental. Le corps est la créature du mental et l’instrument par lequel se manifestent les fruits du mental et de l’esprit. C’est pourquoi vous pouvez voir le corps comme l’athanor [1] dans lequel l’Alchimiste fait apparaître l’or.

Interlocuteur: J’ai supposé que la façon d’entrer dans une meilleure compréhension des archétypes est de comparer ce que nous expérimentons maintenant, après le voile, avec ce qui a été expérimenté avant ce temps-là, en remontant probablement aussi loin que le début de cette octave d’expérience, pour voir comment nous sommes arrivés à l’état dans lequel nous sommes à présent. Si ceci convient, j’aimerais remonter jusqu’au tout début de cette octave d’expérience pour investiguer les conditions du mental, du corps et de l’esprit comme ils ont évolué dans cette octave. Est-ce que cela est acceptable?

Ra: Je suis Ra. La direction des questions vous appartient.

Interlocuteur: Ra dit qu’il n’a connaissance que de cette octave-ci, mais il semble que Ra ait une connaissance complète de cette octave.

Pouvez-vous me dire pourquoi c’est ainsi?

Ra: Je suis Ra. Premièrement, nous n’avons pas une connaissance complète de cette octave. Il y a des portions de la septième densité qui, bien que décrites pour nous par nos instructeurs, demeurent mystérieuses. Deuxièmement, nous avons fait l’expérience d’une grande partie des catalyseurs d’affinement disponibles dans cette octave, et nos instructeurs ont travaillé avec nous avec le plus grand soin pour que puissions faire un avec tout, pour qu’à son tour notre retour futur dans le grand tout de la Création soit complet.

Interlocuteur: Ainsi, Ra a la connaissance des tout débuts de cette octave au travers de sa présente expérience, et de ce que je pourrais appeler la connaissance directe ou expérientielle au travers de la communication avec des espaces/temps et temps/espaces, mais n’a pas encore évolué jusqu’à ou pénétré dans le septième niveau. Est-ce que cet exposé est correct dans l’ensemble?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Pourquoi est-ce que Ra n’a pas connaissance de ce qu’il y a eu avant le commencement de cette octave?

Ra: Je suis Ra. Comparons les octaves à des îles. Il se peut que les habitants d’une île ne soient pas seuls sur une sphère planétaire, mais si un véhicule qui peut parcourir les océans et dans lequel on peut survivre n’a pas encore été inventé, une véritable connaissance des autres îles n’est possible que si une entité vient voir les habitants de cette île et leur dit: «je viens d’ailleurs». C’est une analogie approximative. Cependant, nous avons une preuve de cette sorte, tant de la création précédente que de la création à venir, étant donné que nous voyons, dans le flux de l’espace/temps et du temps/espace, ces événements apparemment non simultanés.

Interlocuteur: Actuellement nous nous trouvons dans la Galaxie de la Voie Lactée, qui comporte quelque 200 milliards d’étoiles, et il y a des millions et des millions de ces grandes galaxies dispersées partout dans ce que nous appelons l’espace. Pour autant que le sache Ra, puis-je présumer que le nombre de ces galaxies est infini? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est précisément exact et est un point important.

Interlocuteur: Ce point étant que nous avons l’unité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Vous percevez bien.

Interlocuteur: Alors de quelle portion de ces galaxies Ra a-t-il conscience? Est-ce que Ra a fait l’expérience de la conscience dans beaucoup d’autres de ces galaxies?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Est-ce que Ra a fait l’expérience ou bien est-ce que Ra a une certaine connaissance de l’une ou l’autre de ces galaxies? Est-ce que Ra a fait le voyage, sous une forme ou l’autre, jusqu’à certaines de ces galaxies?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Ce n’est pas important, mais vers combien de ces galaxies est-ce que Ra a voyagé?

Ra: Je suis Ra. Nous avons ouvert notre coeur en rayonnement d’amour vers la Création entière. Approximativement 90 pourcent de la Création a pris conscience à un certain niveau de l’envoi, et est à même de répondre. Tous les Logoï infinis sont un dans la conscience de l’amour. C’est le type de contact qui nous satisfait, plutôt que le voyage.

Interlocuteur: Afin que je puisse avoir une petite idée de ce dont je parle, quelles sont les limites des voyages de Ra dans le sens de l’expérience directe ou de l’observation par la vue des activités en divers lieux? Est-ce seulement à l’intérieur de cette galaxie-ci, et dans l’affirmative, dans quelles parties de cette galaxie? Ou bien d’autres galaxies sont-elles incluses?

Ra: Je suis Ra. Bien qu’il nous soit possible de nous déplacer à volonté à travers toute la Création à l’intérieur de ce Logos, c’est-à-dire la Voie Lactée, nous nous sommes rendus là où il était fait appel à notre service; ces lieux étant locaux, dirons-nous, et comprenant Alpha du Centaure, des planètes de votre système solaire que vous nommez le Soleil, Céphée, et Zeta Reticuli. Nous nous sommes rendus auprès de ces sub-Logoï, y ayant été appelés.

Interlocuteur: Est-ce que dans chaque cas l’appel a émané d’êtres de troisième densité, ou bien est-ce que l’appel provenait d’autres densités?

Ra: Je suis Ra. De manière générale, c’est cette dernière supposition qui est exacte. Dans le cas particulier du sub-Logos du Soleil, c’est de la troisième densité qu’a été lancé l’appel.

Interlocuteur: Ra ne s’est donc jamais rendu dans une autre des galaxies majeures. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que Ra a connaissance d’aucune autre galaxie majeure, ou bien a conscience de quelque chose de ces galaxies?

Ra: Je suis Ra. Nous supposons que vous parlez de la possibilité de connaissance d’autres galaxies majeures. Il y a des Missionnés en provenance d’autres galaxies majeures, qui sont attirés par les besoins spécifiques d’un appel particulier. Il y en a de notre complexe mémoriel sociétal qui sont devenus des Missionnés dans d’autres galaxies majeures. Il y a donc eu connaissance d’autres galaxies majeures, car pour ceux dont la personnalité a été cristallisée, l’univers est un seul lieu et il n’y a pas de restrictions en ce qui concerne les voyages. Cependant, notre interprétation de votre question est qu’il s’agit d’une question concernant le complexe mémoriel sociétal voyageant vers une autre galaxie majeure. Nous n’avons pas fait cela, et ne l’envisageons pas, car nous pouvons arriver dans l’amour par nos coeurs.

Interlocuteur: Merci. Par cette ligne de questionnement j’essaie d’établir une base pour comprendre l’essence, non seulement de l’expérience que nous faisons actuellement, mais comment l’expérience s’est formée et comment elle est reliée à tout le reste de l’expérience au travers de la portion de l’octave telle que nous la comprenons. Je suppose donc que toutes ces galaxies, ce nombre infini de galaxies dont nous commençons seulement à prendre conscience grâce à nos télescopes, sont toutes de la même octave. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Je me demandais si certains des Missionnés de Ra, en se rendant vers certaines des autres galaxies majeures, c’est-à-dire en quittant ce système de quelque 200 milliards d’étoiles de forme lenticulaire et en allant vers un autre amas de milliards d’étoiles, et en trouvant leur chemin vers une localisation planétaire là, trouveraient la polarité duelle que nous avons ici: les polarités du service de soi et du service d’autrui?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Vous avez dit que vers le centre de cette galaxie il y a, pour utiliser un terme médiocre, ce que vous appelez la portion la plus ancienne, où il n’y a pas de polarisation ‘service de soi’. Ai-je raison de supposer que cela est vrai pour les autres galaxies dont des Missionnés de Ra ont l’expérience? Au centre de ces galaxies, seule existe la polarité ‘service d’autrui’ et cette expérience a débuté plus vers l’extérieur, vers le bord de la galaxie?

Ra: Je suis Ra. Divers Logoï et sub-Logoï ont suivi diverses méthodes pour arriver à la découverte de l’efficacité du libre arbitre en intensifiant l’expérience du Créateur par le Créateur. Cependant, dans chaque cas cela a été un modèle.

Interlocuteur: Vous voulez dire que ce modèle c’est que la polarisation ‘service de soi’ est apparue loin du centre de la spirale galactique?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: De cela je conclus que dès le début de l’octave il y a eu la formation du coeur de nombreuses spirales galactiques, et je sais que ceci est inexact dans le sens de l’intemporalité, mais à mesure que la spirale s’est formée je suppose que dans cette octave particulière d’expérience de la mise en place du voile et de l’attribution du libre arbitre cela doit avoir commencé plus ou moins simultanément dans de très, très nombreux systèmes galactiques en formation ou en construction. Y a-t-il quelque chose de correct dans ces suppositions?

Ra: Je suis Ra. Cela est précisément exact. Cet instrument est inhabituellement fragile en cet espace/temps, et a utilisé une grande partie de l’énergie transférée. Nous invitons à poser encore une question complète pour cette séance de travail.

Interlocuteur: En fait, je n’ai plus grand-chose à demander à ce sujet, excepté que je suppose qu’il doit y avoir eu un certain type de communication à travers toute l’octave de sorte que, quand la première expérience a été mise en place, la connaissance de cela s’est rapidement répandue à travers toute l’octave et a été saisie par d’autres spirales galactiques en formation, pourrait-on dire. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Avoir conscience de la nature de cette communication c’est avoir conscience de la nature du Logos. Une grande partie de ce que vous appelez la Création n’a jamais été séparée de Logos Unique de cette octave et réside dans le Créateur infini unique. La communication dans un tel environnement est la communication des cellules du corps. Ce qui est appris par l’une est connu de toutes. Les sub-Logoï ont ensuite été à même d’affiner les découvertes de ce qui pourrait être appelé les premiers sub-Logoï. Pouvons-nous demander si nous pouvons répondre à l’une ou l’autre brève question en cette séance de travail?

Interlocuteur: Seulement s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Il est difficile de déterminer les niveaux d’énergie de l’instrument et du groupe de soutien. Nous en avons conscience. Il est cependant recommandé que tout effort soit fait pour aborder chaque séance de travail dans les configurations les plus désirables possibles d’énergie. Tout est bien, mes amis. Vous êtes consciencieux et les alignements sont bons.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini. Adonaï.

 

[1] Creuset ou four de l’alchimiste, dans lequel est maintenue une chaleur lente et constante. Etymol. arabe : al tanour = le fourneau (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 22 mars 1982

Copyright © 2017 L/L Research