Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre IV, Séance 82

27 mars 1982

Ra: Je suis Ra. Je vous salue, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous d’abord me donner l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Il est comme dit précédemment.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire et que nous ne faisons pas actuellement, —à part éliminer le contact— pour accroître l’énergie physique de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Il y a la possibilité/probabilité que le tourbillonnement d’eau avec la colonne vertébrale redressée, modifie dans une certaine mesure la distorsion vers ce que vous appelez ‘la douleur’, qui est ce que l’entité ressent dans la région dorsale à un niveau continu. Cela pourrait ensuite aider à la distorsion vers une augmentation de l’énergie physique, dans une certaine mesure.

Interlocuteur: Je voudrais considérer les conditions à une époque ou localisation juste avant le début de cette octave d’expérience. Je présume que juste avant le début de cette octave l’infini intelligent avait créé et déjà expérimenté une ou plusieurs octaves. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Vous supposez correctement. Cependant, la phrase serait plus informative si elle disait que l’intelligence infinie avait expérimenté des octaves précédentes.

Interlocuteur: Est-ce que Ra a connaissance du nombre des octaves précédentes et, si oui, combien?

Ra: Je suis Ra. Autant que nous le sachions, nous sommes dans une Création infinie. Il n’y a pas moyen de compter.

Interlocuteur: C’est ce que je pensais que vous pourriez dire. Ai-je raison de supposer qu’au début de cette octave-ci sont apparues et se sont développées en spirale, simultanément, à partir d’un vide de l’espace, les semences d’un nombre infini de système galactiques comme la Voie Lactée?

Ra: Je suis Ra. Il y a deux zones de confusion possible. Premièrement, disons que le concept de base est raisonnablement bien énoncé. Maintenant nous passons aux confusions. La nature de la simultanéité véritable est telle que tout est effectivement simultané. Cependant, dans vos modes de perception vous pourriez peut-être voir de manière plus appropriée l’ensemencement de la création comme une croissance allant du centre ou coeur, vers l’extérieur. La deuxième confusion se trouve dans le mot ‘vide’. Nous y substituerions le mot ‘plenum’.

Interlocuteur: Donc, si je devais observer le début de l’octave à ce moment au travers d’un télescope, disons depuis cet endroit-ci, est-ce que je verrais apparaître le centre de très, très nombreuses galaxies, chacune d’elles en expansion vers l’extérieur en spiralant, sur ce que nous considérerions comme des milliards d’années, mais les spirales se répandant vers l’extérieur à approximativement ce que nous considérerions comme le même rythme, de sorte que toutes ces galaxies commenceraient au même point de lumière au même moment et s’élargiraient pratiquement au même rythme? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. La question contient des éléments de confusion. L’infini a un centre. Tout se répand à partir de ce centre. Il y a donc des centres à la Création, aux galaxies, aux systèmes stellaires, aux systèmes planétaires, et à la conscience. Dans chaque cas on peut voir la croissance depuis le centre vers l’extérieur. Vous pouvez donc voir que votre question est sur-généralisée en concept.

Interlocuteur: En considérant seulement notre Voie Lactée à ses débuts, je présume que la première occurrence que nous avons pu percevoir avec notre appareil physique est l’apparition d’une étoile de la nature de notre Soleil. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Dans le cas des systèmes galactiques, la première manifestation du Logos est un amas de systèmes centraux qui génèrent des énergies tourbillonnantes qui produisent à leur tour de nouveaux centres d’énergie pour le Logos ou ce que vous appelez ‘des astres’.

Interlocuteur: Est-ce que ces créations originelles centrales ou amas sont ce que nous appelons ‘des étoiles’?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Cependant, plus proche du commencement, dirons-nous, de la manifestation du Logos est l’astre, plus grande est sa participation à la pensée originelle.

Interlocuteur: Pourquoi est-ce que cette participation à la pensée originelle possède un gradient radialement dirigé vers l’extérieur? C’est comme cela que je comprends votre énoncé.

Ra: Je suis Ra. C’est là le plan du Créateur infini unique. La Pensée Originelle Une est la moisson de toute l’expérience précédente, si vous voulez, du Créateur par le Créateur. A mesure qu’Il décide de se connaître Lui-même, Il s’engendre Lui-même dans ce plenum rempli de la gloire et de la puissance du Créateur infini unique, qui est manifesté à vos perceptions en tant qu’espace ou espace extérieur. Chaque génération de cet acte de connaissance engendre des connaissances ayant la capacité, au travers du libre arbitre, de choisir des méthodes Lui permettant de Se connaître. C’est pourquoi, graduellement, pas à pas, le Créateur peut Se connaître et les portions du Créateur participent de manière moins pure de la puissance du Verbe, ou Pensée, Originel. A proprement parler, le Créateur ne crée pas autant qu’il fait l’expérience de Lui-même.

Interlocuteur: Quelle a été la forme, la condition, ou l’expérience de la première division de la conscience, qui s’est produite au début de cette octave, au début de cette expérience galactique?

Ra: Je suis Ra. Nous abordons là de la matière antérieure. La moisson de l’octave précédente était le Créateur de l’Amour manifesté dans un mental, un corps et un esprit. Cette forme du Créateur faisant l’expérience de Lui-même peut éventuellement être vue comme la première division.

Interlocuteur: Je suis intéressé à savoir spécifiquement comment cette première division est apparue dans cette octave. Je voudrais savoir si elle a transité par les première,deuxième, troisième, quatrième, etc. densités. Je voudrais reprendre les complexes mental/corps/esprit et retracer leur expérience à partir du tout début jusqu’à maintenant, afin de mieux comprendre l’état dans lequel nous sommes à présent, en le comparant avec cette croissance originelle. Pourriez-vous s’il vous plaît me dire précisément comment se sont formées les planètes et s’est opérée la croissance au travers des densités, si c’est bien la manière dont cela s’est produit?

Ra: Je suis Ra. Vos questions paraissent plus confuses que vos distorsions mentales de base, dans ce domaine. Parlons de manière générale et vous trouverez peut-être une méthode moins confuse et plus simple d’acquérir des informations dans ce domaine.

Une très grande partie de la Création a été manifestée sans l’utilisation des concepts impliqués dans la conscience telle que vous la connaissez. La Création est en elle-même une forme de conscience qui est unifiée, Le Logos étant le grand coeur de la Création. Le processus de l’évolution au cours de cette période qui peut être vue comme intemporelle, est très important à prendre en considération, car c’est dans le contexte de cette unité essentielle du tissu de la Création que nous trouvons le développement ultime des Logoï qui ont choisi d’utiliser cette portion de la conscience récoltée du Créateur pour avancer dans le processus de la connaissance de soi. Comme il avait été trouvé efficace d’utiliser les diverses densités, qui sont fixes dans chaque octave, pour créer des conditions dans lesquelles des sub-Logoï auto-conscients pouvaient exister, cela a été exécuté au travers de tout le champ fleuri en expansion, comme le suggère votre comparaison, de la Création infinie unique.

Les premiers êtres de mental, corps, et esprit n’étaient pas complexes. L’expérience mental/corps/esprit du début de cette octave d’expérience a été unique. Il n’y avait pas l’oubli de troisième densité. Il n’y avait pas de voile. Les leçons de troisième densité sont prédestinées par la propre nature des taux vibratoires dont il est fait l’expérience pendant cette densité particulière, et par la nature du saut quantique vers les expériences vibratoires de quatrième densité.

Interlocuteur: Ai-je raison alors de supposer que les premières expériences de mental/corps/esprit, à mesure que cette galaxie continuait à croître, ont été des expériences de progression au travers des densités, c’est-à-dire le processus dont nous avons discuté, de sortie de la deuxième densité. Par exemple, prenons une planète particulière, une des toutes premières planètes formées près du centre de la galaxie. Je suppose que cette planète s’est solidifiée au cours de la première densité, que la vie est apparue en deuxième densité, et que tous les complexes mental/corps/esprit de troisième densité ont évolué à partir de la deuxième densité sur cette planète, vers la troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est hypothétiquement exact.

Interlocuteur: Est-ce que cela s’est produit en fait sur certaines des planètes ou sur un grand pourcentage des planètes près du centre de cette galaxie, de cette manière?

Ra: Je suis Ra. Nos connaissances sont limitées. Nous avons idée du début, mais ne pouvons pas affirmer quelles ont été précisément les expériences des choses qui se sont produites avant nous. Vous savez quelle est la nature de l’éducation historique. A notre niveau d’apprentissage/enseignement nous pouvons espérer qu’il y a peu de distorsion. Cependant nous ne pouvons pas avec sûreté dire qu’il n’y a pas de distorsion quand nous parlons d’occurrences spécifiques dont nous n’avons pas consciemment fait partie. Autant que nous le sachions, votre supposition est exacte. Dès lors, nous présumons.

Interlocuteur: Spécifiquement, j’essaie de comprendre le processus d’expérience en troisième densité d’avant le voile afin de mieux comprendre le processus actuel. Comme je comprends les choses, les mentaux/corps/esprits suivaient le processus que nous appelons l’incarnation physique dans cette densité, mais il n’y avait pas d’oubli. Quel était l’avantage ou l’objectif de l’incarnation physique quand il n’y avait pas d’oubli?

Ra: Je suis Ra. Le but de l’incarnation en troisième densité c’est d’apprendre les voies de l’amour.

Interlocuteur: Je crois que je ne me suis pas bien exprimé. Ce que je veux dire c’est que, puisqu’il n’y avait pas d’oubli, puisque les mentaux/corps/esprits avaient, dans ce que nous appelons l’incarnation physique, leur pleine conscience, ils savaient les mêmes choses qu’ils savaient quand ils n’étaient pas en incarnation. Quel était le mécanisme d’instruction qui enseignait les voies de l’amour dans le physique de troisième densité avant qu’il y ait le processus d’oubli?

Ra: Je suis Ra. Nous vous demandons la permission de répondre à cette question de manière oblique, car nous percevons un domaine dans lequel nous pourrions apporter de l’aide.

Interlocuteur: Certainement.

Ra: Je suis Ra. Vos questions paraissent impliquer la possibilité/probabilité que les mécanismes d’expérience en troisième densité sont différents quand c’est un mental/corps/esprit qui en fait l’expérience, ou quand il s’agit d’un complexe mental/corps/esprit. La nature de la troisième densité est constante. Ses voies doivent être apprises de la même manière maintenant et toujours. Ainsi donc, peu importe la forme de l’entité qui se trouve devant ces leçons: les leçons et mécanismes sont toujours les mêmes. Le Créateur apprend à partir de Lui-même. Chaque entité a des portions non manifestes d’apprentissage et, très important: d’apprentissage qui implique d’autres ‘soi’.

Interlocuteur: Ainsi donc, avant le processus de l’oubli il n’y avait pas d’autre concept que la polarisation du service d’autrui. Quelles sortes de sociétés et d’expériences de troisième densité ont-elles été créées et ont-elles évolué dans ces conditions?

Ra: Je suis Ra. Selon notre perception, ces conditions ont créé une situation de nexus expérientiel extrêmement peu coloré, dans lequel les leçons étaient engrangées à la vitesse relative de la tortue par rapport à celle du guépard.

Interlocuteur: Est-ce que ces sociétés ont évolué avec des technologies de nature complexe, ou bien est-ce qu’elles sont restées très simples? Pouvez-vous me donner une idée générale du déroulement en fonction de ce que nous appellerions l’activité intellectuelle?

Ra: Je suis Ra. Il y a une infinie diversité dans les sociétés dans n’importe quelles circonstances. Il y a eu de nombreuses sociétés très avancées dans les hautes technologies, qui se sont développées grâce à la facilité avec laquelle tout résultat désiré était produit. Quand on demeure dans ce qui peut être vu comme un état constant d’inspiration potentielle, ce dont manquaient même les structures sociétales les plus hautement sophistiquées, comme vous diriez, étant donné la nature non complexe de ces entités, c’était ce que vous pourriez appeler la volonté ou, pour utiliser un mot plus plébéien: l’engouement, ou élan vital.

Interlocuteur: Est-ce que ces sociétés technologiques ont développé les voyages, dans ce que nous appelons l’espace, vers les autres planètes ou d’autres systèmes planétaires? Est-ce que certaines l’ont fait?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Alors même si, de notre point de vue, il y a eu une grande expérience d’évolution, il a été considéré à un certain point par le Logos en évolution qu’une expérimentation pour créer une expérience plus grande était appropriée. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact et peut mériter un commentaire. Le Logos est au courant de la nature de ce qui est exigé en troisième densité pour ce que vous avez appelé ‘réussir les examens’. Toutes les expérimentations, si vous voulez utiliser ce terme, précédentes, bien qu’aboutissant à de nombreuses expériences, ont manqué de ce qui était considéré comme un ingrédient capital: la polarisation. L’inclination à l’expérience de polarisation des entités était déjà faible assez pour que les entités aient habituellement à répéter de nombreuses fois les cycles de troisième densité. Il a été désiré que le potentiel de polarisation soit rendu plus accessible.

Interlocuteur: Donc, puisque la seule possibilité à cette époque particulière, comme je vois les choses, était une polarisation vers le service d’autrui, je dois supposer de ce que vous dites que, même si tous avaient conscience de cette nécessité du service d’autrui, ils étaient incapables de le réaliser. Quelle était la configuration mentale des mentaux/corps/esprits en ce temps-là? Pourquoi leur était-il si difficile de servir autrui dans la mesure nécessaire à la réussite du passage de densité, puisque c’était la seule polarité possible?

Ra: Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, que la tendance de ceux qui sont divinement heureux, ainsi que vous appelez cette distorsion, est de se sentir peu poussés à altérer ou améliorer leur condition. Tel est le résultat du mental/corps/esprit qui n’est pas complexe. Il y a la possibilité de l’amour du prochain et du service d’autrui, mais il y a la prédominance de la conscience du Créateur dans le ‘soi’. La connexion avec le Créateur est celle du cordon ombilical. La sécurité est totale. C’est pourquoi aucun amour n’est terriblement important, aucune souffrance n’est terriblement effrayante; c’est pourquoi, aucun effort n’est fait de servir par amour ou de tirer avantage de la peur.

Interlocuteur: Il semble que vous pourriez faire une analogie dans notre présente illusion, avec ceux qui sont nés dans l’extrême richesse et sécurité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Dans les strictes limites de la comparaison, vous percevez bien.

Interlocuteur: Nous avons présentement une activité entre les incarnations physiques, qui est appelée guérison et examen de l’incarnation. Est-ce qu’aucune chose de cette nature se passait avant qu’il y ait le voile?

Ra: Je suis Ra. La structure embryonnaire de ce processus a toujours été en place mais, là où il n’y a pas eu de mal il n’y a pas besoin de soins. Ceci aussi peut être vu comme ayant été un sujet de préoccupation des Logoï qui avaient bien conscience que sans la nécessité de comprendre, la compréhension serait à jamais laissée de côté. Nous vous demandons de pardonner l’utilisation de ce terme impropre, mais votre langage est très pauvre en complexes vibratoires sonores pour exprimer ce concept général.

Interlocuteur: Je ne saisis pas très bien la condition de l’incarnation et le temps entre les incarnations avant qu’il y ait le voile. Je ne comprends pas quelle était la différence, à part la manifestation du corps de rayon jaune de troisième densité. Est-ce qu’il y avait une différence mentale en ce qui concerne ce que nous appelons ‘la mort’? Je ne vois pas la nécessité de ce que nous appelons l’examen de l’incarnation si la conscience n’était pas interrompue. Pourriez-vous éclaircir ce point pour moi?

Ra: Je suis Ra. Aucune portion du Créateur ne vérifie le parcours, pour utiliser vos termes expérientiels. Le dessein est que chaque incarnation soit un parcours permettant au Créateur de Se connaître Lui-même. Chaque examen ou, pour poursuivre la métaphore, chaque épreuve, fait partie intégrante du processus du Créateur en train de prendre connaissance de Lui-même. Chaque incarnation se termine par une épreuve de ce type. Il en est ainsi afin que cette portion du Créateur puisse assimiler les expériences faites dans la troisième densité jaune, physique, puisse évaluer les inclinations acquises, et puisse ensuite choisir, par le moyen d’aide fournie soit automatiquement soit par le ‘soi’, les conditions de l’incarnation suivante.

Interlocuteur: Avant le voile, pendant le passage en revue de l’incarnation, est-ce que les entités de cette époque avaient conscience que ce qu’elles tentaient de faire c’était de se polariser suffisamment pour pouvoir passer à la densité suivante?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Je suppose dès lors que cette prise de conscience était plutôt réduite quand elles passaient dans l’état incarné de rayon jaune en troisième densité, même s’il n’y avait pas de voile. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est nettement inexact.

Interlocuteur: Bon. Voici le point central important. Il me semble que si la polarisation était la chose évidente, alors davantage d’efforts auraient dû être mobilisés pour se polariser. Voyons si je peux exprimer cela autrement. Avant le voile il y avait une prise de conscience de la nécessité d’une polarisation vers le service d’autrui en troisième densité, par toutes les entités, qu’elles soient incarnées en troisième densité des corps de rayon jaune, ou bien entre deux incarnations. Je présume, dès lors, que l’état dont nous avons parlé précédemment, celui d’être riche dirons-nous, était présent dans le spectre entier de l’expérience, que ce soit entre deux incarnations ou pendant les incarnations, et les entités étaient tout simplement incapables de manifester le désir de créer cette polarisation nécessaire au passage de densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Vous commencez à saisir la situation. Poursuivons la métaphore de la scolarité, mais considérez que l’étudiant est une entité dans les plus jeunes années de votre processus d’écolage. L’entité est nourrie, vêtue et protégée, que les devoirs scolaires soient faits ou non. Dès lors l’entité ne fait pas ses devoirs à la maison mais préfère jouer, manger et se prélasser. La plupart des entités ne s’efforceront pas d’exceller, aussi longtemps qu’il n’y aura pas de raison pour souhaiter de s’efforcer d’exceller.

Interlocuteur: Vous avez dit, au cours d’une séance bien antérieure, qu’il est nécessaire de se polariser à plus de 59% vers le service d’autrui pour être moissonnable pour la quatrième densité positive. Est-ce que cette condition était telle à l’époque d’avant le voile?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

Il n’est pas facile de répondre à cette question car le concept du service de soi n’était pas en vigueur avant ce que nous avons appelé le processus de mise en place du voile. La nécessité de la réussite du passage en quatrième densité est une aptitude à utiliser, accueillir, et apprécier une certaine intensité de la lumière blanche du Créateur infini unique. Dans vos propres termes, à votre nexus d’espace/temps, cette aptitude peut être mesurée par les pourcentages de service que vous avez cités antérieurement.

Avant le processus de mise en place du voile, la mesure était comme celle d’une entité montant une volée de vos escaliers, chacune d’elles imprégnée d’une certaine qualité de lumière. La marche sur laquelle l’entité s’arrêtait était soit en lumière de troisième densité, soit en lumière de quatrième densité. Entre les deux volées il y a un palier. Franchir ce palier est difficile. Il y a une résistance au bord, dirons-nous, de chaque densité. La faculté de la foi ou de la volonté doit être comprise, nourrie et développée, afin que l’entité cherche au-delà de la limite de la troisième densité. Les entités qui ne font pas leurs devoirs, même si elles sont des plus aimables, ne passeront pas. C’est cette situation qui se présentait aux Logoï avant que le processus de mise en place du voile ne soit introduit dans le continuum expérientiel de la troisième densité.

Pouvons-nous demander s’il y a l’une ou l’autre question brève pour cette séance de travail?

Interlocuteur: Y a-t-il quoi que ce soit que nous puissions faire pour faciliter le contact ou augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Tous les paramètres sont respectés. Restez unis dans l’amour et la gratitude. Nous vous remercions d’être consciencieux en ce qui concerne les accessoires.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et dans la lumière du Glorieux Créateur Infini Unique. Allez donc, réjouissez-vous joyeusement dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 27 mars 1982

Copyright © 2017 L/L Research