Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Fragment 43

Séance 84, 14 avril 1982

Jim: La première partie de la séance 84 concerne principalement l’entretien technique de l’instrument. Son premier exercice, chaque matin, était une heure de marche à vive allure et quand ses pieds ont commencé à présenter des blessures nous avons essayé d’alterner deux sortes différentes de chaussures dans l’espoir que l’une soulagerait une partie de la blessure sans aggraver une autre partie.

Don avait consulté Ra à propos des informations concernant les changements terrestres que Andrija Puharich avait reçues d’une de ses sources. Au lieu de répondre directement à la question et de risquer ainsi de transgresser le libre arbitre du Dr. Puharich, Ra a choisi de parler du sujet des changements terrestres comme d’un choix qu’une personne en quête de vérité peut faire entre deux options.

Entre cette réponse et la dernière question-réponse que vous voyez, il y a eu des informations concernant une personne ayant rencontré un OVNI, et que Ra nous avait demandé de garder confidentielles. La question et la réponse que vous pouvez lire se réfèrent à ce même contact OVNI, et révèle la manière générale dont se passent de nombreuses rencontres face-à-face entre notre population de troisième densité et des entités extraterrestres. Ce qui est réellement remémoré par l’entité de troisième densité est un produit de ses attentes et de ce que son mental subconscient façonne comme une histoire acceptable devant permettre à l’entité de continuer à fonctionner sans perdre son équilibre mental. Telle est la nature du contact positif au cours duquel une entité de troisième densité est éveillée à une vision plus claire de la nature, non seulement de la rencontre OVNI, mais aussi du parcours de la vie. Les contacts négatifs, quant à eux, utilisent des concepts de crainte et de malédiction pour séparer et désemparer davantage la population terrestre.

Carla: Mes pauvres pieds! Le rhumatisme est bien connu pour les dégâts qu’il occasionne dans les extrémités, et ce sont peut-être mes mains, mes pieds et mon cou qui ont souffert le plus de cette progression. Treize opérations à mes mains et six à mes pieds m’ont évité un dysfonctionnement total, mais mes bons vieux doigts ne sont plus ce qu’ils étaient. Pendant ces séances ils souffraient bien plus que normalement parce que quand j’étais en transe je ne bougeais pas du tout. Ceux de Ra ne savaient pas comment faire bouger mon corps de manière adéquate, de sorte que tous les bobos et les douleurs que j’avais sont rapidement devenus très difficiles à supporter. Je me décourageais facilement. Je me souviens avoir demandé au Créateur avec quelque âpreté ce qu’il avait en tête quand il m’avait fait ces cadeaux! Combien incommodes! Particulièrement dans ce contact, dont nous savions tous combien il était spécial, j’avais tendance à considérer que je laissais tomber l’équipe à cause de ces articulations douloureuses qui réduisaient la durée des séances. Me sentant avant tout indigne, j’avais honte de réduire le contenu de chaque séance de travail par ces distorsions. Mais maintenant j’ai cessé de m’insurger contre ce qui m’arrive. Je suis simplement contente d’être ici. Et si je peux encore servir de canal, c’est bien. Mais je pense que nous avons tous une tâche importante et c’est tout simplement d’être qui nous sommes, de vivre le coeur ouvert à l’amour du Créateur et de Sa Création.

La vanne de Ra en réponse à la question de Puharich sur les changements terrestres à venir vaut la peine d’être examinée en profondeur. La réponse concernant la souvenance de la personne qui a vécu une rencontre du troisième type en étant à bord d’un vaisseau, est elle aussi savoureuse. Nous avons réellement beaucoup de travail à faire sur la manière dont nous expérimentons des événements de nature archétypale, et ceci filtre dans le quotidien. Beaucoup de ce que nous recevons du monde est fixé par ce que nous y mettons. Les commentaires de Ra sont provocateurs dans leur suggestion de voir cette chose ineffable appelée la santé mentale.....

Session 84, 14 avril 1982

Interlocuteur: De quelle maladie en particulier parlez-vous et quelle en est la cause?

Ra: Je suis Ra. Une de ces maladies, comme vous appelez cette distorsion, est l’arthrite et lupus erythematosus. La cause de ce complexe de distorsions est, à la base, de nature pré-incarnation. Nous nous abstenons de déterminer l’autre potentiel de distorsion à cet espace/temps, étant donné notre désir de préserver le libre arbitre de ce groupe. Des affirmations peuvent faire en sorte que cette difficulté se résolve. C’est pourquoi, nous encourageons simplement des soins généraux avec un régime suivant les instructions concernant l’allergie, ainsi que vous nommez cette distorsion très complexe des complexes mental et corps.

Interlocuteur: Pouvez-vous faire des suggestions concernant les pieds de l’instrument, ou sur la manière dont ils ont pris cette mauvaise forme, et si une alternance de chaussures pourrait aider?

Ra: Je suis Ra. La distorsion à laquelle il est fait allusion plus haut, c‘est-à-dire le complexe d’arthrite rhumatoïde juvénile et de lupus erythematosus agit de manière à ce que plusieurs parties du complexe corps deviennent distordues de la façon dont les appendices podaux de l’instrument sont à présent distordus.

Nous pouvons suggérer la prudence dans la reprise de l’exercice, mais de la détermination aussi. L’alternance des chaussures se révélera efficace. Le sous-vêtement pour les pieds, que vous appelez ‘socquette’ devrait être d’un matériau plus doux et plus fin que celui qui est utilisé et devrait, si possible, mieux se conformer aux contours des appendices sur lesquels il est placé. Cela devrait fournir une aide plus efficace pour matelasser ces appendices.

Nous pouvons encore suggérer que la même immersion dans l’eau, qui est utile pour la distorsion générale, sera utile à cette distorsion spécifique aussi. Cependant, la blessure apparue dans la région métatarsienne de l’appendice podal droit devrait aussi être traitée pendant une certaine période de votre espace/temps, par la prudente application de glace sur la voûte du pied droit pendant de brèves périodes, toujours suivie d’une immersion dans de l’eau chaude.

Interlocuteur: Je suis sûr que nous arrivons dans une zone problématique pour la première distorsion ici, avec la difficulté due à cette matière intermédiaire, mais j’ai des questions de quelques personnes, que je voudrais poser. La première n’a pas de valeur dans la durée. Andrija Puharich questionne à propos des changements physiques à venir, spécifiquement cet été. Y a-t-il quelque chose que nous puissions lui transmettre à ce propos?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons confirmer la bonne intention de la source des perplexités de cette entité et suggérons que c’est un choix grandiose que chacun puisse, par désir, recueillir les détails du jour ou, toujours par désir, rechercher les clés de l’ignorance.

Interlocuteur: Je ne peux m’empêcher d’être intéressé par le fait que cette autre entité à laquelle nous avons précédemment fait allusion ait raconté avoir été prise à bord d’un vaisseau. Pourriez-vous me dire quelque chose à ce sujet?

Ra: Je suis Ra. La nature du contact est telle que, pour que la partie la plus profonde de l’arbre du mental puisse accepter ce contact, une certaine symbolique qui puisse monter vers le mental conscient est nécessaire en tant que cadre pour l’explication des fruits du contact. Dans de tels cas, les attentes personnelles de l’entité façonnent l’histoire qui sera la plus acceptable pour cette entité et dans l’état de rêve ou l’état de transe dans lequel des visions peuvent être produites, ce qui semble être des souvenirs est passé dans les niveaux subconscients et inférieurs du conscient. A partir de ce point, le récit peut faire surface comme n’importe quel autre souvenir, et faire en sorte que l’instrument puisse fonctionner sans perte d’équilibre ni de santé mentale.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre V - 14 avril 1982

Copyright © 2017 L/L Research