Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre IV, Séance 86

4 mai 1982

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Voulez-vous d’abord me dire l’état de l’instrument s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. La distorsion de l’instrument vers le déficit dans le complexe d’énergie physique est légèrement accentuée depuis la dernière demande. Les niveaux d’énergie vitale ont été sollicités de manière significative, et sont également plus bas qu’à la dernière demande.

Interlocuteur: Quelle est la nature des sollicitations significatives concernant l’énergie vitale?

Ra: Je suis Ra. Il y a des entités qui entretiennent la distorsion de pensée chez cette entité-ci, pour qu’elle enlève pour autrui toutes les distorsions vers autrui. Cette entité a récemment été en contact étroit avec un nombre plus grand que normal d’entités ayant ces distorsions du complexe ‘pensées’. Cette entité-ci est de la distorsion qui tend à rendre tous les services possibles et n’a pas conscience des intrusions faites dans ses énergies vitales.

Interlocuteur: Ai-je raison de présumer que vous parlez d’entités incarnées en troisième densité qui ont créé la condition de l’utilisation de l’énergie vitale?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Quelle est la situation présente par rapport à notre compagnon de cinquième densité, polarisé vers le service de soi?

Ra: Je suis Ra. La période que vous pouvez appeler ‘crise’ demeure.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quelque chose sur la nature de cette crise?

Ra: Je suis Ra. La polarité de votre compagnon approche le point critique auquel cette entité va choisir soit de se retirer, dans la circonstance, et laisser toute salutation aux subalternes de quatrième densité, soit de perdre de la polarité. Le seul autre potentiel est que ce groupe puisse perdre de la polarité d’une certaine façon, auquel cas votre compagnon pourra poursuivre sa forme de salutation.

Interlocuteur: Au cours de la séance passée vous avez mentionné les propriétés qui sont apparues à la suite de la mise en place du voile devant le mental, la première étant la prédiction ou clairvoyance. Voulez-vous expliquer la signification de cela?

Ra: Je suis Ra. Votre langage n’est pas énormément parsemé de termes non-émotionnels pour les qualités de ce qui est à présent appelé ‘mental inconscient’. La nature du mental est quelque chose que nous vous avons demandé de méditer. Cependant il est assez clair pour l’observateur occasionnel, dirons-nous, que nous pouvons partager avec vous certaines pensées sans empiéter sur vos libres expériences d’apprentissage/enseignement.

La nature de l’inconscient est de la nature du concept plutôt que du mot. Par conséquent, avant le voile l’usage du mental le plus profond était celui du concept tacite. Vous pouvez considérer les aspects des émotions et du sens d’une mélodie. L’on pourrait assigner, de manière stylisée, des mots aux notes de cette mélodie. On pourrait dire: quart de note ‘la’, quart de note ‘la’, quart de note ‘la’, note complète ‘fa’. Ceci ressemble peu au début d’une mélodie des plus connues d’un de vos compositeurs, celle qui vous est connue comme un symbole de victoire.

Voilà la nature du mental profond. Il n’existe que des méthodes stylisées permettant de discuter de ses fonctions. Ainsi, nos descriptions de cette partie du mental, ainsi que les mêmes portions du corps et de l’esprit, ont été des termes donnés, tel que celui de ‘clairvoyance’, qui indiquent que la nature de la pénétration de la partie voilée du mental peut être comparée à un voyage trop riche et exotique pour pouvoir en envisager une description adéquate.

Interlocuteur: Vous avez dit que le rêve, quand il est rendu accessible au mental conscient, aide grandement à la polarisation. Pourriez-vous définir le rêve ou bien nous dire ce que c’est et comment il aide à la polarisation?

Ra: Je suis Ra. Rêver est une activité de communication au travers du voile, entre mental inconscient et mental conscient. La nature de cette activité dépend totalement de la situation concernant les blocages des centres énergétiques, les activations et les cristallisations, chez un complexe mental/corps/esprit donné.

Chez quelqu’un qui est bloqué dans deux des trois centres énergétiques inférieurs, le rêve aide au processus de polarisation, en ce sens qu’il y a une répétition de portions de catalyseurs récents ainsi que des blocages plus profonds, ce qui donne au mental qui s’éveille des indices sur la nature de ces blocages et des allusions à de possibles changements de perception qui peuvent mener à un déblocage.

Ce type de rêve ou de communication au travers des parties voilées du mental se produit aussi chez les complexes mental/corps/esprit qui fonctionnent avec beaucoup moins de blocages et bénéficient de l’activation du rayon vert, ou activation supérieure, aux moments où le complexe mental/corps/esprit fait l’expérience de catalyseurs rebloquant, ou gênant ou distordant momentanément d’une manière autre le cours de l’influx d’énergie. C’est pourquoi, dans tous les cas il est utile pour un complexe mental/corps/esprit de méditer sur le contenu et la résonance émotionnelle des rêves.

Pour ceux dont les centres énergétiques de rayon vert ont été activés ainsi que pour ceux dont les centres énergétiques de rayon vert reçoivent un déblocage inhabituel dû à un catalyseur extrême tel que celui qui est appelé ‘la mort physique’ du soi ou de celle d’un être cher devant se produire dans ce que vous pouvez appeler ‘un avenir proche’, le rêve assume une autre activité. C’est ce qui peut approximativement être nommé ‘la précognition’, ou connaissance précédant ce qui va se produire en manifestation physique dans l’espace/temps de troisième densité de votre rayon jaune. Cette propriété du mental dépend en grande partie de sa situation dans le temps/espace, de sorte que les mots: ‘présent’, ‘futur’, et ‘passé’, ne signifient rien. Cela permettra à l’entité, à condition que le complexe mental/corps/esprit en fasse un usage judicieux, de pénétrer plus loin dans l’amour plein de compassion de chaque circonstance, y compris des circonstances dans lesquelles une entité peut avoir une forte distorsion vers ce que vous pouvez appeler le chagrin.

Quand un complexe mental/corps/esprit choisit consciemment la voie de l’adepte et qu’avec chaque énergie équilibrée de manière minimale il commence à ouvrir le centre énergétique de rayon indigo, le rêve devient l’outil le plus efficace pour la polarisation car, si l’adepte sait que le travail peut être accompli dans la conscience pendant que se repose le mental conscient, cet adepte peut faire appel à ceux qui le guident, aux présences qui l’entourent et, surtout, à la personnalité magique qui est l’analogue du ‘soi’ supérieur dans l’espace/temps alors qu’il passe dans le ‘mode sommeil’ de la conscience. Quand il est porté attention à ces affirmations, l’activité du rêve atteint le potentiel d’apprentissage/enseignement qui peut le mieux contribuer à augmenter les distorsions de l’adepte vers la polarité qu’il a choisie.

Il y a d’autres possibilités du rêve, qui ne sont pas aussi étroitement alignées sur l’augmentation de polarité, et que nous ne couvrons pas à cet espace/temps particulier.

Interlocuteur: Comment est-ce que le rêve est conçu ou programmé? Est-ce que cela est fait par le ‘soi’ supérieur, ou bien qui est responsable de cela?

Ra: Je suis Ra. Dans tous les cas, le complexe mental/corps/esprit a recours comme il le peut à la faculté de rêver. Il est lui-même responsable de cette activité.

Interlocuteur: Vous voulez dire alors que c’est le subconscient qui est responsable de ce que je vais appeler le plan ou scénario du rêve. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que le souvenir que l’individu a du rêve quand il s’éveille est habituellement raisonnablement fidèle? Est-ce que le rêve est facilement remémoré?

Ra: Je suis Ra. Vous devez réaliser que nous sur-généralisons afin de répondre à vos questions, car il y a plusieurs sortes de rêves. Cependant, d’une manière générale, il peut être noté que c’est seulement l’observateur entraîné et discipliné qui se souvient raisonnablement bien de ses rêves. Cette faculté peut être apprise par la vertu d’une discipline de l’enregistrement, immédiatement avant le réveil, de chaque détail dont il est possible de se rappeler. Cet entraînement forme la capacité de se remémorer les rêves. La perception la plus commune qu’a un complexe mental/corps/esprit de ses rêves est troublée, confuse, et promptement perdue.

Interlocuteur: En se remémorant ses rêves, vous voulez dire qu’un individu peut trouver des indices spécifiques aux blocages de ses centres énergétiques et, de ce fait, réduire ou éliminer ces blocages? C’est bien ça?

Ra: Je suis Ra. C’est cela.

Interlocuteur: Y a-t-il une autre fonction du rêve qui contribue au processus d’évolution?

Ra: Je suis Ra. Bien qu’il y en ait beaucoup qui ont une certaine valeur, nous choisirons d’en noter deux, car ces deux-là, bien que ne contribuant pas à la polarisation, peuvent être utiles dans un sens plus général.

Rêver est une activité au cours de laquelle se forme un pont finement ouvragé et excellemment façonné, entre conscient et inconscient. Dans cet état sont soignées les diverses distorsions qui se sont produites dans le réseau énergétique du complexe corps, à cause du peu de cas fait des influx énergétiques. Avec la quantité appropriée du fait de rêver vient la guérison de ces distorsions. L’absence permanente de cette possibilité peut provoquer des complexes mental/corps/esprit sérieusement distordus.

L’autre fonction utile du rêve concerne le type de rêve visionnaire dont prophètes et mystiques font l’expérience depuis des temps reculés. Leurs visions arrivent au travers des racines du mental et s’adressent à un monde qui est en manque. Ainsi donc, le rêve rend service sans être d’une nature permettant une polarisation personnelle. Cependant, chez le mystique ou le prophète qui désire servir, un tel service augmente la polarité de l’entité.

Interlocuteur: Il y a une partie du sommeil qui a été nommée REM. Est-ce cela l’état de rêve?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Il a été remarqué que cela se produit en petits épisodes pendant la nuit, avec des intervalles entre. Y a-t-il une raison particulière à cela?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Si cela est utile à savoir, voudriez-vous me dire pourquoi le processus du rêve fonctionne comme cela?

Ra: Je suis Ra. Les portions du processus du rêve qui sont utiles à la polarisation et aussi à la vision du mystique, ont lieu dans le temps/espace et, par conséquent, elles utilisent le pont entre métaphysique et physique, pendant ce qui paraît être une brève période de votre espace/temps. L’équivalent de temps/espace est bien plus grand. Le pont demeure cependant, et traduit chaque distorsion du mental, du corps et de l’esprit comme il a reçu les distorsions des influx énergétiques, de sorte qu’une guérison peut avoir lieu. Ce processus de guérison ne se produit pas avec l’incidence des rapides mouvements des yeux, mais bien en grande partie dans la portion d’espace/temps du complexe mental/corps/esprit utilisant le pont vers le temps/espace, pour que le processus de guérison soit enclenché.

Interlocuteur: Vous avez mentionné la perte de la connaissance et du contrôle du corps comme étant un facteur utile dans le processus d’évolution, à cause du voile. Pourriez-vous énumérer les importantes pertes en connaissances et en contrôle du corps?

Ra: Je suis Ra. Cette question contient certaines portions qui recevraient des réponses plus efficaces si de la matière intermédiaire était requise.

Interlocuteur: Je ne sais vraiment pas quoi demander. Pouvez-vous me donner une idée du domaine de matière intermédiaire sur lequel je devrais travailler?

Ra: Je suis Ra. Non. Cependant, nous serons heureux de répondre à la question d’origine si cela est encore désiré, si vous percevez d’abord que certaines informations manquent.

Interlocuteur: Peut-être pourrais-je questionner légèrement différemment ici. Je pourrais demander pourquoi la perte de connaissances et de contrôle du corps ont été utiles.

Ra: Je suis Ra. La connaissance des potentiels du véhicule physique d’avant le voile offrait au mental/corps/esprit tout un éventail de choix en ce qui concerne les activités et manifestations du corps, mais offrait peu par rapport au développement d’une polarité. Quand la connaissance de ces potentiels et fonctions du véhicule physique est enveloppée de mystère par rapport au complexe mental conscient, le complexe mental/corps/esprit est souvent presque sans connaissance de la manière dont il peut le mieux manifester son essence. Cependant, cet état d’absence de connaissance offre une opportunité pour le désir de croître dans le complexe mental. Ce désir est un désir qui cherche à connaître les possibilités du complexe corps. Les ramifications de chaque possibilité et les éventuelles tendances ainsi élaborées ont en elles une force qui ne peut être générée que par un tel désir ou volonté de savoir.

Interlocuteur: Peut-être pourriez-vous donner des exemples de l’utilisation du corps avant la mise en place du voile et après le voile d’un même point de vue, pour nous aider à comprendre plus clairement le changement dans les connaissances et le contrôle du corps. Pourriez-vous faire cela s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Nous le pourrions.

Interlocuteur: Voulez-vous le faire?

Ra: Je suis Ra. Oui. Prenons le transfert d’énergie sexuelle. Avant le voile, ce transfert était toujours possible étant donné qu’il n’y avait pas d’ombre sur la compréhension de la nature du corps et de la relation avec d’autres mentaux/corps/esprits dans cette manifestation particulière. Avant le processus de mise en place du voile il y avait une absence quasi totale d’utilisation du transfert de cette énergie sexuelle au delà du rayon vert.

Cela était aussi dû à la même connaissance sans aucune ombre que chacun avait de chacun. Il y avait alors en troisième densité, peu d’utilité à se voir dans des relations plus intenses du mental, du corps, et de l’esprit, que vous pouvez appeler ‘le processus d’accouplement’, puisque chaque autre ‘soi’ était vu comme étant le Créateur, et qu’aucun autre ‘soi’ ne semblait être davantage le Créateur que ‘soi’.

Après le processus du voile il est devenu infiniment plus difficile d’arriver à un transfert d’énergie de rayon vert, à cause des larges zones de mystère et d’inconnu concernant le complexe corps et ses manifestations. Cependant, dû aussi au grand obscurcissement des manifestations du corps pour le complexe mental conscient, quand un tel transfert d’énergie était expérimenté il était plus susceptible de fournir un catalyseur qui provoquait un lien entre le ‘soi’ et l’autre ‘soi’, dans une configuration polarisée de manière appropriée.

A partir de ce point il est devenu de loin plus probable que les transferts d’énergies supérieures soient recherchés par cette paire accouplée de complexes mental/corps/esprit, permettant ainsi au Créateur de Se connaître Lui-même avec grande beauté, solennité, et émerveillement. L’infini intelligent ayant été atteint par l’utilisation sacramentelle de cette fonction du corps, chaque mental/corps/esprit de la paire accouplée a grandement gagné en polarisation et en capacité de servir.

Interlocuteur: Est-ce que d’autres aspects de la perte des connaissances ou du contrôle du corps ont approché à un quelconque degré d’efficacité la description que vous venez de donner?

Ra: Je suis Ra. Chaque fonction du complexe corps a, depuis la mise en place du voile, un certain potentiel de production d’un catalyseur efficient. Nous avons choisi l’exemple du transfert d’énergie sexuelle à cause de la situation centrale dans les capacités fonctionnelles du complexe corps rendues plus utiles par le moyen du processus de mise en place du voile.

Cet instrument perd de l’énergie. Nous préférerions garder une portion maximale de l’énergie de réserve pour laquelle cet instrument a donné sa permission. Nous voudrions dès lors demander encore une question complète pour cette séance de travail.

Interlocuteur: Je présume que le placement d’un voile sur l’aspect sexuel a été d’un grande efficacité car c’est un aspect qui concerne totalement la relation avec un autre ‘soi’. Il me semble que les voiles concernant le corps et qui ont trait à l’interaction avec autrui doivent être plus efficients quand on les compare à ceux qui ne concernent que le ‘soi’, qui doivent être d’une efficacité moindre à produire une polarisation, qu’elle soit positive ou négative. Ai-je raison de faire cette supposition?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison dans une grande mesure. Peut-être que l’exception la plus notable est l’attitude de quelqu’un qui est déjà polarisé fortement négativement vers l’apparence du complexe corps. Il y a des entités, sur la voie négative, qui prennent grand soin de préserver la distorsion que vos peuples perçoivent comme beauté/laideur. Cette beauté de la forme est, bien sûr, utilisée pour manipuler autrui. Pouvons-nous demander s’il y a d’autres brèves questions?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact?

Ra: Je suis Ra. Nous constatons avec plaisir que cet instrument a été plus consciencieuse dans sa préparation au contact au moyen des attentives vibrations mentales que vous appelez ‘prières’. Cela a permis au canal d’être libre des distorsions dont le contact a été la proie au cours de la dernière séance de travail.

Nous suggérerions au groupe de soutien une vigilance continue dans la régulation des activités physiques de l’instrument. Cependant, à ce nexus il est bon d’encourager les activités qui alimentent les énergies vitales, étant donné que cet instrument vit dans cet espace/temps presque complètement grâce à la vigilante adhésion à la préservation des énergies mentales et spirituelles qui composent le complexe d’énergie vitale de cette entité. Chacun est consciencieux. Les alignements sont bons.

Nous attirons l’attention du groupe de soutien sur l’alignement physique de l’accessoire connu comme étant ‘l‘encensoir’. Il y a eu quelque légère difficulté à cause d’une variation dans le modèle de l’effluve de cet encens.

Je suis Ra. Je vous laisse vous réjouir dans la puissance et dans a paix du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans l’amour et dans la lumière du Créateur Unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 4 mai 1982

Copyright © 2017 L/L Research