Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre V, Séance 101, Fragment 51 - 21 décembre 1982
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Séance 101, Fragment 51

21 décembre 1982

Jim: Lors de la séance 101 j’ai eu une excellente opportunité de retravailler sur ma distorsion de colère/frustration. Cette fois, cependant, je n’étais pas seul en cause. Cette ‘sagesse négative’ a visé Don pendant deux jours, alors qu’il était temps de faire ré-imprimer les Livres II et III. Don voulait rassembler tous les livres—I, II et III en un seul. Peu importait que ce fût le manque d’argent qui a rendu cela impossible de la manière que Don voulait: présentation et reliure. Ce qui importe, c’est que j’ai permis qu’une disharmonie s’installe pendant deux jours. Cela a donné à notre ami de cinquième densité une excellente occasion de gonfler le problème, et le moyen par lequel cela a été fait a été très intéressant, pour moi en particulier, qui ai développé une rare maladie rénale: une néphrose lipoïdique ou syndrome du changement minimal, qui m’a fait prendre immédiatement quinze kilos dus à l’oedème. La dernière phrase au premier paragraphe de la réponse de Ra nous paraît être le concept clé dans cet incident particulier. Les deux dernières phrases de cette réponse sont intéressantes dans leur application générale pour tous ceux qui cherchent.

Vous noterez que vers le milieu de cette séance une autre maison d’Atlanta est mentionnée comme un lieu possible de résidence pour notre groupe. Nous espérions encore nous rapprocher du lieu de travail de Don pour qu’il ait moins de stress sur le chemin du travail. Par la suite, nous avons trouvé une maison qui sera mentionnée à la séance n°105, et c’est dans cette maison-là que nous avons finalement emménagé en novembre 1983.

L’avant-dernière question concerne un autre instrument qui avait signalé des problèmes de gonflement de son corps, des symptômes comparables aux miens. Don a demandé par quel moyen nous pourrions lui faire parvenir des informations sur son état, parce que nous lui avions seulement parlé par téléphone pour comparer les oedèmes dans nos deux groupes. Le premier paragraphe de la réponse de Ra décrit le principe général qui affecte tous les individus et groupes qui accomplissent un travail de Service D’Autrui de nature très intensive. Le deuxième paragraphe de la réponse de Ra fait allusion à la situation dans laquelle cet instrument-là travaillait, mais la généralité de ces concepts est manifeste.

Une combinaison d’approches thérapeutiques m’a accordé une rémission dans les six mois.

Carla: J’aurais voulu que vous puissiez voir le visage du Dr. Stewart Graves quand ce digne médecin a lu le diagnostic de Ra. Il a soigneusement examiné les causes connues des troubles rénaux tels que présents chez Jim, et a trouvé que des morsures d’insectes et une réaction allergique à celles-ci constituaient une cause rare mais bien connue de cet état. En l’absence de toute autre cause possible, son état a été qualifié de ‘réaction allergique’. Étrangement, quand j’ai moi-même eu des troubles rénaux pendant mon adolescence, mon médecin les a lui aussi qualifiés de ‘réaction allergique’.

A présent, vous pouvez penser que les salutations psychiques occupaient en fait tout notre temps. Et vous auriez raison. Comme le disent Jim et Ra, on est plus facilement remarqué quand on se tient en pleine lumière. Métaphysiquement parlant, le contact avec ceux de Ra se passait comme dans une aveuglante Cynosure [1]. Bien que nous fussions toujours obscurs et complètement anonymes dans le sens terrestre, nous étions devenus très visibles pour la ‘fidèle opposition’.

Selon moi, la faiblesse fatale de notre groupe a été son humanité, en agissant en une unité de trois. Bien qu’en fait nos énergies consciemment connues fussent en parfaits harmonie et accord, il y avait des distorsions humaines sous le niveau de conscience, qui échappaient à notre contrôle, qui ont permis qu’un coin soit enfoncé entre Don et moi, et que de ce fait il perde sa foi en ‘nous’. Quand il a commencé à sentir les effets de cette profonde dépression qui semble l’avoir envahi lentement mais inexorablement, son dédain complet de toute opinion autre que la sienne ne l’a pas mis dans une position confortable. Cela a été le début d’un processus qui lui a été fatal, qui a mis fin à la vie de mon compagnon aimé et au très cher contact de Ra avec notre groupe.

Est-ce qu’il faudrait suggérer qu’un groupe ne devrait pas fonctionner autrement que quand les énergies vont par paires, et que seuls des couples peuvent le faire? Pas spécialement; je ne le pense pas. Mais c’est certainement une chose à méditer. Aurions-nous pu mieux faire? Après des années de ‘remords de conscience’ joycéen je ne le pense toujours pas. Notre comportement a toujours été l’authentique manifestation de nous-mêmes. En aucune manière, ni Jim ni moi, n’avons jamais pensé à changer la relation que nous avions l’un avec l’autre ou avec Donald. Don a toujours suivi ses propres avis, et il n’a jamais été question qu’il vienne nous dire, à Jim ou à moi, quels soucis il avait dans sa tête ou dans son coeur.

En outre, quand un groupe travaille et vit ensemble, peu importe s’il est constitué de couples ou si des célibataires s’y ajoutent: il y aura toujours place pour l’erreur humaine dans la vie manifestée de chacun, et dans la mesure où les distorsions et peurs des gens ont une dynamique, il y aura toujours des malentendus et de la confusion qui empêcheront la pleine confiance d’exister. Il incombe donc à tous ceux qui travaillent avec la Lumière dans l’espoir d’avoir une influence positive sur la conscience planétaire, de communiquer immédiatement toutes les craintes, tous les doutes, avant qu’ils s’accumulent à l’intérieur. Si nous avions été capables de parler Don et moi dans un total esprit d’ouverture, je pense que j’aurais pu apaiser son esprit. Mais Don n’aurait pas été lui-même s’il l’avait fait. Et moi je n’aurais pas été moi-même si j’avais pu soupçonner que Don mettait en doute ma fidélité. Étant à l’intérieur de moi-même, je ne peux imaginer, ni alors ni maintenant, que quelqu’un peut ne pas être loyal ou respectueux d’un engagement. Je n’ai jamais fait cela dans cette incarnation.

Enfin, si on considère le pétrin dans lequel nous nous sommes mis, nous pouvons voir la perfection et le caractère inéluctable de celui-ci. Je pense et je penserai toujours à Don, mon compagnon très aimé, chaque heure, chaque jour, et ses souffrances sont toujours devant moi. Mais je n’éprouve plus le lourd chagrin qui m’a abattue les premières années après son décès. Tout est bien, rien n’a été perdu. Et je peux sentir le soleil sur mon visage aujourd’hui, sans éprouver le besoin de me réfugier dans l’ombre et de pleurer ce que j’ai perdu. Le temps a réparé mon esprit brisé et mon être peut à nouveau s’épandre doucement et en rythme. Et Donald est toujours ici, à l’intérieur. Il est intéressant de noter que nous recevons souvent du courrier de personnes nous informant que Don les a aidées, soit grâce à un élément de son travail, soit par une visite réelle. La grande générosité d’esprit de Don, libérée des chaînes qui l’emprisonnaient pendant sa vie, s’est déversée dans l’intemporalité, et je pense que son service se poursuivra aussi longtemps que quelqu’un aura besoin de sa sagesse particulière et de sa profondeur d’âme.

L’affirmation par Ra que la source des catalyseurs est le ‘soi’, et spécialement le ‘soi’ supérieur, est profonde, je crois. Nous voyons toujours la souffrance apportée par un nouveau catalyseur comme si elle était apportée par une autre personne. En faisant cela nous oublions que cet autre c’est nous-mêmes. Non pas COMME nous-mêmes, mais bien notre propre coeur, et notre propre âme. En considérant de cette façon la tragédie de Don, ma maladie et sa mort, nous pouvons voir le Créateur servant le Créateur avec l’exact catalyseur nécessaire à une plus grande polarisation en conscience et en croissance de l’esprit. En ouvrant son coeur, Don est tombé malade et est mort, dans la tradition de l’amour perdu, de l’histoire d’amour qui finit mal. Et cette mort a été un vrai abandon de soi. C’est comme si Don avait terminé toutes les autres choses qu’il voulait faire dans sa vie, et puis s’était occupé de la raison personnelle pour laquelle il était venu sur le plan physique terrestre: l’ouverture de son coeur. Il était si sage. Et avec le sacrifice de lui-même dans le sens le plus brutal, littéral, cette sagesse a été pleinement équilibrée par la compassion et l’amour à coeur ouvert.

Quant à moi, je ne peux pas blâmer la voie qui a obstinément envoyé mon âme s’écraser contre les murs du ‘soi’ jusqu’à ce que je parvienne enfin à exprimer de la sagesse en même temps que l’amour dans ma vie. Tels ont été les présents que nous nous sommes faits l’un à l’autre. Tels sont les courants qui passent entre nous tous.

Depuis que Ra nous a donné le rituel de purification auquel il est fait allusion au cours de cette séance, je l’ai vu utilisé plusieurs fois pour des personnes venues en visite chez L/L Research, et dans chaque cas, il semble avoir été très utile. Je pense que procéder à la purification d’un nouveau lieu est une bonne habitude métaphysique, car les gens laissent derrière eux des traces de formes pensées qui sont imprimées dans l’aura des lieux qu’ils ont occupés, spécialement ceux qu’ils ont occupés pendant un temps considérable. Et même quand les vibrations sont fondamentalement bonnes, elles peuvent ne pas être complètement en harmonie avec les vôtres. Il est donc bon de magnétiser l’endroit pour votre propre usage, ne serait-ce qu’en brûlant de la sauge ou en disant une prière de consécration. Le monde de l’esprit a beaucoup d’influence sur nous, bien que la plupart du temps nous soyons incapables de percevoir ou voir cette influence. Il est sage d’offrir du respect à ces choses.

Séance 101, 21 décembre 1982

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pourriez-vous d’abord me dire l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Tous les niveaux d’énergie de l’instrument ont baissé à cause des distorsions de douleur physique et du récent catalyseur mental/émotionnel. Cependant, les niveaux d’énergie paraissent très susceptibles d’être améliorés dans ce que vous appelez votre ‘avenir immédiat’.

Interlocuteur: Merci. Qu’est-ce qui a provoqué le gonflement du corps de Jim, et que peut-on faire pour le soigner?

Ra: Je suis Ra. Pour répondre à cette question nous devons commencer par la considération du serpent, qui signifie la sagesse. Ce symbole permet de voir plus facilement les deux faces de quelqu’un qui est sage. La sagesse positive orne le front en indiquant un travail de rayon indigo. La sagesse négative, par laquelle nous voulons signifier des expressions séparant nettement le ‘soi’ de l’autre ‘soi’, peut être symbolisée par le poison des crochets. Utiliser ce qu’un complexe mental/corps/esprit a gagné en sagesse pour des usages de séparation, c’est comme inviter à la morsure fatale du côté sombre de cette sagesse.

L’entité a une tendance mentale/émotionnelle qui s’est affaiblie en une distorsion, sur un certain espace/temps, vers la sagesse négative. L’entité étant déjà consciente de cela, nous n’allons pas appuyer sur ce point mais nous contenterons de spécifiquement tracer les limites du terrain métaphysique qui permet de dynamiser une série de morsures d’une de vos espèces de deuxième densité. Dans ce cas-ci, la morsure n’était rien d’autre que celle d’un de vos arachnides, parfois nommé ‘araignée des bois’. Cependant, il est possible que si suffisamment de travail avait été accompli pour tester l’origine de la pathologie de l’entité, il est dans les limites du possible/probable que ces tests auraient montré une morsure de mocassin d’eau. Plutôt que celle de la commune araignée des bois.

Une activation énergétique s’est produite dans le système lymphatique de rayon jaune de l’entité, le corps physique. Dès lors, l’activité se poursuit. Il y a une pression accrue sur la rate, les glandes surrénales, le complexe rénal, et il y a une possibilité/probabilité de problème hépatique. En outre, les problèmes lymphatiques ont commencé à affecter le système bronchique de l’entité. Voilà quelques renseignements généraux concernant ce qui est à noter comme étant une activité plutôt efficiente.

L’élimination de ces distorsions a plusieurs parties. Premièrement, il sera bon de faire appel aux bons offices de celui qui est connu comme ‘Stuart’, afin que d’énergiques moyens chimiques soient mis en oeuvre pour réveiller les réflexes histaminiques de l’entité et pour aider à l’élimination de l’oedème.

Deuxièmement, nous suggérons ce qui a déjà été commencé, c’est-à-dire de faire appel à celui qui est à présent connu de ce groupe comme ‘Bob’, pour que cette entité puisse concentrer son aide sur les connexions métaphysiques avec le corps de rayon jaune.

Troisièmement, l’entité doit prendre en compte les besoins de son véhicule physique en potassium. L’ingestion du fruit du palmier-bananier est recommandée.

Quatrièmement, le lien entre le gonflement de ce qui est grossier et la situation actuelle apparente est utile. Comme toujours, le soutien du groupe en harmonie est une aide, tout comme l’est la méditation. Il est à noter que cette entité requiert de la discipline dans la méditation, ce que d’autres du groupe ne trouvent pas nécessaire de la même manière. Dès lors, l’entité peut poursuivre sa forme de méditation tout en sachant que chacun de ceux du groupe la soutient totalement, bien que l’instinct de partage de la discipline ne soit pas toujours présent. Chaque entité a sa façon de voir l’illusion et d’apprendre de celle-ci, et chacune traite les catalyseurs en utilisant son propre circuit unique. Tous ne doivent donc pas être identiques pour être égaux en volonté et en foi.

Interlocuteur: Merci. Je vais dire comment je vois l’action dans ces circonstances, et vais demander à Ra de commenter. Je vois la situation actuelle comme le Créateur prenant connaissance de Lui-même en utilisant le concept de polarisation. Il semble que nous accentuions ou produisions des catalyseurs pour augmenter la polarisation désirée, soit que le mécanisme désiré soit aléatoire, au travers de ce que nous appelons le ‘Soi’ supérieur, soit par l’utilisation des services d’une entité polarisée à l’opposé, qui agit sur nous. Tout cela semble produire le même effet, qui est une polarisation plus accentuée dans la direction désirée, une fois que cette direction a été fermement choisie. Je vois le catalyseur de la morsure de l’insecte de deuxième densité comme une fonction de n’importe laquelle des sources dont j’ai parlé, de l’aléatoire au ‘Soi’ supérieur, ou encore les services polarisés d’entités négatives qui surveillent nos activités, dont toutes ont grosso modo le même effet ultimement. Est-ce que Ra veut commenter mon observation?

Ra: Je suis Ra. Nous trouvons vos observations non-exceptionnelles et globalement correctes.

Interlocuteur: Dans ce cas particulier, quelle a été la voie qui a produit le catalyseur de la morsure?

Ra: Je suis Ra. La nature des catalyseurs est telle qu’il n’y en a qu’une seule source, car les catalyseurs et les expériences sont des tentatives poussées d’atteindre une spécificité en affectant l’architecture du mental inconscient du ‘soi’. C’est pourquoi, dans une expérience incarnationnelle, le ‘soi’ en tant que Créateur, et en particulier le ‘Soi’ supérieur, est la base à partir de laquelle le catalyseur offre ses services au mental, au corps, ou à l’esprit.

Dans le sens que nous percevons voulu par vous, la source était l’ami négatif de cinquième densité qui avait remarqué la disparition graduelle des dispositions inharmonieuses de la distorsion appelée colère/frustration chez l’entité. L’insecte a été aisément conduit à attaquer, et le véhicule physique qui était depuis longtemps enclin aux allergies et à la sensibilité a été aisément dirigé vers des mécanismes de défaillance de la fonction lymphatique et vers une capacité fortement diminuée du système immunitaire, à défaire le corps de rayon jaune de ce qui a provoqué cette distorsion.

Interlocuteur: Je pense à quelque chose. Je me demande si ma maladie de la semaine dernière aurait été une action de mon ‘Soi’ supérieur pour éliminer la possibilité d’une résidence à proximité du grand nombre d’abeilles que j’ai observé. Est-ce que Ra veut commenter?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons commenter, non pas les distorsions physiques de celui qui pose les questions, mais bien au sujet de la vérité indubitable des créatures d’une ruche; c’est-à-dire que la mentalité d’une ruche prise comme un tout peut être influencée par une forte impulsion métaphysique. Tant l’instrument que le scribe ont une capacité de grandes distorsions vers la non-viabilité dans le cas d’une attaque par un grand nombre de ces insectes qui piquent.

Interlocuteur: Est-ce que les paramètres de formes pensées et les paramètres généraux du 893 Oakdale Road à Atlanta sont tels qu’une purification ne serait pas nécessaire, si Ra dispose de ces informations?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Est-ce qu’une purification de la nature suggérée pour l’autre maison juste au sud de l’aéroport d’Atlanta est à conseiller pour le 893 Oakdale Road?

Ra: Je suis Ra. Nous notons que toute résidence, qu’elle ait été précédemment d’un caractère bienveillant, comme celle dont vous parlez, ou précédemment d’un caractère malveillant, a besoin d’un nettoyage de base au sel, à l’eau et à la brosse. La nature bienveillante du domicile ici mentionné est telle que le nettoyage pourrait se faire en deux parties, c’est-à-dire: pas d’entrée ni de sortie à l’exception d’une seule ouverture, par séance de nettoyage. Ensuite, entrée et sortie par tous les autres endroits tandis que la porte d’entrée est convenablement scellée. Le sel peut être déposé à un endroit qui n’est pas scellé au cours du premier des nettoyages, et le sel peut servir de sceau tout en laissant le passage à des esprits aimables tels que vous-mêmes. Nous suggérons que vous parliez à cette substance et que vous nommiez chacune des entités pour laquelle la permission de passage est demandée. Ne laissez personne passer sans que permission en soit demandée au sel. Tel est le cas pour la résidence dont vous parlez.

Interlocuteur: Merci. Est-ce que Ra pourrait nous renseigner sur la manière dont nous pourrions transmettre des informations à (nom) quant aux moyens de soulager ses enflures?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons seulement suggérer que l’honneur d’approcher de la Lumière apporte avec lui la Loi de Responsabilité. Le devoir de s’abstenir du grossier et de la discorde en toutes choses — ce qui, quand cela n’est pas résolu de l’intérieur laisse le passage à des interventions — se trouve devant l’instrument dont vous parlez. Cette entité peut, si cela est désiré par le scribe, partager nos commentaires sur les agissements de cette dernière entité.

L’entité qui reçoit l’agrément constant et assidu de ceux qui l’entourent, souffre de la perte de l’effet-miroir de ceux qui réfléchissent avec loyauté plutôt qu’incontestablement. Ceci n’est pas une suggestion de restaurer un jugement, mais une simple suggestion pour tous ceux qui soutiennent des instruments; c’est-à-dire de soutenir, d’être dans l’harmonie, partager dans l’amour, être dans la joie et dans la gratitude, mais de trouver l’amour dans la vérité car chaque instrument bénéficie de cet appui, plus que de l’admiration totale qui écrase la discrimination.

Interlocuteur: Merci. C’était le signal des quarante-cinq minutes et je vais donc demander s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Nous trouvons que cet instrument a utilisé toute l’énergie transférée et a parlé en puisant dans sa réserve d’énergie vitale. Nous suggérons d’utiliser l’énergie sexuelle transférée, à l’exclusion totale des réserves vitales, si possible.

Les alignements sont comme ils doivent être pour que tout se poursuive bien. Nous sommes reconnaissants pour le soin apporté par le groupe de soutien.

Je suis Ra. Je quitte ce groupe dans la gloire de l’amour et de la Lumière du Créateur infini unique. Allez et réjouissez-vous donc dans la puissance et la paix du Créateur. Adonaï.

 

[1] Un univers ou ‘multivers’ fantastique où Cynosure est une cité enfermée dans une gigantesque bulle flottant dans le ‘vortex pan-dimensionnel’ (NdT – source: Wikipedia encyclopedia)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre V, Séance 101, Fragment 51 - 21 décembre 1982

Copyright © 2017 L/L Research