Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1983 - Français La Loi Une, Livre V, Séance 102, Fragment 52 - 22 mars 1983
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Séance 102, Fragment 52

22 mars 1983

Jim: Et pendant la séance n°102 Carla a une nouvelle fois été la cible d’une salutation psychique qui a intensifié une baisse momentanée d’harmonie chez elle. Elle s’était sentie incapable d’accepter une partie de ma perception de notre relation, partagée pendant une heure ou deux seulement, mais cela a été suffisant, vu l’intensité de ses émotions à ce moment, pour qu’un puissant travail soit accompli par notre ami de polarité négative. Heureusement, la plupart des gens ne doivent pas se faire de souci dans des cas aussi instantanés et spectaculaires d’intensification de moments inharmonieux, parce que peu de personnes ou groupes de personnes attirent l’attention d’entités négatives de cinquième densité. Mais le principe général est que celui/celle qui s’approche de la Lumière vit un honneur qui doit être équilibré par la responsabilité de refléter cette lumière aussi harmonieusement que possible, et ce principe vaut pour tous ceux qui cherchent. Le non-respect de cette responsabilité apporte simplement à l’un et l’autre une opportunité plus intense, jusqu’à ce que ce but soit atteint, ou bien jusqu’à ce qu’on s’écarte de la lumière.

Au troisième paragraphe de la seconde réponse de Ra nous trouvons le concept, l’attitude clé, qui permet de gérer ces salutations psychiques ou toute autre difficulté rencontrée dans la vie. Plus loin, Ra donne les critères de base qui permettent le déblocage du centre énergétique de rayon jaune, celui que Carla utilisait dans cette situation. L’intervention chirurgicale a été évitée, et les spasmes ressentis par Carla dans la région abdominale ont pu être maîtrisés pendant près de deux ans. Une action puissante que celle-là!

Carla: Ah, l’humanité! La discorde entre Jim et moi concernait cette dynamique vieille comme le monde entre hommes et femmes: la monogamie. Qui donc encore a écrit cette petite comptine: “Hogamus, higgimus, men are polygamous; Higgimus, hogamus, dames are monogamous” [1]? Ogden Nash? Dorothy Parker? De toute façon cela est bien vrai ou tend à l’être. Au début de notre vie ensemble, Jim avait demandé à plusieurs reprises une relation ouverte. Comme, honnêtement, il était plutôt un ami qu’un bon-ami, et qu’il était lié à moi principalement par notre travail en commun plutôt que par des vues romantiques, il répondait naturellement aux nombreuses jolies femmes qu’il trouvait sur son chemin. Dans cette même circonstance, il ne m’est jamais venu à l’idée de chercher une autre relation. J’étais totalement satisfaite d’avoir Don pour mon compagnon et partenaire, et j’avais depuis longtemps renoncé à le blâmer pour sa volonté de rester abstinent; j’étais aussi parfaitement heureuse avec Jim, heureuse de notre amitié et de notre vie intime ensemble. Comme nous suscitons la confusion avec nos désirs! Et cependant, le désir est tout à fait adéquat. Je pense qu’une bonne partie de notre apprentissage de la vie est liée à l’usage approprié de la volonté et du désir.

Une des opérations majeures que j’ai eues à subir dans ma vie a été l’ablation de la moitié de mon côlon descendant en 1992. J’ai été ainsi débarrassée de beaucoup de matières vieilles et mortes, et pu accomplir en parallèle beaucoup de travail intérieur, au niveau métaphysique. Il y avait beaucoup à éliminer, et je me suis sentie merveilleusement soulagée de pouvoir le faire. La psychê et le soma — l’âme et le corps — sont inextricablement imbriqués, et la souffrance de l’un est reflétée dans l’autre. Mais quand le corps seul est atteint, le mental est bien plus libre de recadrer le traumatisme que quand ce sont le mental et les émotions qui sont blessés. Si la blessure n’est pas traitée et respectée, elle peut s’étendre de plus en plus profondément dans le corps et y provoquer déséquilibre et infirmité.

Après cette intervention chirurgicale et le travail métaphysique correspondant, j’avais libéré tout ce que je pouvais de la tragédie de la mort de Don et de ma vie tellement diminuée sans sa compagnie. Et c’est ainsi que j’ai pu entreprendre une nouvelle vie. J’ai été renvoyée chez moi avec un nouveau régime qui suivait de près les suggestions de Ra. A chaque examen, mon système gastro-intestinal montrait de nouveaux ulcères et, étant donné que j’avais eu recours à la cortisone pendant trente années, cela n’était pas étonnant. Le régime était nommé ‘régime à basse sédimentation’, et il comprenait des viandes, légumes et fruits bien cuits, les sucres et graisses que Ra avait recommandés, mais il ne comprenait pas les aliments sains habituels: céréales complètes, noix, baies, fruits et légumes crus. Je pense qu’on pourrait presque l’appeler ‘régime NON-sain’! Et cependant, Grâce au Seigneur en soit rendue!, il fonctionne bien depuis cinq ans, et j’en suis très reconnaissante. Je crois que je partage avec beaucoup de gens atteints de maladie chronique ce sentiment de vivre sur le fil du rasoir. Je dois faire très attention, car les erreurs ont un prix élevé. Mes salades me manquent particulièrement, mais je ne veux pas me disputer avec la destinée qui m’a donné ces années que j’ai manqué ne pas avoir.

Une note à propos de ‘Bob’: il m’a apporté une aide immense dans un domaine: mes pensées suicidaires. Après la mort de Don, et spécialement après que j’aie découvert ce que Don avait pu penser, je me suis sentie complètement coupable de ne pas avoir vu ses peurs, de ne pas avoir pu les soulager. Je me suis sentie fautive de tout. Et mon sentiment, très fort, était que mon châtiment devait être la mort. Mais je ne voulais pas me suicider. Sachant combien j’avais été affectée par la mort de Don, je savais que je ne pourrais jamais faire une telle chose à ceux que j’aimais. Ce qui m’a laissée suspendue entre la vie et la mort. De 1984 à 1992, les forces de la mort m’ont cernée de plus en plus près, jusqu’à ce qu’enfin je puisse regarder la mort en face et trouver la foi qui me permettrait d’affirmer la vie, l’amour et la guérison. Le rôle joué par la prière a été substantiel, c’est le moins qu’on puisse en dire. Et les prières de Bob ont été spécialement puissantes pour mon salut. Il m’a parlé de ces vibrations de suicide bien longtemps avant que je puisse faire autre chose que me laisser sombrer dans le chagrin, et il m’a aidée à traverser ces crises de connaissance de soi et de jugement de soi qui manquaient totalement d’équilibre. Et il a été rejoint par beaucoup d’autres. J’ai eu le sentiment d’être préservée saine et sauve dans l’amour, pendant toute l’expérience des années 1991-92 qui ont compté quatre visites à l’hôpital, alors que j’étais très malade, très effondrée, mon système gastro-intestinal complètement spasmé.

Nous avons perdu le contact avec Bob, au cas où vous souhaiteriez que nous vous donnions son nom et son adresse. Il nous a informés qu’il se retirait de la guérison active et qu’il souhaitait passer son temps absorbé dans la prière, au niveau planétaire. Nos remerciements et nos bénédictions, où que tu sois, cher Bob!

Il n’a pas été facile de trouver Arthur Schoen. Ra avait prononcé son nom de famille ‘Chaine’ mais il n’y avait aucun médecin d’aucune spécialisation de ce nom. Nous avons fini par tomber sur l’orthographe allemande — bien que, si le nom avait été prononcé correctement il aurait donné ‘Cheune’ ou quelque chose d‘approchant. Mais nous sommes en Amérique, et donc le nom avait été américanisé. Nous avons effectivement rendu visite à cet homme, mais l’avons quitté avant qu’il puisse me soigner, car lui et Donald ne voyaient pas les choses de la même façon. Ce n’est pas surprenant, car Don voulait lui faire lire le diagnostic de Ra, tandis que le médecin ne se sentait pas vraiment à l’aise dans la consultation d’une entité désincarnée.

La suggestion de Ra, de “s’unir les mains et marcher vers le soleil” est vraiment de bon conseil. Si nous avions été capables de demeurer dans la louange et la reconnaissance, beaucoup de choses auraient été différentes. Mais les choses ont été comme elles ont été. Quant à ce moment, je vois, je loue, je remercie, pour chaque instant que nous avons passé ensemble. Quel qu’ait été son prix, il a eu lieu et en a bien valu la peine.

Séance 102, 22 mars 1983

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Voulez-vous d’abord me dire quel est l’état de l’instrument s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Le déficit en énergie physique de cette entité est le plus substantiel que nous ayons rencontré jusqu’ici. Les distorsions mentales et mentales/émotionnelles sont proches de l’équilibre et l’énergie vitale de l’instrument, d’une manière générale, est distordue vers la santé ou force/faiblesse, ceci étant dû à la volonté de l’instrument.

Interlocuteur: Est-ce que Ra veut bien nous dire ce qui a provoqué la douleur et les crampes d’estomac chez l’instrument, et ce qui peut être fait pour soigner cela?

Ra: Pour pouvoir observer la cause des distorsions physiques vers la maladie, il faut voir le centre énergétique qui est bloqué. Dans cette situation, le blocage étant de rayon jaune, ce qui a été éprouvé avait les caractéristiques de cette région du corps chimique. La déchirure dans l’armure inscrite dans le vent, armure de lumière et d’amour, a été refermée et n’a pas seulement été réparée mais bien renforcée. Cependant, les distorsions énergisées pendant cette faiblesse momentanée constatée dans le libre flux de l’énergie, sont sérieuses et vont se poursuivre, dans tous les vortex de possibilité/probabilité, pendant une certaine longueur de votre espace/temps, car une prédisposition à la spasticité du côlon transverse a été activée. Il y a aussi une faiblesse pré-existante des fonctions pancréatiques, spécialement dans le lien avec l’hypothalamus. Il y a aussi des lésions pré-existantes dans des parties du foie. Ces faiblesses ou distorsions se manifestent dans la partie du système directement issue du jéjunum. En outre, il y a une certaine irritation à proximité du duodénum, qui provoque une impossibilité d’assimiler certaines substances alimentaires. Ceci est une irritation dont la cause est allopathique.

Le régime est d’une importance capitale. Nous ne pouvons pas aller plus loin dans l’observation du système de l’entité, étant donné qu’une discussion complète des distorsions vers diverses faiblesses/forces qui contribuent aux présentes difficultés commence aux lèvres et finit à l’anus. Nous pouvons noter que l’instrument est restée centrée sur le Créateur à plus de 90 %. Ceci est la clé. Continuez à remercier et à être reconnaissants pour toutes choses.

Il existe des médicaments anti-spasmodiques plus forts, que celui qui n’est pas connu de cet instrument mais que celui qui est connu comme ‘Arthur’, peut aider à se procurer. La recommandation de faire ceci étant que celui qui ne conserve ni ne retire la vie mais qui retire à l’instrument ses opportunités d’étudier dans cette situation, doit être écarté. Nous ne sommes pas en mesure de recommander un traitement, en cet espace/temps, à part surveiller les types de substances ingérées.

Interlocuteur: Merci. Je ne suis pas certain d’avoir compris tout ce que vous avez dit. Le nom de famille de cet Arthur, et où il habite. Pouvez-vous me donner ces renseignements?

Ra: Je suis Ra. Nous le pouvons.

Interlocuteur: Voulez-vous le faire s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. L’entité de vibration sonore ‘Arthur’ a pour nom de famille Schoen, et il est dans votre localité.

Interlocuteur: Quels aliments est-ce que l’instrument devrait éliminer de son régime pour soulager ces crises douloureuses?

Ra: Les informations obtenues de celui qui est connu comme ‘Bob’ sont ce qu’il y a à recommander. En outre, tous les aliments doivent être cuits afin que tout ce qui est ingéré soit tendre et facilement macéré. Il y a une addiction complexe, due à des habitudes alimentaires implantées depuis longtemps, à vos sucres. Il doit dès lors être recommandé que ce sucre soit donné dans sa forme la plus concentrée dans votre temps de la fin d’après-midi, comme vous dites, avec l’ingestion de la libation sucrée, approximativement une à deux de vos heures après le repas du soir. Il est en outre suggéré que, puisque cet instrument utilise des sucres comme hydrates de carbone, une petite quantité d’hydrates de carbone soit ingérée approximativement une à deux de vos heures avant la période du sommeil.

Interlocuteur: Si je comprends bien ce que vous dites, l’instrument ne doit pas avoir de sucre avant la fin de l’après-midi. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Je n’ai pas très bien compris ce que vous voulez dire à propos du moment où elle devrait prendre le sucre. Pouvez-vous éclaircir s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Le sucre concentré, c’est-à-dire le dessert, la crème glacée, le petit biscuit, devraient être ingérés à ce moment-là. De petites quantités de fructose, érable ou miel, peuvent être ingérées périodiquement car, comme nous l’avons dit, la chimie de ce corps de rayon jaune est telle que le sucre est utilisé par les enzymes du sang comme le seraient des hydrates de carbone dans un véhicule physique de rayon jaune moins distordu.

Interlocuteur: Je suis désolé d’être si lent à comprendre exactement à quoi nous tendons ici. Je veux être sûr que nous saisissons bien ceci, et je vais donc probablement vous poser encore quelques questions stupides. Est-ce que le spasme qui a provoqué les douleurs intenses était un spasme de l’iléon?

Ra: Je suis Ra. En partie. Le côlon transverse s’est lui aussi spasmé, ainsi que les canaux menant au foie dans sa partie inférieure. Il y a eu aussi des muscles spasmés des couches bronchiales jusqu’au pelvis et des omoplates jusqu’aux hanches. Ces spasmes en sympathie sont un symptôme de l’épuisement du véhicule physique de l’entité.

Interlocuteur: Ainsi le début de ces spasmes est dû, à l‘origine, au blocage de rayon jaune mais ils sont déclenchés par les aliments qui sont liés à l’ingestion de sucre. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison en partie.

Interlocuteur: Alors quelles sont les autres causes des spasmes?

Ra: Je suis Ra. Nous parlons de deux types de causes. La première, la cause immédiate, a été un repas avec trop d’huile et une charge trop lourde de matériaux végétaux trop peu cuits. Le sucre du dessert et les quelques gorgées de votre mixture de café n’ont pas aidé non plus. La seconde cause — et ceci sera dit clairement — est la dynamisation d’une condition pré-existante empêchant ce groupe de fonctionner, en retirant l’instrument des rangs de ceux qui sont à même de travailler avec ceux de Ra.

Interlocuteur: Maintenant, il y a deux domaines que l’instrument peut surveiller pour remédier à ce problème. Je comprends que le problème du blocage de rayon jaune a été complètement résolu, dirais-je. Si ce n’est pas le cas, pouvez-vous faire des suggestions à ce propos, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Chaque entité doit, afin de débloquer complètement le rayon jaune, aimer tout ce qui est en rapport avec celui-ci, en espérant seulement la joie, la paix et le confort d’autrui.

Interlocuteur: La deuxième chose que l’instrument doit faire pour effectuer cette cure, c’est être attentive à un régime qui inclurait tout ce que Ra vient de dire, et que Bob recommande dans ses lectures. Il paraît y avoir tellement de choses différentes qui peuvent provoquer ces spasmes! Je me demandais s’il y aurait une approche générale de la nourriture. Est-ce que Ra pourrait recommander les aliments que l’instrument pourrait manger et qui ne risquent pas de provoquer des spasmes? Est-ce que Ra peut faire cela?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Est-ce à cause de la première distorsion?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Pourquoi Ra ne peut-il pas le faire?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a aucun aliment que l’instrument puisse prendre en étant totalement confiante qu’il n’y aura pas de spasmes. Les parties spasmées du véhicule sont devenues sensibles au travers des fortes distorsions vers ce que vous appelez la douleur.

Interlocuteur: Existe-t-il un groupe d’aliments qui serait le plus susceptible de ne pas provoquer de spasmes, ou des aliments que Ra pourrait nommer et qui seraient très susceptibles de ne pas provoquer de spasmes?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Ra pourrait-il dire quels sont les aliments hautement susceptibles de ne pas provoquer de spasmes, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Les liquides qui ne sont pas gazeux, les légumes bien cuits qui sont très légers et tendres, les céréales bien cuites, la chair non grasse telle que celle du poisson. Vous pourrez noter que certains aliments recouvrent en partie des allergies et sensibilités dues aux distorsions d’arthrite rhumatoïde juvénile. En outre, bien que le sucre tel qu’il est dans vos desserts sucrés, représente un potentiel, nous pouvons suggérer qu’il soit inclus en cette période, pour les raisons susdites.

Interlocuteur: Est-ce que Ra pourrait estimer la longueur de temps, selon nos périodes de temps, de la probabilité de ce problème, si nous suivons ces mesures curatives, pendant laquelle ce problème continuera avec une extrême sévérité, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Une de vos révolutions lunaires a un bon vortex de possibilité/probabilité de voir soit la détérioration de la condition spastique en sorte que la chirurgie deviendrait indiquée, soit l’amélioration de la situation à tel point que le régime devra continuer à être surveillé mais que les spasmes disparaîtront. La localisation de l’action se trouve dans l’inflammation dans le duodénum, l’estomac, le jéjunum, l’iléon, le côlon transverse, et des parties du foie; elle sera assez difficile à faire partir mais constitue peut-être l’action la plus efficiente à ce jour. Nous pouvons une nouvelle fois suggérer que celui qui est connu comme Bob pourrait aider. Celui connu comme Stuart pourrait, si cela est souhaité, découvrir l’inflammation qui n’est détectable que marginalement, mais il peut préférer ne pas le faire. Dans ce cas, il serait bon de demander l’aide physique d’un spécialiste allopathe tel que celui qui a été mentionné.

Interlocuteur: Vous parlez de cet Arthur Schoen?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Vous avez mentionné la possibilité d’une opération. Quelle serait, spécifiquement, l’opération à pratiquer?

Ra: Je suis Ra. Le corps ne peut plus supporter l’extrême acidité qui constitue l’environnement de ces spasmes, et va développer des trous ou ulcérations qui apparaîtront dans les résultats des examens allopathiques et suggéreront au chirurgien ce qui doit être excisé.

Interlocuteur: Autrement dit, est-ce que c’est l’ablation d’un ulcère du duodénum qui serait pratiquée?

Ra: Je suis Ra. Si une ulcération se produit, ce sera passé le jéjunum, et elle inclura très probablement l’iléon et des parties supérieures du côlon transverse.

Pouvons-nous demander encore une seule question de longueur normale, puisque cette entité, bien que contenant de l’énergie transférée en suffisance, a une structure des plus fragiles au travers de laquelle nous transmettons ceci et nos énergies.

Interlocuteur: Il est évident que nous n’aimerions pas devoir passer par la chirurgie. La seule alternative qui vienne à l’esprit, et autre que le régime et le travail mental de l’instrument, c’est le traitement par un thérapeute, et j’aimerais recevoir la recommandation de Ra par rapport à un thérapeute de type non-allopathique, ainsi que toutes les recommandations que pourrait faire Ra pour que Jim ou moi-même puissions agir en cette capacité, ou toute autre personne que Ra pourrait recommander afin que nous ne devions pas passer par une intervention chirurgicale si elle semble devenir nécessaire. Si nous pouvions commencer à travailler dès à présent en suivant l’une de ces autres approches, je pense que cela serait hautement recommandable. Est-ce que Ra veut commenter, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Nous saluons l’ouverture d’un circuit de compassion chez celui qui pose les questions, mais notons que ce qui est vécu par ce groupe est vécu dans une atmosphère de guérison. Les mains guérisseuses de chacun ont un usage limité quand la distorsion a autant de couches et mélanges métaphysiques. Dès lors, ne recherchez pas la guérison mais bien la joie du compagnonnage, car chacun est fort et a les pieds bien plantés sur le sentier. La lune étend son ombre. Qu’allez-vous voir? Unissez vos mains et marchez vers le soleil. Dans ces circonstances, c’est la plus grande thérapie. Pour le véhicule physique nous pouvons suggérer bien moins que vous ne l’aviez espéré.

Interlocuteur: Y a-t-il quoi que ce soit que nous puissions faire pour faciliter le contact ou augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Trouvez ensemble l’amour et la reconnaissance, et chacun sera le soutien de l’autre. Les alignements sont consciencieux.

Nous sommes connus de vous comme Ra. Nous vous laissons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, joyeux et contents dans Sa puissance et Sa paix. Adonaï.

 

[1] Hogamus, higgimus, les hommes sont polygames; Higgimus, hogamus, les dames sont monogames (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1983 - Français La Loi Une, Livre V, Séance 102, Fragment 52 - 22 mars 1983

Copyright © 2017 L/L Research