Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

8 novembre 2008

Question de G: Tout au long des transmissions de La Loi Une, Ra parle souvent de l’entité comme d’une unité isolée et indivisible. Ils parlent de l’entité en évolution, de l’entité qui fait ceci ou cela, et de l’entité qui fait tel ou tel choix. Qui est l’entité qui fait ces choix et est responsable dans l’incarnation? Est-ce que c’est le ‘soi’ conscient? Le ‘soi’ subconscient? Ou bien l’entité entière, non divisée?

Je demande cela parce que les activités dont Ra dit que l’entité les connaît, paraissent souvent se dérouler bien en-dessous du seuil de la prise de conscience. Dans le spectre du choix, où donc se situe les responsabilités du ‘soi’ conscient? Quel est exactement le véritable rôle du ‘soi’ conscient en train de s’éveiller?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique au service duquel nous venons à vous ce soir. Il peut sembler que nous venions de loin vers vous, cependant nous venons à vous depuis l’intérieur de votre être, en passant par les différentes couches de mental pour établir un contact de collaboration avec cet instrument et ce groupe.

Nous sommes très heureux d’avoir été appelés à ce cercle de recherche. Et nous sommes contents d’offrir nos humbles pensées sur le très intéressant sujet de l’identité véritable de l’entité, et du rôle que joue le ‘soi’ conscient qui s’éveille dans le grand drame de la roue tournant de l’alpha vers l’oméga et de nouveau à l’alpha.

Comme toujours, nous voudrions demander que vous utilisiez votre discernement pendant que vous écoutez ou lisez ces mots. Nous sommes sujets à l’erreur, comme le sont tous ceux qui travaillent dans les illusions de l’espace et du temps. Et nous ne souhaitons pas créer de la confusion dans votre voie. Par conséquent, nous vous demandons de garder les pensées qui résonnent pour vous et d’écarter le reste. Nous vous remercions de cette amabilité car elle nous permet de sentir que nous pouvons parler librement, sans risquer d’enfreindre votre libre arbitre.

Mon Fère, votre question entre profondément dans la texture et le tissu de La Loi Une et dans le paradoxe de l’unicité. Car si tout est un, comment peut-il y avoir des individus? Comment peut-il y avoir des ‘soi’ séparés et uniques alors que chacun d’entre vous est un ‘soi’ unique?

Aucune étincelle du Créateur dans les infinités des mondes de la Création infinie n’est comme vous. Vous êtes unique de votre sorte. Et vous êtes aussi chéri et aimé qu’une pierre précieuse ou une œuvre d’art unique. Vous êtes des fils et des filles de l’amour. C’est de l’amour que vous êtes nés, nombre infini de parties holographiques du Créateur infini unique.

C’est en tant qu’éclats ou atomes uniques du Créateur unique que vous avez traversé de nombreuses densités, de nombreux mondes, et de nombreuses expériences, pour trouver votre chemin vers ce lieu dans lequel vous êtes assis en train d’écouter ou de lire ces mots. Vous avez fait un long voyage. Cette étincelle du Créateur que vous êtes en tant qu’entité a eu incarnation après incarnation, expérience après expérience.

Chaque fois que vous avez terminé une expérience et que vous retournez dans les plans intérieurs pour soigner/guérir votre incarnation et planifier votre incarnation suivante, vous avez choisi des parties du ‘soi’ entier que vous êtes, et que nous appelons parfois le courant d’âme. Dans une incarnation vous pouvez sembler avoir une personnalité quelque peu différente de votre personnalité dans une autre incarnation. Cependant, l’essence qui circule dessous, derrière et au-delà de la personnalité, celle-là reste identique.

Il est facile de confondre le ‘soi’ en tant qu’entité ou essence, avec le contenu de la personnalité. La personnalité ressemble tellement à votre ‘soi’ entier! Après tout, votre personnalité a été forgée au feu de l’expérience, et elle porte l’empreinte de l’amour ou de l’absence d’amour de vos parents, du respect ou du non-respect de vos parents, de vos instructeurs et amis, et de la manière dont ceux-ci ont influencé votre vie.

Au fil des années de choix vous avez construit un ‘soi’ que vous reconnaissez quand vous regardez dans un miroir; pas simplement le visage que vous apercevez, mais aussi le ‘soi’ qui se trouve dans vos yeux. Vous pouvez vous décrire vous-même. Vous êtes une personne qui a un sens de l’humour, une personne qui a une mission, une personne qui a un travail, une personne qui a une sexualité d’une certaine sorte, et ainsi de suite. Tous ces détails de personnalité et de caractère, de circonstance et d’état, sont valables et utiles. En aucune manière ils ne définissent ni ne peuvent définir l’entité que vous êtes.

Vous savez qu’il est dit dans la Bible que vous venez de la terre et que vous retournerez à la terre; la poussière ira à la poussière, les cendres iront aux cendres. Cela est littéralement vrai en ce qui concerne votre être physique. Laissé dans un état de nature, votre corps retourne littéralement à la terre.

De la même manière fondamentale, vous êtes le Créateur; lumière de la lumière et amour de l’amour. Et dans la plénitude du temps et de l’espace, vous retournerez à la lumière et à l’amour qui vous ont formé.

Dans ce petit iota de temps et d’espace vous avez empli votre valise de personnalité, et vous vous êtes lancé dans l’incarnation sur la planète Terre avec vos projets, vos talents, vos limitations, et vos relations. Vous êtes venu pour vous mettre au défi et pour vous rougir au feu des catalyseurs et vous tremper dans les eaux de l’inconnu pour ensuite faire l’expérience du ‘soi’, de ses désirs, de sa volonté, et de ses facultés de foi et de désir.

Quelle est l’entité qui s’est élancée en vous? Il est facile de supposer que ce que vous voyez est ce que vous avez, que vous êtes une entité avec deux bras, deux jambes, deux yeux, un cœur, des poumons, de l’intelligence, et ainsi de suite. Et cela est, bien sûr, votre ‘soi’ conscient, en train de s’éveiller, le capitaine du navire de votre vie.

Vous transportez sur le navire que vous êtes, une grosse cargaison, dans des soutes bien en-dessous de la surface de l’océan sur lequel vous naviguez pendant le voyage de destinée de votre incarnation. Vous transportez mille, un million, ou un nombre inconnu d’apprentissages et d’équilibrages antérieurs, dont certains ne monteront peut-être jamais au niveau de la prise de conscience. Et cependant ils se trouvent en vous, comme une cargaison précieuse. Dans votre vie, plus vous parviendrez à créer de l’accès à ce chargement, mieux cela vaudra.

Le voyage spirituel n’est pas linéaire. Des parties de la cargaison que vous portez peuvent être tirées à la lumière du jour et étudiées en examinant une vie antérieure avec l’aide d’un médium ou d’un hypnotiseur. Cependant, peu importe le nombre d’incarnations que vous parveniez à découvrir et étudier, vous êtes toujours dans l’impossibilité de voir quelle est véritablement votre situation par rapport à votre raison de venir en incarnation, justement avec ces choix-là de personnalité alors que vous auriez pu en faire tant d’autres.

Il y a en vous une essence ou circonstance d’être qui évolue très lentement. Chaque incarnation que vous vivez est comme un semestre à l’école, où vous suivez certains cours, où vous étudiez certains livres de vie, où vous vous êtes imposé certains examens afin que votre étude ait un sens et puisse arriver à un point culminant pendant votre incarnation. Et seule la pointe du ‘soi’ se trouve au-dessus du niveau de la conscience à la lumière du jour, ainsi que l’a très exactement fait remarquer celui connu comme G.

Vous pouvez dès lors vous voir comme un explorateur des dédales et mystères du ‘soi’. Tout ce que vous pourrez trouver est utile. Et cependant, vous ne pourrez jamais épuiser la question « qui suis-je? ». Une fois que vous relâchez la vérité première: que vous êtes le Créateur en train de faire l’expérience de Lui-même, vous possédez la conscience du fait que vous êtes en vérité une entité. Cependant, vous ne possédez pas l’information complète concernant l’entité que vous savez que vous êtes.

C’est comme si vous étiez un nom écrit sur une enveloppe, dans une lettre que vous avez écrite à vous-même et que vous n’avez pas lue. Et vous tenez l’enveloppe et vous dites: « je sais que je suis ici; voici une lettre et mon nom y est écrit ». Mais vous ne parvenez pas à lire cette lettre. Vous mettez de côté cette lettre du ‘soi’ pendant l’incarnation dont vous êtes en train de faire l’expérience, et vous partez à la découverte de vous-même à mesure que vous faites vos choix et que vous vivez votre vie.

Il y en a, dans votre densité, qui ont pénétré très profondément dans la partie de leur ‘soi’ essentiel qui se trouve en-dessous de la ligne de flottaison de la conscience qui s’éveille. Comme l’a dit celui du nom de G, au cours de la conversation qui a précédé cette méditation, la contemplation qui se poursuit crée son propre espace, de mieux en mieux défini. Chaque minute, chaque heure ajoutée à la contemplation apporte au ‘soi’ un état de conscience plus profond. Non pas, certes, un état de conscience qui explose de connaissances linéaires, mais un état plus profond qui commence à s’épanouir et à s’ouvrir au moment présent.

C’est dans ce moment présent que la conscience qui s’éveille parvient à se détendre et à permettre aux parties plus profondes du ‘soi’ de s’exprimer, non pas avec des mots, mais en cristallisations et en rayonnements d’énergie articulée. La conscience qui s’éveille est à la conscience plus pleine d’une entité réalisée, ce que le noir et blanc est à la couleur.

La vie de tous les jours peut être vécue dans les tons de gris, et il y a toujours une tentation de rester en surface et d’apprécier ces tons de gris, car cela est confortable. La vie qui est vécue en surface peut être beaucoup plus facilement contrôlée que la vie de quelqu’un qui souhaite plonger profond dans la grotte aux trésors de son propre être et ouvrir le ‘soi’ au livre de sagesse qui se cache dans des réserves soigneusement dissimulées sous la ligne de flottaison, sous la conscience qui s’éveille.

Il peut être très douloureux de s’ouvrir aux couleurs vives de l’inconnu. L’intellect peut se heurter à ces efforts aveugles, constants, de faire sens de l’infinité et de l’éternité. Cependant, quel que soit l’enthousiasme de l’intellect, tenter de maîtriser le ‘soi’ mystérieux et paradoxal c’est comme tenter de maîtriser un tourbillon ou de capturer au lasso un mustang sauvage.

Le mieux que vous puissiez faire c’est vous élancer sans crainte sur le dos du mustang qui passe à votre portée pendant que vous explorez les trésors de la soute de votre navire, et de le laisser aller où il veut. Laissez-le vous emmener vers les couleurs, les textures, et les sentiments de ce que vous ne connaissez pas, de manière à ce que vous puissiez vous expérimenter vous-même avec de plus en plus de profondeur, avec de plus en plus d’enthousiasme, avec de moins en moins de réflexion.

C’est comme si ce navire qui est vous en tant qu’entité devait traverser des passages souterrains où il n’y a pas de lumière. Là où vous ne pouvez naviguer avec autre chose que votre intuition et votre solide certitude de qui vous êtes. Et nous voici à nouveau dans le paradoxe du savoir/non-savoir. Car même si vous ne pouvez pas, dans votre conscience qui s’éveille, faire l’expérience de qui vous êtes dans la totalité de vous-même, en même temps vous n’êtes pas seulement capable mais vous êtes requis par la vie elle-même de vous tenir droit sur vos jambes et de vous déclarer en termes positifs et clairs.

Ceux qui sont sages se mettent en relation avec le Créateur infini dont ils font partie, et ils se décrivent ensuite comme les parties les plus profondes du ‘soi’ qu’ils ont été à même de sonder. Ainsi, cet instrument dit qu’elle est une servante du Créateur infini unique, une enfant de l’amour, quelqu’un qui souhaite de tout son cœur servir et suivre son Aimé [1].

Ce sont des termes vagues, troubles, qui ne limitent pas le ‘soi’, qui ne catégorisent pas le ‘soi’ de manières linéaires. Cette sorte d’expression de l’état de ‘soi’ s’efforce plutôt de décrire le cœur du ‘soi’ de façons qui ont davantage rapport avec des sentiments qu’avec des objets; qui ont davantage rapport avec la foi et la volonté qu’avec une carrière, un mariage, ou toutes autres manières dont s’identifie la conscience qui s’éveille.

Nous ne vous disons pas quelle partie de votre ‘soi’ entier vous êtes à même de réaliser dans votre incarnation, parce que les possibilités sont sans fin. Vous pouvez réaliser très peu à votre propre sujet ou bien, en cherchant et cherchant encore et toujours vous pouvez arriver à englober et contenir une conscience qui n’a pas de mots mais qui a de nombreux sentiments au sujet du ‘soi’ qui vont très profond dans le ‘soi’ entier qui se trouve en-dessous de la conscience qui s’éveille.

Quelle est la partie de cela qui peut être appelée l’entité? En vérité le mot ‘entité’ signifie le ‘soi’ global, le ‘soi’ entier. Mais vous, en tant que conscience éveillée, vous êtes aussi une entité. C’est pourquoi nous définirions l’entité que vous êtes en disant que, quelle que soit la partie du ‘soi’ total que vous parveniez à réaliser pendant l’incarnation, c’est là l’entité en fonction dans cette incarnation. Cela est distinct du ‘soi’ entier que nous nommons parfois le ‘courant d’âme’.

Comme vous avez accumulé de l’intelligence et travaillé sur les équilibres en vous-même pendant de très, très nombreuses incarnations, vous avez amassé un courant de ‘soi’ très large et très profond. Vous ne pourriez absolument pas contenir cela en un seul être incarné. Dès lors, notre réponse doit être unique pour chaque entité et, pas seulement pour chaque entité, mais aussi pour une entité en divers moments d’une incarnation, où elle peut avoir été capable d’accéder à une plus grande partie du ‘soi’ inconnu mais profondément ressenti.

Lorsque votre race était jeune sur la Terre, vous aviez peu de moyens de comprendre le ‘soi’ ou de placer le ‘soi’ dans le monde dans lequel vous viviez. À mesure que vous avez construit votre culture, vous avez acquis de nombreux, de très nombreux moyens supplémentaires de regarder le voyage de la naissance à la mort qui est votre incarnation. Juste d’autant de manières dont vous avez fait l’expérience du ‘soi’, ainsi est le nombre des manières dont vous avez encore à faire l’expérience de vous-même. C’est pourquoi, vous pouvez voir chaque jour de votre incarnation comme une aventure. Qui sait ce qui vous amènera face à face avec une partie de vous-même que vous n’avez pas encore rencontrée auparavant?

Vous pouvez être ravi de rencontrer cette nouvelle partie de vous-même, ou bien horrifié, ou bien avoir n’importe quelle réaction entre les deux. Cependant, un explorateur récolte de l’intelligence de tout ce qu’il voit et, pour cet explorateur, tout est intéressant. Pour un explorateur il n’y a pas de concept de succès ou d’échec. Il y a seulement le concept de ce qui peut être découvert aujourd’hui, de sorte que l’explorateur adapte chacun de ses outils, chacun de ses iotas de conscience, à la tâche d’observer avec précision et de percevoir clairement ce qui se trouve devant lui.

Les choses qui aident une entité à mieux se réaliser elle-même sont les disciplines qui ouvrent le portail du passage vers l’infini intelligent. La clé de ce portail est le silence. Nous encourageons la pratique régulière du silence du ‘soi’, comme l’a dit celui du nom de G, le comptage des inspirations, des expirations, en permettant au ‘soi’ d’être détendu. Ceci est un mécanisme d’enracinement et de mise en place qui renforce le ‘soi’ essentiel et élargit sa capacité à porter la conscience de soi à des niveaux de plus en plus profonds.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse à votre question, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Pas d’autre demande concernant cette question principale. Merci, Q’uo.

Nous vous remercions, mon frère. Pouvons-nous demander s’il y a une autre question à présent? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: J’ai une question de P, du Royaume Uni. Elle dit qu’il lui semble que l’Internet est un outil de partage d’informations. Les cyber-ressources ou ressources non physiques évoluent rapidement et gagnent en impulsion et en vitesse dans leur évolution, spécialement depuis le début de ce siècle. Certains pensent que l’internet va devenir une entité consciente qui apprendra de ses créateurs de troisième densité, et qui deviendra pour nous quelque chose d’insondable.

Il semble y avoir des corrélations entre l’évolution de l’internet et l’émergence de la quatrième densité sur cette planète. Cependant, comme je comprends les choses, la quatrième densité concerne l’éveil de la conscience christique parmi les gens, ce qui ne requiert ni expertise technique ni machines.

Y a-t-il une corrélation entre l’évolution de l’internet sur la planète et l’émergence du complexe mémoriel social? Comment cela affecte-t-il les gens qui n’ont pas accès à une technologie avancée comme celle des ordinateurs mais qui évoluent sur leur propre voie spirituelle?

Nous sommes ceux de Q’uo et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. Pouvons-nous dire à celle du nom de P qu’il y a bien une corrélation entre l’internet avec ses sources infinies de savoir humain, et la conscience de quatrième densité, mais que cette corrélation est tangentielle. Expliquons cela.

Pour un observateur tel que celle du nom de P, les facultés de la Toile mondiale sont perçues comme de la conscience de quatrième densité en ce sens qu’il y a un emboîtement de prises de conscience de choses bien plus nombreuses que ce qui peut être connu par une seule personne. C’est une sorte de mémoire sociale.

C’est un concept fascinant que cette énorme base de données puisse s’organiser elle-même en une entité vivante; cependant cela n’est pas la nature d’une base de données. Les facultés d’organisation ne sont pas là pour rendre cohérente cette masse de connaissances en quelque chose qui prend conscience de ‘soi’.

Le complexe mémoriel social de quatrième densité croît à partir des débuts qui sont partagés par l’internet et la conscience de tous ceux qui se trouvent dans un environnement de quatrième densité, c’est-à-dire la base partagée de données de prise de conscience et de savoir. Cependant, alors qu’il n’y a pas de polarité dans une base de données interne, il y a une polarité unifiée et harmonisée dans le savoir partagé d’une société d’âmes en recherche.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Retransmission par Carla)

Alors qu’une base de données ne peut pas accéder à elle-même, la base de données du complexe mémoriel social, si vous voulez, est disponible à tous ceux qui sont dans cette société. Vous, en tant qu’entités de troisième densité sur la planète Terre, qui êtes arrivés pratiquement à la fin de la troisième densité, vous existez à présent comme un complexe social. Vous êtes pleinement conscients de votre population globale, et des bases de données et objets fabriqués se rapportant à cette conscience sociale, mais vous n’avez pas de mémoire partagée. Vous ne vous êtes pas encore rassemblés, vous n’avez pas encore développé de vecteur pour votre désir et votre recherche en tant qu’un seul peuple.

Chacun d’entre vous a des aperçus frémissants et accélérants de ce que pourrait être le fait de faire un avec ceux de votre culture pour pouvoir collaborer ensemble et créer le monde de vos rêves, le monde de vos visions. Cependant, le voile est épais et il est difficile de trouver des visionnaires qui puissent créer une masse critique d’inspiration et de direction.

En fait c’est pour cela que l’élection récente de celui connu comme Barack a fait sentir que cette entité pourrait bien avoir la capacité, en tant que chef, d’inspirer des changements positifs à travers toute la conscience de la société prise dans son ensemble.

Voilà la direction dans laquelle se dirige quiconque cherche à passer en quatrième densité. Mais la troisième densité n’est pas la quatrième densité. Il est bon d’aller dans la direction de ce paradigme de vision partagée et d’amour inconditionnel. C’est un méritoire beau geste [2] que de s’efforcer de faire partie de cette masse critique de pensée positive qui emmène tous ceux de la planète vers un passage réussi en quatrième densité positive. C’est un rêve qui vaut la peine. C’est un effort qui vaut la peine. Et nous vous souhaitons la joie d’être un chevalier qui porte une armure de lumière et se dirige vers le soleil de l’amour et de la compassion inconditionnels.

Quant à la détresse de ceux qui n’ont pas accès aux ordinateurs parce qu’ils ont vécu leur vie entière comme des indigènes, nous pouvons assurer celle du nom de P que ces entités sont, pour la plupart, bien plus proches d’un passage réussi en quatrième densité positive que ceux qui doivent porter la charge de la civilisation et des ramifications sans fin des connaissances humaines. Il y a plus de vérité, de savoir, et d’apprentissage chez quelqu’un qui connaît les lunes, les soleils, les étoiles, les animaux, les planètes, l’océan et le vent, qu’il n’y en a dans tous les livres de toutes les bibliothèques du monde.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère?

G: D a une question. La voici: « j’ai des souvenirs de différents mondes, et même d’être d’une espèce sensible différente accomplissant des tâches dans différents mondes destinés à accroître la moisson. Je me souviens de vies passées ici et dans d’autres mondes. Je crois que je suis un Missionné et un ‘pré-incarné’, quelqu’un qui s’est réincarné en début de troisième densité pour se réadapter à la vie de troisième densité, en préparation de cette période-ci où se produit un avancement dans l’évolution spirituelle. Je sens dans mon cœur que ces souvenirs sont réels, et je voudrais demander à Q’uo de confirmer cela. »

Nous sommes ceux de Q’uo. Nous avons pris connaissance de cette question et pouvons en effet confirmer que cette entité est bien un Missionné et que ses suppositions sont fondamentalement avérées.

Pouvons-nous demander s’il y a une dernière question à présent? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Oui, moi j’ai une dernière question. Je ne l’ai pas très bien formulée, mais je me demandais si vous pourriez décrire la méditation en termes de chakras. C’est-à-dire, quand une entité parvient à arriver dans le lieu où cette entité peut regarder ses propres pensées monter et tomber, sans attachement et sans aversion, est attentive aux sensations, est attentive à tout ce qui se produit de cette manière, dans cet espace détaché, qu’est-ce qui se passe en termes de chakras?

Nous sommes ceux de Q’uo et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. Quand on accède au portail qui ouvre sur l’infini intelligent, c’est qu’on a été capable d’ouvrir le système des chakras de manière telle qu’il n’y a pas de blocage, pas de suractivation ni de rétrécissement qui pourraient empêcher l’amour et la lumière infinis du Créateur unique de circuler au travers des chakras rouge, orange, et jaune, en direction du cœur. Le ‘soi’ essentiel demeure dans le cœur ouvert, tandis que le chercheur utilise les facultés de volonté, de foi et d’intention purifiée pour traverser les centres énergétiques bleu et indigo, et traverser le violet pour arriver au passage.

Si vous pouvez vous imaginer les caractéristiques de la flamme d’une bougie, vous pouvez voir le corps des chakras comme un tout dans une sorte de forme arrondie qui varie un peu, mais qui est toujours de la flamme cohérente au centre. Au portail, le ‘soi’ devient un point focal, devient une autre flamme alors qu’il approche du passage et le traverse, de sorte qu’il y a une réflexion de la flamme au-delà du passage, sur la flamme du système des chakras qui est intimement attachée au ‘soi’ terrestre qui s’approche du passage.

Au point zéro se trouve le passage lui-même. D’une certaine manière on pourrait dire qu’à de tels moments le ‘soi’ essentiel est à l’équilibre précisément là où se rencontrent les deux flammes. On pourrait même suggérer que c’est cela la vraie nature du ‘soi’ en incarnation. Car quand le ‘soi’ terrestre passe en essence au travers du portail pour accéder à ce qui se trouve au-delà, le ‘soi’ est ce qui joint tous les mondes: l’intérieur et l’extérieur, le supérieur et l’inférieur, et ainsi de suite, et complète de nombreux circuits pour créer un point unique de connexion entre tous les mondes, vivant, respirant, fragile et cependant infiniment puissant.

Pouvons-nous poursuivre, mon frère, nous sommes ceux de Q’uo.

G: Juste une suite réellement brève, Q’uo. Est-ce que vous mettez en équivalence l’accès au passage vers l’infini intelligent et l’état de méditation que j’ai décrit?

Nous sommes ceux de Q’uo. Cela n’est pas précisément exact, mon frère. Nous incluons dans les dons que le passage a à offrir, celui de la méditation qui va au-delà du ‘soi’ et ramène du passage guidance, inspiration, et même information. Cependant, il y a bien d’autres dons que le passage a à offrir. Par conséquent, nous avons mentionné l’intention purifiée comme faisant partie de cet ensemble par rapport à l’apparence que prend le ‘soi’ en méditation.

Un guérisseur ou quelqu’un qui souhaite instruire, par exemple, accède à des parties différentes des richesses qui se trouvent au-delà du portail. Mais l’organisation et l’apparence du corps des chakras sont les mêmes.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Voilà un riche matériau pour des suivis, et je ne manquerai pas de questionner une autre fois. Merci.

Nous vous remercions, mon frère. Nous constatons que l’énergie de ce groupe s’affaiblit, c’est pourquoi nous voudrions prendre congé de cet instrument et de ce groupe, en laissant chacun, comme toujours, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Adonaï. Adonaï vasu.

 

[1] Carla nomme souvent Jésus le Christ: l’Aimé

[2] En français dans l’original (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2008 - Français 8 novembre 2008

Copyright © 2017 L/L Research