Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

13 décembre 2008

Question du groupe: (lue par G.) Ra dit dans la série de La Loi Une: « la fonction de l’esprit est d’intégrer l’aspiration montante à l’énergie du mental/corps, à l’afflux descendant et circulant de l’intelligence infinie » [1].

Je voudrais présenter une perception de la foi qui dérive de la brève description faite par Ra de la fonction de l’esprit. La foi, voudrais-je proposer, est un processus qui peut être décrit comme un désengagement et un repos.

Sur une face de la médaille, la foi se désengage de ce qui est vu dans les enseignements orientaux comme « les dix mille choses »; comme une dés-identification à la forme; comme un rejet délibéré des énergies de panique, de défense, de peur et de contraction que l’on pourrait appeler les énergies du ‘soi inférieur’ faute d’une expression plus appropriée, générées comme une conséquence imprévisible de ce que Ra nomme l’élévation du mental/corps.

Sur l’autre face de la médaille, la foi repose, sans effort, dans l’esprit. Quand l’entité repose dans la reconnaissance du complexe ‘esprit’, activité que j’appelle ‘la foi’, cette entité peut, dans l’amour et la paix, porter le regard sur l’obscurité, le chaos et la douleur du mental/corps qui aspire à s’élever, et savoir que tout est bien. C’est ce repos, cette attitude pleine de foi, qui ouvre la porte que Ra appelle « l’afflux circulant de l’intelligence infinie ».

Autrement dit, la foi est la façon dont l’esprit est activé; La foi ouvre la perception de l’esprit, la foi est le moyen par lequel l’esprit intègre l’aspiration montante du mental/esprit à l’afflux descendant et circulant de l’intelligence infinie. Voudriez-vous commenter s’il vous plaît?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux que vous connaissez sous le nom de Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique au service duquel nous venons à vous ce soir. Merci de nous avoir demandé de faire partie de votre méditation de ce soir et de partager nos humbles pensées sur le très intéressant thème de la foi.

Avant de commencer, comme toujours nous voudrions demander que chacun d’entre vous fasse usage de discrimination quand vous écoutez ce que nous avons à dire. Conservez les choses qui vous intéressent et résonnent pour vous. Laissez de côté les choses qui ne le font pas. Votre processus est délicatement harmonisé et intégré, et votre discernement vous dira ce qui est utile à ce processus en ce moment, et ce qui ne l’est pas. Nous vous remercions de faire usage de votre discernement, car cela nous permet de partager en confiance nos opinions, sans interférer avec votre libre arbitre.

La foi est un mot qui, comme le mot ‘amour’, a plusieurs niveaux de signification. Les efforts pour être très clairs en ce qui concerne le fonctionnement et l’essence de choses telles que l’amour et la foi sont toujours imparfaits. Les mots eux-mêmes sont des tentatives pour nommer l’innommable et décrire l’indescriptible.

Quand on prend un gobelet d’eau et qu’on le verse dans un pichet gradué, on peut verser autant de fois que l’on veut, la mesure demeure toujours la même.

Dans le monde des mots, l’oreille qui entend, la voix qui parle, et quelque chose de plus intangible encore que l’oreille ou la bouche, créent une signification unique chaque fois que le mot est prononcé. Nous ne souhaitons pas parler de sémantique mais seulement signaler que quand nous parlons de foi il y a nécessité d’entendre, ou du moins de prendre conscience des énergies qui font partie de la prononciation de ce mot, et qui enrichissent et renforcent ce mot, de sorte qu’il devient davantage qu’un mot: il devient une entité vivante. C’est alors seulement que nous pouvons parler de ‘foi’ et savoir que nous avons utilisé ce mot avec plein respect et honneur.

La supposition que la foi est le climat ou l’environnement qui permet au chercheur de faire appel aux énergies qui arrivent en provenance d’au delà du portail de l’infini intelligent n’est pas complète, bien qu’elle contienne une certaine quantité de vérité. Par conséquent, nous voudrions parler, non seulement de la foi, mais aussi de la volonté et du désir, ainsi que de l’intention.

Ainsi que l’exprime la citation de ceux de Ra, l’énergie qui spirale vers le haut, en provenance du Créateur infini unique, circule sans arrêt et à l’infini au travers du mental/corps physique et du mental/corps du corps énergétique également. La volonté du chercheur est l’énergie qui déclenche ce processus par lequel ce que cet instrument nommerait « la kundalini » est activée.

Une entité peut reposer dans la foi pendant la vie entière en sachant, comme l’a dit celui du nom de G, que tout est bien, sans jamais quitter le sanctum du cœur ouvert. En fait, il n’est pas nécessaire de travailler avec le portail qui ouvre sur l’infini intelligent pour qu’un chercheur vive une vie fortement polarisée vers le Service D’Autrui, et passe en quatrième densité, le temps venu.

Le cœur et son centre énergétique tiennent la clé de la progression accompagnée d’évolution du mental, du corps et de l’esprit, en ce sens que le cœur est le sanctuaire dans lequel l’immédiate présence du Créateur infini unique est toujours disponible. En réalité, c’est la nature du centre énergétique de rayon vert d’être sanctifiée et absolument positive, en résonance avec les vibrations d’amour inconditionnel.

C’est le choix de nombreux chercheurs que de rechercher davantage que le cœur ouvert, car le cœur ouvert est un lieu d’essence [2], et la nature de cette essence est l’amour. Lorsqu’un chercheur désire davantage que ce repos et cette retraite avec l’amour, il forme une intention qui suit des désirs les plus profonds. Que ce soit impulsivement ou bien en résultat d’un long processus de pensée et de contemplation, le chercheur désire entrer dans un lieu de liberté toujours plus grande. C’est ainsi qu’il se met en état de désirer atteindre ce qui est plus haut.

Quand le désir du chercheur a été auto-compris et focalisé jusqu’à être lucide et cohérent, ce chercheur est à même de faire usage de sa volonté: cette puissante faculté qui met en mouvement tout ce qui est dans la Création, pour viser à tout ce qui peut arriver en provenance du portail de l’infini intelligent pour mieux éclairer, informer ou inspirer. Cette intention aiguisée par le désir de vouloir, passe d’abord dans le chakra de rayon bleu, chakra de la communication et de la compréhension, et de là dans le chakra de rayon indigo, chakra de la foi.

Dans l’environnement de la foi, mue dans un certain vecteur par la volonté, le portail vers l’infini intelligent est alors ouvert. Et l’énergie de l’infini, personnifiée et mise en forme spécifique par la nature de la volonté et le désir du chercheur, descend avec promptitude dans le chakra de rayon indigo au travers du chakra de rayon violet, pour y rencontrer l’énergie en spirale ascendante qui est l’environnement constant du corps énergétique.

Le lieu dans lequel repose l’énergie après avoir été attirée au travers du portail, dépend entièrement de la nature du désir qui a été mis en forme de volonté très active. Dans le cas d’un guérisseur, le lieu où demeure cette inspiration qui vient d’en haut est le chakra de rayon vert. Car c’est depuis cet environnement de pure compassion qu’un chercheur peut devenir un canal transparent aux énergies de guérison.

Si le désir est la communication, alors l’énergie arrivant par le passage rencontre et fusionne avec l’amour/lumière de l’Infini unique, en spirale ascendante, dans le chakra de rayon bleu. Par exemple, c’est dans le chakra de rayon bleu que réside le contact entre notre principe et la capacité de cet instrument à appréhender nos pensées. Cet environnement de compréhension et de communication ouverte est un environnement qui constitue l’environnement et le lieu natifs de la communication sublimée telle que la retransmission par l’intermédiaire de cet instrument, et la communication qui inspirée par les parties du Créateur infini qui peuvent affluer par le portail de l’infini intelligent dans le mental et la sensibilité d’un communicateur qui prend part, non pas à la communication avec des entités, mais plutôt à une connexion ou union avec des essences qui peuvent être qualifiées d’angéliques.

Peut-être avez-vous connu des orateurs qui ont été capables de vous transmettre de l’espoir, de la confiance et de l’excitation par rapport à ce qu’ils avaient à offrir. Souvent, de tels orateurs ont acquis l’aptitude de faire usage du passage pour amener dans leur communication des essences qui rehaussent les mots qui sont dits avec les énergies des essences qui sont attirées. Que ces essences soient de la sagesse, de la beauté, de l’amour, de la pureté ou de la concentration, les mots ont des ailes quand de tels orateurs offrent peurs pensées.

Lorsqu’un chercheur désire passer à un état d’être plus élevé, qu’il s’abstient de l’action ou qui n’en voit pas l’usage, mais préfère demeurer dans le rayonnement de l’être, l’énergie qui passe par le portail va rencontrer l’énergie personnelle du chercheur dans le chakra de rayon indigo et y rester, demeurer dans le chakra dont la véritable essence est la foi.

En conséquence nous pouvons dire, mon frère, qu’alors que la foi participe bien de l’élévation de l’esprit pour se connecter à des énergies plus élevées, il s’agit d’une partie relativement impersonnelle du processus par lequel la foi et la volonté fusionnent ensemble pour former le mouvement qui attire l’énergie en spirale ascendante, dans une connexion solide avec l’information et l’inspiration qui viennent d’en haut en spirale descendante.

Les observations concernant la foi, faites par celui du nom de G, sont très adéquates. Nous convenons que la foi est à la fois le lâcher-prise de tous les soucis terre à terre, comme dirait cet instrument, et l’orientation du ‘soi’ vers la gnose, vers cette connaissance qui se trouve à un niveau complètement différent de celui du savoir du monde; cette connaissance qui voit que l’eau versée dans une coupe conserve la même mesure en tous temps.

Le savoir de la foi est une prise de conscience vivante à trois dimensions. C’est une prise de conscience qu’il existe un plan divin. C’est une prise de conscience que, bien que la partie humaine d’un chercheur puisse trouver que le plan divin tel qu’il se joue dans sa vie est très opaque, cela ne fait aucune différence. La foi est ce qui permet au chercheur de savoir qu’il existe un plan et que ce plan fonctionne parfaitement. La foi est ce qui met une entité à même de contempler avec équanimité les limitations, les manques et même la mort du véhicule physique.

Cependant la foi ne s’utilise pas. La foi est un environnement qui s’atteint, tout d’abord, d’une manière naïve et néanmoins parfaite dans le cœur. Et ensuite, pour le chercheur dont la volonté est égale à la tâche, il s’atteint d’une manière qui transforme le rayon vert et la demeure de l’âme dans le corps en rayon indigo, là où la demeure de l’âme devient l’univers.

C’est un mouvement de localisation à non-localisation, de 'personnité' [3] à 'non-personnité', ou vie impersonnelle. Il y a dans le fait de demeurer en foi dans le rayon indigo, une liberté infinie. Et le fait de vivre à partir de cette prise de conscience, en amenant dans la vie de tous les jours le souvenir de cette prise de conscience de la foi, fait de la vie quotidienne une aventure éblouissante.

Nous voudrions demander à celui du nom de G s’il a une suite à cette première question. Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Non, Q’uo. Merci. Pas de suite à la première question.

Nous vous remercions, mon frère. Pouvons-nous alors demander s’il y a une autre question à présent ? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Q’uo, comme vous le savez, l’an dernier nous avons organisé, à L/L Research une série d’ateliers Channeling Intensives [4] destinés à enseigner à un groupe d’étudiants sérieux, à canaliser des sources de la Confédération. Un de ces étudiants, T, souhaiterait que la fréquence de ces ateliers soit augmentée, afin d’intensifier l’apprentissage de l’art du channeling par rapport à ce qui est proposé pour le moment, c’est-à-dire trois ateliers par an.

Étant donné les insurmontables obstacles géographiques et financiers auxquels doivent faire face les participants à ces ateliers, T se demandait si un atelier Channeling Intensive pourrait être créé de manière à permettre aux étudiants physiquement éloignés de se connecter en recourant à des moyens technologiques comme la vidéo ou le téléphone, plutôt que de s’y rendre en chair et en os.

J’ai posé cette question aujourd’hui à l’instrument, mais c’est une situation entièrement nouvelle qui couvre un territoire complètement inconnu, de sorte qu’elle n’est pas certaine de pouvoir protéger un cercle géographiquement dispersé.

Ma question est: est-ce que l’utilisation de technologies vidéo ou de téléphonie serait possible pour former un cercle de channeling sûr et stable pour recevoir votre contact? Et aussi, est-ce que cet instrument serait capable d’arriver à la fois au contact et à la protection du cercle comme elle le fait actuellement?

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. Ce qui est proposé est possible, mécaniquement parlant. Car c’est la connexion entre les énergies des uns et des autres, et non entre la physicalité des uns et des autres qui crée un cercle de channeling. Un groupe d’entités qui sont géographiquement éloignées mais connectées au moyen de vos technologies vidéo ou audio, contient les énergies de chacun, et de ce point de vue il est possible de former un cercle de channeling sans que ce cercle se trouve géographiquement dans une localité physique.

La difficulté très sérieuse que rencontre chacun des membres de ce cercle est la création d’un environnement sûr, reclus; nous voulons dire par là un environnement à l’épreuve des distractions de bruits extérieurs, de voix, ou d’autres perturbations qui pourraient distraire une entité qui essaie de rester harmonisée et focalisée, et pourraient créer une incapacité du chercheur à rester harmonisé et concentré.

Lorsque tous ceux du cercle de channeling sont présents dans une seule localité physique, choisie avec prévoyance, l’environnement de cette localité peut être, si non garanti sûr, du moins hautement susceptible de rester sûr grâce aux protections mises en place par ceux qui produisent le cercle de channeling.

Par exemple, celui du nom de G sait très bien qu’une grande quantité de pensée va à la création d’un environnement physique approprié pour un atelier Channeling Intensive. Le téléphone est débranché et le cercle s’assemble en un lieu plutôt retiré, où il y a peu de bruit et aucune distraction, dans le sens où aucune autre entité n’est admise dans cet environnement.

En conséquence, bien que ceux qui sont dans le cercle de channeling puissent varier dans leur capacité à rester harmoniser, concentrés, et capables de fonctionner en tant qu’instruments, il est néanmoins bien plus facile à un groupe rassemblé dans une seule localité physique de ressentir intérieurement que l’environnement est en vérité sûr pour ce travail.

Mais lorsque ceux qui font partie d’un cercle de channeling sont tous dans un environnement physique différent, alors chaque entité doit prendre l’entière responsabilité de créer la quiétude et la sécurité qui stimulent la capacité du canal à se concentrer intérieurement, en excluant la conscience de ce qui se passe tout autour de l’entité.

Quant à savoir si cet instrument, qui est le canal principal du cercle de channeling en ce moment, parviendrait à obtenir le contact et à le garder pour le groupe, il est inconnu de nous dans quelle mesure cela est possible. Nous disons que cela est inconnu de nous parce que nous n’avons pas fait l’expérience d’un travail de cette entité particulière avec du channeling non local.

Nous supposons qu’il peut exister des entités complètement capables d’ignorer le manque de proximité physique et qui parviendraient à capter les énergies de chacun dans le cercle de channeling, et à travailler avec celles-ci sans qu’il y ait de présence physique. Cette aptitude peut varier largement de canal à canal, en fonction d’une dynamique inconnue dans la personnalité fondamentale de l’instrument. Nous ne parlons pas de trait de personnalité comme le feraient vos psychologues, mais nous parlons des très subtils points de contact avec une réalité plus profonde qui, chez certains, crée un réseau de conscience avec lequel le canal principal peut travailler pendant que le channeling se déroule autour du cercle.

Cet instrument devrait travailler avec un cercle non-local de channeling avant que nous puissions être certains de l’état de la situation par rapport à cet instrument particulier. Nous pouvons dire qu’il est très possible que cet instrument ne soit pas perturbée par l’absence de physicalité et qu’elle soit capable de travailler avec les énergies comme elle le fait habituellement quand le groupe de canaux est localisé. Nous ne savons tout simplement pas.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Vous avez dit que vous ne saviez pas quelle est l’étendue des capacités de l’instrument dans une telle situation. Est-ce que vous mettriez alors en garde contre une telle tentative? Ou bien trouvez-vous qu’il serait acceptable, expérimentalement parlant, de voir si une telle chose pourrait réussir?

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous pouvons dire, mon frère, que nous ne faisons de recommandation ni pour ni contre, mais que nous tentons seulement de vous décrire les paramètres de ce que vous proposez de tenter. Comme toujours, nous sommes désireux de communiquer par l’intermédiaire d’instruments tels que celui-ci, et sommes toujours contents d’avoir aussi une opportunité de développer de nouveaux canaux. Nous devons laisser cela au choix du libre arbitre de chacun de ceux qui sont impliqués dans une telle décision de ce que vous allez ou n’allez pas tenter de créer.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Le sens d’une question qui n’a pas été enregistrée était: « alors ceci dépend entièrement de notre libre choix? »)

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux de Q’uo et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. En fait, n’est-ce pas toujours le cas ? Que les entités qui font partie du cercle de channeling se trouvent dans une seule localité ou soient connectées entre elles par l’éther, nous sommes toujours très désireux de répondre à ceux qui demandent nos pensées.

Nous avons tenté de décrire certains des paramètres que vous pourriez prendre en considération. La raison pour laquelle nous ne vous le déconseillons pas est que même si un tel cercle de channeling était inefficient, il ne mettrait pas en difficulté ou en danger ceux qui essaieraient de recevoir ainsi nos transmissions.

Ce que nous voulons dire, c’est que certains facteurs pourraient empêcher l’expérience d’être un succès pour ceux qui sont dans le cercle, et ce pour diverses raisons, dont certaines sont imprévisibles pour nous.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Non, Q’uo, cela est suffisant. Il me faudra vraiment lire la transcription ! Merci pour le temps passé avec nous. Merci pour le temps donné par l’instrument. Je n’ai pas d’autres questions pour cette séance-ci.

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous vous remercions, mon frère. Cela est certes une approche créative de la situation de physicalité et des limitations du corps physique dans ses mouvements d’un lieu en un autre.

Et nous remercions aussi celui du nom de T pour ses pensées et son désir de servir. Il nous est cher de ressentir le désir de servir qui est le véritable début du Service D’Autrui.

Y a-t-il une dernière question à présent? Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Pas de ma part, Q’uo.

Nous constatons qu’il y a un silence là où il devrait y avoir des questions si ceux qui sont présents avaient le désir de continuer à parler avec nous. Nous allons donc mener cette réunion à sa conclusion. Étant sur le point de vous laisser, nous voudrions dire, par l’intermédiaire de cet instrument, combien nous est précieux chacun d’entre vous. Nous trouvons beaux votre bravoure et votre courage. Car vous demeurez dans une très épaisse illusion, et souvent nous avons conscience que l’impulsion spirituelle en vous est grandement mise au défi. Vous vous sentez isolés et vulnérables, et dans certains cas vous êtes inquiets parce que votre moral est en berne, de sorte que vous êtes moins sensibles au mouvement de l’esprit.

Cependant, il y a en vous cette foi à propos de laquelle celui du nom de G a posé des questions ce soir, cette connaissance qui s’élève au-dessus du savoir de la gnose, cette prise de conscience du fait qu’au-delà de toute illusion de limitation et de manque, tout est bien.

Avant l’incarnation et hors de l’incarnation en général, il est commode de penser que la lutte sur Terre est quelque chose de facile à traverser. Mais nous sommes bien conscients qu’il n’est pas du tout facile de demeurer paisibles et sereins dans l’œil du cyclone de la vie. Nous pouvons cependant vous assurer que chaque effort que vous faites pour vous souvenir du plan divin et, comme dirait cet instrument, pour vous tenir dans une crevasse de la roche pendant que passe la tempête [5] est ce qui vous rend de plus en plus pleinement humains, de plus en plus vous-mêmes.

Nous applaudissons chaque effort que vous faites pour savoir que tout est bien et qu’il y a un sens qui, quand vous le verrez après l’incarnation, vous surprendra par sa complétude et son efficience à vous apporter les choses dont vous avez besoin pour faire de votre vie une gloire et une beauté qui parlent éternellement d’amour.

Nous sommes ceux de Q’uo. Nous vous laissons dans l’amour, dans la lumière, dans la paix, et dans la puissance du Créateur infini unique. Adonaï. Adonaï vasu.

 

[1] Ra, retransmis par L/L Research le 22 janvier 1981, Séance 4: « L’aimant a deux pôles. L’un s’élève, l’autre descend. La fonction de l’esprit est d’intégrer l’aspiration montante de l’énergie du mental/corps à l’afflux descendant et circulant de l’intelligence infinie ».

[2] Texte original : ‘being’ (NdT)

[3] Original : ‘personhood’ (NdT)

[4] Ceux qui sont intéressés à participer à une session Channeling Intensive peuvent écrire à contact@llresearch et demander à être inscrits sur la liste d’attente. Si quatre personnes ou davantage expriment un désir d’apprendre le channeling, nous mettrons au programme une nouvelle séance d’introduction à la formation.

[5] Bible, Exode 33:22, « Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher, et je te couvrirai de ma main jusqu'à ce que j'aie passé ».

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2008 - Français 13 décembre 2008

Copyright © 2017 L/L Research