Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

30 janvier 2010

Question du groupe: La question de ce soir concerne la prière et l’envoi d’amour et de lumière. Nous avons un certain nombre de qualités. Nous nous demandons quels effets elles ont sur l’efficience d’une prière. Vaut-il mieux se concentrer sur une personne ou sur un groupe de personnes? Qu’en est-il de l’effectivité de l’intention, de nos émotions, et de la visualisation? Si nous regardons la vie en général dans la conviction que tout est un et que tout est bien, est-ce que la prière est vraiment nécessaire? Que faisons-nous quand nous demandons d’envoyer de l’énergie de guérison à une autre personne, qui est en fait le Créateur, et qui en vérité est complète et parfaite? Si toutes les personnes sont complètes et parfaites, ont-elles besoin de prières? Est-ce que les catalyseurs qui font partie de leur schéma de vie sont réels? Faut-il les ignorer ou prier? Pouvez-vous nous donner quelques indications sur ce qui rend une prière effective?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique, au service duquel nous venons à vous ce soir. Merci de nous appeler à votre cercle de recherche. C’est pour nous un plaisir et un honneur que de partager avec vous nos humbles pensées.

Avant que nous commencions à parler de la prière, cependant, nous voudrions comme toujours demander que chacun d’entre vous fasse appel à son sens de la discrimination et du discernement, et prenne ce qui résonne pour lui, en laissant le reste de côté. Si vous voulez bien faire cela, nous aurons le sentiment renforcé que nous sommes libres de parler sans craindre d’enfreindre votre libre arbitre ni de perturber aucunement le rythme de votre voie de recherche. Nous vous remercions pour cette considération.

Nous remercions chacun de ceux de ce cercle qui ont apporté leur contribution à la question de ce soir sur la prière. En parlant de cette manière de converser avec le Créateur infini unique, nous allons examiner la question sous différents angles, et nous vous demandons d’être patients car nous irons de point en point.

Tout d’abord, nous voudrions parler de la façon dont nous voyons l’environnement de la prière. Nous voyons chacun de vous comme un corps énergétique qui a toutes les couleurs de l’arc-en-ciel dans ce corps d’énergie, à commencer par le rouge au chakra de base qui a trait à la sexualité et à la survie, qui monte à partir de la fourche des jambes jusqu’au bas-ventre où se trouve le chakra ou centre énergétique orange, qui régit votre relation avec vous-même et votre relation avec une seule autre personne à la fois.

En montant encore nous arrivons au centre énergétique ou chakra de rayon jaune. Ce centre de rayon jaune concerne ce qui a trait au mariage formalisé, aux relations de travail, à votre famille de naissance, et même aux équipes dans lesquelles vous vous investissez. Toutes ces énergies de relations formelles ou de groupes se trouvent dans le chakra du plexus solaire. En montant, celles-ci mènent au chakra du cœur qui est le centre énergétique de rayon vert c’est-à-dire, bien sûr, le centre le plus important, le premier centre qui, quand il est ouvert, donne au chercheur la capacité de travailler avec les énergies supérieures.

Cela signifie que pour que vous puissiez accomplir un travail de prière ou de contemplation, ou vous livrer à d’autre occupations qui concernent les énergies supérieures, il est essentiel de conserver ouverts les chakras des rayons inférieurs pour que le cœur puisse toujours recevoir une pleine dose de l’infini amour-lumière du Créateur unique.

En remontant encore depuis le cœur, le centre énergétique suivant est le chakra de rayon bleu, qui concerne la communication et la compassion. Vient ensuite, au niveau des sourcils, le chakra de rayon indigo qui concerne le rayonnement de l’être. Le chakra violet n’est pas un chakra qui travaille dans le sens où vous entendez le travail de nature spirituelle. C’est-à-dire qu’il ne travaille pas sur des problèmes mais présente plutôt une image de l’état basique de votre être vu comme un tout. Il est votre vibration, votre signature. Nous vous connaissons par l’émanation du rayon violet. Pour nous, il est votre signature d’une manière bien plus profonde que ne l’est votre nom. D’autres peuvent avoir votre nom, mais votre vibration est unique dans toute la Création infinie.

Au dessus du centre énergétique de rayon violet se trouve l’ouverture vers ce que cet instrument nomme « le portail qui ouvre sur l’infini intelligent ». C’est au travers de ce portail que l’entité qui est en prière ou qui fait un travail de guérisseur, d’instructeur, ou d’artiste, établit son intention d’agir, de sorte qu’en montant par ce portail il passe du monde de l’espace/temps, et du monde physique, au monde du temps/espace, et au monde métaphysique.

Dans le temps/espace se trouvent les plans intérieurs de votre planète. Ils sont très, très nombreux. Dans ce portail se trouve aussi l’ouverture vers des plans extérieurs tels que cet instrument en utilise pour le moment quand elle reçoit nos concepts et les traduit en mots.

L’entité qui souhaite faire usage du portail vers l’infini intelligent doit s’assurer, avant de commencer son travail, que ses chakras inférieurs sont bien dégagés et que l’énergie se dirige complètement vers le cœur. Quand le cœur est ouvert il est possible d’établir l’intention de traverser le portail vers l’infini intelligent. Il est possible de voir ces moyens de passer ce portail pour obtenir des informations et de l’inspiration, comme une sorte de menu, comme dirait cet instrument, comme un menu sur l’ordinateur, qui défile et offre diverses options.

Ceux qui souhaitent soigner établissent leur intention de passer le portail pour obtenir de l’énergie de guérison, et cette énergie de guérison descend via le portail vers le chakra de rayon violet, vers le chakra indigo, puis vers le chakra de rayon bleu, et ensuite vers le chakra de rayon vert. Et il reste là car l’énergie de guérison passe par le cœur ouvert du guérisseur et sort au travers des énergies de ce guérisseur, pour accomplir le travail selon la sagesse et l’amour de l’esprit.

Il n’est pas nécessaire que le guérisseur fasse quoi que ce soit. Le guérisseur est une sorte d’instrument. Dès lors, tout ce que le guérisseur a à faire c’est établir l’intention de s’offrir comme un instrument de guérison, et alors la guérison passe à travers lui. Le guérisseur peut imposer ses mains sur l’entité à soigner. Mais ce ne sont pas les mains du guérisseur qui font quoi que ce soit. C’est l’énergie qui passe au travers du guérisseur et sort de lui par ses mains. Il n’est pas non plus nécessaire de poser les mains sur un patient pour le soigner, comme l’a bien noté celui du nom de S. Il suffit que le guérisseur établisse son intention d’ouvrir le portail, puis de le traverser et de faire appel à l’énergie de guérison du Créateur infini unique pour pouvoir être utilisé comme un instrument de guérison. Dans ce type de soin, l’énergie se dirige vers l’endroit où elle est nécessaire. Elle n’a besoin d’aucune instruction, car elle est accompagnée de la puissance de l’esprit.

Maintenant vous allez peut-être demander: « qu’en est-il des entités qui posent les mains sur les gens et que ceux-ci sont guéris, mais seulement pour un petit temps? ». Mes amis, c’est là ce qui est appelé de la guérison de rayon jaune, où la volonté de l’entité n’est pas passée par le cœur ouvert et n’a pas renoncé à son individualité. Mais ces entités ont un don. Et elles le poussent dans d’autres entités. C’est pourquoi elles sont effectives tant que l’énergie est fraîche. Cependant, comme c’est le cas de toute énergie qui est limitée, elle faiblit après un certain temps. Par conséquent, nous suggérons le modèle de guérisseur tel que cet instrument, qui chante la mélodie de l’esprit.

Certains souhaitent utiliser le rayon bleu, de sorte qu’ils établissent leur intention en tant qu’instructeurs et canaux (comme cet instrument), en tant qu’artistes qui communiquent, en tant qu’entités qui conseillent, en tant qu’entités qui prêchent. Elles demandent et établissent leur intention d’être des communicateurs des concepts qui sont trop profonds pour être exprimés en mots. Néanmoins, quelque part les mots sont nécessaires, pour que les gens qui ont besoin de mots puissent les entendre et les utiliser comme agents transformateurs.

Une nouvelle fois, si celui qui communique a de l’égo impliqué dans la transaction, il y aura échec. Il suffit simplement d’établir l’intention d’être un instrument, comme l’a fait Saint-François quand il a dit: « Seigneur, fais de moi un instrument de la paix ». Le modèle est alors qu’avec tous les chakras ouverts jusqu’au cœur, le cœur s’ouvre, l’intention est établie, et le portail s’ouvre. Ce qui a été appelé descend, jaillit du rayon vert, et bondit vers le bleu. Là il reste et est utilisé.

Certains souhaitent utiliser leur vie intérieure pour atteindre le plein rayonnement de l’être. La vie de prière est la vie qui utilise le rayon indigo. Certains autres se contentent de permettre au ‘soi’ de révéler le ‘soi’ au ‘soi’ L’aspect divin du ‘soi’ est ouvert et les choses qui ne sont pas nécessaires peuvent s’éliminer de sorte que l’œil du ‘soi’ devient l’œil du Christ, cette icône ou ce symbole de l’amour inconditionnel. Alors, dans ce modèle, les chakras inférieurs étant ouverts, le cœur étant ouvert et l’intention établie, l’entité s’élève pour traverser le portail pour demander cette énergie de rayonnement de l’être qui descend au travers du corps, descend au travers du violet, de l’indigo, du bleu, puis dans le rayon vert, d’où elle rebondit à nouveau vers l’indigo où elle demeure et accomplit son travail.

Voilà ce que nous pensons qui se produit en ce qui concerne votre corps énergétique et sa relation au Créateur infini unique quand vous priez, soignez, enseignez, ou vous reposez simplement en permettant au ‘soi’ d’être révélé au ‘soi’.

Nous voudrions à présent faire glisser un peu notre point de focalisation et répondre à la question posée par celui du nom de S qui a demandé: « Est-ce que la manière de soigner qui voit les milliers de choses dans le monde comme des illusions et affirme la vérité de l’amour infini unique comme étant l’identité de tous les êtres, est la bonne manière de soigner ? Ou bien y a-t-il de la vertu à permettre à l’illusion de se solidifier et devenir assez réelle que pour pouvoir travailler avec les catalyseurs que l’on reçoit, non pas en les rejetant simplement comme des illusions et en cherchant à atteindre la vérité la plus élevée et la meilleure, mais en demeurant avec les imperfections telles qu’elles sont perçues par le ‘soi’ et en les regardant afin de parvenir à mieux connaître le ‘soi’ et de devenir quelqu’un qui est capable de voir ce ‘soi’ tel qu’il est véritablement et de lui pardonner pour que l’entité se rachète elle-même morceau par morceau, de manière à ce qu’elle soit finalement tout entière rassemblée dans le cœur ouvert pour devenir complète, intégrée, et complètement en paix avec le ‘soi’ ? »

À celui connu comme S nous voudrions dire qu’il y a de l’harmonisation dans ces deux attitudes. Cependant, afin de voir l’harmonie de ces deux approches, il est nécessaire de s’écarter de la focalisation sur l’apparente opposition qu’il y a entre voir à travers l’illusion et utiliser l’illusion. Le monde spirituel est un monde de paradoxes et de contradictions, et quand vous voyez se produire de tels paradoxes vous savez que vous êtes en terrain spirituel fertile.

Certes, tout est illusion dans votre densité, une illusion plus profonde que les densités [1] depuis lesquelles nous parlons. Cependant, dans toutes nos densités il y a aussi des illusions, bien qu’elles soient plus rares et plus fines. Cependant, les paradoxes demeurent. Le mystère demeure. La raison du voile épais qui se trouve entre vous en tant que votre corps physique et vous en tant que corps de l’âme, est que votre densité est la densité des Choix. Les choix que vous avez devant vous en tant qu’être humain, quand vous réalisez que vous êtes inévitablement et très profondément une entité dirigée par l’éthique, c’est le choix de votre manière de servir.

Serez-vous au service d’autrui pour pouvoir réussir à passer cette densité en vous polarisant vers le Service D’Autrui? Cette voie-là est celle du rayonnement. C’est la voie de Jésus le Christ, la voie du Bouddha, la voie de très, très nombreuses ‘grandes figures’ des religions de votre monde.

Ou bien allez-vous choisir la voie du service de soi, ce chemin appelé la ‘voie de la contraction’ ou ‘voie de ce qui n’est pas’? La polarité du Service De Soi est appelée ‘voie de ce qui n’est pas’ parce que pour faire du ‘soi’ le centre de l’univers et de tous ceux dont la tâche sera de vous servir, il est nécessaire de nier que vous et vos frères et sœurs font un. Il est nécessaire de fermer le cœur et de le garder étroitement fermé. Par conséquent, c’est la ‘voie de ce qui n’est pas’ car elle nie la base de tout ce qui est: le Logos, l’amour du Créateur infini unique. Néanmoins, c’est une voie viable que l’on peut suivre avec succès pour passer en polarité négative vers la densité suivante, la densité de l’Amour, et aussi en cinquième densité: la densité de la Sagesse.

Les voies seront séparées puisque ceux qui recherchent le Service D’Autrui explorent l’amour des autres et la sagesse qui modifie et renforce cet amour, tandis que ceux qui recherchent le Service De Soi font des découvertes au sujet de l’amour de soi et de la sagesse qui modifie l’amour de soi.

Toutefois, en sixième densité, la densité de l’Unité, tout se remet ensemble et il n’y a pas de polarité, car ceux qui tentent d’avancer sur une voie négative en sixième densité se trouvent arrêtés et ne peuvent aller plus loin. Dès lors, pour pouvoir aller plus loin ils doivent renoncer à la voie de ce qui n’est pas, et prendre celle de ce qui est, c’est-à-dire l’amour de l’Unique. C’est par rapport à cette cosmologie, si vous voulez, que vous pouvez voir l’avantage du très lourd voile de la troisième densité et la place suprême du libre arbitre.

Vous avez une totale liberté de choix quant à la manière dont vous voulez vous polariser. Quand vous vous éveillez, comme l’a fait chacun de vous dans cette pièce, que ce soit il y a longtemps ou tout récemment, vous prenez conscience, parfois avec une déconcertante rapidité, que le monde est autre que vous ne l’avez vu jusque là. De sorte que vous vous mettez à lire tout ce que qui vous tombe sous la main pour trouver de la connaissance. Maintenant que vous êtes hors de la boîte, vous ne pouvez pas y retourner. .Vous ne pouvez pas retourner dormir. Vous êtes éveillés. Comment allez-vous traiter toutes ces nouvelles prises de conscience?

Et ainsi donc il y a énormément d’ingestion d’informations et le besoin d’être patient avec vous-même pendant que vous assimilez ces nouvelles informations et commencez à évaluer par vous-même comment va se dérouler votre chemin. Quand vous décidez comment vous souhaitez procéder, vous découvrez que vous devez utiliser la foi, et seulement la foi, pour choisir la voie de l’amour. Il n’est pas évident de l’extérieur de se dire que l’amour est la nature de toutes choses. Il n’est pas évident de l’extérieur de voir que chacun de vous fait un avec tous les autres êtres et avec le Créateur. Il n’est pas évident de l’extérieur que chacun de vous est une personne de pouvoir. . C’est pourquoi, il n’est pas du tout évident que vous êtes une entité qui souhaite devenir responsable de la manière dont elle fait usage de son pouvoir personnel. Rien de tout cela n’est évident. Rien de tout cela ne peut être prouvé.

Et voilà tout l’intérêt du voile. Voilà tout l’intérêt de l’illusion: c’est que vous pouvez faire usage de votre libre arbitre pour choisir de sauter dans la foi, ainsi que l’a dit celui connu comme Kierkegaard [2] . Quand vous sautez dans la foi vous marchez en plein ciel et vous avancez. Mais il y a bien sûr un questionnement et de la nervosité à faire ce saut en plein ciel. Et ce saut éloigne de ce qui est prouvable, de ce qui est visible, de ce qui est sensé. Il est clair que pour vous il est utile de s’éloigner de ce chemin de la logique et de profiter de cette attitude de foi pour jeter un regard sur que vous avez en vous pour pouvoir travailler: vos expériences.

Étant une personne de pouvoir et ayant ces expériences, le chercheur prend le ‘soi’ suffisamment au sérieux pour examiner ce qui lui a fait perdre son équilibre pendant la journée et se demander: « que s’est-il passé? Qu’est-ce qui se révèle à moi de ‘moi’ en étant ainsi perturbé et mis en déséquilibre? » En termes de fonctionnement, il est bon d’accomplir ce travail afin de garder ouvert le corps énergétique. Quand on creuse le souvenir de ce qui s’est passé pendant la journée (disons que par exemple quelqu’un vous a fait une queue de poisson dans le trafic et que votre corps énergétique s’est fermé comme un poing); il est normal que quand le corps physique est bousculé il y a une réaction immédiate. Il y a un sursaut de frayeur. Il y a de la colère. Il y a le côté obscur qui sort de son terrier profond et vient flotter dans votre personnalité. Alors vous examinez tout cela quand vous avez le temps de le faire, et vous voyez pourquoi votre équilibre a été perturbé, pourquoi vous avez été poussé à fermer votre corps énergétique. Il a été fermé dans votre rayon rouge à cause de votre peur concernant votre survie. Il a été fermé dans votre rayon orange parce que vous avez éprouvé du ressentiment vis-à-vis de l’agent de ce sursaut de peur et de ce danger. Et il vous sera impossible d’ouvrir votre cœur à cette entité jusqu’à ce que vous réalisiez ce qui a provoqué de moment de déséquilibre.

Maintenant, ce que l’on appelle ‘l’agressivité au volant’ est une expérience tellement commune pour tous les conducteurs, qu’il y a énormément d’occasions de pratiquer la réalisation de la raison pour laquelle ce déclenchement se fait. Vous avez tout le temps qu’il faut pour pratiquer le pardon du ‘soi’ et le pardon à l’autre ‘soi’. Ainsi donc, graduellement, à mesure que l’expérience se reproduit de plus en plus fréquemment pendant votre temps de conduite sur la route, vous êtes de plus en plus vite à même de faire votre travail, de rouvrir votre corps énergétique, et de dire: « il y a de la place pour toi aussi, mon ami, mon frère, il y a de la place pour toi aussi ». Ainsi vous êtes revenu à l’équilibre et vous avez exprimé de l’amour en ce moment. C’est cela le but de l’utilisation des catalyseurs quotidiens et de l’analyse de ces expériences; et aussi de permettre à ces expériences de se répéter et même de s’intensifier de sorte que dès que vous voyez d’où vient un catalyseur, vous pouvez faire appel à la dynamique de l’opposé de cette émotion déclenchée par le côté obscur.

Non, vous ne détruisez pas l’émotion du côté obscur, mais vous l’équilibrez de sorte que vous pouvez voir que là où il y a de l’ombre il y a aussi de la lumière, et que ces éléments sont en parfait équilibre. Cette densité-ci est celle de la polarité. Vous faites usage de cette densité lorsque vous appliquez cette technique.

Maintenant, ceux qui regardent à travers l’illusion pour voir la vérité sont en harmonie avec ceux qui travaillent avec la polarité. Ainsi que l’a dit celui connu comme S, ceux-là travaillent d’un point de vue différent. Ils s’efforcent de parvenir à traverser le portail qui ouvre sur l’infini intelligent, d’arriver au lieu où il n’y a pas de polarité, où toutes les choses font un. Ils se tiennent en ce lieu et permettent à l’énergie de la vérité de l’unité, de l’amour inconditionnel, de se déverser à travers eux puis au-dehors, dans le monde. Et pendant qu’ils gardent celui/celle pour qui ils prient dans leur point focal intérieur, ils permettent à cette entité d’être baignée dans cette vérité et de replacer leur corps énergétique dans des vibrations pleines de santé et de bien-être.

Par exemple, cet instrument a connu une personne qui a demandé de l’aide à un praticien de ce qui est appelé la Christian Science. Ce praticien tenait pour vérité qu’il n’y a pas de puissance à trouver dans l’alcool. L’entité qui demandait de l’aide n’est d’abord pas parvenue à arrêter de boire, mais elle a ensuite découvert que l’alcool ne donnait pas de plaisir. Elle ne devenait pas ivre ni exaltée. Elle a donc simplement abandonné l’alcool de son propre chef. Vous voyez ainsi qu’il y a beaucoup de vertu dans ce modèle qui va de l’illusion à la vérité et qui permet ensuite à la vérité de traverser le corps énergétique du guérisseur pour se répandre ensuite dans le monde.

On pourrait dire qu’avec une technique on utilise l’énergie du monde local et qu’avec l’autre technique on utilise l’énergie du monde universel. Que le point focal soit dans le cœur ou qu’il monte du cœur vers des sources métaphysiques d’inspiration et d’information, le résultat reste le même, parce que le cœur est le lieu qui tient l’espace/temps et le temps/espace (le physique et le métaphysique) en un seul endroit.

Vous êtes en fait des lieux vivants qui permettent à l’infini et à l’éternité d’entrer dans le monde ordinaire de l’espace/temps local. Vous êtes des instruments du divin et à travers vous arrive la lumière du monde. Vous êtes les yeux de l’amour dans ce monde. Vous êtes les mains, la voix et le sourire, les étreintes de l’amour, dans ce monde. Quand vous vous trouvez sur le rayon, disons, vous ne les offrez pas depuis le cœur, vous les offrez au travers de votre cœur. Ainsi vous n’êtes jamais à court d’amour; vous n’êtes jamais à court de temps de prière; Vous n’êtes jamais à court de ces énergies. Si vous y faisiez appel en tant qu’humains, alors vous seriez rapidement et complètement à sec. Cependant, vous vous ouvrez simplement à être utilisés par cette énergie qui est l’amour inconditionnel, le Logos, le Créateur, la Pensée Originelle Unique.

À présent, mes amis, glissons une nouvelle fois notre point de focalisation pour parler brièvement de la manière de prier le plus efficacement possible. Peut-être que maintenant vous pouvez deviner que nous allons dire que vous disposez d’un très large éventail de manières de prier, l’une n’étant pas meilleure que l’autre, chacune d’elles étant enfant de votre personnalité, de votre sensibilité. La prière est une chose très intime, très personnelle. C’est une conversation entre vous et le Créateur.

Bon. Le Créateur ne s’exprime pas en mots. Il est le Créateur. Il est cette « petite voix tranquille » [3]. Comme dit la Bible, « Son silence est tonnerre ». Et dans ce silence se trouve toute l’information infinie. Vous la recevez entière et telle quelle quand vous entrez dans le silence et dans la communion avec le Créateur infini unique. À certains il ne faut rien de plus: demeurer dans le silence et sentir cette communion avec le divin. Il apparaît alors que rien d’autre n’est nécessaire.

Pour d’autres il y a le don de la visualisation. Ces entités trouvent la visualisation très efficiente. Il paraît alors bon de garder chaque entité dans ses pensées, de visualiser l’entité dans le bien-être, et de voir cette entité dans la lumière.

Pour d’autres encore, comme l’a dit plus tôt cet instrument, telle entité qui a certaines difficultés fait penser à un hymne ou à une chanson ou à un chant. Et l’expression de ce chant ou de cette chanson est dirigée vers l’endroit cristallisé de la douleur que la prière espère dissoudre.

Et pour d’autres il y a un besoin de communication. Il y a un besoin de parler. De telles entités trouvent très réconfortant de tenir un journal, comme l’a fait l’entité qui a écrit les Conversations avec Dieu [4], en écrivant une question puis la réponse telle qu’elle arrive, en écrivant la question suivante puis la pensée suivante telle qu’elle apparaît dans le mental: la réponse. Pour certains cette façon d’entretenir un dialogue avec le Créateur est très réconfortante, rassurante. Certes, quelque chose se perd quand des impressions sont traduites en mots. Mais pour quelqu’un qui a besoin de mots, ces mots sont très utiles, plus utiles que tout le silence du monde.

Il y a autant de façons de prier qu’il y a de gens qui cherchent à s’assembler en union avec le Créateur infini unique qui est leur commencement, leur fin, et leur vérité la plus profonde. Nous voulons vous assurer qu’il n’y a pas d’erreurs. S’il y a intention de prier, toute manière dont vous prierez sera efficace.

Souvenez-vous toujours que la gratitude, la louange et la dévotion sont aussi des voies de prière: entrer dans le silence et sentir l’union avec celui qui vous ouvre les portes de l’infini intelligent.

Nous voudrions maintenant faire une pause et reconnaître que nous n’avons fait qu’effleurer la surface de cet intéressant sujet pour lequel nous remercions tous ceux de ce cercle. Avant de nous ouvrir à d’autres demandes, nous voudrions demander s’il faut poursuivre cette question-ci. Nous sommes ceux de Q’uo.

J: J’ai une question, Q’uo. Vous avez semblé suggérer que la prière est destinée à révéler le ‘soi’ au ‘soi’. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet sans transgresser mon libre arbitre?

Nous remercions celui du nom de J pour la question, et nous croyons que nous la comprenons. Mon frère, pour certains le ‘soi’ est plein. Il est tellement plein qu’il n’y a pas de place pour davantage de compréhension. Pour de telles entités, le chemin de la prière en ce qui concerne la recherche de la vérité, est la voie de la libération de tout ce ‘soi’ et de l’élimination de cette définition du ‘soi’, de manière à ce que le soi devienne un calice, enfin vide et prêt à recevoir la vérité.

Pour d’autres, entravés par la souffrance, assaillis par les doutes, pris dans le monde des dix mille choses, il y a une vacuité de ‘soi’. Le calice est déjà prêt à recevoir. Et pour de telles entités il est véritablement précieux d’ouvrir le ‘soi’ dans la prière passive. Certains l’appellent ‘méditation’ et les Bouddhistes l’appellent ‘méditation de vipassana’. En permettant au ‘soi’ de n’être rien et de flotter comme la flamme flotte au-dessus de la bougie, le ‘soi’ est révélé tout comme la bougie se révèle à la flamme. Le fait de demander que le ‘soi’ soit révélé au ‘soi’, que le ‘soi’ perçoive son propre rayonnement, relève d’une utilisation de rayon indigo du portail qui ouvre vers l’infini intelligent. Et cette flamme descend dans la passive cire du ‘soi’ et allume la flamme de la vérité, de sorte que le ‘soi’ devient un calice qui contient la flamme de l’amour. Et doucement, facilement, cette flamme fait fondre la souffrance et la difficulté, et libère l’âme prisonnière qui peut alors voler librement vers l’amour du cœur ouvert, vers l’amour du Logos.

Pouvons-nous poursuivre, mon frère?

J: Non, Q’uo, je vous suis très reconnaissant pour cette réponse.

Et nous vous sommes reconnaissants à vous, mon frère.

M: J’ai une question, Q’uo. Pourriez-vous me dire s’il y a une signification spirituelle à la pression que je ressens dans la poitrine pendant que je médite?

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous avons pris connaissance de votre question, ma sœur. Ma sœur, nous sommes conscients que vous avez pris pleinement conscience des énergies qui voudraient vous distraire de la voie de service que vous avez choisie pour ce temps de vie. Ils, ou disons plutôt: ces énergies afin de ne pas leur donner de personnalité mais de les exprimer simplement comme des énergies de résistance, espèrent vous distraire de votre recherche. Elles ont utilisé l’extrême sensibilité de votre corps spirituel ou électrique afin de créer l’impression de leur présence, cette présence appartenant, par sa nature même, à la voie de ce qui n’est pas: froideur par opposition à la chaleur, contraction par opposition au rayonnement.

Cette froideur n’est en aucun cas néfaste, ma sœur, et elle n’est pas non plus réelle en termes de définition scientifique, sauf dans un sens statistique. C’est-à-dire que, statistiquement, un changement peut être observé dans votre température physique à cause de ces impressions. Mais cette différence ne peut être remarquée que statistiquement, et pas du tout en congruence avec l’impression dont vous faites l’expérience. C’est pourquoi, ma sœur, il y a le moment du choix.

Nous sommes conscients que vous avez toujours affronté ce point du choix en irradiant de l’amour vers l’envoyeur et en irradiant de l’amour vers le ‘soi’. Ma sœur, nous n’avons qu’une seule suggestion à faire: c’est celle de demander de l’aide. De l’aide est disponible sous la forme de votre système de guidance, sous la forme des présences angéliques, et sous la forme de l’appel lancé aux principes et aux représentants des plans intérieurs de cette densité que vous nommez ‘la Terre’, aux principes tels que celui connu sous le nom de Jésus le Christ.

Par conséquent, nous vous encourageons à offrir la prière qui correspond à votre système de croyances, c’est-à-dire au nom du Créateur tel que vous connaissez ce Créateur. Cet instrument dit simplement: « Jésus », et ce nom crée en elle un changement dans ses vibrations ainsi qu’un état de souvenance du pouvoir de l’amour inconditionnel qui est dans son cœur. Ma sœur, il est important que vous choisissiez avec soin la représentation de l’amour inconditionnel qui vous parle le mieux, et que vous priiez le nom de ce ‘soi’-Créateur quand vous avez besoin d’un changement dans vos vibrations.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, ma sœur? Nous sommes ceux de Q’uo.

M: Non, Quo, merci.

Nous vous remercions ma sœur, et nous pouvons dire que nous sommes avec vous. À n’importe quel moment vous pouvez faire appel à nous mentalement et nous soutiendrons la vibration de base de la méditation.

M: Merci.

Le plaisir est pour nous, ma sœur. Nous demandons s’il y a une dernière question à présent.

(pas d’autres questions)

Nous sommes ceux de Q’uo, et à nouveau avec cet instrument, nous saluons chacun dans l’amour et dans la lumière. Ce silence qui résonne nous indique que nous avons épuisé toutes les questions qui ont fait le chemin jusqu’à vos lèvres. Nous attendrons le moment où vous souhaiterez parler des questions que vous avez gardées pour vous. Toutes choses ont leur temps.

Pouvons-nous remercier chacun du fond de notre cœur collectif, pour nous avoir demandé de nous joindre à votre méditation ce soir? Votre courage est fantastique. Nous savons combien vos vies sont remplies. Un regard jeté à tout ce qui passe par vos esprits suffit à nous donner le tournis! Vos vies sont si pleines de tellement de détails, de tellement de vivacité, de tellement de complexité, et cependant vous êtes parvenus à trouver du temps pour venir vous assembler ce soir pour chercher la vérité. Nous trouvons cela stupéfiant. Vous avez mêlé vos vibrations et créé un dôme sacré, et votre beauté est merveilleuse. Ce dôme scintille de lumière bien loin au-dessus du toit de cette demeure. Vous avez créé un phare, une maison de lumière spectaculaire, et nous vous remercions pour votre amour, pour chacun de vous, pour la vérité, et pour le Créateur infini unique.

Nous laissons cet instrument et ce groupe dans l’amour et dans la lumière, dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Adonaï vasu borragus.

 

[1] Q’uo met les densités au pluriel parce que le Principe de Q’uo est constitué d’entités planétaires des quatrième (Hatonn), cinquième (Latui) et sixième (Ra) densités.

[2] Søren Kierkegaard, philosophe du XIXe siècle, qui a parlé de la circularité de la foi. Il faut de la foi pour sauter dans la foi. C’est une vérité profonde et un total paradoxe souvent utilisé par Q’uo.

[3] Cette phrase se trouve dans l’histoire du prophète Elie. Il cherche la parole du Seigneur mais ne la trouve pas, sauf dans le silence de la « petite voix tranquille ». Contexte: Rois I 19: 11-12: « 11 Et il dit : Sors, et tiens-toi sur le mont devant le SEIGNEUR. Et voici, le SEIGNEUR passa, et un grand et impétueux vent déchira les montagnes, et brisa en morceaux les rocs devant le SEIGNEUR mais le SEIGNEUR n’était pas dans le vent ; et après le vent, un tremblement de terre, mais le SEIGNEUR n’était pas dans le tremblement de terre.

12 Et après le tremblement de terre, un feu mais le SEIGNEUR n’était pas dans le feu ; et après le feu, une voix calme et tranquille. »

[4] Neale Donald Walsch, Conversations with God; an Uncommon Dialogue: New York, Putnam’s, 1996. Ce livre est toujours disponible chez votre libraire ou sur le site www.amazon.com (version française: « Conversations avec Dieu » disponible aussi–NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2010 30 janvier 2010

Copyright © 2017 L/L Research