Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

13 février 2010

G: Ce soir nous prendrons ici et là quelques questions de lecteurs. Q’uo, la première question est de C, dans le Tennessee. Elle écrit: «Q’uo, pouvez-vous clarifier pour nous comment relier ‘infini intelligent’ et ‘énergie intelligente’ aux mots ‘esprit’ et ‘conscience’?»

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Nous vous saluons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. C’est pour nous un plaisir et un honneur d’être invités à nous joindre à ce cercle de recherche, et nous sommes très reconnaissants de pouvoir être avec vous ce soir.

Mes amis, comme toujours avant que nous commencions, nous apprécierions beaucoup que vous nous aidiez en écoutant attentivement les humbles opinions que nous partageons. Si elles vous attirent et ont pour vous de la résonance, alors travaillez avec elles comme vous l’entendez. Si elles ne le font pas, nous vous demandons de les laisser passer tout simplement. De cette manière nous nous sentirons à l’aise pour partager nos pensées sans devoir nous préoccuper de la possibilité que nous enfreignions votre libre arbitre ou que nous perturbions le rythme de votre processus spirituel, qui est une chose vivante.

Plusieurs fois, cette semaine, il a été demandé à cet instrument, par coïncidence peut-être, pourquoi nous vous offrons toujours cette demande avant de partager avec vous. Nous voudrions offrir notre opinion que la préoccupation que nous avons et qui nous pousse à faire cela, est notre souci de vous en général. Il y a une tendance à accorder trop de respect aux sources d’information dont vous pensez qu’elles ont une valeur d’inspiration. Certes, nous espérons que nous sommes à même de vous offrir de bonnes informations. Toutefois, nous offrons des informations à des individus, dont chacun est sur une voie qui est unique. Et les informations qui peuvent être très utiles pour une entité peuvent constituer un obstacle pour d’autres. Par conséquent, nous plaçons cet appel au discernement et à la discrimination entre vos oreilles attentives et le très important travail que vous accomplissez à l’intérieur de vous quotidiennement, sans relâche, en choisissant sans fin la direction et la focalisation de votre chemin. C’est vous, pas nous, qui savez précisément quelles sont les choses qui vont vous aider sur votre voie à tel moment.

Vous pouvez revenir en arrière, ré-examiner ces mots plus tard, mes amis, et trouver une image entièrement différente; trouver que les choses que vous voudriez prendre de cette conversation sont différentes. Cependant, vous êtes ici, et nous sommes ici, dans ce que celui du nom de G a décrit comme le ‘maintenant’, le moment présent, le ‘réel’, et en ce moment vous êtes comme vous êtes, et vous avez besoin de cette confiance en vous pour appliquer vos propres normes d’appréciation à ce que vous entendez. Nous vous remercions pour cette considération, mes amis, et pour la patience dont vous faites preuve en nous permettant d’offrir une explication de ce que nous faisons d’habitude quand nous parlons avec de groupe particulier en ce moment particulier.

On ne peut pas dire que le mot ‘esprit’ et le mot ‘conscience’ soient congruents. La conscience est le champ, disons, qui porte la Pensée d’amour originelle. Notre conscience et votre conscience font un. De ce champ de conscience, chacun de ceux qui se trouvent dans cette pièce, chaque particule et iota de matière, comme vous appelez cela dans votre univers, chaque poussière de lumière, transporte la même conscience. Disons que vous êtes un puzzle infini, compliqué, mystérieux. Nous donnons à cet instrument la vision de l’assemblage d’un puzzle, mais d’un puzzle infini. Et vous êtes intégré justement d’une certaine manière à l’intégralité et à la totalité du Créateur infini unique, et à la Création unique.

L’esprit, de la façon dont nous utilisons ce mot, est la partie de la conscience qui n’est pas manifestée dans votre monde. Vous pouvez appréhender l’esprit de nombreuses façons. Vous pouvez appréhender l’esprit comme étant la voix de votre conscience, votre ‘soi’ supérieur, ou vos guides. Vous pouvez appréhender l’esprit comme étant l’énergie qui vous entoure, qui vous vient des arbres, des animaux, des plantes, du vent, de la terre, du feu, et de l’eau.

Les termes ‘infini intelligent’ peuvent être reliés au mot ‘conscience’, en ce sens que l’infini intelligent est le Créateur dans Son état latent, l’état dans lequel se trouve le Créateur avant qu’il se pose à lui-même la question «Qui suis-je?» et décide de Sa propre libre volonté de susciter la création de parties de Lui-même qui vont lui donner des informations lui permettant de savoir qui Il est. Dès que cette libre volonté a travaillé sur le mystère du Créateur infini pour créer un champ, ce champ est appelé le Logos, la Pensée unique. Cette Pensée est amour. Ainsi, chaque iota de la Création infinie est amour.

L’’énergie intelligente’ est de l’amour sur lequel a agi la libre volonté pour procéder à la création manifestée du Père. Sa nature est lumière. Lorsque nous vous saluons et que nous prenons congé de vous dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique, nous vous saluons au nom et dans l’essence de tout ce qui est. Nous établissons notre intention de vibrer dans notre conversation avec vous en pleine prise de conscience de cet amour et de cette lumière. Comme vous pouvez le voir, l’esprit peut être associé au concept de l’énergie intelligente, mais seulement de manière souple, car l’énergie intelligente est ce qui crée tout ce qui est, sous forme manifestée. Par ailleurs, l’esprit est ce qui n’est pas manifesté. Cependant, il est ce qui se manifeste à vous en tant qu’entité du monde terrestre de troisième densité, et de cette manière nous voudrions faire remarquer que vous, chacun de vous, êtes le centre, le nexus, qui combine espace/temps (réalité physique) et temps/espace (mondes invisibles).

Il n’appartient pas aux animaux de faire cela. Il n’appartient pas au vent, à l’eau, au feu, et à la terre de faire cela. C’est pour ce miracle de la prise de conscience de soi qu’il vous appartient de maintenir sous une forme fragile et cependant éternelle tout ce qui est dans le monde temporel, et tout ce qui est dans l’infini et l’éternité. C’est dans votre instrument que l’infinie énergie de l’amour et de la lumière du Créateur peuvent se déverser. C’est à partir de votre cœur ouvert que ce même amour et cette même lumière peuvent être accueillis par vous et admis à circuler dans le réseau énergétique de la planète, de sorte que chaque pensée d’amour que vous avez, fait une différence dans l’énergie de votre Terre bien-aimée.

Pour conclure nous dirons qu’il n’y a pas de relation directe entre les termes ‘infini intelligent’ et ‘conscience’, ou ‘énergie intelligente’ et ‘esprit’. De manière générale cependant, nous voyons davantage de similitudes entre ‘infini intelligent’ et ‘conscience’, et entre ‘énergie intelligente’ et ‘esprit’.

Nous remercions celui du nom de C pour cette question et voudrions demander, mon frère, s’il y a à présent une autre question. Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Avant de passer à la question suivante, voici une brève note de A, dans le Minnesota, qui a eu un contact personnel en channeling avec vous le 7 juillet 2006, et qui a utilisé les informations que vous lui avez fournies dans le texte final de sa thèse de maîtrise. Il demande que nous vous transmettions sa gratitude pour votre avis et votre perspicacité. Il dit qu’il apprécie hautement.

Voici à présent une question de T1, de Taiwan, qui écrit: «à mon humble avis, l’image du signifiant du corps sur la lame de tarot porte le concept du sacrifice; toutefois, quand je regarde les images du signifiant du mental et du signifiant de l’esprit, dans le tarot, je ne perçois aucune indication de sacrifice dans les signifiants de l’esprit et du mental».

Nous sommes ceux de Q’uo. Nous remercions celui connu comme T1 pour sa question. À celui du nom de T1, nous voudrions offrir la pensée qu’à l’inverse du ‘Moi’ du mental ou de l’esprit, le corps est un instrument de sacrifice. Lorsqu’une toute nouvelle vie est amenée dans votre monde, elle a choisi de quitter un lieu de pleine conscience, où tout ce qui peut être connu est connu, pour se plonger dans le profond système des illusions que vous nommez ‘vie physique’. Implicite dans l’arrivée de ce petit enfant dans le monde terrestre, est son futur départ de ce même monde terrestre. C’est un temps passé dans ce que cet instrument appellerait «la vallée de l’ombre de la mort» [1].

Naître en incarnation physique est quelque chose qui se fait avec responsabilité et attention, en y pensant soigneusement, et ce pour certaines raisons. Des entités telles que celles à qui nous parlons ne déboulent pas dans la vie sans aucune pensée accordée à la forme et à la texture de la vie à venir. Un grand nombre de ceux-là, et en fait virtuellement tous ceux qui sont venus en incarnation ces tout derniers temps l’ont fait avec le grand espoir de faire partie de ce qu’il y a de bien sur la planète Terre en ce moment. C’est un temps où, comme le dirait cet instrument, «les champs sont prêts pour la moisson» [2]. Et quand l’incarnation est envisagée, il y a dans chaque poitrine l’espérance d’être un moissonneur, de pouvoir connaître, voir, et comprendre l’importance capitale de l’amour, de pouvoir parvenir, pendant le temps passé ici, à changer l’obscurité en lumière, la tristesse en joie, la crainte en amour, la dissension en unité, la colère en paix, et de pouvoir être un agent de la vérité que transporte chaque cellule de chaque corps, et qui, dans l’illusion de la troisième densité, est voilée, cachée à la conscience de chaque personne qui a choisi de venir en incarnation.

Le soleil se lève. Le soleil se couche. Le soleil se lève à nouveau. Et tout comme le grand cycle de la lumière et de l’obscurité, de l’abondance et de la disette, du bonheur et du chagrin, tourne dans le propre mouvement de la Terre, ainsi les cycles tournent dans les corps de ceux qui viennent en incarnation.

Nous voudrions dire à celui connu comme T1 que c’est un sacrifice d’une immense signification. Il ne s’agit pas du jeu idiot d’un hasard chaotique. Il ne s’agit pas de la répétition sans âme d’une destinée dans laquelle le libre arbitre ne joue aucun rôle. Il s’agit d’une danse de l’entité qui est sur la roue de la vie, jouissant de l’obscurité et de la lumière, de la sombre nuit de l’âme et de l’illumination de l’épiphanie, et qui va de transformation en transformation.

C’est l’espoir et l’intention de l’âme avant d’entrer dans la vallée de l’ombre, que dans ces ombres, paradoxes, et mystères de la vie tels qu’il en est fait l’expérience sur votre planète, il y aura un moment de remémoration de la raison pour laquelle ce sacrifice a été entrepris. Et il est espéré que ce moment de remémoration puisse illuminer l’âme en incarnation de telle manière que le reste de l’incarnation puisse se passer dans la joie, la paix et la félicité. Car les brumes auront été percées, le mystère aura été éclairci. Et la réponse au sacrifice est l’amour. Car c’est l’amour qui a poussé chacun de vous à adopter cette expérience, cette “parenthèse dans l’éternité” comme l’a nommée celui du nom de Joel [3]. Et dans cette petite forme de vie, cette période momentanée de vos années, une fois que vous vous êtes éveillé à l’amour qui est en vous, vous avez l’opportunité de former, vouer, et offrir votre vie de telle manière que les richesses de cet amour jaillissent chaque jour renouvelées, tombant comme des pièces de monnaie de vos poches et faisant de votre monde un paradis.

Nous remercions celui du nom de T1 d’avoir posé cette très profonde question, et voudrions demander à présent s’il y a une autre question. Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Oui, Q’uo. Un T2, complètement différent, écrit: «Q’uo, y a-t-il un quelconque lien entre les cultures chamanes de la Terre et celles de la Confédération? Plus spécifiquement, est-ce que les chamanes originels étaient des étudiants de la Confédération qui ont essayé de servir autrui en s’établissant sur la Terre pour servir en tant que guides, guérisseurs, instructeurs, et peut-être même messagers ou assistants de la Confédération? Toute information ou principe spirituel que vous pourrez offrir sera bienvenu, Q’uo. Merci.»

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous remercions celui connu comme T2 pour sa question. Mon frère, d’une part nous voudrions dire que ceux qui sont chamaniques dans leur discipline et dans leur enseignement n’ont pas de connexion spécifique avec la Confédération des Anges et Planètes au Service du Créateur infini unique. D’autre part, nous pouvons dire que c’est le cas de certains. Et nous allons tenter d’expliquer cela. Nous ne voulons pas être mystérieux.

Bon nombre de ceux qui ont appris le chamanisme comme faisant partie de leur expérience à titre d’entités indigènes (c’est-à-dire des Natifs américains, des Maoris, ou tout autre groupe tribal indigène) ont davantage en commun avec ce que vous pourriez appeler la Race ancienne [4] qu’ils n’ont en commun avec la Confédération, en ce sens que le chamanisme, qui est une discipline et un moyen d’enseigner en lien étroit avec la Terre, recèle l’énergie des véritables natifs de la planète Terre, qui sont des intendants de la planète Terre, et qui perçoivent la connexion avec la Terre comme le Créateur, plutôt qu’ils ne perçoivent le Créateur comme étant la Terre.

Cependant, il y en a eu peu parmi la Race ancienne, et en ce moment il y en a peu parmi toutes les populations de votre globe, qui ont parcouru des chemins directs depuis leurs débuts tribaux. À votre époque actuelle, au moment où nous nous adressons à ce groupe, beaucoup de ceux qui ont choisi pour voie le chamanisme et qui l’enseignent ou l’apprennent, sont des Missionnés venus sur Terre pour trouver des moyens d’augmenter la lumière, et qui ont trouvé que la voie du chamanisme est un moyen d’ouvrir un portail permettant à de nombreux chercheurs de trouver le rayonnement lumineux de la conscience profonde.

La grande énergie du chamanisme est qu’il force le chercheur à se confronter avec sa propre mort en préparation à, et en fondement de, l’appréciation d’être en vie ici et maintenant. Si l’on n’envisage pas sa propre fin, en termes de vie du corps, alors on a peu de raison de se réjouir quand les yeux s’éveillent du sommeil et que la matinée est là attendant d’être saluée. Il y a une joie immense d’être vivant, qui jaillit directement de la conscience que l’on a de la mort imminente. C’est pourquoi nous pourrions dire ainsi qu’il y a une très claire relation entre bon nombre de ceux qui sont des chamanes en ce moment et la Confédération.

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous voudrions à présent demander s’il y a une autre question, mon frère. Nous sommes ceux de Q’uo.

G: M écrit: «J’ai une question concernant le processus d’élimination du voile et les conditions nécessaires pour que cette élimination puisse se produire. Je voudrais particulièrement savoir si cette élimination est un processus automatique déclenché lorsque certaines conditions sont réunies, ou bien s’il faut adresser une demande auprès d’un autre niveau de conscience. Toute information supplémentaire que vous pourriez donner concernant la forme et la fonction du voile et pouvant mener à une meilleure compréhension du processus d’élimination serait également appréciée».

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous remercions celui du nom de M pour cette question. À celui connu comme M nous pourrions dire que la fonction du voile est de créer une atmosphère et un environnement de la planète Terre, dans lesquels rien de ce qui est d’une importance métaphysique ne peut être connu, dans le sens d’être prouvé. À l’intérieur de ce voile il n’y a aucun moyen de prétendre connaître ou appréhender l’amour et la lumière du Créateur infini unique, excepté par la foi.

La troisième densité est une densité du choix. Dans la troisième densité il y a des êtres qui ont conscience d’eux-mêmes, au contraire de ceux de la deuxième densité, qui ont une certaine conscience mais pas la conscience de soi. Il y a un choix à faire dans cette densité. Toute l’étude, toute la pensée, tout ce dont il est fait l’expérience en troisième densité est conçu pour pousser vers des points de choix. Ce choix est le choix, par l’entité consciente de soi, du Service D’Autrui et du rayonnement de l’être, ou bien du Service De Soi et de la contraction de l’être. Pour l’exprimer autrement, c’est un choix entre vivre selon l’amour et vivre selon la crainte, autrement dit entre vivre en embrassant tout ce qui est comme faisant partie de vous, et vivre en vous mettant vous-même au-dessus et à part de toutes les autres entités et forces de la Création.

À aucun point de choix il n’existe un moyen de prouver qu’il est bon, juste, et approprié de faire ce choix de l’amour, du Service D’Autrui, du rayonnement. De même, il n’y a aucun moyen de prouver que le choix de mettre le ‘soi’ en avant et de créer un univers dans lequel ceux qui vous entourent sont vus comme des pions que vous pouvez faire bouger à votre convenance, est le choix approprié.

Cet environnement est conçu pour être un environnement dans lequel vous êtes complètement libre de choisir de faire le saut dans la foi ou de vous défendre de plus en plus contre tout ce que vous craignez, et d’exercer de plus en plus de puissance et de contrôle sur votre environnement pour vous garder en sécurité. Cet environnement n’est pas supposé être aisé à pénétrer.

Maintenant qu’est-ce que la foi? Qu’est-ce que c’est que ce saut dans une foi qui n’est pas évidente ni démontrable? Comment cela fonctionne-t-il? Pour chaque chercheur il vient un temps où il y a un point de choix auquel il doit choisir entre agir dans la foi que tout est bien malgré les apparences du contraire, et opérer dans la crainte une retraite dans une grotte issue de sa propre imagination et de se trouver ainsi limité.

C’est après qu’une entité ait choisi par foi ce saut dans la foi que la foi commence à se révéler comme un endroit solide où mettre le pied. Ce n’est qu’après le saut dans l’abysse de l’indémontré et du mystérieux que l’on assure son pied et que l’on devient hardi et désireux d’être une entité dont l’approche de la vie est la recherche de l’amour. Quand le voile est en place, la décision de sauter dans la foi est de grands poids et de grande valeur.

C’est une chose risquée. On se sent exposé au risque. Cela demande du courage, de l’intégrité, et de la volonté. Cela demande quelque chose dont celui connu comme G a dit qu’il s’agit d’une concentration de désir, d’une aspiration, d’une faim, d’une soif du Créateur, pour la vérité, pour l’amour, pour la beauté. Dès lors, une énorme intensité, une énorme puissance, sont donnés à celui qui fait ce choix en toute foi.

À présent, mon frère, considérez ce que serait l’impact sur l’environnement de la Densité du Choix s’il n’y avait pas de voile, si toutes les réponses étaient connues. L’on pourrait certes toujours prendre la décision correcte et sauter dans la foi, mais il n’y aurait aucune résistance, aucune contre-pression de la crainte exercée par la partie du ‘soi’ qui veut être en sécurité et contrôler sa vie. Quand on saute dans la foi on n’a pas le contrôle. On se dit: «que Ta volonté soit faite et non la mienne, non ma compréhension imparfaite mais celle de l‘amour». Voilà la raison du voile.

C’est la combinaison de votre libre volonté de chercheur et du voile de l’oubli qui crée en vous une inconscience implicite de la primauté de l’amour qui donne forme à la voie du pèlerin. Chacun de vous a sans doute entendu parler du livre Pilgrim’s Progress écrit par celui connu comme John [5]. Dans le personnage du pèlerin et dans son voyage, il y a une excellente analogie par rapport au but du voile. À mesure que l’on progresse dans la vie en suivant la Voie Royale [6], chaque point de choix se montre à travers ce voile. Et c’est le pèlerin qui prie pour y voir clair et qui demande où se trouve l’amour dans ce choix, qui créera dans cette densité-ci une inclination pour le Service D’Autrui, pour l’amour, pour le rayonnement, qui aura un impact immense, non seulement sur cette densité que vous appréciez tous en ce moment, mais aussi sur les deux densités suivantes.

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous voudrions demander à celui du nom de G s’il y a une autre question à présent. Nous sommes ceux de Q’uo.

(Fin de la face 1 de la cassette)

G: Cette question est de moi. Pendant mes méditations, j’éprouve une sorte particulière de difficulté. Ce n’est pas tellement que des pensées détournent mon attention, bien que cela arrive certainement. Non, c’est plutôt que j’éprouve des tensions et des distorsions dans mon corps énergétique, qui rendent pratiquement impossible la focalisation de ma conscience d’une manière stable. Dans ma théorie de la méditation je suis quasiment certain qu’il n’y a rien qui puisse véritablement empêcher la méditation parce que toute expérience phénoménologique peut être accueillie et entourée d’une conscience spacieuse et stable. Mais dans la pratique, ma méditation se passe autrement. Imaginez que vous essayez de garder tranquille et stable un verre d’eau pendant un tremblement de terre. Voilà comment je vois ma situation. Toute information que vous pourriez donner, ou principe spirituel que vous pourriez proposer, serait bienvenu.

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous remercions celui connu comme G de Louisville pour cette question. Mon frère, quand nous considérons votre question, nous trouvons tout à fait appropriée votre image du verre d’eau en équilibre pendant un tremblement de terre. En méditation vous vous dirigez vers le rayon énergétique indigo qui peut atteindre, en traversant le portail qui ouvre sur l’infini intelligent, le temps/espace, le monde métaphysique où ne se produisent pas de tremblements de terre. Vous créez pour vous-même un environnement qui est très différent des constants changements et aléas. Ainsi donc, entrer en méditation c’est jeter le verre d’eau dans l’air de la foi, et permettre à des forces invisibles dont vous savez qu’elles sont réelles, de vous porter pendant que vous demeurez dans cet endroit où il n’y a ni soupirs, ni soucis, ni souffrances, ni séismes, mais seulement la paix et la puissance de l’amour et de la lumière de Celui qui est tout.

Il n’existe pas de manière intellectuelle d’approcher de cette conscience ou de créer un environnement parfait pour demeurer dans cet état altéré. Et en fait, quant à la manière dont fonctionne la méditation en soi dans votre corps énergétique, il n’est pas nécessaire que vous ayez cette sorte de conscience. Le travail de méditation sera accompli en vous quelle que soit la manière dont vous l’appréhendez.

Ceci dit, nous devons dire qu’il y a une inextricable relation entre le corps énergétique et le corps physique. Le corps physique, tout comme le corps énergétique, tend à véhiculer une tension caractéristique. Peut-être avez-vous pris conscience du fait que vous essayez de vous détendre complètement. Et vous vous détendez physiquement en observant que vous vous dites mentalement: «Ahaaa, tu es détendu!». Si vous revérifiez votre corps physique dix secondes plus tard, vous découvrirez qu’au moins certaines parties de votre corps sont à nouveau dans un état de tension caractérisée.

Maintenant, il y a moyen de travailler à détendre et relâcher cette tension corporelle. Mon frère, vous faites plus volontiers les exercices qui permettent de détendre et ouvrir le corps spirituel ou corps énergétique, que vous ne vous préoccupez de détendre et relâcher cette tension du corps physique. Nous croyons que vous pourriez trouver utiles les disciplines du yoga qui sont liées aux mouvements (comme le yoga du souffle [7] et le yoga aux diverses postures et asanas [8] pour enseigner à votre corps physique comment relâcher les tensions. Nous répétons qu’il est essentiel de réaliser que la raison pour laquelle nous ne cessons, dans nos conversations avec vous, de recommander la méditation, concerne davantage l’essence du silence (même si celle-ci est perçue imparfaitement) qu’un quelconque espoir que nous aurions de créer en vous un environnement dans lequel vous êtes véritablement et complètement relâchés, détendus, et rassemblés dans l’unicité de l’amour infini.

La perception est un regard jeté à l’infini dans une série de miroirs. Le travail de méditation va au-delà de la perception que vous avez, de la perception que d’autres peuvent avoir, ou d’une quelconque autre espèce de perception de l’essence. C’est que vous espérez atteindre par la méditation le temple de votre être le plus intérieur, pour y trouver le Logos qui parle en silence.

Nous remercions celui du nom de G pour cette question, et voudrions faire remarquer, comme cela est toujours le cas lorsque nous abandonnons une question en considérant qu’il y a été répondu, qu’il n’y a pas du tout été répondu, que nous avons seulement effleuré la surface, et qu’il y a cet élément critique du temps qui, ainsi que cet instrument nous le rappelle, nous oblige à former nos réponses de telle ou telle manière, et de nous en détacher longtemps avant que nous, ou vous, considérions/considériez que nous avons épuisé la question.

Avec les excuses que nous demandons pour ne pas avoir approfondi la discussion au sujet de cette question particulière, nous voudrions demander s’il y a à présent une dernière demande. Nous sommes ceux de Q’uo.

G: Merci beaucoup, Q’uo. Je trouve cela très utile. M écrit: «je voudrais demander à Q’uo quel sera le sort du voile sur cette planète à partir du début 2013 et après. Est-ce qu’il va graduellement se dissoudre? Si oui, à quel rythme? Voulez-vous décrire comment cette occurrence affectera la planète et les entités de troisième densité qui s’y trouvent, aussi bien que vous le pouvez sans transgresser la Loi de Confusion? Merci.

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous remercions celui connu comme M pour cette question. Quand on est, comme vous l’êtes, doté de sens physiques qui perçoivent un monde physique, il est tout à fait compréhensible que vous ne saisissiez pas nécessairement le concept que tous les objets apparemment solides sont en fait des champs d’énergie. En tant que champs d’énergie, leur aspect le plus rapproché de la matière est qu’il s’agit de petits champs d’énergie au sein d’un champ d’énergie plus large et englobant, et qui sont appelés des ‘atomes’. Cependant, vous avez reçu de vos scientifiques l’information que même cesdits points de matière sont en fait des champs d’énergie, et que la matière n’a jamais été vue, même par vos meilleurs télescopes. En fait c’est le chemin pris par l’énergie qui est observé. Et vous avez appris de vos scientifiques qu’un atome est constitué presque entièrement d’espace. Nous mentionnons ces faits scientifiques pour que vous puissiez commencer à draper votre mental autour du concept des densités emboîtées de la Création.

La Terre de troisième densité est emboîtée dans la Terre de quatrième densité. Ce n’est pas la même Terre que la Terre de quatrième densité. La Terre de troisième densité ne deviendra pas la Terre de quatrième densité, pas davantage que la Terre de première densité n’est devenue la Terre de deuxième densité ou que la Terre de deuxième densité n’est devenue la Terre de troisième densité. Ces densités sont emboîtées de telle manière qu’elles occupent la même zone ou influence dans l’espace/temps et le temps/espace, maintenues avec amour par le champ énergétique de votre Soleil qui englobe le tout.

La Terre de troisième densité est une Terre dont la lumière est en train de décliner. Bien qu’elle restera de troisième densité, elle ne soutiendra plus les entités de troisième densité dans leur recherche de la vérité. Ainsi donc, la troisième densité deviendra bientôt inactive, dirons-nous, dans les trois ou quatre cents ans à partir de 2012. Donc, sur votre planète 2013 ressemblera beaucoup à 2012. Mais vous constaterez que la population de vos entités deviendra de plus en plus intéressée et fascinée par la réparation de la Terre et la guérison de ce que vous nommez votre Mère la Terre ou Gaia.

Ceux qui s’incarnent en cette période sur la planète Terre, c’est-à-dire après 2012, seront des entités dont les expériences dans d’autres incarnations portent un élément de karma résiduel à cause de la destruction de leur terre, qu’il s’agisse de cette Terre, ou de Maldek, ou de Mars, ou de plusieurs autres Terres qui ont créé une planète de troisième densité inhabitable et sont dès lors dans la nécessité de terminer la troisième densité sur la planète Terre. Il y a bon nombre de millions d’entités qui éprouvent en ce moment le désir de prendre part à la guérison de la Mère. Et il y a bien de la joie à pouvoir contempler cette guérison.

La Terre de quatrième densité est une sphère complètement différente, dans laquelle est nichée la troisième densité. Et à mesure que la lumière de quatrième densité devient la lumière qu’est en mesure de vous offrir votre Soleil, cette Terre de quatrième densité deviendra de plus en plus peuplée par des entités de la Terre de troisième densité qui auront réussi à passer de niveau dans l’orientation positive, et qui souhaitent poursuivre. Il faudra beaucoup de temps avant que les entités qui habitent la troisième densité parviennent à voir les entités de quatrième densité. Cependant, celles-ci sont, disons, aussi réelles et aussi physiques tant pour elles-mêmes que pour la Terre de quatrième densité, que vous l’êtes pour votre Terre.

Nous réalisons que ceci est l’un des concepts les moins confortables ou naturellement évidents qui concernent le concept des densités. Il est naturel qu’une personne pense que cette Terre sur laquelle ses pieds marquent des empreintes va devenir de quatrième densité et que sur cette même Terre s’installera la quatrième densité. Toutefois, nous voudrions suggérer que c’est quasiment comme si vous vouliez emporter avec vous votre corps physique quand vous passez de la vie physique sur cette planète, et espériez entraîner avec vous en quatrième densité ce que cet instrument appellerait ‘ce corps en forme de distillerie chimique’, et que vous vous efforciez de le coltiner alors que tous les autres dansent avec un corps bien plus léger mû par l’électricité et non par la chimie.

Nous remercions tous ceux qui ont posé des questions ce soir. C’est une grande joie pour nous de sentir que ce groupe qui se trouve dans ces modestes murs est devenu bien large en taille réelle. La raison pour laquelle c’est pour nous un ravissement n’est pas que nous souhaitons attirer des adeptes ou nous élargir, mais c’est que la nature de groupes tels que celui-ci est d’être des phares [9]. Et chaque entité double l’énergie de l’entité voisine, de sorte que même dans un groupe modeste vous créez un foyer de lumière, un foyer d’intention et d’espérance, qui est exponentiellement plus grand que celui que vous pourriez créer individuellement. Et lorsque vous additionnez tous ceux qui ne se trouvent pas physiquement dans cette pièce mais se sont joints à l’énergie de ce cercle particulier de recherche par les questions qu’ils offrent, alors l’énergie de ce phare grandit exponentiellement. Nous remercions donc chacun d’entre vous dont les questions sont venues de partout sur votre globe, et apprécions beaucoup l’augmentation de lumière produite par ceux qui visitent en pensée ce cercle assis.

Cela a été un honneur et un grand plaisir de vous parler au travers de cet instrument et de partager le méditation de ce groupe. Nous vous laissons comme nous vous avons trouvés, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous vous sommes connus comme étant le Principe de Q’uo. Adonaï. Adonaï vasu borragus.

 

[1] Cette phrase est extraite de la Bible, Psaumes 23:4 qui dit: «Oui, même si je marche par la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal, car tu es avec moi; ton bâton et ta houlette me réconfortent.»

[2] Cette phrase apparaît dans la Bible, dans l’évangile selon Jean, et dans le Livre de la Révélation. Dans l’évangile selon Jean la citation est: «Ses disciples le prièrent, disant: ‘Mange, Maître’. Mais il leur dit: ‘j’ai à manger une nourriture qui vous est inconnue’. Alors les disciples se demandèrent l’un à l’autre: ‘est-ce que quelqu’un lui a apporté quelque chose à manger?’. Jésus leur dit: ‘ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et de terminer son travail. Ne dites-vous pas ‘encore quatre mois puis viendra la moisson?’. Voyez, je vous dis: levez vos yeux et regardez les champs, car ils sont blancs, prêts à être moissonnés. Et celui qui fait la moisson reçoit des gages et amasse les fruits de la vie éternelle, de sorte que celui qui sème et celui qui récolte puissent se réjouir ensemble». Dans la Révélation, il est dit: «J’ai regardé et j’ai vu un nuage blanc, et sur le nuage était assis quelqu’un qui ressemblait au Fils de l’homme; il avait sur sa tête une couronne dorée et dans sa main une faucille acérée. Et un autre ange sortit du temple en criant à celui qui était assis sur le nuage: ‘enfonce ta faucille et moissonne, car le temps est venu pour toi de moissonner, car la moisson de la terre est mûre’. Et celui qui était assis sur le nuage porta sa faucille sur la terre et la terre fut moissonnée».

[3] L’instrument apprécie beaucoup les écrits de Joel Goldsmith, un mystique chrétien du XXe siècle. Un de ses nombreux livres est intitulé Parenthesis in Eternity. (une parenthèse dans l’éternité – NdT).

[4] La Race ancienne, dont il est question dans les séances avec Ra, est constituée des quelques humains de la planète Terre qui sont passés avec succès en quatrième densité après la fin du deuxième cycle mineur il y a environ 26.000 ans. Ces humains ont immédiatement choisi de retourner sur Terre comme Missionnés, avec l’intention d’aider à amener le reste de la tribu Humanité à une moisson réussie à la fin du troisième sous-cycle en, ou autour de, 2012. Selon ceux de Ra, ils vivent dans les plans intérieurs. Selon une autre tradition ils vivraient en tant qu’humains dans une vallée secrète des Andes. Secret of the Andes (le Secret des Andes), un ouvrage apparemment reçu en channeling par un certain Frère Philip, est un excellent exemple de cette tradition.

[5] John Bunyan, The Pilgrim’s Progress from This World into That which Is to Come (Le voyage du pèlerin): New York, Garland Publications, 1678, 1989. La popularité de ce classique de la littérature anglaise est si grande qu’en plus de 300 ans il n’a jamais cessé d’être réimprimé.

[6] La Voie royale est une route commerciale qui au moyen-âge traversait le Moyen-Orient de l’Égypte à Aqaba. Mais l’instrument utilise ces termes tels qu’ils apparaissent dans un hymne composé par Evelyn Atwater Cummins, une auteure du XXe siècle. Au troisième verset de cet hymne il est dit: «The countless hosts lead on before. I must not fear or stray. With them, the pilgrims of the faith, I walk the King’s highway. Through light and dark the road leads on till dawns the endless day, when I shall know why in this life I walk the King’s highway» (La foule innombrable montre le chemin. Je ne dois pas craindre, je ne me perdrai pas. Avec eux, les pèlerins de la paix, je marche sur la Voie royale. Dans la lumière et dans l’obscurité la route me mène jusqu’à ce que pointe le jour sans fin, celui qui me montrera pourquoi je marche sur la Voie royale).

[7] Le yoga du souffle est aussi appelé le pranayama. Un site Web intéressant à consulter à ce sujet est www.abc-of-yoga.com/pranayama (www.yoga-darshan.com/yoga/pranayama_yoga.php: un site en français - NdT).

[8] Les positions, postures, ou asanas sont au centre de nombreuses pratiques de yoga comme par exemple le kripalu, shivananda, ashtanga vinyasa et le Bikram yoga. Il est pratiquement impossible d’énumérer tous les asanas pratiqués dans les différents systèmes, mais le site suivant en donne une bonne idée http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_yoga_postures (pour les francophones: www.federationyoga.qc.ca/page-yogas-corporel-02.html - NdT)

[9] Lighthouse : phare, mais littéralement : maison de lumière (NdT)

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2010 13 février 2010

Copyright © 2017 L/L Research