Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

11 septembre 2010

Jim: Q’uo, la question de ce soir concerne la synchronicité. Lorsque nous nous trouvons dans une situation que nous percevons comme synchrone, et que nous en tirons des informations utiles à notre voyage spirituel, nous nous demandons comment cela se produit. Est-ce que nous avons des guides ou présences angéliques, ou bien des amis, qui aident à nous mener à une situation, un livre, une personne, ou un événement charnière dans notre vie, ou bien est-ce de façon plus intérieure que nous sommes prêts à voir quelque chose comme synchrone? Nous aimerions avoir plus d’informations sur cette synchronicité, la manière dont elle fonctionne exactement, et savoir comment nous pouvons l’utiliser au profit de notre vie spirituelle.

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique au nom duquel nous venons vers vous ce soir. Puisque certaines entités dans ce groupe sont nouvelles, nous allons nous présenter. Nous sommes membres de la Confédération des Anges et Planètes au Service du Créateur infini, et c’est pour nous un plaisir d’être appelés par ce groupe car il y a un appel à informations qui est compatible avec la vibration d’information que nous offrons, c’est-à-dire la vibration du Service D’Autrui et de l’amour inconditionnel.

C’est un honneur et un plaisir d’être appelés par votre groupe ce soir. Nous souhaitons remercier chacun d’entre vous pour avoir aménagé une partie de votre journée de manière à pouvoir vous focaliser, dans ce cercle, sur ce qui est métaphysique et spirituel dans le parcours de votre chemin d’évolution du mental, du corps, et de l’esprit. Nous vous remercions de ressentir que nos pensées peuvent avoir de la valeur pour vous, et nous sommes très heureux de les partager avec vous.

Mais tout d’abord nous souhaitons vous demander une faveur, et c’est que vous fassiez appel à tout votre discernement pendant que vous écoutez. Nous ne pouvons pas tomber juste pour toutes les entités en même temps. Par conséquent, si nous offrons des pensées qui vous sont utiles, n’hésitez pas à les utiliser comme les ressources qu’elles sont censées être, mais si elles ne paraissent pas avoir un sens pour vous, si elles n’évoquent aucune résonance en vous, alors laissez-les de côté sans arrière-pensée.

Faites confiance à ce sentiment de résonance. Faites confiance à votre pouvoir de discrimination. Vous savez ce dont vous avez besoin, et c’est cela qui résonnera en vous. Faites usage des choses qui résonnent, peu importe qui les exprime, ne vous souciez pas de cela. Si quelque chose ne résonne pas pour vous, c’est que vous n’avez pas à travailler sur cela pour le moment. Si vous voulez bien faire usage de ce discernement, mes amis, il nous permettra de nous sentir libres de parler, en sachant que nous ne pouvons pas inopinément transgresser votre libre arbitre. Nous vous remercions vivement pour cette considération.

Ce soir vous avez demandé comment fonctionne la synchronicité dans la vie du chercheur en spiritualité. Comme cela arrive souvent, il nous est nécessaire de prendre un peu de recul par rapport à cette question afin de pouvoir vous donner une réponse pertinente.

Il y a un principe spirituel que nous répétons souvent: ‘toutes choses sont une’. Vous demeurez dans un univers complètement unifié et interactif. La Création est une. Vous êtes tous les êtres, toutes les choses, toutes les émotions. Vous faites partie du Créateur, et vous êtes de ce fait des citoyens de l’éternité, à l’aise avec l’infini, demeurant pendant cette durée de vie-ci dans un véhicule physique, dans une lourde illusion. Dans votre illusion que vous appelez la vie ordinaire ou réalité de consensus, si vous voulez, il n’est pas évident que tout est un. Il est en fait contre-intuitif de dire que vous faites partie de tout ce que vous voyez et que tout ce que vous voyez est pour vous une salle des miroirs. Et cependant, c’est bien le cas.

Et nous vous parlons à une époque où vos scientifiques ont commencé à vous dire la même chose. Toutes les matières de la physique qui englobent la pensée que l’observateur fait partie de l’expérience, infèrent l’unité de toutes choses. Nous ne limitons pas cette unité aux autres entités que vous appelez des humains. On pourrait dire que toute la nature, depuis les éléments et les puissances jusqu’aux plantes et aux animaux, jusqu’à l’air même que vous respirez et l’eau que vous buvez, et le feu qui vous réchauffe le cœur, et la terre sous vos pieds, ??? danse en rythme. Et ou bien vous vous joignez à cette danse et à ce rythme, ou bien vous ne vous êtes pas encore éveillés au véritable état dans lequel vous êtes au sein de la Création du Père. C’est en tant que partie très aimée de la Création une que vous avez cette affinité avec la synchronicité.

Nous ne savons pas quand vous avez pour la première fois pris conscience que ce qu’est votre pensée est ce qu’est votre conscience: en réalité un méli-mélo de toutes les politiques, de toute la formation sociale, et de toute l’enculturation dont vous avez fait l’expérience dans votre enfance. Nous ne savons pas quand pour la première vous vous avez mis le pied hors du cadre, hors de la matrice, mais vous l’avez fait, sinon vous ne seriez pas ici, vous ne seriez pas en train de chercher.

Lorsque vous vous éveillez, vous traversez de nombreuses eaux, vous vivez de nombreuses nuits obscures de l’âme, parce qu’il est douloureux d’apprendre des choses nouvelles. Il est inconfortable de faire l’expérience de cette courbe d’apprentissage. Vous pouvez faire beaucoup de choses. Vous pouvez lire et lire encore jusqu’à l’épuisement. Vous pouvez méditer jusqu’à vous rendre fou. Vous pouvez faire un grand nombre de choses aussi déroutantes qu’excellentes.

Mais lentement vous commencez à demeurer de temps en temps dans le silence, ce silence dans lequel vous pouvez néanmoins entendre cette petite voix tranquille qui parle en silence au plus profond de votre cœur. Et vous commencez à réaliser que ce chemin que vous parcourez n’est pas un chemin physique. C’est ce que cet instrument appellerait, dans son christianisme mystique: la Voie royale. On ne la parcourt pas dans l’espace/temps mais dans les mondes invisibles du temps/espace. C’est là que vous, citoyens de l’éternité, n’avez jamais arrêté de demeurer.

Oui, vous vous trouvez dans un véhicule physique, oui vous êtes profondément limités dans votre prise de conscience par la nature lourdement chimique de ce véhicule physique. Mais à l’intérieur de vous, plus proche que votre propre souffle, se trouve votre conscience. Cette conscience, au contraire de votre cerveau, est commune à tous. C’est la conscience de l’amour, le Logos, le Créateur unique. Et quand vous vous détendez et permettez au ‘mental fripon’ comme cet instrument appelle souvent le bio-ordinateur avec lequel vous êtes nés, cet excellent faiseur de choix, et manipulateur, quand vous laissez se reposer ce mental, alors la conscience vous permet de penser différemment, de voir différemment, de comprendre différemment.

À mesure que vos moments de silence construisent votre nouvelle conscience vous réalisez graduellement que vous ne pouvez pas fonctionner avec votre mental seulement. Il vous faut utiliser votre conscience aussi si vous voulez avancer ou évoluer dans le corps. Il y a de nombreuses façons d’entrer dans le silence. Certains, dans ce cercle, sont très à l’aise avec la prière. D’autres apprécient la contemplation, la méditation, ou des promenades dans la nature. Tout moyen est bon, qui vous est confortable pour vous rapprocher du Créateur infini unique. Il n’y a pas qu’une seule manière de passer du temps avec le Créateur.

Ce que toutes ces techniques ont en commun c’est le silence. Le silence est la clé qui ouvre la porte de la compréhension.

Un jour vous réalisez combien vous êtes devenu puissant, et vous décidez de faire les choses différemment à partir de ce moment. Vous êtes prêt à faire ce dont a parlé Søren Kierkegaard: sauter dans la foi.

Pourquoi donc un être rationnel et sensé quitterait-il le sol ferme de ce qui peut être prouvé, touché et vu, pour aller sauter dans les abysses du mystérieux et du paradoxal? Pourquoi? Parce que c’est là s’effectue la croissance spirituelle. Et la faim et la soif de vérité spirituelle sont telles qu’il vous faut quitter le foyer de rationalité de votre enfance et tout ce qui peut être prouvé, pour aller chercher parmi les petits sentiers obscurs du mystère.

Ce sont des abysses bien sombres. Nous voyons dans le mental de cet instrument une image de cartes géographiques anciennes du monde, du temps où la croyance populaire était que votre monde était plat et qu’à son extrémité les bateaux sombraient tout simplement dans les abysses. Ce qui est écrit sur ces cartes (non pas en anglais naturellement, mes amis), c’est: « il peut y avoir des dragons ». Il y a en effet de puissants habitants dans les abysses aériens. Ce sont ceux qui ne gardent pas seulement les trésors de l’amour et de la compréhension, mais qui vous gardent aussi vous, chacun de vous, en prenant soin de vous soutenir pendant que vous cherchez le long de la Voie royale qui se trouve entièrement dans les abysses aériens.

Lorsque vous avez fait votre saut dans la foi, lorsque vous avez réalisé la puissance de votre intention, de votre volonté et de votre désir, et lorsque vous avez établi votre intention de chercher, établi votre volonté d’être un serviteur de la lumière et de l’amour du Créateur infini unique, lorsque vous avez éveillé la partie magique de vous-même qui sait que vous pouvez faire votre propre création et que ce qui est pardonné par vous est pardonné, et que ce qui n’est pas pardonné par vous reste non pardonné, alors vous commencez à prendre conscience de la danse de Création.

Vous dansez avec une variété infinie d’énergies quand vous dansez dans la Création du Père. Chaque rocher, chaque ruisseau, chaque arbre, toutes ces choses que vous voyez comme la nature, dansent avec vous et vous sont responsives. Il est important de réaliser que les entités de première et de deuxième densité que nous venons de mentionner ne doivent pas être sollicitées pour que des synchronicité se produisent avec elles.

Il est cependant très utile que vous vous souveniez de remercier les guides invisibles que vous avez, votre ‘soi’ supérieur, vos anges, les êtres dévoués qui sont attirés vers vous à cause de votre énergie, de votre vibration, de vos espoirs, et de vos rêves. Chaque jour demandez leur aide et remerciez-les d’être avec vous. Cela les rend plus libres d’entrer plus complètement dans le processus de l’offre de synchronicité.

Maintenant, voilà comment cela fonctionne: une fois que vous avez fait le saut dans la foi vous mettez en mouvement un ensemble différent de règles. À présent vous êtes éveillé, vibrant, magique, dansant avec les énergies qui vous entourent, sachant que vous faites partie de tout ce qui est, et que tout ce qui est vous aime autant que vous aimez tout ce qui est.

Ainsi donc, quand vous avez une pensée, elle ne se contente pas de rouler dans votre tête pour aller fait « clonk » comme une boule de bowling dans la gouttière. La pensée va rejoindre la danse. Et ce qui veut réagir à cette pensée commence à trouver des moyens d’entrer dans votre réalité. Des entités se rencontrent. Une chanson passe à la radio et elle dit: « oui, cette pensée que vous venez d’avoir, elle est très bonne. Gardez-la ». Votre totem peut se montrer! Et si vous ne savez pas quel est votre totem, prenez simplement conscience de l’arbre vers lequel vous vous êtes senti attiré, de ce que vous dit l’oiseau, de la force de la nature qui vous tire et vous fait ressentir qu’il y a quelque chose que vous voulez inclure dans votre vie: peut-être un oiseau, un animal, un cristal, ou un arbre. Ce monde, cet esprit de la nature, qu’il soit arbre, oiseau, animal, ou roc, trouvera le moyen d’apparaître dans votre réalité pour souligner ou renforcer un train de pensées et vous aider à élaborer un stock personnel de renseignements.

Vous voyez donc que ce qui est spirituel ou métaphysique doit être appris par vous sans preuves. Vous allez découvrir que quand les choses sont véritablement orientées vers le spirituel il n’y a aucun moyen de preuve que croiront les gens. Inutile d’essayer de trouver des preuves. Oui, tel ou tel phénomène peut bien être réel. Cela n’a pas d’importance. Vous n’avez aucune autre entité à convaincre. Ce que vous avez à faire c’est parvenir à vous orienter une fois que vous êtes sorti du cadre.

C’est un univers plus vaste. C’est un univers intrigant. Il paraît souvent chaotique. C’est pourquoi il est très utile que ces intéressants phénomènes subjectifs se produisent; ces synchronicité dont nous avons parlé. Dès que vous prenez conscience de ce que les synchronicités sont valables et sont vos moyens de déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, vous allez dynamiser l’interaction avec la Création et vous allez découvrir que des synchronicité se produisent en nombre et rapidement, presque au point qu’à la fin de la journée, quand vous faites le bilan, vous ne pouvez pas vous souvenir de toutes. Faites-y attention autant que possible. Elles sont là pour vous aider à élaborer votre conscience subjective de la vérité.

Encore une chose que nous voudrions dire avant d’ouvrir cette réunion à d’autres questions. C’est une réaction compréhensible à cette chose passionnante, magique, que vous avez découverte: la synchronicité. Elle crée en vous un sentiment de validation et de soutien, et vous voudriez que tous ceux que vous aimez et dont vous vous souciez fassent ces mêmes expériences.

Mes amis, nous vous demandons de faire un pas en arrière à chaque fois que vous éprouvez le besoin de prêcher à des gens qui ne vous ont pas demandé de prêcher. Fermez votre bouche, ouvrez vos yeux d’amour, et écoutez ceux qui vous sont chers, vos connaissances, ceux que vous voudriez aider. Que votre relation à eux ne soit pas basée sur ce que vous savez. Qu’elle soit basée sur l’amour et le respect. Écoutez ce qu’ils ont à dire. S’il ne doit pas y avoir d’ouverture à toutes les choses merveilleuses que vous avez apprises récemment, qu’il en soit ainsi. Amen, Alléluia. Vous êtes tout de même un être dont l’essence est l’amour.

Laissez l’amour briller. Trouvez des moyens de soutenir, encourager, alimenter, et entretenir. Et perdez tout espoir d’être le facteur d’éveil qui les mettra dans un état de plus grand bonheur. Vous pouvez laisser tomber une idée ici et là, « comme Johnny Appleseed » ainsi que dirait cet instrument. Mais rappelez-vous, cette pomme, il l’a d’abord mangée. Les choses que vous alliez dire à un autre, dites-les à vous-même. Et quand vous aurez mangé cette délicieuse pomme avec ses délicieuses idées et concepts, jetez le trognon par-dessus votre épaule. Laissez-le tomber où il voudra. Ne regardez pas en arrière. Ce n’est pas votre travail d’éclairer qui que ce soit d’autre que vous-même.

Maintenant, si certains vous posent des questions, vous êtes libres d’offrir tout ce que vous avez à offrir à cet égard, mais faites dans votre esprit une claire distinction entre répondre à une question posée et sermonner ceux qui n’ont pas demandé de sermon. Ce qui affectera ceux qui vous entourent ce ne sont pas vos connaissances. C’est ce qui brille à travers vous: l’amour du Créateur.

Pour vivre une vie qui soutienne la recherche spirituelle nous recommandons que vous trouviez des moyens de rencontrer votre Créateur dans le silence quotidiennement. Certains aiment tellement cette expérience du silence qu’ils y passent beaucoup de temps, et certains trouvent difficile de demeurer dans le silence sans aucun point focal. Si c’est le cas, se promener dans la nature aide souvent beaucoup parce qu’ils y a de nombreux points focaux pour vos yeux et vos oreilles (pouvons-nous dire, mes amis, pas dans un iPod ni dans une bruyante chaîne radio-cassette-CD). Laissez le silence prendre le dessus et vous découvrirez qu’il vous parle. Et ensuite, quand vous sortez de ce silence, chantez mes amis! Riez et aimez, et sentez la joie d’être dans cette Création, enfant et héritier de l’Infini unique.

Nous remercions celui du nom de Jim d’avoir créé cette question. Et à présent nous voudrions ouvrir la séance à toute suite qu’il pourrait y avoir. Y a-t-il une suite, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

J: Q’uo, je n’ai pas de suite à cette question. La question que j’envisageais de poser, vous venez d’y répondre! Et j’apprécie beaucoup, beaucoup. Merci beaucoup.

Nous sommes ceux de Q’uo et, mon frère, nous vous remercions avec nos cœurs grands ouverts.

Pouvons-nous demander alors si ce groupe a une autre question avant que nous quittions cet instrument? Nous sommes ceux de Q’uo.

Question posée: Pouvez-vous me parler un peu de l’étrange langage que je parle et du dessein qu’il y a derrière?

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous avons pris connaissance de votre question, ma sœur, et serions heureux de partager avec vous un nombre limité d’informations à ce propos, et nous disons ‘limité’ parce que nous ne voulons pas parcourir ce chemin à votre place. Nous ne voulons pas apprendre à votre place. C’est pourquoi nous allons tenter de vous donner, dans un sens général, quelques idées qui peuvent être utiles.

Ainsi que l’a dit cet instrument avant la méditation, quand on veut voir le ‘soi’ comme un instrument qui peut recevoir et envoyer des idées, on découvre que l’on peut se mettre dans des états progressivement focalisés, dans lesquels le point de focalisation n’est pas physique mais se trouve dans le monde métaphysique. La focalisation sur la vibration en elle-même est spécialement apte à amener dans un état où on est très vulnérable à cette vibration.

Il y a de nombreux, de très nombreux aspects à l’étude de ce qu’il y a à capter de l’univers physique qui tient et niche, dirons-nous, dans ses atomes la totalité de tous les mondes invisibles. Il y a donc une énorme population qui souhaite communiquer avec ceux qui sont sensibles et peuvent capter le signal qui passe. Cet instrument se rappelle celui du nom de Willie [Nelson], qui disait qu’il n’avait jamais dû composer une mélodie. Il en attrapait dans l’air parce qu’elles chantaient tout le temps.

Par conséquent, toutes sortes de gens souhaitent communiquer de toutes sortes de manières avec ceux qui sont dans le domaine du monde terrestre. Pour la plupart, seules les vibrations compatibles avec vos propres vibrations de base peuvent pénétrer suffisamment le véhicule physique chimique pour être entendues et pour s’exprimer. Cela donne un certain degré de protection. Mais en général, l’expérience de parler dans une langue que vous ne connaissez pas spontanément est un artifice du phénomène qui vous fait capter une forme pensée ou une entité (dans les effets sur vous, les deux sont équivalents) qui est heureuse de communiquer, soit en essence (c’est-à-dire avec des vibrations faites avec votre voix, votre air, votre souffle) soit dans une langue réelle, de ce monde-ci ou non.

L’expérience en elle-même est impressionnante pour celui qui la vit parce qu’elle fait partie de ce vaste ensemble de renseignements dont nous avons parlé. Cela valide le fait qu’il y a « plus de choses sur la terre et dans le ciel, Horatio, qu'il n'en est rêvé dans votre philosophie [1] ». Cet instrument se trompe toujours dans cette citation, mais peut-être savez-vous ce que nous voulons dire.

Dans un sens subjectif, c’est une expérience de renforcement et de validation. L’aspect qui n’en est pas utile est que vous ne pouvez pas la refaire et la partager avec des gens. Si elle vous a donné de la joie vous pouvez dire: « cela m’a donné de la joie », mais vous ne pouvez pas partager cette joie.

Cela est vrai de toutes les expériences psychiques. Elles sont pour vous, pour vous seule, et elles peuvent vous impressionner profondément, mais vous ne pouvez emmener personne dans ce voyage. C’est comme cela doit être, ma sœur. Laissez cet aspect être acceptable pour vous, car vous ne voudriez pas apprendre à la place d’autrui, tout comme nous ne voudrions pas apprendre à votre place.

Comment vous souhaitez traiter ce phénomène, quelle énergie vous souhaitez lui donner, et ainsi de suite, cela concerne votre volonté, votre désir, et votre conscience. Prenez cela dans votre cœur en silence, et sur le côté de votre mental, et de votre pensée rationnelle, et ainsi de suite.

Nous avons conscience que vous avez l’intention de revenir à l’enseignement de cet instrument en ce qui concerne le channeling et nous sentons que vous trouverez beaucoup d’intérêt dans ce quelle a à dire. Il est bon d’appliquer le mental à ce qui est devant vous: analyser, y réfléchir, faire des interpolations, des projections, toutes ces choses que le mental fait si bien. Ne laissez simplement pas le mental vous diriger. C’est un cheval qui doit être monté et apprécié. Ce n’est pas un maître d’esclaves et vous n’êtes pas une esclave. Prenez les rênes de votre mental et ne lui permettez pas de galoper loin de votre conscience. Car il vous conduirait dans des impasses, des culs-de-sac qui n’ont pas d’issue et ne sont pas satisfaisants. Lorsque vous travaillez en spiritualité restez toujours dans le monde de la conscience.

Pouvons-nous aller plus loin dans notre réponse, ma sœur? Nous sommes ceux de Q’uo.

Interlocutrice: Non, merci.

Nous vous remercions, ma sœur. Pouvons-nous demander s’il y a une autre question dans ce groupe? Nous sommes ceux de Q’uo.

J: S’il est approprié de poser cette question, j’apprécierais une réponse. Je me pose des questions à propos de l’asthme que j’ai aux approches d’animaux et pourquoi dans le passé il a parfois été fort et parfois il ne paraît pas si fort. Je me demande s’il y a une raison à cela dans ma vie. J’apprécierais une réponse. Je suppose que si je demande la raison cela enfreindrait mon libre arbitre et mon droit d’apprendre cela par moi-même, mais je suppose que ce que je cherche est une certaine validation de l’idée qu’il y a une raison à laquelle je devrais prêter attention.

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. Vous avez anticipé notre nécessité de parler d’une manière probablement plus générale que vous ne le souhaiteriez, mais nous pouvons certes vous proposer de quoi nourrir votre réflexion. Préparez votre couteau et votre fourchette!

Mon frère, il y a souvent des façons dont votre ‘soi’ supérieur et vous-même, avant l’incarnation, déterminez un système de sécurité. Ce peuvent être des limitations mentales, des limitations émotionnelles, ou des limitations physiques. Quand vous vous écartez dans une certaine mesure de la voie, quand vous êtes distrait à un certain point de ce que vous, dans votre courant d’âme, souhaitez apprendre dans cette vie, un certain nombre de paramètres par défaut sont activés.

Chez cet instrument, ils ont été activés depuis avant sa naissance et se rapportent au physique. Chez de nombreux autres, ce peut être physique, ce peut être mental, ce peut être émotionnel. Mais il y a des signes que remarquera celui qui fait attention, indiquant qu’il est temps de se tourner vers l’intérieur et de laisser aller toutes les pensées de soucis et de tensions afin que vous puissiez accomplir le travail intérieur et l’harmonisation, ainsi que l’appelle cet instrument, avec le retour à l’état d’esprit que vous souhaitiez poursuivre avec l’incarnation, afin de pouvoir trouver l’équilibre dans votre corps des chakras, pour utiliser un raccourci, de sorte que si vous devenez trop impliqué dans des jeux de politique et de pouvoir qui ont trait au travail, au mariage, à la famille et ainsi de suite, quelque chose va se produire pour vous informer qu’il est temps d’accomplir un peu de travail intérieur.

Vous n’êtes pas obligé de renoncer à votre vie dans le monde pour faire cela. Ce n’est qu’une question d’un jour ou deux, ou en tout cas du temps que vous demande votre asthme, de prendre et vous plonger dans le silence, et vous laisser inonder d’amour, sans aucun jugement de vous-même. En fait, cela ne prend qu’un moment une fois qu’on a la pratique.

Il est toujours bon de noter, quand il y a une maladie physique ou une difficulté émotionnelle ou mentale qui l’a déclenchée, où s’en est allé votre mental et où vous voudriez qu’il se trouve. Il reste alors à ouvrir vos bras et à vous étreindre vous-même, en aimant complètement la façon dont vous êtes.

Ce n’est pas un exercice sur aucune sorte de jugement. C’est un exercice d’acceptation, d’amour, de bénédiction, et d’inclusion. Ce n’est en aucune manière un châtiment. C’est seulement un petit rappel de l’esprit qui encourage l’entité qui écoute avec son cœur à s’occuper des parties invisibles de son parcours dans la foi.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

J: Non. Merci, Q’uo. Je suis reconnaissant pour votre réponse.

Nous vous remercions, mon frère. Pouvons-nous demander s’il y a une autre question à présent? Nous sommes ceux de Q’uo.

R: J’ai une question, Q’uo, et elle concerne le soutien de cet instrument. Si vous pouviez partager avec Carla et nous quelque chose qui lui apporte de l’aide et que nous puissions garder à l’esprit pendant que nous nous efforçons de la soutenir dans son travail de channeling, et comme Carla s’efforce de se soutenir elle-même pour continuer à partager les informations qui arrivent par ce canal, nous l’apprécierions.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Retransmission par Carla)

Il y a quelques choses simples que vous pouvez faire. Voyez-la clairement, aimez-la chèrement, et dites-lui la meilleure vérité que vous savez. Chacun est également spécial. Chacun à des dons à donner. Et chacun mérite ce que vous avez de mieux. Pour servir, vous devez commencer par vous-même, alors voyez-vous clairement, aimez-vous chèrement, et dites-vous à vous même la meilleure vérité que vous savez. Et cela instillera en vous un parfait système de réaction pour le soutien à apporter à autrui.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

R: Je pense que vous avez répondu bien plus profondément que je n’avais tout d’abord pensé. J’ai pu le sentir pendant que vous parliez. Merci. J’étais à la recherche de suggestions que cet instrument pourrait utiliser lorsqu’elle se prépare à ces séances. Pouvez-vous en parler?

Nous sommes ceux de Q’uo et, mon frère, si nous devions parler de la manière dont cet instrument se prépare aux séances, nous transgresserions son libre arbitre puisqu’elle concentre toute son attention sur cette même question chaque fois qu’elle se prépare à retransmettre en channeling. Elle a bien conscience, - et nous pouvons le dire sans crainte d’enfreindre son libre arbitre -, que le principe spirituel fondamental à garder à l’esprit quand on commence l’harmonisation préparatoire au channeling, est que toutes les entités sont en tous temps des instruments. De quoi serez-vous le canal? De quoi sera-t-elle le canal, qu’elle s’aligne sur le contact avec nous ou qu’elle s’aligne sur le contact avec le monde dans son ensemble?

Se prendre au sérieux c’est prendre sur soi de vivre une vie qui supporte le channeling. Cela, l’instrument le sait. Cela, nous pouvons le dire sans crainte de transgresser son libre arbitre.

Pouvons-nous encore vous répondre, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

R: Merci d’avoir répondu à cela. Je n’ai pas de question à ce sujet, mais vous avez mentionné quelque chose à propos de la déclinaison de votre nom, et je ne sais pas si c’était en plaisanterie ou bien si vous vouliez vraiment dire cela. Je ne parle pas latin. Je crois que vous avez pris un nom qui vient de cette langue [2].

Nous sommes ceux de Q’uo, mon frère, et en effet nous avons fait ce qui pourrait gentiment et charitablement être qualifié de calembour. Veuillez excuser notre frivole nature. Le mot « Q’uo » fait en effet partie de la langue latine, qui est très déclinée. Mais l’apostrophe est entièrement à nous, mon frère! Pouvons-nous demander s’il y a une dernière question à présent? Nous sommes ceux de Q’uo.

(Pause)

Nous sommes ceux de Q’uo, et du silence que nous entendons par les oreilles certes souvent faibles de cet instrument, nous sommes assurés que nous avons épuisé les questions de ce groupe pour le moment. Ainsi donc, nous faisons une pause simplement pour dire à chacun de vous la joie de méditer avec vous. Vous êtes si beaux, mes frères. La façon magnifique dont vous colorez la lumière qui vous arrive depuis le Créateur avec votre personnalité et votre caractère est tout simplement merveilleuse. Et comme vous avez mêlé vos énergies ce soir et créé un dôme de lumière qui s’étend bien loin au-dessus de cette demeure, nous sommes en admiration devant votre courage, vos intentions, et votre beauté. Merci.

À présent nous allons vous laisser comme nous vous avons trouvés, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Cela a été une joie que de partager avec vous nos humbles pensées. Nous vous laissons. Nous sommes ceux de Q’uo. Adonaï. Adonaï.

 

[1] Hamlet, William Shakespeare, Acte I, scène 5. (NdT)

[2] Le malentendu d’origine a été perdu pendant que la cassette était retournée.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2010 11 septembre 2010

Copyright © 2017 L/L Research