Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

23 octobre 2010

Jim: Q’uo, la question de cette semaine est de M: « Je comprends que, d’après Ra, quand s’achève l’expérience de troisième densité d’une entité, l’âme distille l’essence de cette expérience et rien de ce qui a de la valeur n’est perdu. Je me demande cependant si la personnalité a oui ou non une valeur pour l’âme. L’idée de la perte de la personnalité me met mal à l’aise. Je comprends bien que mon âme restera, mais qu’en est-il du ‘moi’? Je veux dire du ‘moi’ avec lequel je m’identifie actuellement. Si ma personnalité est perdue, est-ce que cela ne revient pas à dire que mon ‘moi’ cesse d’exister? Et de plus, est-ce que l’identité de mon âme n’est pas perdue aussi quand elle se joint à un complexe mémoriel social? Et est-ce que l’identité du complexe mémoriel social ne se perd pas quand elle refusionne avec le Créateur? Est-ce que Q’uo veut bien commenter? ».

(Retransmission par Carla)

Nous sommes connus de vous comme étant du Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique, au service duquel nous venons vers vous ce soir. Nous vous remercions de prendre du temps dans votre journée bien remplie pour chercher la vérité et faire appel à notre présence, et nous sommes enchantés de parler avec vous concernant la question que celle du nom de M a posée à propos de la personnalité et divers détails de cet aspect cosmologique particulier de ce que nous comprenons être la manière dont sont les choses.

Mais d’abord, comme toujours, nous voudrions demander que chacun d’entre vous écoute avec attention ce que nous avons à dire, tout en gardant un œil sur le chemin de sa propre résonance subjective. Si nos pensées paraissent résonner pour vous, alors n’hésitez pas à en faire usage. Si elles ne vous semblent pas particulièrement parlantes, alors laissez-les de côté, car nous ne voudrions pas enfreindre votre libre arbitre ni rompre le rythme de votre processus de recherche.

Nous vous remercions de nous faire cette faveur. Votre discernement et votre discrimination sont très solides pour vous et peuvent n’être utiles à personne d’autre que vous, mais pour vous ce sont des choses dans lesquelles vous pouvez placer votre confiance bien davantage que vous ne pouvez vous fier à la sagesse de quelqu’un d’autre. Alors, s’il vous plaît, croyez en vous-mêmes et faites usage de votre pouvoir de discrimination, non seulement en ce qui concerne nos paroles, mais aussi en ce qui concerne toutes les paroles que vous entendez. Cela étant dit, nous aimerions passer à nos pensées concernant la personnalité, comme vous l’appelez.

Selon ce que nous comprenons, chacun de vous fait partie d’un courant d’âme. Vous, en tant que courant d’âme, vous pouvez être considéré comme étant au centre d’un champ tridimensionnel, intemporel, dans lequel résident toutes les incarnations que vous avez vécues en tant qu’individu en troisième densité, quatrième densité, cinquième, sixième, ou septième densité. Le fruit, la moisson, de votre incarnation, est récolté, avec gratitude et amour, par le courant d’âme et par le Créateur quand vous faites l’expérience d’une vie dans une incarnation et tout spécialement quand vous quittez l’incarnation et passez par le processus de guérison du passage en revue de l’incarnation, après votre mort physique et avant que vous choisissiez l’incarnation suivante.

À nouveau, d’après ce que nous comprenons, ayant été réuni avec votre courant d’âme et votre ‘soi’ supérieur avant de choisir la manière de votre incarnation suivante, vous considérez attentivement que vous percevez comme étant biaisé dans l’équilibre de votre courant d’âme. Êtes-vous trop lourdement une créature d’amour? Peut-être êtes-vous capable de garder votre cœur ouvert mais n’avez-vous pas la sagesse que vous souhaiteriez avoir? Ou bien encore êtes-vous quelqu’un de très sage mais qui a du mal à ouvrir son cœur? Ou bien, troisième possibilité, votre incarnation a-t-elle trait à la juste utilisation du pouvoir? Si c’est le cas, alors vous pourriez analyser les schémas qui se répètent dans votre incarnation, en cherchant dans ces schémas la possibilité d’un déséquilibre entre pouvoir et amour, ou d’un déséquilibre entre pouvoir et sagesse.

Ce sont des pensées de ce genre qui vous induisent vous et votre ‘soi’ supérieur à choisir l’expérience suivante derrière le voile de troisième densité. En tant que courant d’âme, vous cherchez toujours à diminuer la distorsion et à augmenter l’équilibre de ce courant d’âme. En disant ‘équilibre’ nous ne voulons pas insinuer que l’objectif du courant d’âme est d’atteindre l’indifférence ou la neutralité. Mais nous suggérons que l’équilibre est ce qui met à même tout le corps énergétique de rester ouvert pendant l’incarnation, afin que vous puissiez mieux savoir qui vous êtes, mieux servir, et mieux être votre propre essence.

Cela étant dit, ce dont vous faites l’expérience quant à votre personnalité, c’est en réalité d’une sorte de coque. C’est une sorte de vêtement, de masque, ou de costume. Ce n’est pas un truc. C’est-à-dire que, bien que ce soit une illusion, toutes les choses sont des illusions dans une certaine mesure. La coque de votre personnalité est aussi réelle que vous parvenez à la faire. Néanmoins, ce dont vous faites l’expérience en tant que coque de personnalité ou, comme certains pourraient dire, ‘égo’, n’est pas vous-même en entier, et il n’y a jamais eu intention d’en faire une représentation véritable de votre courant d’âme.

C’est comme si vous aviez choisi de partir en voyage en emportant ce qui est nécessaire à ce voyage: certains dons, certains talents, certaines difficultés et limitations, et une multitude de relations possibles. Plus vous êtes une âme vieille au cœur d’une influence planétaire, plus vous avez eu de relations dans diverses incarnations, et plus d’équilibres d’énergies vous avez partagé avec ces courants d’âme dans les incarnations passées. Vous avez donc une large gamme de relations sur lesquelles vous avez déjà travaillé, parfois de nombreuses fois. Naturellement, vous êtes attirés par un travail avec les mêmes courants d’âme lorsque vous revenez en incarnation, parce que ce sont ceux avec lesquels vous avez un sentiment instinctif de reconnaissance mutuelle. Ce sont ceux avec lesquels vous êtes allés le plus loin dans la compréhension et la pénétration de la coque de personnalité. Ce sont ceux avec lesquels vous avez déjà fait du bon travail auparavant.

C’est ainsi que vous ne choisissez pas seulement vos parents et les relations principales de votre vie, partenaire ou ami(e), mais vous mettez aussi en place assez bien de redondance de sorte que, peu importe le nombre de fois que vous vous éloignez d’une situation ainsi mise en forme, vous allez vous retrouver dans une relation qui porte les caractéristiques dont vous souhaitez apprendre.

Nous pouvons vous assurer que vous ne l’avez pas tout simplement ‘bien cherché’, comme dirait cet instrument. Vous n’avez pas cherché à essayer de vous torturer avec des relations difficiles. Vous avez essayé de trouver l’amour dans cette relation, et à vous y ouvrir. Vous avez espéré que les catalyseurs reçus pendant cette relation vous conduiraient à de nouvelles réalisations, à de nouvelles et plus profondes compréhensions, à de nouveaux aperçus.

C’est pourquoi, du point de vue d’une incarnation, la personnalité est très importante. C’est le choix que vous avez fait de vos talents, de vos limitations, des relations qui vous sont chères, et tout cela est conçu de manière à bien fonctionner pour vous placer dans le feu des catalyseurs. Vous vous rappellerez l’histoire biblique dans laquelle des enfants qui se trouvaient en plein milieu d’un feu n’ont pas été brûlés [1]. Le feu de l’incarnation est exactement un feu de ce genre. Il n’est pas destiné à vous consumer et à vous détruire. Il est destiné à vous affiner, à vous aider dans le processus de séparation des scories de votre minerai, et d’extraction de l’or et des précieux joyaux qui se trouvent en vous.

Il est destiné à faire de vous un instrument souple, bien trempé et résistant; léger mais solide. À chaque incarnation vous espérez entreprendre de servir et d’apprendre, et pensez que la coque de personnalité que vous considérez comme étant vous-même est votre ressource unique, la plus importante. C’est pourquoi, simplement parce que votre coque de personnalité se trouve à un niveau d’illusion et, au mieux, une effigie très incomplète de ce que vous êtes vraiment dans votre courant d’âme, elle vous soutient, vous donne de la continuité, vous donne un moyen de gérer votre nature.

Voyons de plus près le concept de la nature humaine. De nombreux aspects de la nature humaine sont communs à tous: hommes, femmes, vieux, jeunes, peu importe. D’autres vous sont uniques et sont votre courant d’âme, et vous allez découvrir, à mesure que vous travaillez à l’intérieur de vous-même, en vous demandant qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici, que ces questions stimulent ce dont celui du nom de Jim a parlé: ce processus de changement. Car chaque fois que vous demandez qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici, vous dégagez la surface de la personnalité et vous espérez aller plus profond que cette surface. Vous espérez en savoir plus que les résultats d’un test de Q.I. ou d’un questionnaire de personnalité Myers-Briggs Personality Inventory ou de tout autre test qui pourrait vous expliquer à vous-même. Vous espérez vous éloigner de la surface avec ses manies et ses bizarreries, et vous approcher de plus en plus de la nature commune que toutes les choses créées ont en commun. Et cela, c’est le Logos, la grande Pensée originelle d’amour qu’est le Créateur.

Chacun d’entre vous est une partie de ce Créateur et la partie la plus profonde de vous-même est entièrement faite d’amour. C’est un amour qui vous attend au-delà des atteintes de votre personnalité. C’est une conscience qui réside en vous mais qui est entièrement silencieuse. C’est un peu comme si vous aviez en vous le personnage de la Belle-au-Bois-Dormant qui est éveillée par le baiser du Prince [2]. Votre nature intérieure peut dormir pendant cent ans ou bien vous pouvez l’éveiller par un baiser quand vous voulez en portant attention à cette nature intérieure, en la cherchant et en la câlinant comme vous le feriez pour une jeune fille. Et lorsque vous pénétrez dans votre cœur ouvert et que vous faites l’expérience de l’amour du Créateur qui s’y trouve vous avez trouvé le vrai baume de Galaad. C’est une présence qui guérit et rend fort, une présence que l’on peut vivre, et dont il est très utile de faire l’expérience.

Lorsque vous passez le portail qui mène à une vie plus ample, vous, en tant que courant d’âme prenez à nouveau conscience du courant d’âme dans sa totalité. Votre conscience s’ouvre et s’étend et, par une concomitance naturelle, la coque de personnalité se détache. Ce que les entités peuvent le mieux percevoir c’est que dans leur coque de personnalité elles pourront entrer dans le souvenir des gens qui admirent leur œuvre en tant qu’auteurs, acteurs/actrices, ou artistes, ou bien encore en laissant derrière elles des enfants qui se souviendront d’elles exactement comme la coque de personnalité leur aura été reflétée.

Dans la plupart des cas c’est pendant une période relativement limitée que vous, en tant que personnalité, restez connus et en mémoire, et nous sommes certains que cela ne répond pas de façon satisfaisante à votre question, car vous voudriez savoir que votre vie a apporté quelque chose de différent, que l’important c’est qui vous êtes. Et pourtant, ma sœur, est-ce que vous vous soucieriez de conserver tous les détails de chaque moment de votre vie? Vous êtes toujours parmi les vivants et cependant vous avez archivé de nombreuses choses dans la catégorie ‘souvenirs dorés’. Les difficultés, vous préférez les laisser dans l’obscurité, alors que vos souvenirs favoris, positifs, sont extraits, polis, et peut-être même enjolivés de broderies.

Plus vous vous éloignez des événements, plus les souvenirs prennent l’éclat de l’or à moins, mes amis, que vous n’ayez l’infortune de choisir de réagir négativement à ce qui vous arrive, auquel cas vous devenez de plus en plus cynique et amer et, comme l’a dit celui du nom de Jim, vous finissez par brandir votre poing impuissant à la face du Créateur qui paraît avoir à cœur d’autres intérêts que les vôtres.

Mais pour la plupart des entités du Service D’Autrui, le résultat net d’une vie longue est qu’un nombre croissant de souvenirs peuvent être polis et dorés et répétés, et que de nombreuses histoires appréciées peuvent être dites et redites à soi-même. C’est ainsi que vous perpétuez le sentiment de réalité de cette coque de personnalité. Toutefois, au fil du temps même le souvenir d’un Shakespeare s’atténue et chacun de vous se fondra dans les archives akashiques de votre planète et les souvenirs de votre courant d’âme.

Alors, à quoi tout cela a-t-il servi si ce complexe de personnalité, vital et vibrant que vous êtes finit par disparaître? Nous vous assurons que selon les buts de cette incarnation cette mascarade est nécessaire et vitale. Une coque de personnalité vous est nécessaire afin que vous puissiez être témoin de ce dont vous faites l’expérience, et afin que vous puissiez décider de ce que vous souhaitez faire dans cette incarnation, jour après jour. Il est essentiel, si un travail doit être accompli au cours d’une incarnation, d’améliorer l’équilibre du courant d’âme afin que les désirs objectifs soient définis et que les points de focalisation soient précisés et affinés.

Chaque jour il vous est possible d’établir votre intention pour la journée. Et chaque fois que vous faites cela vous devenez plus présente à vous-même et vous faites meilleur usage de votre incarnation. On pourrait dire que vous avez une tâche à accomplir et que vous vous donnez tout ce dont vous avez besoin pour ce faire. Le fait qu’il y ait de l’illusion à un certain niveau n’a rien à voir avec le travail. Ce travail a été décidé à l’intérieur du voile. Vous n’étiez pas du tout supposée connaître la véritable valeur ou signification de ce qui vous arrive. Votre domaine de responsabilité, disons, se trouve dans le choix de la manière dont vous allez réagir à ce que vous offre le moment. Et il n’est pas attendu de vous que vous perciez le voile et deveniez ainsi plus pleinement consciente d’une partie plus réelle de vous-même et puissiez de ce fait choisir une manière logique et linéaire de faire ce qu’il y a à faire.

Bien au contraire, mes amis, votre domaine de travail est d’augmenter votre foi et de renforcer votre capacité à faire le saut de la foi dans le vide, comme l’a dit Kierkegaard. Quand vous vivez dans la foi vous avez, ainsi que l’a dit celui du nom de J, une incommensurable conscience que tout est bien. Et ainsi vous pouvez demeurer, même au milieu de circonstances qui paraissent beaucoup limiter ou être très difficiles, dans la joie et la gratitude. C’est cela votre domaine de travail: vous jeter dans le vide en vous appuyant sur la certitude que tout est bien, spécialement quand il ne semble pas que tout est bien.

En vérité, dans les conditions les plus mauvaises il est très important que vous vous reposiez, que vous trouviez la paix dans votre cœur, et que vous laissiez une présence rassurante couler à travers vous et que vous aidiez ceux qui autour de vous perdent courage. Ces choses ne se font pas pour des raisons linéaires. Ces choses sont les produits d’une vie vécue dans la foi. Le jeu qui se joue entre la coque de personnalité et une vie vécue dans la foi est une discussion en soi. À mesure que vous avancez en vivant dans la foi, vous découvrez que des choses s’éloignent de vous alors que vous pensiez qu’elles faisaient absolument partie de votre personnalité. Cela ne signifie pas que vous cessez d’avoir une personnalité. Cela signifie que les manies et particularités de votre personnalité qui ne vous sont plus nécessaires pour accomplir le travail que vous êtes venu accomplir disparaissent d’elles-mêmes quand elles ne sont plus nécessaires.

Par exemple, cet instrument, ne se nourrissait pratiquement que de sucreries quand elle était enfant et même quand elle a grandi. À un certain moment de sa vie, elle a cessé d’avoir cette envie maladive. Avant elle aurait dit que son goût pour les sucreries faisait autant partie de sa vie que son souffle, et maintenant elle a découvert qu’elle est libérée de son envie maladive de sucreries, bien qu’elle les aime toujours.

Il ne doit pas être perturbant de savoir qu’il y aura des changements dans la personnalité à mesure que l’esprit intérieur mûrit. Mais il serait insensé, même pour l’âme la plus mûre, de supposer qu’il n’y a plus de coque de personnalité ou égo, parce que ce vêtement du ‘soi’ est nécessaire en tant que partie de l’illusion de la Terre, partie de l’illusion de la vie en troisième densité. Vous découvrirez de plus en plus, quand vous en viendrez à rechercher le silence les mains vides et l’esprit clair, qu’il y a en vous, quelque chose de bien plus profond et de bien plus attrayant pour le ‘soi’ que la personnalité, qui commence à croître et qui vous emporte.

Nous voudrions à présent passer à la question qui demande si une entité est toujours bien cette même entité quand elle se joint à un complexe mémoriel social, et la réponse à cela, mes amis, est décidément affirmative. Dans votre vie, peut-être n’avez-vous pas connu ce que c’est que d’être complètement connu, complètement accepté, et complètement aimé. Mais vous connaîtrez ces choses quand vous passerez les portes d’une vie plus ample. Vous vivrez cela même entre deux incarnations. Et lorsque vous passerez dans un complexe mémoriel social de quatrième densité par choix après cette incarnation, et quand vous aurez réussi votre passage, vous découvrirez que l’atmosphère dans laquelle vous existez est très différente de ce que vous aviez imaginé.

Pour l’égo ou coque de personnalité, que des gens connaissent vos pensées c’est de l’intrusion. Mais vous découvrirez que c’est un grand soulagement. Pour votre égo certaines pensées sont bonnes et certaines pensées ne sont pas bonnes, et vous ne souhaitez pas que des gens connaissent vos pensées secrètes. Cependant, comme toutes les entités les ont, elles ne sont des surprises pour personne en quatrième densité ou au-dessus. Elles font partie d’un être intégré qui contient tout ce qui est. Si vous êtes quelqu’un qui contient tout ce qui est, est-ce que vous ne contenez pas tout? Par conséquent, vous n’êtes pas choqué, dans le contexte d’un complexe mémoriel social de quatrième densité, si chacune des entités qui composent ce complexe mémoriel social ont toute une panoplie de pensées, tant positives que négatives.

Quand on ne se trouve pas derrière le voile de l’oubli comme vous l’êtes en troisième densité, il est très facile de voir quelles sont les pensées et comment la personnalité dans son sens le plus large, est formée. En conséquence, somme toute l’individualité est plus forte quand on fait partie d’un complexe mémoriel social parce qu’aucune des entités incluses dans ce complexe mémoriel social n’est en conflit, et toutes ne souhaitent que vous soutenir, respecter et rendre honneur en tant qu’individu unique. Et vous éprouvez la même chose envers tous ceux qui vous entourent. Car vous vous voyez leurs souffrances et leur bonheur, et toutes les choses dont ils font l’expérience. Vous voyez leurs désirs, leurs rêves et leurs espérances. Et toutes ces choses vous réchauffent le cœur et vous instruisent. Il y a donc une très bonne atmosphère pour être soi-même dans un complexe mémoriel social. Rien n’est perdu quand on se joint à un complexe mémoriel social. On se focalise simplement sur les désirs que l’on a en commun et, comme il en va de la collaboration, on est plus habile et efficient comme membre d’un groupe que quand on est seul.

Pendant que nous vous parlons, vous savez que nous sommes une combinaison d’entités de quatrième densité, cinquième densité, et sixième densité. Ceux qui se trouvent au sein du Principe de Q’uo n’ont pas encore atteint la fin d’une octave de création. Toutefois, autant que nous le sachions, même si nous comprenons d’une manière limitée, l’essence de chaque partie du Créateur qui a été envoyée au loin reste en potentialisation pendant que le Créateur respire et décide à nouveau de Se connaître mieux. Et quand Il envoie à nouveau au loin des parties de Lui-même, il y a une tendance naturelle à se fractionner ou se scinder en précisément le courant d’âme identique dont vous avez fait l’expérience à l’octave précédente. Donc, en vérité, en tant qu’individu vous n’êtes jamais perdu. Vous êtes simplement enveloppé dans le Créateur après une octave complète d’expérience. Après être passé de l’alpha à l’oméga vous recommencez et vous apprenez de nouveau, et vous désirez à nouveau, et les fruits de tout cela sont conservés pour le Créateur afin qu’Il puisse se connaître encore mieux.

Nous réalisons que nous avons seulement gratté la surface de cette question aux multiples facettes, mais nous jugeons qu’il est temps de nous arrêter pour cette rencontre particulière. Nous voudrions simplement demander s’il y a une suite pour l’un ou l’autre de ceux qui sont présents, ou bien pour celui du nom de G. Nous sommes ceux de Q’uo.

(Pause)

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous pensons que le silence indique qu’aucune suite n’est nécessaire pour le moment. Pouvons-nous demander s’il y a une autre question dans le cercle à présent ? Nous sommes ceux de Q’uo.

(Pause)

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous trouvons que le silence résonne vraiment! Nous croyons donc que nous avons épuisé le stock de questions que les gens désiraient vocaliser cette fois-ci. Pouvons-nous dire à nouveau quelle joie c’est pour nous d’être avec vous et de partager vos vibrations? Nous vous remercions de nous avoir donné l’occasion de partager nos humbles pensées. Cela a été un réel plaisir. Nous vous laissons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Adonaï, mes amis. Adonaï vasu.

 

[1] Référence à l’histoire de Shadrach, Meshach et Abednego dans le Livre de Daniel, chapitre trois, dans la Bible. Tenant tête au roi Nabuchodonosor, les trois jeunes gens n’ont pas voulu s’incliner devant un Dieu qui n’était pas le leur. Alors le roi les a fait jeter dans un feu. Mais voyant que le feu ne les détruisait en aucune manière, Nabuchodonosor les a fait tirer de la fournaise, leur a rendu honneur, et décrété qu’ils avaient le droit de vénérer leur propre Dieu.

[2] Célèbre conte qui fait partie des Contes de ma Mère l’Oye, de Charles Perrault et qui a été porté à l’écran par Walt Disney. Un sort lui ayant été jeté par une méchante fée, la Belle-au-Bois-Dormant dort pendant cent ans et est réveillée par le baiser que lui donne le Prince Charmant, puis «ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants» comme dans tous les contes … Cette histoire a été reprise aussi par les frères Grimm.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2010 23 octobre 2010

Copyright © 2017 L/L Research