Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du samedi

18 décembre 2010

Jim: La question de ce soir a trait aux types de croissance du mental, du corps et de l’esprit, qui seraient possibles à cette période de l’année en particulier, où l’obscurité du jour est la plus longue le vingt-et-un et où la lumière commence ensuite à devenir plus forte avec la vénération de Jésus-le-Christ, qui est venu avec un message d’amour inconditionnel, a surmonté la mort du corps physique, a donné l’exemple de la résurrection, de l’échange de présents, et de l’ouverture des cœurs. Q’uo, y a-t-il en cette période de l’année un type particulier de croissance qui serait plus probable ou possible, et que nous pourrions encourager dans notre propre être?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique, au service duquel nous nous joignons à vous ce soir. C’est un grand honneur que vous nous appeliez à votre méditation de ce soir. Nous sommes très honorés et privilégiés que vous nous demandiez de partager nos opinions avec vous. Nous félicitons chacun de vous de créer, parmi toutes les choses que vous avez à faire dans vos vies tellement occupées, le temps de chercher la vérité. Nous sommes très émus d’observer votre recherche en dépit de tout, et peut-être spécialement quand le chemin est rude. Votre courage nous donne un sentiment de fierté de votre bravoure et de votre persistance.

Avant que nous commencions à parler d’un quelconque sujet spirituel, nous voudrions vous demander une faveur si nous le pouvons. Nous apprécierions beaucoup que vous écoutiez d’une oreille attentive ce que nous avons à dire. Cherchez la voie de la résonance, et quand vous la trouvez dans les choses que nous disons, sentez-vous tout à fait libres de travailler avec cela si vous le souhaitez. Si vous ne ressentez aucune résonance avec ce que nous disons, alors laissez de côté. Peut-être qu’en un autre moment vous pourrez revenir et lire cette séance. Mais pour le présent laissez. Laissez aller. Faites confiance à votre propre discernement et à votre propre pouvoir de discrimination, car vous êtes sur la bonne voie et à la bonne tâche. Que ce soit la résonance qui vous parle et non pas l’opinion d’un quelconque instructeur ou d’une quelconque entité. Nous vous remercions pour cette faveur.

Ce jour, vous avez posé une question concernant vos opportunités à la période que vous appelez de Noël. Vous avez tout à fait raison: c’est une saison pleine de possibilités. Voilà plus de deux mille ans que celui connu comme Jésus le Christ est né, a vécu, et a quitté le plan terrestre. Pour ceux qui se demandent pourquoi cette entité a eu une telle endurance, nous pouvons dire seulement que cette entité a vraiment été un personnage historique, une entité qui a très tôt senti qu’elle était appelée, et qui a étudié en permanence dans ce sens. Et une fois son temps venu il a marché vers le désert où il avait été si souvent déjà, et il s’est présenté à son cousin Jean en disant: « Jean, baptise-moi ».

Jean en a été complètement bouleversé. Il a dit: « Je n’en suis pas digne ». Jésus a insisté, et Jean a obéi et il a été baptisé dans l’eau. Ce que Jean n’a pas réalisé c’est que Jésus allait baptiser dans le feu tous ceux qui le suivraient. Ces deux cérémonies sont très différentes. Le baptême dans l’eau a l’énergie de la repentance et du retour. Le baptême par le feu a l’énergie de la création d’un nouveau ciel et une nouvelle Terre.

Jésus s’est mis à se promener et à parler dans les cités poussiéreuses du désert de Galilée. Il a offert des histoires simples, qui cependant éloignaient le mental de ceux qui les entendaient de ce qu’ils pensaient savoir et les emportaient dans un monde de mystères et de paradoxes. Ses enseignements ne sont pas ceux de l’Église, mes amis, car l’Église qui a grandi autour de celui connu sous le nom de Jésus le Christ après sa mort est devenue de plus en plus un véhicule de l’ambition politique. Dans toute la panoplie des dires de Jésus le Christ, les soi-disant pères de l’Église n’ont pas recherché le cœur de ce que Jésus avait enseigné, mais bien ce qui créerait une Église plus puissante, une organisation qui collecterait influence et argent.

C’est ainsi que la prétendue Église de Jésus le Christ a été corrompue quasiment dès le début. Chaque père de l’Église a fait son choix des évangiles qui devraient se trouver dans la Bible, et s’est senti parfaitement protégé lorsqu’il a retiré de la Bible des concepts comme la réincarnation, que Jésus lui-même a enseignée mais qui n’a pas été considérée comme appropriée à partir du quatrième siècle, quand le christianisme est devenu la religion d’état à Rome.

Tout au long des deux millénaires depuis que Jésus a parcouru les poussiéreuses collines et vallées de Galilée, l’Église a plongé de plus en plus profondément dans la corruption et la banalité. Cependant, les paroles de Jésus demeurent, et font appel à chaque cœur à travers les siècles. Et tout a commencé dans une étable à Bethléem, ou du moins c’est ce que dit le récit.

Les paraboles de Jésus le Christ étaient renommées pour leur valeur non-littérale, même parmi les disciples d’origine. Prenez par exemple la parabole de la semence. Jésus a proposé une histoire à propos de semences qui tombent sur différentes sortes de sols. Parfois ces semences tombent sur du bon sol et elles prennent racine et s’épanouissent. Parfois les semences tombent sur du roc et ne peuvent s’enraciner, et meurent. Toutes sortes de choses pouvaient arriver aux semences dans divers types de sols, et Jésus a tout expliqué. Et quand il a vu que ses disciples le regardaient comme s’il avait perdu l’esprit, il a expliqué que les semences étaient la Parole et qu’il pouvait offrir la Parole à tout un chacun, mais qu’il lui était incapable d’ameublir le sol de leur cœur. Ce sol devait être ameubli avant qu’il puisse y arriver.

Souvenez-vous: « au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu » selon l’évangile écrit par Jean. Ce Verbe, ce Logos, était un principe actif d’amour inconditionnel, et il l’est encore à ce jour.

Il existe de très, très nombreuses entités qui n’ont jamais été chrétiennes et qui ne seront jamais chrétiennes mais qui aiment les dires et paraboles de Jésus le Christ à cause de leur pureté et leur clarté. La voix de Jésus a été une vraie voix d’amour. Parmi ses dernières paroles il y a celles-ci: « Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » [1].

Mes amis, voilà votre situation. La tribu Humanité sur la planète Terre n’a jamais complètement compris le cœur, l’importance, et les résultats de ce qu’elle fait. Elle n’a jamais compris comment il était possible d’avoir tort en défendant sa propre tribu, d’amasser des ressources pour cette tribu, et de la défendre contre tous ceux qu’elle interpréterait comme étant des ennemis. Elle n’a jamais saisi le simple enseignement de Jésus que tous sont un dans l’amour.

Il est facile de dire: « tous sont un dans le Christ ». Mais à moins d’être chrétien, cela n’a pas de sens. Et nous ne voulons pas vous forcer à accepter cela. Mais nous souhaitons que vous réalisiez que la puissance du nom de Jésus le Christ est une puissance qui ne dépend d’aucun système de croyances. Elle fait partie de l’entité qu’a été Jésus. Il souhaitait être et est devenu l’exemple de l’amour inconditionnel et absolu.

Il n’y avait aucun jugement chez celui connu comme Jésus le Christ. Il a été crucifié, selon l’histoire, avec deux voleurs et meurtriers. L’un était un homme amer, l’autre avait davantage conscience de sa situation et il s’est tourné vers Jésus et a dit: « Seigneur, te souviendras-tu de moi quand tu seras dans ton royaume? ». Jésus a immédiatement dit: « Aujourd’hui-même tu seras avec moi en paradis » [2]. Vous voyez, il avait changé et s’était repenti, recevant un baptême de l’eau, et puis il s’est tourné vers Jésus et a reçu le baptême du feu. L’épée de la vérité a touché ses lèvres, et ses iniquités n’ont plus eu d’importance [3].

Mes amis, chacun de vous a une étable. Elle se trouve à l’intérieur de votre cœur. Vous y rendez-vous souvent? Est-ce que vous y entrez et sentez sous vos pieds la rudesse de la paille? Pouvez-vous sentir la chaude et intime odeur du foin, de la poussière et des animaux? Pouvez-vous voir dans les bras de sa mère le petit enfant qui est venu parce qu’il aimait et voulait nous aimer? Et pouvez-vous vous représenter votre propre complexe spirituel comme un petit enfant en incarnation, si jeune, si fragile et si sensible, si vulnérable?

Et avez-vous l’amour de Marie pour vous réconforter et vous bercer et vous donner l’occasion d’endosser le manteau de l’amour? Pouvez-vous encourager cet être d’amour qu’est votre esprit intérieur à grandir, prospérer et s’épanouir? Pouvez-vous aider ce bébé en vous, ce ‘soi’ spirituel petit enfant, à devenir capable de regarder un monde qui est souvent sombre et chaotique, souvent incompréhensible, et de l’aimer?

Le monde voudrait que vous le jugiez. Jésus le Christ voudrait que vous l’aimiez. Il n’y a rien de plus éloigné du mental de ceux qui occupent le devant de la scène politique que d’encourager l’amour, ouvrir le cœur, et nourrir l’âme d’amour à l’intérieur de chaque être humain. Et cependant, en ce moment particulier de l’année, partout sur le globe des gens sont pris par l’image contagieuse de l’enfant Christ, Seigneur de l’amour, entièrement dépendant de Marie, doux, couché dans la rude paille d’une mangeoire, et la partageant avec les bêtes des champs et les bergers, tandis qu’au-dessus de cette étable flotte l’étoile de l’espérance.

Qu’est-ce que l’espérance? Celui du nom de Paul a dit que l’espérance était la connaissance de choses invisibles [4]. Cherchez-vous quelque chose d’invisible? Vous tournez-vous vers le silence? Allez-vous vers cette mangeoire en vous agenouillant et en disant: « Seigneur enfin je suis vidé de toute prétention. J’ai la vraie pauvreté. Dans mon cœur je n’ai pas d’imagination mais seulement la volonté de te servir »?

En cette période, nous vous encourageons à passer plus de temps dans votre étable, à genoux dans la paille, heureux simplement de vous trouver près de cette partie de vous-même qui est votre âme éternelle et infinie, et votre esprit. Vous n’êtes pas des baby-sitters. Vous n’êtes pas des nounous. Vous êtes Marie, peu importe votre sexualité biologique. Vous êtes venus dans ce monde pour magnifier l’amour, pour être un centre de l’amour et de la lumière infinis du Créateur unique. Dans toute cette civilisation qui produit des corporations et de la guerre militaire, et dans laquelle l’agressivité coule autour de vous comme les fleuves dont vous faites l’expérience dans le monde, tout cela ne peut pas noyer la voix de l’amour.

Souvenez-vous encore de ce que celui connu comme Jean a dit: « une lumière luit dans l’obscurité et l’obscurité ne peut pas l’éteindre » [5]. Ceci est la période d’obscurité, la plus longue nuit de l’année est sur le point d’être vécue; un temps magique, le temps de laisser aller toute la négativité dans l’obscurité et d’embrasser la lumière. Ne vous contentez pas de vous accrocher aux basques de quiconque, que ce soit Jésus ou votre gourou, pour aller vers la lumière. Réalisez que pour Jésus vous êtes tous des fils et des filles du Créateur infini unique. Jésus attendait de tous ceux qui le suivaient qu’ils endossent le manteau de la christitude et deviennent des voix d’amour, des pensées d’amour, des mains et des pieds d’amour, des volontés et des intellects d’amour. Il a été un être humain sage et compatissant, un être qui a tiré de l’amour inconditionnel et absolu de ceux qui l’ont suivi. Imaginez la surprise et la consternation de simple pêcheurs à qui l’on dit: « Venez, je ferai de vous des pêcheurs d’hommes » [6]. Imaginez un humble percepteur de taxes planifiant sa prochaine incursion chez quelque pauvre fermier, et qui est appelé à laisser sa perception de taxes pour servir l’humanité [7] .

Oui, ils ont été surpris mais, oui, ils ont accepté, emportés par un concept fou et presque incroyable, le concept de l’amour inconditionnel. Combien de temps s’était-il écoulé depuis que les pêcheurs et le percepteur de taxes avaient accordé une réelle valeur à la vie intérieure? Combien d’années avaient-ils vécues sans se voir eux-mêmes comme ‘spirituels’? Il a fallu une seule figure charismatique pour les éveiller. Et au fil des siècles rien n’a éveillé plus de gens que le petit enfant Jésus couché dans une mangeoire, baigné dans la lumière de l’étoile de l’espérance.

Voici venu dans l’année, le moment d’embrasser plus que tout la lumière; de se réjouir et de remercier, sans se rebeller contre l’obscurité mais en sachant que l’obscurité ne peut pas éteindre la lumière. La lumière en vous est fragile, mais elle est la chose la plus réelle en vous.

Vous éteignez vous-même la lumière quand vous doutez de vous, quand vous vous critiquez, quand vous vous jugez, quand vous pensez que votre propre valeur est insignifiante, que vous pourriez faire mieux, que vous pourriez faire plus, que vous pourriez faire autre chose, que vous devez trouver un moyen de servir. Mes amis, vous êtes en train de servir en ce moment même. Pour autant que votre cœur soit ouvert et que vous aimiez ceux que vous rencontrez et que vous leur permettiez de vous aimer, vous êtes sur le chemin du passage réussi de cette troisième densité et vous passerez avec facilité parce tout cela concerne exclusivement l’amour.

Il y a un élément du quotidien qui déteint sur la magie. Ce n’est qu’un bois, ce n’est qu’une forêt, mais il y a des fées dans cette forêt, il y a des esprits de la nature dans les bois. Ce n’est qu’un ciel, mais il y a dans ce ciel des mystères que les hommes de science n’ont pas été capables d’expliquer. Lorsque les humains portent le regard sur la plus petite des choses: l’atome, ils découvrent de nouveaux mystères. En essayant d’expliquer l’électricité, ils se heurtent à d’autres mystères encore. En essayant d’expliquer la gravitation les hommes de science trébuchent et tombent de tout leur long sur ce qui les intrigue. Ils parviennent à expliquer les effets des énergies dans la Création, mais ils ne parviennent pas à expliquer leur nature. Ils utilisent des choses qu’ils ne connaissent pas et leurs créations sont tellement stupéfiantes qu’elles ont complètement changé le monde. Mais seul l’amour demeure tel qu’il a toujours été et tel qu’il sera toujours, car c’est un univers entièrement fait d’amour.

Alors jouissez des lumières de Noël, car elles sont fortes contre l’obscurité qui les entourent. Jouissez des échanges de cadeaux, car ils sont de l’amour donné et de l’amour reçu. Jouissez des occasions gentiment annoncées à roulements de tambour par toutes les associations charitables qui demandent votre argent pour pouvoir être au service d’autrui: des gens comme ceux de la Croix Rouge et de l’Armée du Salut qui servent jour après jour, année après année. Réjouissez-vous de donner et sachez que tout cela est fondamentalement juste parce que cela rappelle une petite entité incapable de parler, incapable d’agir, mais qui est entrée en incarnation en aimant chacun.

Voyez les énergies du pardon jaillir des profondeurs de votre cœur et chassant le jugement et le doute. C’est là le cœur de l’amour: avoir la foi que tout est bien, savoir que toutes choses arrivent à point nommé, et accepter que la souffrance qui est inévitable est un acte amical, soigneusement présenté comme un cadeau, afin que vous puissiez réduire la distorsion de votre courant d’âme et quitter cette incarnation en vibrant davantage à l’équilibre que lorsque vous êtes arrivés.

Vous ne devez pas connaître les détails de votre courant d’âme tout entier. Tout ce que vous avez besoin de connaître, mes amis, c’est ce que Jésus a offert dans l’étable: l’amour. Sentez les anges planer près de vous en cette période de l’année. Sentez chaque aimable esprit des mondes invisibles se rendre dans cette étable et dans votre cœur laissez les ‘alléluia, alléluia, alléluia’ résonner jusqu’à ce que vous rayonniez de l’intérieur. Alors votre étable accomplit la tâche qu’elle est venue faire dans votre cœur. Alors vous serez les héritiers présomptifs de l’amour et de la lumière du Créateur infini unique.

Nous sommes ravis d’avoir pu répondre à votre question et voudrions vous demander si à présent il y a une suite à cette question avant que nous demandions d’autres questions. Nous sommes ceux de Q’uo.

(Pause)

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous croyons que ce silence nous indique qu’il n’y a plus de questions sur le thème de Noël, et par conséquent nous voudrions demander s’il y a une autre question dans le groupe à présent. Nous sommes ceux de Q’uo.

(Pause)

Le silence résonne une nouvelle fois, mes amis. Nous constatons que nous avons répondu à votre question et qu’il est temps à présent de quitter cet instrument et ce groupe, en laissant chacun comme nous vous avons trouvés, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme étant le Principe de Q’uo, et au nom de la Confédération des Anges et Planètes au Service du Créateur infini unique, nous vous souhaitons le plus joyeux des Noëls, le plus inspirant des solstices d’hiver, et le meilleur départ possible pour un nouveau cycle de croissance et d’apprentissage dans votre vie. Adonaï, mes amis. Adonaï vasu borragus.

 

[1] Luc 23:33-34: «Et quand ils arrivèrent à l’endroit nommé Calvaire, ils l’y crucifièrent, ainsi que les malfaiteurs: l’un à gauche et l’autre à droite. Alors Jésus dit: Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font».

[2] Luc 23: 42-43: «Et il dit à Jésus: ‘Seigneur, souviens-toi de moi quand tu arriveras dans ton royaume. Et Jésus lui dit : ‘Je te le dis en vérité : aujourd’hui même tu seras avec moi en paradis’».

[3] Synonyme d’iniquité : péché.

[4] Cette référence est plutôt confuse, mais il se peut que l’instrument se soit imparfaitement rappelé le verset 11:1 Hébreux: «maintenant, la foi est la substance de choses espérées, l’évidence de choses invisibles».

[5] Jean 1:5, «Et la lumière luit dans l’obscurité; et l’obscurité ne l’a pas englobée».

[6] Mathieu 4:18-20: «Et Jésus, marchant le long de la mer de Galilée, vit deux frères: Simon appelé Pierre, et André, jetant leurs filets dans la mer, car ils étaient pêcheurs. Et il leur dit: ‘suivez-moi et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes. Et sur-le-champ ils laissèrent leurs filets et le suivirent’».

[7] Mathieu 9:9: «Comme Jésus quittait ce lieu, il vit un homme nommé Mathieu, assis au guichet de perception des taxes. ‘Suis-moi’ lui dit-il. Et Mathieu se leva et le suivit».

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2010 18 décembre 2010

Copyright © 2017 L/L Research