Skip Navigation Links
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

À PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: Cette transmission télépathique fait partie des transcriptions de réunions d'étude hebdomadaires et de méditation de Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle est offerte dans l'espoir qu'elle pourra vous être utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent systématiquement, nous vous demandons de faire appel à votre discernement et à votre jugement lorsque vous évaluerez cette transcription. Si quelque chose sonne juste pour vous, très bien. Si quelque chose ne sonne pas juste, alors laissez-le de côté, car ni nous ni ceux de la Confédération ne souhaitent constituer une pierre d'achoppement pour quiconque.

Méditation du samedi

03 octobre 2015

Question du groupe: Q’uo, beaucoup d'entre nous se débattent dans des situations qui paraissent trop lourdes à supporter parfois. Nous avons l'impression d'avoir soit trop de catalyseurs, soit des catalyseurs trop intenses, ou les deux. Nous avons souvent le sentiment que la vie nous charge de fardeaux sans que nous ayons les ressources permettant de les porter. Comment devons-nous porter notre croix, Q'uo? Comment apportons-nous notre cœur ouvert dans les difficultés que la vie semble nous imposer et invitons-nous les énergies supérieures à transformer nos expériences?

(Transmission par Jim)

Je suis Q’uo. Et nous vous saluons tous dans l'amour et dans la lumière du Créateur infini unique que nous servons tous de tout notre être, dans la joie, aujourd'hui et toujours. Nous sommes très reconnaissants de pouvoir parler à ce groupe cet après-midi car c'est pour nous un grand honneur et un grand plaisir de nous joindre à vous pendant que vous cherchez les qualités de votre propre être qui peuvent être activées pendant votre voyage de recherche de ce que vous appelez la vérité. Nous voudrions vous demander comme toujours de nous accorder une faveur: celle d'écouter avec grand discernement les mots et les idées que nous partageons avec vous, de manière à ce que vous ne preniez que ce qui a du sens pour vous et écartiez ce qui n'en a pas, car nous ne souhaitons pas représenter une pierre d'achoppement sur votre voie de recherche. Cela nous aiderait à partager nos pensées avec vous car alors nous n'aurions pas l'impression de faire intrusion dans votre propre voyage.

Aujourd'hui, mes amis, vous demandez comment vous pouvez porter les fardeaux que vous avez à porter dans l'expérience de vie que vous avez en ce moment. Au cours du voyage de chaque chercheur il y a des moments où le chemin serpente dans des zones de sombre forêt qui vous paraissent perturbantes, difficiles, ténébreuses et mystérieuses, et qui présentent beaucoup trop des soucis du monde, dirons-nous. En ces moments il est aisé de devenir exagérément soucieux de la façon dont vous allez non seulement pouvoir traverser ces expériences et en tirer des leçons, mais probablement même de la façon dont vous pourrez y survivre, car parfois le parcours du chercheur fidèle est des plus difficiles. Et cela n'arrive pas par accident, mes amis.

Nous ne souhaitons pas vous décourager en vous disant que c'est vous qui avez choisi ces voies, car les erreurs n'existent sur le parcours d'aucun chercheur. Ce dont vous faites l'expérience a été placé là par vos propre choix avant que vous ne preniez consciemment l'individualité que vous voyez comme étant vous-même. Avant le début de l'incarnation vous avez fait ces plans pour vous offrir à vous-même ces défis pour apprendre comment aimer et accepter tout ce qui vous concerne alors qu'il semble tout à fait inacceptable ne serait-ce que d'avoir à gérer certaines situations.

Nous avons conscience que beaucoup ont le sentiment qu'il devrait y avoir une fin aux soucis et aux fardeaux, ainsi qu'aux tracas quotidiens qui ne cessent pas. Et qu'il devrait y avoir une récompense, un temps de calme et de paix, et de ce que vous appelez de la joie. Et il y en aura, mes amis. Car dans tout parcours ces qualités existent, spécialement pour ceux qui sont capables d'ouvrir leur cœur à l'amour et à la compassion pendant ces temps des plus difficiles, ces temps où il semblerait que le meilleur choix serait d'ignorer ou fuir les difficultés.

Alors comment fait-on pour ouvrir son cœur, pour laisser entrer la divine guidance, la divine présence, le Créateur unique, le cœur d'amour —peu importe comment vous l'appellerez— , cette qualité qui peut vous aider sur votre chemin en changeant votre point de vue , en changeant la nature de votre individualité, en vous rendant aptes à laisser affluer à travers votre être les énergies aimantes qui encerclent et enrobent toutes les difficultés et les détruisent par l'amour en faisant d'elles de l'amour? Comment se fait-il que l'on puisse accomplir un travail de ce genre qui paraît être de nature magique? Il n'est pas souvent possible d'aller directement au cœur, de lui ordonner de s'ouvrir et de s'attendre à ce qu'il le fasse. Il est cependant possible d'approcher le cœur en suivant une autre direction dirons-nous: celle des chakras qui précèdent l'énergie qui touche au cœur. Car chacun d'entre vous, mes amis, reçoit quotidiennement cette énergie intelligente ou amour du Créateur unique. Elle passe à travers vos chakras inférieurs en commençant au niveau du rayon rouge, le niveau qui concerne votre survie en tant qu'êtres physiques sur cette planète, qui s'exprime dans votre nature sexuelle qui vous permet de reproduire votre espèce, et de rafraîchir votre être et celui de votre partenaire, et qui permet à ces énergies de monter plus haut pour que l'énergie intelligente ou amour du Créateur unique puisse se frayer un passage ou canal à travers votre système de chakras.

Nous allons maintenant transférer ce contact vers celui connu sous le nom de Steve. Je suis Q’uo.

(Transmission par Steve)

Je suis Q’uo et je suis avec cet instrument. Nous avons relevé avec succès le défi de souhaiter parler à travers cet instrument et sommes reconnaissants de l'opportunité de nous trouver parmi ceux dont la recherche est pour nous une source d'inspiration car elle nous donne l'occasion de servir de la façon dont nous nous sentons appelés à servir.

Nous voudrions poursuivre le thème de la gestion des catalyseurs difficiles en examinant maintenant le travail qui est effectué dans le rayon orange, où le 'soi' commence à comprendre ce que c'est qu'être un 'soi' séparé et individualisé qui arrive à un ensemble initial d'équilibres se rapportant à la manière dont le 'soi' s'associe aux autres qui se trouvent dans son entourage immédiat. Il est essentiel ici de développer une capacité à faire la distinction entre les facteurs ou éléments de circonstances de la vie qui est celle du 'soi', et les facteurs ou éléments qui concernent les autres avec lesquels l'on est en contact immédiat.

Mes amis, c'est un processus que chacun ici a subi et continue à subir quotidiennement. Et c'est un processus au cours duquel se forge un sens du caractère unique du 'soi' individuel. Maintenant, au cours de ce processus il n'est pas rare de constater que, provenant d'une source paraissant être en dehors du 'soi', surgissent une série d'événements qui ne cadrent pas bien avec le 'soi', dirons-nous. Et donc, une partie élémentaire de ce processus de développement du 'soi' est d'apprendre à construire une sorte de coque, de coque protectrice, dirons-nous, qui permette de se défendre contre les énergies et événements qui semblent accabler l'être au point qu'un sens de rejet prend naissance quelque part profondément à l'intérieur.

Au fil du temps, cette coque énergétique se développe et s'affine. Elle sert à écarter ou filtrer l'énergie disponible, donc celle qui semble provenir de l'extérieur, qui est trop forte pour être absorbée et traitée. Nous ne méprisons pas ce processus, mes amis, car il est une extension du besoin de survivre, vu ici comme la survie d'un 'soi' en cours de développement.

La poursuite du développement qui commence à se produire lorsque le 'soi' est présenté à de plus grands groupes de 'soi' qui lui ressemblent: les grands groupes que vous nommez 'sociétés', est un processus au cours duquel la coque énergétique qui a été élaborée et qui est de plus en plus étroitement associée à votre identité, est mise en difficulté, et au fil du temps de nouveaux affinements sont apportés à cette armure protectrice.

Pour le moment où vous atteignez l'âge adulte, vous disposez d'une armure très individualisée, personnalisée et articulée en fonction des exigences qui vous ont été présentées de myriades de manières comme étant nécessaires à votre survie, à votre auto-expression et à votre épanouissement dans un environnement sociétal complexe. Tout cela est bien et très nécessaire en tant qu'éléments du processus qui vous apprend à fonctionner dans un monde complexe où se trouvent de très nombreux autres 'soi' qui essaient tous d'atteindre un niveau soutenable de relation les uns avec les autres.

Inutile de dire que la durabilité des équilibres atteints est constamment mise à l'épreuve alors que chacun est mis et remis sans cesse dans une position où il faut s'adapter à des événements non anticipés et très souvent non désirés. L'adaptation n'implique généralement pas de devoir désirer de l'indésirable, mais plutôt d'apprendre à procéder à des ajustements de manière à ce que ce qui menace l'équilibre du 'soi' n'endommage pas la capacité d'aller de l'avant. Ainsi, jour après jour l'on a affaire à des événements dont certains ont une nature qui promet et donne de l'espoir, de l'amour et de la vie; et d'autres ont une nature qui, selon toute apparence agit dans une direction tout à fait opposée à ceux-là. L'on prend donc le bon et le mauvais, et l'on continue selon ses possibilités.

Maintenant, il adviendra généralement au cours de la vie que ceux qui sont aux prises avec votre densité se demanderont à quoi sert tout cela. «Est-ce que la vie n'a vraiment pas autre chose à offrir?». Et se poser cette question est le premier éclair, dirons-nous, de la réalisation qu'il existe dans la vie quelque chose de plus que la simple auto-subsistance. L'on a par exemple le sentiment que quelque chose est à faire. L'on est appelé à avoir un but plus élevé. Et l'on éprouve souvent ce sentiment de motivation dans la responsabilité que l'on assume envers les autres 'soi' que l'on a appris à aimer en cours de route.

Aimer est une activité qui déclenche un processus d'ouverture du cœur. Le cœur est une dimension de l'être qui tend à être réduite précisément à cause de l'armure construite comme un moyen de se défendre des catalyseurs que l'on a l'impression de ne pas pouvoir gérer, et parce qu'on traite les autres 'soi' de façon à ne pas être vulnérable aux actes qui visent à endommager la très fragile et cristalline structure naissante du 'soi'.

Le moment où l'on constate qu'il commence à être possible de baisser la garde et d'accepter ce qui pour le monde entier paraît inacceptable, est le moment où l'on peut contempler l'ouverture du cœur. En certaines occasions le cœur est ouvert de manière plutôt précipitée par des événements qui peuvent être vus comme dramatiques ou même traumatisants. Et en d'autres occasions un chercheur zélé peut, par un travail ardu en méditation, faire s'ouvrir le cœur tout grand, ce qui peut mener à des déséquilibres énergétiques pour ce chercheur lorsqu'il n'y a pas eu de préparation adéquate pour stabiliser la structure du 'soi'.

Cela ne veut pas dire que les expériences qui peuvent être vues comme traumatisantes ou que les expériences qui peuvent être vues comme dramatiques sont nécessairement néfastes, car il est très habituel de ressentir un déséquilibre radical dans le cœur qui est un élément du développement de l'ouverture du cœur, pour que le travail puisse s'y poursuivre.

Mes amis, très souvent le travail du cœur n'est pas un travail agréable car on trouve là tous les dépôts de souffrance, tous les chagrins que l'on a portés, toutes les résistances que l'on a édifiées au fil du temps comme des éléments du processus de développement du sens de l'individualité que l'on a dans cette vie-ci. On découvre que pour chaque catalyseur que l'on a exfiltré par un recours à la fonction de blindage, un résidu a été laissé, que l'ouverture du cœur révèle à présent comme une 'chose' qui doit être travaillée. Ah, combien immense est le travail à faire, mes amis! Lorsqu'on voit son immensité on peut se sentir très, très accablé.

C'est pourquoi, les premiers coups d'œil jetés à l'immensité que l'ouverture du cœur offre au regard peuvent mener à un sentiment d'absence d'espoir, et même de désespoir parce qu'il y a tant à faire et si peu de ressources permettant d'entreprendre le travail. Nous vous demandons de ne pas désespérer, car vie après vie vous avez eu ces travaux sous les yeux. Le fait que vous soyez à présent à même de voir l'immensité s'ouvrir devant vous est déjà une indication du fait que vous êtes prêts à entreprendre la tâche pour ainsi dire.

L'ouverture est une chose très simple. Elle repose sur un acte d'acceptation. L'acte d'acceptation a toujours lieu dans l'instant. Tout ce que vous pouvez faire dans l'instant c'est accepter ce que cet instant a à offrir. Tout ce que vous pouvez faire dans l'instant c'est saluer cet instant. Et dans cet instant se trouve de l'amour. Et dans l'instant se trouve la réponse à la question: «comment parviendrais-je à continuer?». Mes amis, c'est très souvent à l'extrême limite d'un catalyseur qui paraît accablant que l'on parvient à trouver la ressource nécessaire.

Un petit acte d'aimante acceptation, voilà la clé. Un acte d'acceptation ouvre une petite porte, et cette porte ouvre sur une autre porte, qui peut elle aussi être ouverte grâce à l'acceptation. C'est ainsi que l'acceptation s'édifie sur l'acceptation, et petit à petit, les afflictions que l'on a accumulées, les difficultés que l'on a mises de côté, se mettent à guérir. Un cœur qui guérit est un cœur qui commence à faire état de sa capacité à toucher le monde d'une manière qui soigne ce monde aussi.

Nous ne voulons pas dire que c'est du travail aisé, mes amis. Au contraire, c'est indubitablement le travail le plus difficile que vous ferez jamais. Mais c'est précisément ce travail-là que vous êtes venus accomplir dans cette incarnation.

Et c'est pour ce travail que nous vous félicitons dans l'amour et la lumière, mes amis au moment de quitter cet instrument et de retransmettre le contact à celui du nom de Jim. Je suis Q’uo.

(Transmission par Jim)

Je suis Q’uo et je suis à nouveau avec cet instrument. Cela a été un grand honneur de pouvoir commenter cette question. Et maintenant nous voudrions demander s'il y aurait d'autres questions, de nature plus brève, auxquelles nous pourrions répondre.

Gary: Q’uo, dans mes propres contacts avec les gens, certains paraissent, de façon générale, témoigner de plus d'agitation, de plus de choses avec lesquelles ils doivent jongler dans leur vie, de plus de catalyseurs à affronter. Pensez-vous que c'est là un symptôme d'une société qui devient plus complexe et interconnectée, et qui insère de plus en plus de stimuli et de catalyseurs dans la vie courante? Ou bien pensez-vous que cela découle de la fin de la troisième densité couplée avec le désir des chercheurs d'optimiser les catalyseurs disponibles pendant qu'il en est encore temps? Ou bien s'agit-il d'autre chose que je n'ai peut-être pas pris en considération?

(Transmission par Jim)

Je suis Q’uo, et j'ai pris connaissance de votre question, mon frère. Comme vous l'avez dit, la culture dans laquelle vous vivez en ce moment est des plus complexes. Elle est fortement peuplée de personnes qui travaillent quotidiennement pour gagner ce que vous appelez leur vie afin de nourrir une famille et de faire avancer les intérêts des entités de nature commerciale pour lesquelles elles travaillent.

Beaucoup de catalyseurs sont disponibles pour tous les chercheurs de vérité. Toutefois, beaucoup trop d'entre eux n'ont pas conscience que ces activités quotidiennes fournissent des occasions de croissance. La plupart des entités sur votre planète font parties de telles cultures car l'environnement de troisième densité propose bien des choses qui peuvent détourner l'attention de ceux qui ne font pas preuve de discernement. Dès lors, si l'on a le point de vue qu'une grande leçon peut être tirée des activités de chaque jour, alors il y a une opportunité de croître à partir de ces expériences, qui tendent alors à orienter le chercheur vers une autre direction, dirons-nous. Cette orientation, au lieu de se focaliser sur le monde extérieur, se concentre davantage sur le monde intérieur.

Cette focalisation intérieure offre alors une opportunité de contemplation, de méditation et de prière, autant de moyens permettant de gérer les catalyseurs de la journée. Cette recherche intérieure tend également à éliminer les activités de valeur moindre, dirons-nous, jusqu'à ce que le chercheur se mette à concentrer les énergies du 'soi' sur des parties moins nombreuses mais plus significatives des occasions offertes chaque jour pour vos très nombreuses expériences.

Donc pour simplifier les opportunités, dirons-nous, pour simplifier la série quotidienne d'activités, une partie du parcours du chercheur tend alors à apporter un sentiment de paix, d'orientation de finalité et de méthode permettant d'arriver à ce sens intérieur du 'soi'. L'on peut alors faire appel à ce sens intérieur du 'soi' pour traiter les catalyseurs qui sont essentiels à la croissance et à la survie de l'individu, de la famille et de la communauté.

Nous suggérerions donc que chacun cherche les domaines de l'expérience de vie qui peuvent être simplifiés, de manière à ce que le foyer du mental, du corps et de l'esprit puisse se concentrer sur les ineffables et infinies qualités d'amour et de sagesse, et puisse partager ensuite ces qualités avec tous ceux qui seront rencontrés au cours des activités quotidiennes.

Pouvons-nous approfondir notre réponse à votre question, mon frère?

Gary:C'était excellent, merci. Vous avez donné une bonne perspective pour réduire, grâce à une simplification, l'apparente quantité des catalyseurs.

Concernant la raison de cette quantité, est-ce que la fin de la troisième densité joue un quelconque rôle dans l'apparente quantité de catalyseurs?

Je suis Q’uo et j'ai pris connaissance de votre question, mon frère. En effet, pour la majeure partie de la population de votre planète, la possibilité d'être moissonnés pour passer, comme vous le dites, dans la densité de l'amour, a amené dans ce monde d'expériences de très nombreux types d'activités qui demandent une certaine attention. Pour pouvoir faire le tri de ce qui est disponible il faut se faufiler au travers de beaucoup de ce que vous avez appelé des produits de la fin du cycle d'existence dans cette densité. Ainsi que nous l'avons dit précédemment, il s'agit de l'aptitude du chercheur à réagir (ou de sa responsabilité de décider) dans les domaines qu'il va explorer. Nous allons faire une courte pause.

(Fin du premier côté de la bande)

Je suis Q’uo. Nous allons poursuivre. Ainsi que vous l'avez correctement remarqué, beaucoup est produit à cause de la fin de l'existence de la densité. Beaucoup peut aussi être fait par chaque chercheur afin d'utiliser les catalyseurs disponibles pour le passage de niveau désiré.

Allons-nous poursuivre, mon frère?

Gary: Non, pas sur cette question. C'était excellent. Merci, Q’uo.

Nous vous remercions mon frère. Y a-t-il une autre question à présent?

S: Q’uo, il existe des appareils qui peuvent être portés autour du cou et qui semblent soit augmenter l'énergie d'une entité, soit atténuer les effets d'un catalyseur. Ces appareils agissent peut-être comme une forme de Tylénol spirituel. Sont-ils utiles, ou bien est-ce que leur usage peut à long terme ralentir le progrès d'une entité?

Je suis Q’uo, et nous pensons que nous avons compris votre question, mon frère. Nous voyons deux domaines importants dans cette question. Le premier est la possibilité d'augmenter les énergies du chercheur pendant qu'il vaque à ces activités quotidiennes, pour traiter le catalyseur de l'illusion pour la croissance du 'soi'. Il existe en effet de tels appareils, le plus communément sous la forme de cristaux, qui peuvent élever le niveau personnel d'énergie. Il peut être utile au chercheur d'en disposer.

Toutefois, lorsque nous examinons la seconde possibilité, celle d'atténuer les effets d'un catalyseur, nous suggérerions de permettre à ce catalyseur de se déployer et de s'orienter pleinement pour qu'il ait un maximum d'impact sur les sensibilités du chercheur. Car le catalyseur qui aura été atténué, réduit ou émoussé devra être retravaillé pendant davantage de votre temps. Il y a alors une nécessité pour le chercheur de percevoir le catalyseur sur et autour de [cet appareil] pour pouvoir l'utiliser le plus efficacement.

Y a-t-il une autre question, mon frère?

S: Non, c'était bien, merci.

Je suis Q’uo et nous vous remercions, mon frère. Y-a-t-il à présent une dernière question?

Gary: S'il n'y a pas de question de la part du cercle, j'en ai une de la part d'une chercheuse qui ne se trouve pas ici. D. écrit:

«Le groupe de L/L Research a fait un travail fantastique avec le tout récent channeling. J'ai réglé l'heure sur l'alarme de mon téléphone pour pouvoir méditer le samedi en même temps que vous. Il m'est agréable d'imaginer que je peux parfois participer à distance. Lors de la dernière séance de channeling, Q'uo a dit que l'énergie du groupe est comme un phare allumé qui avertit les anges de votre recherche. Je serais reconnaissante de savoir ce que pense Q'uo de la présence de "chercheurs lointains" à vos méditations, et si Q'uo pourrait recommander l'une ou l'autre pratique d'harmonisation ou autre qui permettrait à quelqu'un comme moi d'intensifier la lumière de votre phare au loin».

Je suis Q’uo et j'ai pris connaissance de votre question, ma sœur. Certes, c'est de tout cœur que nous accueillons tous ceux qui se joignent à ce cercle de recherche de partout, de loin, et en tout temps car il est en effet possible de servir en ajoutant ses énergies à ce cercle. La préparation du 'soi' peut être celle que le 'soi' a déjà trouvée valable précédemment, que ce soit par la prière, la méditation, la contemplation, la lecture d'informations inspirantes, l'écoute de musique inspirante, ou tout autre moyen de préparer le mental, les émotions et l'esprit de l'entité à offrir le plus haut et le meilleur d'elle-même en tant qu'élément du cercle de recherche. C'est là la recommandation que nous pourrions vous faire, ma sœur.

Sachez que nous avons conscience du fait qu'un très grand nombre d'entités telles que vous-même, se joignent à ce cercle en partageant l'énergie de lumière qui est créée lorsque ceux d'un même mental cherchent ensemble en ce lieu de méditation. Disons que nous apprécions les bonnes vibrations de chaque entité, ainsi que le désir d'ajouter de l'inspiration personnelle à ce cercle.

Maintenant nous voudrions remercier tous ceux qui sont présents pour avoir offert les énergies qui ont rendu possible ce cercle de recherche, pour y avoir mêlé leur amour et leur désir de servir tous les autres ici et tous les autres sur toute la surface de la Terre, afin qu'il y ait de très nombreux phares illuminés joignant leurs énergies en ce moment et que la lumière s'étende sur et à l'intérieur de votre surface planétaire.

De nombreux chercheurs tels que vous apportent beaucoup d'amour et de soutien à toutes les entités qui souhaitent ouvrir inconditionnellement leur cœur dans l'amour à tous ceux qui les entourent, à toutes les autres entités, à toutes les autres surfaces de la planète dirons-nous, aux choses, aux arbres, aux oiseaux, aux fleurs, à l'air, en voyant le Créateur partout. Telle est la voie de celui qui recherche la vérité. À mesure que nous avançons sur ce chemin apparaît la possibilité de voir le Créateur de plus en plus pleinement et fréquemment, et de vivre l'amour du Créateur à l'intérieur de toutes les choses, de toutes les entités, en tous temps et en tous lieux. La fin de votre environnement de troisième densité vous fournit vraiment des opportunités pour ce genre d'expériences. Nous sommes très reconnaissants et ravis de voir des entités telles que vous-mêmes profiter de cette occasion.

Nous sommes connus de vous comme étant ceux de Q’uo. À présent nous allons prendre congé de cet instrument et de ce groupe. Comme toujours, nous laissons chacun dans l'amour et la lumière ineffable du Créateur infini unique. Adonai, mes amis. Adonai.

  Skip Navigation Links

Copyright © 2017 L/L Research