Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 3 février 1982
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

ATTENTION: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger.

(Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre IV, Séance 76

3 février 1982

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous d’abord me donner une indication de l’état de l’instrument s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument est dans état de complète débâcle du complexe physique, qui existe depuis un certain temps comme vous appelez cette mesure. Les énergies vitales sont normales, avec une forte contrepartie spirituelle, et pourront prêter de la substance aux niveaux d’énergie du complexe mental/corps/esprit.

Interlocuteur: Est-ce que la poursuite des communications avec Ra sera néfaste aux énergies physiques de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons répondre de deux manières. Premièrement, si l’instrument était ainsi exposée à cette utilisation sans transfert d’énergie de nature du complexe physique, cela pèserait sur l’énergie vitale elle-même et, cela étant fait dans une mesure d’une certaine importance, serait activement néfaste au complexe mental/corps/esprit si ce complexe souhaite prolonger son expérience dans l’illusion qu’il est présentement en train de distordre.

Deuxièmement, si des précautions sont prises, d’abord de surveiller les paramètres extérieurs de l’instrument, ensuite de transférer de l’énergie par transfert sexuel, par protection magique et enfin par des déplacements énergiques des formes pensées qui dynamisent cet instrument pendant le contact, il n’y a pas de difficulté en ce sens qu’il n’y a pas de dégradation des distorsions de force/faiblesse du complexe mental/corps/esprit de l’instrument.

Il est à noter que l’instrument, en se consacrant à ce service, attire des salutations dont vous avez pris conscience. Ce sont des inconvénients mais, si des précautions sont prises, ils ne doivent pas être néfastes de manière durable ni à l’instrument ni au contact.

Interlocuteur: Des trois choses que vous avez mentionnées et que nous pouvons faire au profit de l’instrument, voudriez-vous clarifier la dernière? Je n’ai pas bien compris ce que vous voulez dire.

Ra: Je suis Ra. Si l’entité que vous êtes permet à son être d’être en empathie avec tout autre être, alors elle peut choisir de partager avec l’autre ‘soi’ les énergies qui peuvent être salutaires à l’autre ‘soi’. Le mécanisme de ces transferts d’énergie est la pensée ou, plus précisément, la forme pensée, car toute pensée est une forme ou symbole, ou chose, qui est un objet vu dans la référence de temps/espace.

Interlocuteur: Est-ce que notre utilisation du Rituel de Bannissement du Pentagramme Mineur a eu quelque utilité et quel est son effet?

Ra: Je suis Ra. L’utilisation par ce groupe du Rituel de Bannissement du Pentagramme Mineur est de plus en plus efficace. Son effet est la purification, le nettoyage, et la protection du lieu de travail.

L’efficacité de ce rituel commence seulement à être, dirons-nous, aux limites inférieures de la magie véritable. En accomplissant le travail, ceux qui aspirent à l’adeptat ont fait l’équivalent du début du travail scolaire, de nombreuses classes préparatoires. Pour l’élève intelligent cela ne doit pas être décourageant; mais il faut contraire encourager le travail pratique, la lecture, l’écriture, l’arithmétique, comme vous pourriez métaphoriquement appeler le étapes élémentaires de l’étude de l’être. C’est l’être qui informe le travail; et non pas le travail qui informe l’être. C’est pourquoi, nous pouvons vous laisser au travail que vous avez commencé.

Interlocuteur: Est-ce qu’il serait bon pour nous d’accomplir davantage le rituel de bannissement dans cette pièce-ci?

Ra: Je suis Ra. Il est bon de travailler régulièrement en ce lieu.

Interlocuteur: Je regrette qu’il y ait eu un si long arrêt entre la séance dernière et celle-ci. Il n’y avait pas moyen de faire autrement, je crois. Pourriez-vous me dire quelle est l’origine du tarot?

Ra: Je suis Ra. L’origine de ce système d’étude et de divination est double: il y a d’abord l’influence venue de façon déformée en provenance de prêtres essayant d’enseigner le Loi Une en Égypte, qui ont mis en formes la compréhension, si vous voulez bien pardonner ce terme impropre, qu’ils avaient reçue. Ces formes sont ensuite devenues une partie régulière des apprentissages/enseignements de l’initié. La deuxième influence est celle d’entités des pays que vous nommez Our, la Chaldée et la Mésopotamie et qui, depuis des temps très anciens, avaient reçu des cieux les données, dirons-nous, qu’elles utilisaient. Ainsi donc, nous trouvons deux méthodes de divination fondues en une seule, avec des résultats inégaux: l’astrologie, comme vous l’appelez, et la forme combinée de manière à suggérer ce que vous pouvez appeler ‘des correspondances’, qui sont typiques de distorsions que vous pouvez voir comme des tentatives de visualiser des archétypes.

Interlocuteur: Ai-je alors raison de supposer que les prêtres d’Égypte, en essayant de convertir en une symbolique compréhensible des connaissances qu’ils avaient reçues initialement de Ra, ont élaboré et initié le concept du tarot? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, avec l’addition de l’influence de Sumer.

Interlocuteur: Est-ce que les enseignements de Ra étaient focalisés sur les archétypes pour ce Logos-ci, et est-ce que les méthodes suivies approchaient de très près la configuration archétypale ? Était-ce le cas?

Ra: Je suis Ra. Cela est correct sans être vrai. Nous, de Ra, sommes d’humbles messagers de la Loi Une. Nous cherchons à enseigner/apprendre cette loi unique. Pendant l’espace/temps de l’enseignement/apprentissage en Égypte, nous avons oeuvré pour amener le complexe mental, le complexe corps, et le complexe esprit, à un état initié dans lequel l’entité pourrait entrer en contact avec l’énergie intelligente, et devenir ainsi elle-même un instructeur/élève afin que l’art de guérir et les fruits de l’étude puissent être offerts à tous. L’étude des racines du mental est une portion de la vivification du complexe mental et, comme nous l’avons noté, l’étude approfondie de la portion des racines du mental appelée archétypale, est une partie intéressante et nécessaire du processus dans son ensemble.

Interlocuteur: Y a-t-il de nos jours, de l’avis de Ra, une utilité à employer les tarots comme une aide dans le processus d’évolution?

Ra: Je suis Ra. Nous allons répéter les informations. Il est approprié d’étudier une forme de distorsion élaborée et organisée du mental archétypal pour arriver à la position d’être à même de devenir et de faire l’expérience des archétypes, à volonté. Vous avez à la base trois choix. Vous pouvez choisir l’astrologie, les douze signes comme vous appelez les portions de votre réseau d’énergies planétaires, et ce qui a été appelé ‘les dix planètes’. Vous pouvez choisir le tarot avec ces vingt-deux Arcanes Majeurs. Vous pouvez choisir l’étude de l’Arbre de Vie avec ses dix Sephiroth et les vingt-deux liens entre les stations.

Il est bien d’examiner chaque discipline, non pas en dilettante, mais comme quelqu’un qui recherche la pierre de touche, quelqu’un qui souhaite ressentir l’attraction de l’aimant. L’une de ces études sera plus attrayante pour tel aspirant. Laissez ensuite le chercheur étudier le mental archétypal en utilisant essentiellement une de ces trois disciplines. Après une période d’étude, la discipline étant suffisamment maîtrisée, l’aspirant peut alors franchir l’étape la plus importante, c’est-à-dire aller au-delà de l’écrit afin d’exprimer d’une façon unique sa compréhension, si vous voulez bien pardonner une fois encore l’usage de ce terme, du mental archétypal.

Interlocuteur: Aurais-je raison de dire que les archétypes de ce Logos particulier sont en quelque sorte uniques par rapport au reste de la Création? Les systèmes d’étude dont nous venons de parler ne se prêtent pas à une traduction rapide ou aisée pour d’autres parties de la Création. Ceci est une question très difficile à formuler. Pourriez-vous éclaircir cela pour moi?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons extraire de la masse d’assertions que vous faites, la question que nous croyons que vous posez. Veuillez re-questionner si nous avons mal interprété votre demande. Le mental archétypal est un mental qui est particulier au Logos sous l’influence duquel vous vous trouvez en train de distordre vos expériences dans cet espace/temps-ci. Il n’y a pas d’autre Logos dont le mental archétypal est le même, pas plus que les étoiles ne paraissent être les mêmes depuis une autre planète d’une autre galaxie. Vous pouvez correctement inférer que les Logoï les plus proches sont en fait les plus proches en archétypes.

Interlocuteur: Puisque Ra a initialement évolué sur Vénus, Ra est de la même origine archétypale que celle dont nous faisons l’expérience ici. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Mais je présume que les concepts du tarot et les concepts magiques de l’Arbre de Vie, etc. n’ont pas été utilisés par Ra. Je soupçonne qu’il est possible qu’une certaine forme d’astrologie ait été à l’origine un concept Ra. Ceci est juste une conjecture. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Exprimer les méthodes suivies par Ra pour étudier le mental archétypal dans le système des distorsions dont nous disposions, serait biaiser votre propre jugement sur ce qui est approprié au système de distorsions formant les conditions dans lesquelles vous apprenez/enseignez. C’est pourquoi, nous devons invoquer la Loi de Confusion.

Interlocuteur: A présent je vais poser quelques questions qui peuvent s’éloigner un peu du centre de ce que nous essayons de faire. Je ne suis pas certain, parce que, par ces questions, j’essaie de démêler quelque chose que je considère comme très fondamental pour ce que nous faisons. Veuillez excuser le manque de talent dans ces questions, mais cela est un concept difficile à saisir pour moi.

Pourriez-vous me donner une idée de la longueur des première et deuxième densités telles qu’elles se sont produites sur cette planète?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas de méthode d’estimation du temps/espace avant que l’intemporalité ne disparaisse de votre première densité. Jusqu’aux débuts de votre temps, la mesure est immense, et cependant cette immensité est sans signification. Dès l’entrée dans l’espace/temps construit, votre première densité a franchi un pont d’espace/temps et de temps/espace de peut-être deux milliards de vos années.

La deuxième densité est plus facile à estimer et représente votre plus longue densité en termes d’étendue d’espace/temps. Nous pouvons estimer ce temps à approximativement 4,6 billions d’années. Ces approximations sont extrêmement grossières étant donné le développement quelque peu inégal qui est la caractéristique des Créations construites sur les fondations du libre arbitre.

Interlocuteur: Avez-vous bien dit que la deuxième densité était d’environ 4,6 billions d’années ? B, b-i-l? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Nous avons ensuite une troisième densité qui est, comparativement parlant, l’instant d’un clin d’oeil, d’un claquement de doigts comparée aux autres. Pourquoi est-ce que le cycle de la troisième densité est si extrêmement court par rapport à la première et à la deuxième?

Ra: Je suis Ra. La troisième densité est un choix.

Interlocuteur: Alors, la troisième densité, par rapport au reste des densités, toutes les densités, n’est rien d’autre qu’une courte période de ce que nous considérons comme le temps, et correspond à l’objectif de ce choix. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est précisément exact. Le prélude au choix doit comprendre la mise en place des fondations, l’établissement de l’illusion, et la viabilité de ce qui peut être rendu spirituellement viable. Le reste des densités est un affinement continu du choix. Ceci est aussi grandement ‘allongé’, comme vous utiliseriez ce terme. Le choix est, comme vous dites, l’ouvrage d’un instant, mais c’est l’axe sur lequel la Création tourne.

Interlocuteur: Est-ce que ce choix de troisième densité est le même à travers toute la Création dont vous avez conscience?

Ra: Je suis Ra. Nous avons conscience de Créations dans lesquelles la troisième densité est plus longue et où davantage d’espace/temps est accordé au choix. Cependant, les proportions restent les mêmes, toutes les dimensions étant dans une certaine mesure étiolées et affaiblies par le Logos afin d’avoir une expérience variée du Créateur. Cette Création est vue par nous comme étant très intense.

Interlocuteur: Je n’ai pas compris ce que vous voulez dire par: “vue par nous comme étant très intense”. Qu’avez-vous voulu dire?

Ra: Je suis Ra. Cette Création est plus condensée par son Logos que ne l’ont choisi d’autres Logoï. Dès lors, chaque expérience du Créateur par le Créateur dans ce système de distorsions est, relativement parlant, plus vive ou, comme nous l’avons dit, intense.

Interlocuteur: Je présume qu’à l’entrée en troisième densité de cette planète, la maladie n’existait sous aucune forme. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est inexact.

Interlocuteur: Quelle maladie ou forme de maladies y avait-il et pourquoi cela existait-il au début de la troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Premièrement, ce que vous qualifiez de maladie est une part fonctionnelle du complexe corps qui offre au complexe corporel l’opportunité de cesser la viabilité. Cela est une fonction désirable du complexe corps. La deuxième partie de la réponse concerne les autres ‘soi’ de deuxième densité qui sont de taille ‘microscopique’, comme vous diriez, qui ont longtemps existé sous une certaine forme et accompli leur service en aidant le complexe physique corporel dans sa fonction de mettre fin à la viabilité à l’espace/temps approprié.

Interlocuteur: Ce que j’essaie de comprendre c’est la différence entre le plan du Logos pour ces entités de deuxième densité, et la génération de ce que je vois comme plus ou moins une série galopante de rétroactions permettant de créer divers problèmes physiques devant agir comme des catalyseurs dans nos présentes conditions de troisième densité. Pourriez-vous me donner une indication de la mesure de la justesse de ma pensée à ce sujet?

Ra: Je suis Ra. Le complexe corps physique de l’instrument devient de plus en plus distordu vers la souffrance. Nous allons dès lors parler de ce sujet à titre de dernière question de cette séance de travail. Votre question contient une certaine quantité de confusion interne, de sorte que la réponse est peut-être plus générale que ce qui est désiré. Nous invitons à un affinement de la question.

Le Logos a eu pour plan que les entités ayant un complexe mental/corps/esprit acquièrent de l’expérience jusqu’à ce que le volume d’expérience soit suffisant pour une incarnation. Ceci n’a varié que peu par rapport aux entités de deuxième densité, dont les complexes mental/corps existent dans le but de faire l’expérience de la croissance et de la recherche de la conscience. Quand est advenue la troisième densité sur votre planète, comme cela a été discuté, le besoin de faire cesser le complexe du corps physique a été approché très rapidement, à cause des catalyseurs intensifiés et plus rapidement obtenus. Ces catalyseurs n’ont pas été assimilés de manière appropriée. C’est pourquoi il a fallu que les périodes de vie, dirons-nous, soient plus courtes afin que l’apprentissage puisse se poursuivre au même rythme et dans la même mesure. C’est ainsi que de plus en plus d’opportunités ont été offertes, à mesure que votre densité a progressé vers la maladie. Pouvons-nous demander s’il y a d’autres brèves questions avant que nous clôturions?

Interlocuteur: J’ai une question qui n’a peut-être aucune importance. Vous ne devez pas vous étendre dessus, mais il y a une femme près de Toronto qui est en possession d’un crâne de cristal. Il peut y avoir une certaine utilité à examiner de près les communications avec Ra, puisque je pense que Ra peut avoir été à l’origine de ceci. Pouvez-vous m’en dire quelque chose, et y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour faciliter le contact ou augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Bien que votre question dévoile un matériau intéressant, nous ne pouvons pas répondre à cause de la potentialité d’influence sur vos actions que peut avoir une réponse. Les accessoires sont convenablement placés et le soin requis a été apporté. Nous apprécions. Tout est bien.

Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 1982 - Français La Loi Une, Livre IV - 3 février 1982

Copyright © 2017 L/L Research