[overview] Sujets: Disponibilité de l’énergie personnelle; internet et la conscience collective; le rôle des émotions; communiquer avec les êtres chers qui sont décédés; travail de respiration; intégration du corps dans le voyage spirituel; le rôle de l’intention dans la polarisation; le point de vie de ma Confédération sur l’interaction avec la Terre.

(Retransmission par Jim)

Je suis Q'uo, et je suis avec cet instrument dans ce groupe aujourd'hui. Nous remercions chacun de vous pour votre grand désir de servir d'instruments, non seulement pour la Confédération des Planètes et le service du Créateur Unique, mais pour ce Créateur Unique qui existe dans toutes les entités et toutes choses. Nous nous joignons à vous dans ce grand service et sommes honorés d'être appelés vers votre groupe ce matin pour offrir nos informations concernant les diverses questions que vous vous êtes préparés à poser. Nous vous demanderions une simple faveur, comme toujours, c'est que vous considériez nos paroles avec votre discrimination personnelle, que vous preniez celles qui ont de la valeur pour vous et que vous les utilisiez comme vous le souhaitez. Nous vous encourageons à laisser derrière vous celles qui n'ont aucune valeur pour le moment. Cela nous permettra de parler plus librement, car nous ne sommes aucunement une sorte d'autorité finale. Nous sommes vos frères et sœurs arrivés un peu plus loin sur la même voie que vous [inaudible] et pourtant nous suivons la même voie.

Maintenant, nous allons transférer ce contact à celui connu sous le nom d'Austin. Nous sommes ceux de Q'uo.

(Retransmission par Austin)

Je suis Q'uo, et je suis maintenant avec cet instrument. Nous sommes heureux d'exprimer à travers cet instrument que nous trouvons aujourd'hui la lumière du cercle plus complète et plus brillante, tout comme nous sommes heureux d'accueillir à nouveau celle connue sous le nom de Kathy dans ces travaux. Nous sommes inspirés par l'harmonie manifestée par ce groupe et l’encourageons à se tourner vers le désir de servir qui se trouve dans le cœur de chaque instrument, et à considérer ce désir comme la connexion qui rapproche tous les instruments dans l’harmonie. Et la résonance de ce rassemblement nous attire et nous permet alors de vous rejoindre et, ensemble, de vous offrir notre service partagé.

Maintenant, nous demandons s'il y a des questions dont nous pourrions parler.

Gary : Q'uo, j'ai une question concernant l'énergie. Plusieurs. Lorsque nous nous incarnons, nous est-il attribué une certaine quantité d'énergie, c'est-à-dire, y a-t-il un plafond fixé à notre énergie disponible ? Et si une telle chose existe ou non dans un univers infini, comment les êtres incarnés peuvent-ils augmenter l'énergie disponible pour leur service?

Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de ta question mon frère.

Nous constatons, en adressant des requêtes comme celle-ci, qu'il y a comme vous pourriez le dire, une qualité à double tranchant dans la terminologie utilisée. Le terme «énergie» peut se référer à un grand nombre de choses ou d'expériences, et chaque chercheur peut identifier l'énergie de différentes manières. Donc, lorsque nous parlons de telles requêtes, l'ambiguïté peut à la fois servir et gêner dans la mesure où les mots que nous proposons peuvent être interprétés de manière utilement subjective, mais entraver également notre capacité à parler spécifiquement de telles questions. Nous offrons cette note en appréciant la question telle qu'elle est posée, car il s'agit d'une dynamique intéressante pour nous, avec laquelle travailler dans des travaux comme celui-ci.

Lorsque vous considérez l'incarnation de n'importe quelle entité, le chercheur conscient avant l'incarnation prend part à une sélection de circonstances, de distorsions et, pourrait-on dire, de capacités qui seront plus facilement disponibles pour cette entité tout au long de l'incarnation. Au cours de ce processus, l'entité peut considérer quelles limitations peuvent servir dans leur objectif d'incarnation, et quelles capacités spécialisées peuvent servir. Cela est vrai pour de nombreux aspects de l'entité, y compris ce qui a été appelé dans cette question d’«énergie» -- ou, comme nous l'abordons, de force vitale disponible pour le chercheur, qui lui permet de se déplacer, de fonctionner et de servir de manière intelligente au jour le jour, de semaine en semaine ou d'année en année au cours de l'incarnation.

En effet, la quantité d'énergie disponible au chercheur au cours de l'incarnation est l'un des aspects souvent choisis, qu'il soit choisi afin de limiter le chercheur de certaines manières afin qu'il éprouve une tension dynamique entre un désir de servir et une capacité à servir. Ou d'un autre côté, qu’il ressente une abondance d'énergie mais aussi un manque de concentration et de direction. Ce sont deux exemples parmi tant d'autres de la façon dont l'attribution d'énergie peut jouer un rôle dans le parcours du chercheur tout au long de l'incarnation. Lorsqu'une entité évalue l'énergie dont elle dispose et ressent un fort désir de la modifier d'une manière ou d'une autre -- par exemple, pour manifester plus d'énergie, afin que le chercheur puisse mieux servir -- nous constatons que cette dynamique tombe dans un domaine très commun, qui pourrait être appelé paradoxe pour l'entité incarnée, en ce sens que pour un chercheur au courant et conscient, comprenant la nature de l'illusion, la volonté et le désir de modifier son être et ses circonstances semblent devoir rendre de telles circonstances ou êtres malléables et facilement altérés au cours de l'incarnation.

En examinant ce type de dynamique, nous constatons que pour chaque entité et chaque circonstance unique, il y a ce qu'on pourrait appeler une certaine quantité de désir ou de volonté, qui fait -- nous corrigeons cet instrument -- qui pourrait être appliqué pour apporter les changements désirés. Pour telle entité, une simple prière et un moment de silence pourraient lui fournir l'énergie qu'elle désire pour relever le prochain défi et saisir la prochaine opportunité qui s'offre à ce chercheur de suivre son chemin de service. Pour telle autre entité, peut-être une entité qui souhaite équilibrer un fort désir de servir avec une tendance à se dépasser, la volonté nécessaire pour provoquer un tel changement pourrait-elle être beaucoup, beaucoup plus grande? car cette entité a choisi cette limitation dans le cadre de sa leçon pendant l'incarnation pour expérimenter. Ainsi, vous voyez qu'une telle allocation d’énergie est en apparence limitée parce qu’elle est choisie par l’entité, et est choisie d’être limitée de différentes manières et en différentes quantités.

Cette vue générale de l'énergie disponible pour l'entité est en effet un aspect primordial de ce qui est choisi par l'entité avant l'incarnation. Car au sein de votre troisième densité, le grand choix de l'entité quant à la manière d'utiliser son énergie, où diriger sa conscience et quel chemin emprunter en utilisant l'énergie à sa disposition, est un sommet primaire qui détermine le chemin de l'entité dans les densités futures. Et la direction choisie par l'entité avec l'énergie qui lui est donnée au sein de la troisième densité acquiert un certain élan. Cela nécessite que l'entité considère bien l'énergie dont elle dispose dans n'importe quelle circonstance, et la manière dont elle pourrait alors appliquer sa volonté d'utiliser cette énergie intelligemment, avec compassion et amour pour elle-même et pour tout ce qui l'entoure.

Y a-t-il une autre question à présent ?

L' énergie est une ressource si précieuse, et je pense que mon génie dans la bouteille souhaite en avoir plus, et j'ai vraiment apprécié votre réponse, Q'uo. Profonde sagesse.

Ma question suivante, que j'aimerais explorer en profondeur plus tard, mais juste comme une première incursion dans ce domaine : on pourrait dire que tout dans l'espace/temps ouvre une fenêtre sur l'inconscient personnel ou collectif. Que ce soit le corps, les rêves ou la communication interpersonnelle, ou même la politique gouvernementale. Pourtant, les médias sociaux en particulier, et Internet en général, semblent être des cas particuliers. Ma question est donc la suivante : les médias sociaux et Internet ouvrent-ils une fenêtre sur l'inconscient personnel et/ou collectif, et quelle est généralement la relation entre cet Internet et notre inconscient ?

Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de la requête, mon frère. En considérant les technologies décrites comme comprenant les médias sociaux et Internet, nous encourageons tout chercheur contemplatif à considérer le développement de cette technologie et les façons dont votre culture et votre société se sont développées d'une technologie à l'autre. En regardant le monde de la première densité, vous pourriez observer une compréhension très simplifiée de la façon dont le monde d’apparence espace/temps peut interagir de manière simple pour être déplacé et se déplacer. à mesure qu’il se déroule dans la deuxième densité, apparaissent des manières plus compliquées et plus intelligentes d'interagir avec la manifestation spatio-temporelle du Créateur. Et dans cette densité, nous commençons à voir que le monde de l’espace/temps contient non seulement d’apparentes propriétés physiques, mais aussi des manifestations de schémas de pensée, tels le comportement de la vie de deuxième densité, et la manière dont le monde animal interagit et se comporte, ou encore les interactions et les comportements du monde végétal.

à mesure de la progression vers la troisième densité, la manifestation conceptuelle ou les manifestations abstraites deviennent de plus en plus compliquées et de plus en plus difficiles à identifier et à influencer pour l'observateur. Nous le voyons particulièrement dans votre société alors que vous avez progressivement construit un système incroyablement complexe d'interactions sociales, basé sur divers aspects tels que le domaine juridique, les domaines culturels du divertissement ou de la politique et d'autres sortes de manifestations obscures disponibles pour les entités dans l'espace/temps.

Nous développons ceci afin d'encourager tout chercheur contemplant la nature de telles manifestations, à voir le monde de l’espace/temps non seulement comme le monde physique qui vous entoure, et ce que vous appelez la matière construite de diverses manières, mais aussi sous les autres aspects de l'espace/temps qui sont invisibles. Ces deux aspects, physique et non physique, de l'espace/temps ont des corrélations dans le temps/espace. Alors que la quatrième densité est apparue sur votre planète et s'est rendue disponible pour vous dans le domaine du temps/espace, votre expérience de l'espace/temps a, dirons-nous, lutté pour rattraper cette nouvelle ère d'énergie. La manifestation de l’internet et des médias sociaux est le résultat de l’arrivée prochaine de la quatrième densité et de la nécessité pour les entités de votre monde spatio-temporel de voir votre expérience de manière holistique.

Ainsi, l'avènement de l’internet pour connecter les peuples de toute votre planète révèle également comment cette connexion est établie dans le temps/espace aussi.

Nous faisons une pause pour permettre à cet instrument de se concentrer de nouveau.

Je suis Q'uo et je suis de nouveau avec cet instrument qui éprouve des réticences quant à sa capacité de capter nos pensées de manière intelligible, et nous demande de nous diriger vers une pensée conclusive. C'est pourquoi nous proposons, avec quelques hésitations, un simple encouragement aux entités qui s'intéressent aux qualités des médias sociaux et de l’internet à le faire avec introspection sur la façon dont ces outils mis à votre disposition offrent des aperçus des forts courants sous-jacents de vos complexes sociaux et de votre collectif des esprits qui étaient auparavant relativement invisibles et qui se sont manifestés dans votre espace/temps. L'avènement de ces technologies constitue en effet un vaste potentiel et à bien des égards a été intelligemment et intentionnellement offert à votre complexe sociétal afin que vous puissiez traiter plus directement les déséquilibres et les distorsions qu’il y avait à régler, afin que vous puissiez former un complexe mémoriel sociétal d’intention unifiée et vous joindre à votre planète pour passer en quatrième densité.

À présent, nous prenons congé de cet instrument et transférons le contact à celle connue sous le nom de Trish. Nous sommes ceux de Q'uo.

(Retransmission par Trisha)

Je suis Q'uo et, je suis avec cet instrument en ce moment. Y a-t-il une question?

Q'uo, en prévision de certains résultats, j'ai parfois ressenti de l'anxiété à la limite de l'effroi. Inversement, en cherchant certains résultats, j'ai ressenti une grande passion et un grand désir. On pourrait penser que la peur est un indicateur permettant peut-être d’éviter un certain chemin, alors que le désir est un indicateur permettant de suivre un certain chemin. Pourtant, rétrospectivement, j'ai appris que ce que je redoutais était parfois bon pour moi, et que ce que je désirais ne l'était parfois pas. Pouvez-vous expliquer comment nous pouvons utiliser nos réactions émotionnelles pour faire des choix en accord avec notre plan pré-incarnation?

Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de la question.

Nous commençons notre dialogue sur cette question particulière en déclarant que les sensations que vous avez décrites comme de la peur et du désir pour les situations à venir peuvent être considérées comme ce que vous pouvez appeler des poteaux de indicateurs ou des balises. Ces sensations attirent l'attention sur la situation et c'est souvent pour une raison particulière, à savoir le potentiel de croissance et de compréhension de notre ‘soi’ par rapport au ‘soi’ plus ample qui est tout. Ce que vous appelez de la terreur, nous pouvons le voir, est une expérience inconfortable pour vous dans cette densité. Cet inconfort, bien que non désiré, est—nous corrigeons cet instrument—peut être considéré comme un cadeau. Il peut être considéré comme une opportunité d'approfondir sa compréhension de ce qui se joue à l’intérieur du ‘soi’, pourrait-on dire, avant la situation.

On peut se demander dans les moments de méditation profonde et de silence, ce qu'est-ce la peur. Quelle est cette sensation et d'où proviennent les racines de cette peur? Dans ce silence, vous découvrirez peut-être que la peur est un précurseur ou un... nous donnons à cet instrument l'image d'un panneau d'affichage clignotant, pour désigner où il y a un manque d'acceptation – pour que cette peur puisse être un indice dans une situation potentielle qu’on souhaite contrôler ou changer plutôt que de l’accepter, d’admettre et de pardonner, si le pardon est justifié. Cette sensation, bien que troublante et peut-être révolutionnaire d'un point de vue sensoriel, est une formidable voie d’accès à -- nous corrigeons cet instrument -- à sa propre psyché et sa propre motivation. Inversement, le désir peut être ressenti comme de l'excitation, de l’attente et du plaisir. Quand on observe avec du désir une situation concernant la prévision de l’incarnation, on peut sentir la tendance à hâter l’expérience, accélérer le moment, augmenter la vitesse de la vie, car le résultat est celui qu’on avait espéré.

Et bien que cela puisse être un grand cadeau et un baume pour l'âme, d’avoir de l'excitation et un désir positif pour une situation potentielle, cela peut aussi être une opportunité de compréhension interne et introspective car on peut trouver que dans des situations où du désir est en jeu, on perd peut-être de vue tout ce qui qui est autour, peut-être que la considération pour le tableau entier, si vous voulez, tombe à l'eau. On peut perdre la concentration sur ses -- et nous utilisons ce mot sans aucune connotation -- ses valeurs. À cet égard, nous invitons le chercheur en train de naviguer à travers des situations de désir et d'appréhension à prêter attention au moment présent. Voyez ces potentiels qui suscitent l'excitation et le désir comme des potentiels dans lesquels un objectif plus grand pourrait être perdu et où vivre dans l'instant pourrait être -- nous corrigeons cet instrument -- vivre dans l'instant pourrait se charger de… nous nous excusons, car cet instrument doit approfondir sa connexion avec nous en ce moment.

Nous sommes à nouveau avec cet instrument, et merci pour la patience. Les situations dans lesquelles le désir est en jeu pour le chercheur observateur pourraient être considérées comme des opportunités de ralentir ses actions et ses réactions et de se permettre de flâner, de se promener et d'admirer le paysage, si vous voulez, tout au long du voyage vers cette situation souhaitée, en s'autorisant de la douceur et de la tendresse pour accepter d'autres résultats et d'autres possibilités de la même manière. Et en opposition, les situations qui suscitent de la peur chez le chercheur observateur peuvent être considérées comme des opportunités de regarder à l'intérieur et de voir d'où la peur est créée. Pour ouvrir son cœur à l'acceptation de l'opportunité d'une croissance peut-être imprévue à travers cet inconfort, plutôt que de flâner et de se promener au cours de ce voyage vers le résultat, faites un pas prudent et considérez les sites le long du chemin.

Pour conclure, nous dirions que ces sensations d'effroi et de désir qui peuvent être si productives pour le chercheur observateur sont aussi des sensations fugaces. Elles ne dureront pas. Alors il est important pour le chercheur, lorsqu'il éprouve de telles sensations dans son parcours, qu'il se souvienne que tout va bien et est comme il se doit, que cette peur et cette excitation sont d’excellents outils pour l'entité pendant qu’il cherche à atteinre ses objectifs spirituels. Mais ce désir et cette crainte, bien que des outils utiles, sont seulement des expériences (bien qu'elles puissent ne pas sembler l’être) qui ne sont que des facettes d'une expérience universelle extraordinaire et beaucoup plus vaste, et que les mesures que l’on prend, bien qu’elles paraissent inconfortables ou agréables, sont bonnes, que la base est vraiment sûre, même si le sol en dessous ne l’est peut-être pas.

Et cet instrument est de plus en plus préoccupée par sa capacité à se concentrer sur notre connexion et avec beaucoup de gratitude pour ce cercle, et la question qui a été posée, nous allons maintenant prendre congé de cet instrument et transférer notre contact à celle connue sous le nom de Kathy. Nous vous remercions tous pour votre patience nous sommes ceux de Q'uo.

(Retransmission par Cathy)

Je suis Q'uo, et nous sommes avec cet instrument. Y a-t-il une question?

Q'uo, lorsqu'un être cher décède, la communication peut-elle encore circuler entre nous, de nous ici dans le monde physique à ceux qui sont passés dans le monde non physique, et y a-t-il un moyen de prendre conscience de cette communication?

Nous avons pris connaissance de votre demande, mon frère. Cette interrogation est proche du cœur de cet instrument et elle vit au cœur même de votre interrogation depuis plusieurs années et de manière croissante au fil du temps. Cette fois, dans votre espace/temps, il est offert à ceux qui vivent dans un corps de plus en plus d'opportunités d'étendre tout leur complexe corps/mental/esprit de manière à devenir non seulement des récepteurs de communications de leurs proches et de ce que vous appelez esprits, mais aussi de devenir tellement à l'écoute que l’on peut sentir quand ceux-ci sont à proximité, comme vous pouvez le dire, ou dans votre gamme d'harmonisation, de sorte que vous pouvez également (pour ceux qui sont intéressés à le faire) leur transmettre des communications et en recevoir, afin que vous puissiez continuer ce dialogue, cette communication et cette compréhension sincères, empreints d'amour, à travers ce que vous pouvez appeler le voile.

Cette expérience est une expérience qui, dans un sens collectif, s’accroît sur votre planète en ce moment alors que de plus en plus d’êtres chers traversent de l'autre côté sous forme d'esprit, laissant derrière eux le complexe corps/mental/esprit et l'espace/temps de la Terre. Cependant, alors que les opportunités d'exploration et de croissance deviennent plus nombreuses sous forme d'esprit, avec plus de liberté de mouvement et de conscience, ceux qui sont sous forme d'esprit ont souvent un grand désir de rester proches de ceux qu'ils aiment et qui restent dans leur corps sur Terre, et souhaitent communiquer [qu'ils] sont ravis à l'idée de poursuivre ce dialogue de connexion avec le cœur et l'esprit de ceux qu'ils aiment.

Une telle communication peut commencer dans l'état de rêve chez ceux qui restent dans le corps, c’est-à dire un état dans lequel il n'y a pas de résistance ou de peur d'une telle communication, et ainsi elle peut couler librement dans l'état de rêve. Dans la méditation, également, ceux qui vivent sur Terre peuvent établir une intention de se connecter, d'entendre, de parler avec leurs proches de ce que vous appelez l'autre côté. Et cela peut commencer par quelques mots ou le sentiment qu'un être cher est présent. Si l'intention est là pour que de telles expériences grandissent et que les êtres aimés en esprit sont d’une vibration similaire, ces expériences peuvent grandir et augmenter, en particulier lorsqu'elles se produisent à un moment et à un endroit déterminés pour que l'état méditatif ou l'état de rêve se produise. Dans de tels moments, la communication devient un phénomène attendu, dans un état ouvert et réceptif.

Il est sage pour ceux qui souhaitent se connecter et communiquer avec ceux qui sont présents en esprit, d'entrer dans ce que vous pouvez appeler un état protégé, de dire, avant que ne commencent les efforts de communication, des prières pour la protection ou d'imaginer la lumière et l'amour qui ,nous entourent, ou bien une autre pratique spirituelle de la lumière, avec laquelle on peut se sentir à l'aise, centrant toujours son désir de communication à partir d'un lieu d'amour, de compassion, gratitude, de paix et d'harmonie. Ces attitudes d’esprit des deux côtés aideront beaucoup à une communication des plus aimantes.

On peut aussi demander à un être cher qui est en en esprit, de aider à recevoir,on peut aussi demander ce que l'on peut appeler un signe ou une indication qu'il se trouve à proximité. Parfois aussi il y a ce que vous pouvez appeler un plan divin pour une telle communication ou un plan, même pré-incarnatif, selon lequel lorsquun être cher de la famille quitte le corps pour l'esprit, il y avait déjà une existence, un plan pour de la communication après leur décès.

Nous pouvons dire que beaucoup plus sera découvert dans ce que vous appelez votre futur, votre avenir proche, à ce sujet, puisque de plus en plus de personnes font l’expérience de cette forme de communication à travers le temps et l'espace. Et nous constaterons qu'à mesure que les intentions permettent une telle communication, cela devient de plus en plus facile à accomplir, et que beaucoup peut être appris des deux côtés, l'un de l'autre, et de la communication, même après cette expérience corporelle sur Terre. C'est l'une de, ce que vous pourriez appeler, les prochaines perspectives de notre expérience -- nous corrigeons cet instrument -- des prochaines perspectives de ce que l'humanité expérimente sur Terre.

Beaucoup de conseils, d'amour, de compassion et de résolution de nombreuses situations peuvent être fournis par ceux qui sont en esprit. Il y a un grand amour là-bas et un grand désir d'aider ceux qui restent sur Terre dans leur corps, et qui travaillent sur tous les problèmes et expériences de la vie quotidienne. Ceux à l’état d’esprits, dégagés de tant de situations, ont la liberté d'aider ceux qui vivent sur Terre. Une telle communication peut être considérée comme une belle, belle chose, une chose utile, une bénédiction. On peut apprendre beaucoup de la sagesse et de la perspective améliorées et élargies de ces êtres chers en esprit. L'état de rêve, la méditation ou même la marche à l'extérieur parmi les arbres et la nature peuvent inviter à la communication de l'autre côté.

Nous vous remercions pour cette question et pour l'opportunité de fournir une perspective sur cette expérience des plus importantes. À présent, nous sentons que cet instrument a accompli ce qu'elle a de meilleur à offrir en ce moment. Et nous transférons maintenant le contact à celui connu sous le nom de Gary. Nous vous remercions.

(Retransmission par Gary)

Nous sommes ceux que vous connaissez sous le nom de Q'uo et nous saluons ce cercle encore une fois à travers cet instrument. Maintenant nous allons utiliser les oreilles de cet instrument pour recevoir toutes les questions que vous pourriez avoir en tête.

Il existe divers systèmes spirituels et philosophies qui mettent beaucoup l'accent sur la respiration et attribuent de nombreuses propriétés métaphysiques et mystiques à la respiration. Mais la Confédération n'a pas vraiment beaucoup parlé du rôle du souffle dans notre évolution spirituelle. J'espérais donc que vous pourriez donner le point de vue de la Confédération sur la respiration et le travail sur la respiration, et le rôle qu'elle joue dans nos vies.

Nous sommes ceux de Q'uo et nous avons reçu et apprécié cette question, mon frère, car comme vous le savez, cet instrument a fait ses propres explorations sur ce sujet. Dans la Confédération, chacun peut offrir différents niveaux et différents domaines d'expertise, pourrait-on dire. Mais en général, nous pouvons confirmer qu'il y a une énorme utilité pour le chercheur spirituel -- en particulier celui ou celle qui souhaite parcourir le chemin de l'adepte par l’intermédiaire de la discipline spirituelle -- dans l'étude, la compréhension et la modulation du souffle.

La respiration dont vous faites l’expérience dans l'état incarné est un lien primaire entre le corps, l'esprit et( si elle se fait de manière appropriée), le complexe spirituel également. Il existe de nombreuses méthodes d’utiliser la respiration pour atteindre des états de conscience modifiés. Ces méthodes impliquent de la rétention à divers niveaux et intensités. Elles impliquent de changer la fréquence de la respiration, la profondeur de la respiration, le parcours de ce que vous appelez l’air, par les narines, par la bouche, et tout cela peut être recombiné avec des modifications des gestes des mains, des positions corporelles et de la structure faciale ou dirons-nous la musculature du visage, de la gorge.

Ceux de la surface peuvent sembler n’être que des détails mécaniques pour celui qui explore la conscience. Il est facile de rejeter les processus du corps. Mais nous assurons au chercheur que cette discipline particulière n'est pas contenue dans le, ni limitée complètement au complexe corporel. L'expérience de la conscience est intimement liée à la respiration. Nous donnons à cet instrument un exemple simple de certains états psychologiques qui peuvent modifier la respiration -- du souffle accéléré et raccourci de l'anxiété, au souffle détendu, rythmique et profond de la relaxation. Cet instrument a connaissance de l’enseignant de troisième densité connu sous le nom de Ramana Maharshi qui a décrit l'esprit comme le cavalier, et le souffle comme le cheval, et a expliqué qu'en apprenant de manière disciplinée à diriger et contrôler le cheval, on peut prendre le contrôle, pour ainsi dire, du mental.

Car pour aller plus loin dans ce lien entre l'esprit et le corps à travers la respiration, il faut bien regarder l'attention. Car la respiration est un point d'ancrage primaire de l'attention, et un moyen de rassembler l'attention dans ce que vous appelez concentration. Une grande partie de votre expérience est une expérience de non-concentration, ou de concentration vécue uniquement pour une tâche ou un but particulier ou dans la poursuite d'un complexe de pensée particulier. L'expérience commune de ceux de votre densité est d'avoir leur attention dispersée du réveil au sommeil parmi d'innombrables préoccupations. Cette grande multiplicité de l'attention fragmentée obscurcit beaucoup l'expérience du silence et de l'immobilité à l'intérieur de soi.

Et si l'entité de complexe mental/corps/esprit n'est pas consciemment en contact avec ce silence et cette tranquillité, alors elle n'est pas consciemment en contact avec son être. Au lieu de cela, son attention est localisée et captée par l’action, le monde extérieur ,et le jeu sans fin du mental, ce qui conduit à une identification avec l'esprit, à la formation et au renforcement du soi individuel illusoire, et à l'oubli de l'être.

Il se fait donc qu'en pratiquant le contrôle du souffle, on peut capter cette attention et apprendre à réduire la dispersion de ce conduit primaire dans l'effort pour l'amener à un point unique, afin que le mental, toute son activité, et toute sa puissance considérable puissent venir reposer sur un point. Et le mental étant si entraîné à cette seule focalisation, celui-ci devient comme les eaux immobiles et lisses, qui reflètent parfaitement le ciel spacieux au-dessus. Dans ce reflet, on voit, pour ainsi dire, l'être, son infinie profondeur, et son immobilité. Et dans cette vision, on se rend compte que l'on n'est pas ses pensées, on n'est pas son esprit, et ainsi s’ouvrent les portes sur le grand oeuvre pour le chercheur.

Mais ceci, comme pour tant de choses dans et au-delà de votre illusion, est une discipline. Pour la plupart, cela nécessite, comme pour toute discipline, une pratique continue, une pratique persistante. Il faut apprendre non pas simplement à manipuler le souffle comme on tire sur les leviers d'une machine, mais à approfondir sa présence, son intimité, l’accueil de soi, voire l'acceptation de soi -- car dans cette discipline, on ne rencontrera pas seulement des sensations corporelles et schémas respiratoires, mais on rencontrera également ses propres schémas mentaux. Et dans toute l'histoire, toute la complexité, tous les blocages et équilibres qui y sont associés, on fera consciemment des pas sur le chemin de la réalisation de soi. Et on découvrira que cette pratique peut devenir un mécanisme très important pour commencer ce voyage, pour aller au-delà des niveaux de surface de l'expérience quotidienne, et dans les eaux plus profondes qui ont tendance à rester cachées sans une attention focalisée.

Et nous voudrions conclure notre réponse en suggérant au chercheur qu’il s’agit de ce que cet instrument a exploré, c’est-à-dire cette discipline et cette science que vos peuples connaissent sous le nom de pranayama. Car beaucoup de vos peuples ont fait des études profitables dans ce domaine et ont beaucoup de fruits à partager avec le chercheur spirituel intéressé.

Pouvons-nous demander maintenant s'il y a une dernière question, à travers laquelle -- nous corrigeons cet instrument -- à laquelle nous pouvons répondre à travers cet instrument. Nous sommes ceux que vous connaissez sous le nom de Q'uo.

Austin : Dans la même veine, j'espérais que vous pourriez préciser le rôle du corps dans notre cheminement spirituel. Beaucoup de chercheurs, je pense, ont du mal à considérer le corps comme faisant partie intégrante de soi. Donc, j'espérais que vous pourriez nous aider à comprendre comment intégrer le corps à notre perspective du complexe mental/corps/esprit, et l'inclure dans notre recherche spirituelle.

Nous sommes ceux de Q'uo, et nous recevons cette question avec gratitude. Car elle ouvre une plate-forme pour parler de ce qui, comme vous le savez, est un sujet assez vaste mais important, en particulier dans votre troisième densité où le complexe corporel est si souvent mal compris: ses fonctions ont souvent fait l’objet d’une volonté de contrôle, de suppression ou de déni, voire même de mépris – comme cela est démontré dans certains de vos systèmes religieux –, car le corps est parfois considéré comme impur ou de ce monde qui est du péché, ou si non du péché, qui n'est pas du divin.

Et dans ce vaste domaine de recherche concernant la relation au corps et la façon dont il peut être incorporé d'une manière positive et saine par le chercheur en spiritualité, nous parlerons -- nous corrigeons cet instrument -- nous commencerons par cette base fondamentale telle qu'elle s'applique à la troisième densité en général, mais en particulier à votre planète, c'est-à-dire le schisme entre le corps et l'esprit, qui postule, comme nous le décrivons, que le corps est soit dans un état de déchéance, soit n'est pas digne de confiance. C'est un allié méchant, qui vous égarera. L'esprit se trouve par la négation du corps dans cette école de pensée.

Chaque distorsion intervenue dans votre complexe sociétal offre au Créateur une nouvelle variante de son expérience de lui-même, et nous ne dénigrons aucune forme de pensée particulière, mais nous voudrions et pouvons signaler son erreur dans une perspective plus large. Car tandis que le corps occupe une catégorie à part, qui peut être nommée celle du « corps » distinct de l'esprit, il est néanmoins, comme toutes choses, une manifestation de perfection. Le corps est un portail ouvrant non seulement vers le soi et sa propre inconscience personnelle, mais vers le Créateur lui-même. Ainsi, au chercheur aspirant à l'union avec le Créateur, nous suggérerions une orientation qui considère le corps comme un temple saint.

Quelle serait l'attitude à adopter en s'approchant de la structure d'une merveille architecturale et d'une compétence évidente? Quelle serait l'attitude d'une personne voyant un édifice construit d'une telle beauté, et conçu dans un but d'adoration et de communion, et ressentant la présence du Créateur Unique ? Cracherait-on son chewing-gum à l'intérieur d'une telle structure? Serait-on excessivement sale, dirons-nous, ou apporterait-on la bombe à graffiti -- nous corrigeons cet instrument -- appliquerait-on en bombe de la peinture sur ses murs ? Est-ce qu'on ferait mauvais usage d'une telle structure ou l'utiliserait-on à des fins moins que positives? Ou la révérence, pas nécessairement les codes administratifs du bâtiment, mais la révérence en elle-même informerait-elle le moi quant à la relation du moi à cette structure? L'appréciation dans le cœur n'informerait-elle pas le moi sur la façon de se comporter et de se conduire dans cet édifice?

Comme pour toutes les métaphores, celle-ci n'est pas parfaite. Car le corps n'est pas figé mais est une structure en constante évolution, intelligente et communicante. Mais grâce à elle ce que vous appelez le corps est ennobli. Car chaque iota de la Création, si humble, si petit, si inerte soit-il, ou si apparemment du domaine matériel entrant en contact avec du sacré est lui-même rendu sacré; il serait plus juste de dire que le sacré se révèle comme étant déjà contenu dans cet objet apparemment du domaine matériel.

Mais dans les limites de votre illusion, où un voile dans votre mental crée la fiction que les objets extérieurs, ou ce que vous appelez matière, ne sont pas sacrés, il est nécessaire qu'un pont entre votre propre perception et le caractère sacré que vous détenez dans votre cœur soit créé entre ce que vous appelleriez les mondes supérieurs et ce que vous pouvez appeler les mondes inférieurs de telle sorte que l'inférieur soit élevé et rendu sacré.

Comme vous le savez, il y a beaucoup, beaucoup à explorer concernant la relation au corps, mais pour le chercheur travaillant à accepter et à aimer ce corps, même si, selon les normes extérieures, il est défiguré ou limité d'une manière médicale ou autre, le chercheur fait un travail très positif vers, d'abord et avant tout la guérison du soi, et vers le don au Créateur de la réalisation de lui-même en passant par les plaines de ce que vous connaissez comme le monde matériel, qui est votre scène et votre terrain de jeu particuliers en ce moment.

Nous remercions ce groupe pour son énergie et ses questions et pour avoir pris le temps de se réunir dans ce cercle aujourd'hui. Nous transférons le contact à celui connu sous le nom de Jim, nous sommes ceux que vous connaissez sous le nom de Q'uo.

(Retransmission par Jim)

Je suis Q'uo et je suis avec cet instrument en ce moment. Nous voudrions savoir s'il y a une question à laquelle nous pouvons répondre par l’intermédiaire de cet instrument ?

Q'uo, je suis curieux de connaître le rôle de l'intention dans la polarisation. Et je citerai deux exemples sur lesquels baser cette question. Un : considérez une personne qui fait de bonnes actions mais son intention est de se polariser afin qu'elles puissent être récoltées; ou deux : quelqu'un qui a un désir sincère d'aider simplement les gens mais, ce faisant, cause par inadvertance du mal et de la disharmonie dans ses actes. Comment l'intention de l'individu informe-t-elle la polarité du parcours de cette personne ?

Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère.

Nous répondrons en suggérant qu'à l'intérieur de cette illusion de troisième densité, qui est nichée au-delà du voile de l'oubli, les intentions sont tout. Car vous ne connaissez pas ou ne comprenez pas la nature de la réalité dans laquelle vous habitez. Elle fait partie du Créateur Unique. Elle est complètement présente dans chaque iota de son existence avec l'Unique. Et pourtant, ce fait fondamental de l'unité est caché pour la plupart de vos compagnons de troisième densité. Et chacun, à mesure qu'il prend conscience du processus de recherche, désire, a l'intention, souhaite être au service d’autrui. Et comme vous le dites, cela aboutit souvent à ce qui paraît en effet être un service d’autrui, à l'œil extérieur, à l'œil intérieur, à tout observateur du processus. Et pourtant, à un moment donné, il se peut qu'un tel service soit tout aussi fortement souhaité et qu'il en résulte que pour l'œil intérieur, l'œil extérieur et tout observateur, il semble être ce qui manque d’harmonie.

Dans les deux cas, les intentions étaient de servir l'Unique en toutes choses, et d'une certaine manière au niveau de la vue d'ensemble, c'est toujours le cas, car le Créateur est toujours servi par toute action, par toute intention, par tout résultat. Et pourtant au niveau de l'expérience de troisième densité, quelle est la différence lorsque le résultat semble si disparate, si difficile, si disharmonieux? Cela, pouvons-nous suggérer, ne peut jamais être vraiment connu, car ce qui semble à un moment être une grande difficulté, le produit d'une intention égarée, un certain moment dans le futur de cette entité qui a souffert de cette disharmonie, peut fournir juste cette étincelle d'inspiration qui la fait avancer sur le chemin du service d’autrui et de la réalisation de l’Unique intérieur. Dans les deux cas, c’est l'intention qui est l'ingrédient le plus important, car tout ce que vous pouvez vraiment savoir est, quelle est votre intention. Si le produit de votre intention varie à travers le spectre du bon au mauvais, disons, alors il s’agit du Créateur Unique servant le Créateur Unique et le Créateur Unique expérimentant ce que vous pouvez appeler des opportunités de croissance, des catalyseurs qui peuvent être traités d'une manière produisant une plus grande connaissance du petit moi devenant le ’soi’ supérieur. Car n'êtes-vous pas tout? Vous êtes celui à qui vous enseignez, l'Unique qui apprend de vous, et le vous qui apprend de l’Unique. Il n'y a pas de vraie différence. Y a-t-il une autre question, mon frère?

Merci. Oui. Tout au long des nombreuses années où la Confédération a interagi avec notre planète, votre approche a changé quelque peu radicalement, allant de marcher parmi nous et manifester des pyramides massives par la pensée, jusqu’à ce que nous vivons actuellement, c’est-à-dire, comme je le comprends, [que] la Confédération hésite à apparaître, même dans le ciel sous forme d’ovnis. Alors, je me demande si vous pourriez nous parler un peu de l'approche actuelle de la Confédération, et dire quelle est votre relation avec notre planète en ce moment. Et aussi comment, en tant que chercheurs et pèlerins errants, nous pouvons aider la Confédération dans sa mission sur cette planète.

Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère.

Nous prenons la mesure de ces sentiments d'inquiétude et quelque peu, disons de doute quant à des interactions précédentes entre les différents membres de la Confédération et la population de votre planète. Car vous, sur cette planète Terre, vous faites partie d'une grande variété de sources de mental/corps/esprit qui se sont incarnées ici, en provenance de nombreux endroits de l'univers autour de vous, et de très nombreux types de capacités différentes de comprendre. L'aide qui a été offerte par la Confédération a eu le malheureux résultat de ne pas pouvoir mêler les vibrations de la culture de l'époque aux tentatives de la Confédération de servir diverses cultures au fil du temps, alors que marcher parmi vous était possible en raison de l'isolement des cultures, et la rareté de la compréhension de l'unité dans ces cultures.

Nous l'avons fait dans l'espoir d’offrir nous-mêmes, nos pensées et nos perceptions d'une manière qui pourrait être du plus grand service possible. Et pourtant, dans notre naïveté, nous avons fait des suppositions qui se sont révélées fausses car nos paroles et nos pensées ont été déformées d'une manière qui a nécessité notre interaction continue avec vos cultures par d'autres moyens. Ainsi, à mesure que le temps passait et que la population de la planète augmentait, nous avons constaté que les interactions les plus évidentes telles que marcher parmi vous, apparaître dans nos vaisseaux, que vous appelez des objets volants non identifiés, ont été mises en veilleuse, dirons-nous. Car il y a eu beaucoup de mauvaises perceptions de nos intentions. Et encore une fois, nos intentions dans certains cas étaient mal informées et naïves.

Alors nous avons adopté l'approche métaphysique de devenir davantage ce que vous diriez ... nous cherchons le mot juste ici ... inaperçus, pas clairement visibles, commençant par entrer dans les mondes du sommeil et des rêves, dans lesquels notre présence est, mais à peine, perçue à un niveau conscient, et pourtant capable d'inculquer inconsciemment dans le subconscient des pensées qui sont des graines, qui deviennent un désir ardent d'en savoir plus sur ce qui est, ce qu'est le soi, ce voyage que fait le soi.

Et nous espérons que de telles inspirations deviendront fructueuses dans la production du mouvement de la conscience dans son expansion au sein de chaque entité que nous sommes en mesure de contacter de cette manière. Bien sûr, comme vous le savez bien, l'un des moyens de contact les plus précieux que nous ayons avec vos entités est au sein de groupes comme celui-ci, où nous avons pu parler d'une philosophie d'unité, d'amour, de lumière, de direction de service aux autres, de voir le Créateur en tout, de devenir le Créateur, de partager cette grande connaissance avec tous ceux qui vous entourent. Et c'est ce que nous chérissons le plus en ce moment, car les précédentes tentatives de service que nous avons proposées, ont eu des résultats et des produits plus limités. C'est quelque chose que nous avons appris pour toute vie. Dans chaque densité d'expérience se trouve un processus d'apprentissage, de croissance et d'illumination qui durent pour toujours. Et nous sommes également, tout comme vous, ceux qui apprennent et ceux qui enseignent,

Alors, mes amis, nous vous dirons que nous espérons vous inspirer d'une manière ou d'une autre à devenir des enseignants pour autrui et à apprendre des autres comme nous apprenons de vous et vous de nous. Maintenant, nous allons prendre congé de cet instrument et de ce groupe en remerciant chacun comme toujours, d'avoir invité notre présence. Nous sommes tellement inspirés d'être ici parmi vous qui faites votre voyage à travers cette illusion dense de troisième densité avec une si grande joie, un tel honneur, une telle persévérance. Vous êtes vraiment des enseignants pour nous.

Nous sommes connus de vous sous le nom de Q'uo. Nous vous laissons maintenant dans l'amour et dans la lumière du Créateur Infini Unique. Adonaï vasu borragus.