Transcriptions

25 December, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: Ce soir, nous allons prendre des questions de ceux qui sont assemblés dans notre cercle de méditation. (Il y a des questions demandant comment Q’uo apprécie la musique, pourquoi on choisit d’avoir un corps physique très sensible, pourquoi on voit des images persistantes, des explosions solaires, et pourquoi nous sentons-nous tout le temps fatigués).

18 December, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: La question de ce soir a trait aux types de croissance du mental, du corps et de l’esprit, qui seraient possibles à cette période de l’année en particulier, où l’obscurité du jour est la plus longue le vingt-et-un et où la lumière commence ensuite à devenir plus forte avec la vénération de Jésus-le-Christ, qui est venu avec un message d’amour inconditionnel, a surmonté la mort du corps physique, a donné l’exemple de la résurrection, de l’échange de présents, et de l’ouverture des cœurs. Q’uo, y a-t-il en cette période de l’année un type particulier de croissance qui serait plus probable ou possible, et que nous pourrions encourager dans notre propre être?

27 November, 2010

Méditation du samedi

[overview] Y: Cette question concerne les catalyseurs. Nous savons par Ra qu’un catalyseur non utilisé mentalement et émotionnellement se manifeste dans le corps physique comme une maladie. Je vis un schéma répété de mauvais alignement pelvien et de douleurs dans le bas du dos. Je vois que la cause en est ma difficulté à exprimer ma vraie nature qui est amour, compassion et appréciation d’autrui. J’ai souvent des pensées et des intentions d’expression d’amour et d’appréciation, mais je ne trouve pas confortable de le dire ou le montrer. Cela produit un conflit intérieur: de l’énergie positive veut être exprimée mais ne le peut pas. La zone pelvienne et du bas du dos se trouve dans la zone d’influence du deuxième chakra. Dans le corps émotionnel il s’agit de la relation entre soi et autrui. Voilà ma ligne de pensée. Seriez-vous à même de confirmer cette ligne de pensée, ou bien suis-je à côté ici? Si vous êtes d’accord avec mon interprétation voudriez-vous commenter tout principe spirituel impliqué dans cette difficulté à exprimer extérieurement de l’énergie positive, aimante, le véritable ‘soi’?

13 November, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: La question de ce soir concerne le sentiment qu’ont beaucoup d’entre nous: est-ce que nous faisons bien, dans un sens spirituel, ce que nous sommes venus faire ici dans cette incarnation? Q’uo, pourriez-vous nous parler de ce type de questionnement et nous dire quelle est la signification spirituelle de la question de savoir si nous faisons ou non ce pourquoi nous sommes venus?

23 October, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: Q’uo, la question de cette semaine est de M: « Je comprends que, d’après Ra, quand s’achève l’expérience de troisième densité d’une entité, l’âme distille l’essence de cette expérience et rien de ce qui a de la valeur n’est perdu. Je me demande cependant si la personnalité a oui ou non une valeur pour l’âme. L’idée de la perte de la personnalité me met mal à l’aise. Je comprends bien que mon âme restera, mais qu’en est-il du ‘moi’? Je veux dire du ‘moi’ avec lequel je m’identifie actuellement. Si ma personnalité est perdue, est-ce que cela ne revient pas à dire que mon ‘moi’ cesse d’exister? Et de plus, est-ce que l’identité de mon âme n’est pas perdue aussi quand elle se joint à un complexe mémoriel social? Et est-ce que l’identité du complexe mémoriel social ne se perd pas quand elle refusionne avec le Créateur? Est-ce que Q’uo veut bien commenter? ».

16 October, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: Q’uo, la question de ce soir, posée par G, est la suivante: « peu de systèmes de pensée confèrent autant de responsabilité à l’entité individuelle que le fait La Loi Une. Dans cette philosophie, l’individu est complètement responsable de ses propres choix et de ses expériences, même si ces choix et ce point de vue ne sont pas informés. C’est dans cette optique que nous souhaitons étudier le concept de responsabilité, tant dans le général que dans le particulier. En général, dans quelle mesure l’entité orientée positivement est-elle responsable d’une participation indirecte à des actes qui ont pour résultat des peines et souffrances pour autrui? Il y a de nombreuses façons spécifiques d’approcher le principe qui est à la base de la responsabilité, y compris le fait d’acheter de l’essence, d’utiliser des produits nuisibles à l’environnement, de soutenir ou de ne pas résister à des gouvernements qui mobilisent l’énergie de leur peuple à des fins condamnables, etc. Nous voudrions sélectionner un exemple particulier de ce principe pour notre propos. Il est accepté par de nombreux chercheurs en spiritualité qu’excepté dans des cas de mise à mort d’humains, nos amis de deuxième densité sont régulièrement maltraités et tourmentés au cours du processus de conversion de leurs corps physiques en produits d’alimentation dont nous nous nourrissons. Alors spécifiquement, dans quelle mesure est-ce qu’une entité orientée positivement est responsable de la souffrance de créatures de deuxième densité quand elle achète et consomme de la viande de ces animaux? »

11 September, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: Q’uo, la question de ce soir concerne la synchronicité. Lorsque nous nous trouvons dans une situation que nous percevons comme synchrone, et que nous en tirons des informations utiles à notre voyage spirituel, nous nous demandons comment cela se produit. Est-ce que nous avons des guides ou présences angéliques, ou bien des amis, qui aident à nous mener à une situation, un livre, une personne, ou un événement charnière dans notre vie, ou bien est-ce de façon plus intérieure que nous sommes prêts à voir quelque chose comme synchrone? Nous aimerions avoir plus d’informations sur cette synchronicité, la manière dont elle fonctionne exactement, et savoir comment nous pouvons l’utiliser au profit de notre vie spirituelle.

13 March, 2010

Méditation du samedi

[overview] La question de ce soir débute par une citation de Ra: «Il est d’une extrême importance de comprendre qu’il n’est ni souhaitable ni utile pour la croissance de la compréhension d’une entité isolée, pourrions-nous dire, de contrôler les processus de pensée ou impulsions, sauf s’ils sont susceptibles d’avoir pour résultats des actions qui ne sont pas en accord avec la Loi Une». G pose la question suivante: «Je ne comprends pas comment une quelconque action pourrait ne pas être en accord avec la Loi Une, alors que la Loi Une, comme le dit Ra par ailleurs, ne cligne ni à la lumière ni à l’obscurité, mais est disponible pour les deux polarités. Comment quoi que de soit, même l’inharmonie, même le rejet conscient de la Loi Une, pourrait-il être en désaccord avec la Loi Une?».

27 February, 2010

Méditation du samedi

[overview] Jim: La question de ce soir est la suivante: «Divers enseignements mystiques postulent l’existence d’un ‘soi’ de niveau basique, un ‘soi’ essentiel, qui n’est pas affecté ni même touché par les pensées capricieuses du mental conscient. Si cela est bien le cas, nous voudrions savoir dans quelle mesure les pensées issues de notre mental de surface ont le pouvoir de révéler ou obscurcir la vérité. De surcroît, est-ce le contenu ou la qualité de nos pensées qui est important, ou bien est-ce notre attachement et notre identification à elles?»

13 February, 2010

Méditation du samedi

[overview] Ce soir nous prendrons ici et là quelques questions de lecteurs. Q’uo, la première question est de C, dans le Tennessee. Elle écrit: «Q’uo, pouvez-vous clarifier pour nous comment relier ‘infini intelligent’ et ‘énergie intelligente’ aux mots ‘esprit’ et ‘conscience’?»